• À rebours des « belles âmes » qui mettent l'automobile à la casse de nos vies, Thomas Morales refuse ce diktat d'époque. En guise de réponse, il lui offre une déclaration d'amour et célèbre le plaisir que les voitures lui procurent. Les jolies Françaises et les belles étrangères. Les sportives et les berlines. Les « vintage » et les futuristes.Dans sa symphonie mécanique, Morales nous parle de modèles disparus, de lignes à se damner, de musique de chambre (de combustion), de rêveries d'enfant, de notre roman national. L'automobile ne se résume pas à une tonne d'acier et à un moteur à explosion. Il y a de la féerie sous les capots. L'auto, c'est de l'histoire, de la culture, du mouvement, de la vitesse et de l'introspection.L'essai de Thomas Morales pétarade comme une Bugatti sortie de grange, il ne respecte rien, il file sur la bande d'arrêt d'urgence. Le temps nous est compté ? Alors il est urgent de saluer l'auto passion, l'auto nostalgie, l'auto sans laquelle notre monde serait si triste et terne.
    Journaliste passionné par les Hussards et le cinéma des années 1960/1970, auteur d'essais littéraires et créateur de Joss B., un détective privé, aux Éditions du Rocher (Les Mémoires de Joss B., 2015, et Madame est servie !, 2016), Thomas Morales a publié Mythologies automobiles (L'Éditeur, 2011) et Dictionnaire élégant de l'automobile (Rue Fromentin, 2013).

  • Ancien journaliste, Joss B. est devenu détective privé presquepar hasard, par romantisme et nostalgie. Lui qui n'aime que les longuesvoitures américaines et les rôles flamboyants du cinéma françaisd'après-guerre, n'a ni le courage ni la détermination nécessaires pour mener àbien ses enquêtes. Et pourtant... Sans course-poursuite ni fusillade, cequinquagénaire au charme suranné arrive toujours à ses fins. Dans ces mémoires endeux actes, Joss B. va croiser la route, parsemée de morts, de toute unegalerie de personnages aussi fantasques qu'intrigants : un hommed'affaires hispanique, une ambitieuse call-girl, un brocanteur des bords de mermais aussi une troublante voyante, une assistante berbère au franc-parler, unedouce avocate et un cercle secret de personnalités peu recommandables... Un hymne à la variété française, à Belmondo, aux dialoguesd'Audiard, à la presse d'antan, qui n'oublie pas l'amour ni les amitiésindéfectibles. Journaliste, critiqueet écrivain, Thomas Morales travaille pour la presse d'entreprise et collaboreà de nombreuses revues. Il  a publiéplusieurs ouvrages notamment un Dictionnaire élégant de l'automobile chez ruefromentin en 2013. Spécialiste reconnu du cinéma et del'automobile, il a conjugué ses deux passions dans un essai salué par la profession: Mythologies automobiles, paru chezl'Éditeur en 2011. Son dernier livre, Lectures vagabondes (Editions LaThébaïde), un recueil de critiques littéraires a été sélectionné dans le Prixdes Hussards.

  • La télévision perd son sang-froid, c'est la panique sur les plateaux ! Une jeune étoile montante du petit écran vient d'être sauvagement assassinée. Et quand l'image se brouille, il n'existe qu'un professionnel pour démasquer les faux-semblants: c'est Joss Beaumont.Le détective privé, flegmatique et nostalgique, reprend du service dans cette nouvelle enquête. Au volant de son break usé, il fouine partout à la recherche d'indices, se trompant souvent mais n'abandonnant jamais. Amours impossibles, ambition, jalousie... Dans ce road-movie décalé, au parfum des années soixante-dix, les sentiments se bousculent. Aidé par ses fidèles Merlin et Tabourin, secondé par la fantasque Samira, Joss B. découvre un monde où la lumière des projecteurs aveugle. Meurtre, complot et suicide en prime time: la notoriété aurait-elle le prix du sang ?Journaliste, critique et écrivain, Thomas Morales a publié plusieurs ouvrages, notamment un Dictionnaire élégant de l'automobile (Rue Fromentin, 2013). Son recueil de critiques littéraires, Lectures vagabondes (La Thébaïde, 2014), a été sélectionné pour le prix des Hussards. Il signe ici, après Les Mémoires de Joss B. (Le Rocher, 2015), le deuxième opus des enquêtes d'un privé pas comme les autres.

empty