• «Art du déplacement», «parkour» ou «freerunning»: quel que soit le nom qu'on lui donne, cette discipline née en banlieue parisienne gagne des adeptes partout dans le monde à une vitesse vertigineuse. Ces athlètes-artistes entendent se réapproprier le mobilier urbain. Ne plus subir la ville, mais s'en nourrir. Retrouver aussi une certaine dignité, en réapprenant - virage audacieux dans l'évolution - à maîtriser trois habiletés motrices fondamentales: courir, sauter, grimper.
    Solution pertinente aux problèmes de bandes rivales, force pour contrer l'inertie, occasion d'affronter ses peurs, c'est sous différents angles que cet ouvrage aborde l'art du déplacement. Cette réflexion sur la culture de l'effort évite aussi les écueils érigés par des médias qui veulent n'y voir qu'un sport extrême ou élitiste. Car, en vérité, ce livre interpellera tout un chacun, avec une philosophie qui évoque celle des arts martiaux ou l'esprit de la chevalerie, en milieu urbain.
    Vincent Thibault est écrivain. Cofondateur et directeur de l'Académie québécoise d'art du déplacement, il est le premier Québécois à être certifié instructeur de cette discipline, à laquelle il s'est notamment attelé en France et aux États-Unis. Il compte aussi parmi ses amis certaines des autorités mondiales en la matière. Poursuivant un parcours unique dans les lettres québécoises, il est l'auteur de nombreux livres, dont La Pureté, recueil de nouvelles d'inspiration japonaise, paru chez Hamac.

  • Chaque homme a son secret. Pour le narrateur de cette nouvelle, le poids du silence est trop lourd à porter. Sa révélation est-elle celle d'un fou ? D'un génie ? À vous de juger. Dans ce texte aux parfums anciens, Vincent Thibault présente une histoire qui mêle subtilement l'art à l'ésotérisme et entraîne le lecteur malgré lui dans une narration troublante.

  • Parkour, the art of displacement, or freerunning-whatever the name, this new discipline born in the Paris suburbs is rapidly being adopted by people throughout the world. Not satisfied to suffer through urban life, these athletic artists or artistic athletes want to thrive in it, all the while earning dignity by daringly reappropriating three fundamental motor skills: running, jumping, and climbing. Vincent Thibault explores the philosophical and spiritual aspects of the art of movement and offers ideas on health, sports, urban living, and the relationship between the body and the environment. Reflecting on the culture of effort, he also avoids the misguided notion that depicts parkour as just another of those elitist extreme sports, instead providing a thoughtful, lyrical adventure into martial arts and chivalry in an urban setting.

  • Le Monde d'Avant. Un monde plein de terreurs et de merveilles, d'oracles et de guerriers-espions, d'inquiétantes créatures, de poésie, d'amitiés véritables, de rencontres insolites, de trésors cachés.

    Denlha, un jeune orphelin, se retrouve un jour propulsé au rang de roi des elfes. Les khorloks, ces ombres maléfiques, puant l'alcool d'escargot et armées de lances acérées, profitent de ces quelques jours de transition pour envahir sauvagement la Cité impériale. Le ciel s'assombrit et le décompte est amorcé : le jeune roi doit s'enfuir et de sa longue odyssée dépendra le sort de tout un peuple.

    Du désert d'Étersables aux nuages perpétuels des sommets montagneux, des rêves-errances dans les forêts de canneliers aux îles éloignées où le Temps se joue des aventuriers, Denlha fera des découvertes inestimables. Combats épiques et débats philosophiques, enquêtes policières et voyages contemplatifs, l'apprentissage du métier de roi n'est pas chose aisée... Denlha et les siens arriveront-ils à faire cesser le massacre?

    Une écriture audacieuse, des touches d'humour et des références à toute la culture humaine. Vincent Thibault revisite avec habileté les thèmes classiques du fantastique. À mi-chemin entre la fable, la grande saga médiévale et le roman initiatique, Le Grand XXIIIe saura conquérir les adultes comme les plus jeunes, en simple quête d'évasion ou voulant réfléchir autrement à des situations plus actuelles (écologie, droits humains, etc.).

  • La pureté

    Vincent Thibault

    • Hamac
    • 20 Août 2010

    «En dépit de ses soixante-six ans, Ajima-sensei n'avait jamais connu une telle température au Kyushu. Les habitants de la préfecture de Kagoshima avaient été aussi pris de court qu'un maître de thé laissant tomber sa tasse préférée. Déjà, à l'heure de la sortie des classes, d'intimidantes bourrasques s'étaient levées et, d'un lot de pluie arrachée au ciel noir, fouettaient le visage des écolières en fuite. Les uns avaient trouvé refuge chez des amis, beaucoup, chez des inconnus.»
    Un vieillard trouve l'amour dans une vitrine. Une dent de requin préserve un souvenir d'enfance. Un homme est obsédé par un mystérieux grain noir... Des dix histoires qui composent La Pureté jaillit une poésie du quotidien, faite d'étrangeté, de transparences et d'éblouissements soudains. De l'indicible surgit une force, une confiance tranquille.
    Vincent Thibault, avec le talent qu'on lui connaît, poursuit son parcours unique. Il signe ici son oeuvre la plus aboutie. La Pureté aura de quoi réjouir les lecteurs d'Haruki Murakami et de Yoko Ogawa.
    Vincent Thibault consacre son temps au travail spirituel et à l'écriture. Défenseur de ce qu'il conviendrait d'appeler l'«optimisme éclairé», voyageur amusé, sportif bohème et étudiant de maîtres tibétains, il touche à des genres littéraires variés et est l'auteur de contes, de nouvelles et d'essais. La Pureté est son sixième livre.

  • Le vol spiralé d'une mouche nous fait réfléchir au caractère imprévisible de la vie. Des alligators cambrioleurs éprouvent notre raison. Un sorcier vaudou piétine nos préjugés. Un truand aux yeux de fauve nous donne des sueurs froides. Un caramel visqueux connaît une étrange destinée et des pigeons se révoltent à l'heure du thé...

    Campées dans des décors tantôt feutrés, tantôt empoussiérés de soleil, et sur une trame sonore jazz et blues, Les Mémoires du docteur Wilkinson évoquent les écrits de Watson, célèbre ami de Sherlock Holmes, ou les aventures du père Brown, personnage imaginé par G. K. Chesterton.

    « Il s'en passe des terribles, sur les rives du Mississippi, des crimes vraiment crapuleux. Mais lui va plus loin, ailleurs. » L'on assiste en tout cas à la naissance d'un héros, parfois espiègle, mais toujours d'une humanité rare.

  • Parkour, the art of displacement, or freerunning-whatever the name, this new discipline born in the Paris suburbs is rapidly being adopted by people throughout the world. Not satisfied to suffer through urban life, these athletic artists or artistic athletes want to thrive in it, all the while earning dignity by daringly reappropriating three fundamental motor skills: running, jumping, and climbing. Vincent Thibault explores the philosophical and spiritual aspects of the art of movement and offers ideas on health, sports, urban living, and the relationship between the body and the environment. Reflecting on the culture of effort, he also avoids the misguided notion that depicts parkour as just another of those elitist extreme sports, instead providing a thoughtful, lyrical adventure into martial arts and chivalry in an urban setting.

  • Les probabilités font partie de la vie du citoyen du XXIe siècle, et ce, dans divers contextes et domaines – en santé pour la sélection d’un traitement, en gestion pour le choix d’un investissement, etc. Dans le milieu scolaire, il est donc impératif de développer une pensée probabiliste permettant la prise de décisions éclairées en moment d’incertitude, la modélisation des situations aléatoires et la compréhension de la notion de risque. Au Québec, bien que l’enseignement des premiers concepts de cette branche des mathématiques commence dès le début du primaire, il représente tout de même un défi de taille, car en plus d’être complexes et contre-intuitives, les probabilités n’occupent qu’une (trop) petite place au sein de la formation des enseignants.

    /> Le présent ouvrage s’adresse aux enseignants en exercice du primaire et du début du secondaire, aux futurs enseignants et aux formateurs universitaires en didactique des mathématiques. Ses auteurs invitent à la découverte des éléments contextuels et historiques liés à cette discipline, puis proposent des réflexions et des idées originales de situations pour l’enseignement (et la formation à l’enseignement) des premiers concepts de probabilités. Il est plus que probable que les propos de cet ouvrage ébranlent la façon de penser et les convictions du lecteur quant à la manière d’enseigner les probabilités.


    Vincent Martin est professeur au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches concernent les pratiques d’enseignement des probabilités et les caractéristiques didactiques des tâches probabilistes utilisées pour leur apprentissage.

    Mathieu Thibault est doctorant en éducation à l’Université du Québec à Montréal et chargé de cours en didactique des mathématiques à l’Université du Québec en Outaouais et à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses travaux touchent principalement la formation à l’enseignement des probabilités avec des outils technologiques.

    Laurent Theis est professeur titulaire au Département de l’enseignement au préscolaire et au primaire de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Il s’intéresse à la résolution de situations-problèmes mathématiques au primaire et au début du secondaire ainsi qu’au soutien de l’élève à risque dans ce contexte.

  • This book is the fourth in a series of lectures of the S´ eminaire Poincar´ e,whichis directed towards a large audience of physicists and of mathematicians. The goal of this seminar is to provide up-to-date information about general topics of great interest in physics. Both the theoretical and experimental aspects are covered, with some historical background. Inspired by the Bourbaki seminar in mathematics in its organization, hence nicknamed "Bourbaphi", the Poincar´ e Seminar is held twice a year at the Institut Henri Poincar´ e in Paris, with cont- butions prepared in advance. Particular care is devoted to the pedagogical nature of the presentations so as to ful?ll the goal of being readable by a large audience of scientists. This volume contains the seventh such Seminar, held in 2005. It is devoted to Einstein's 1905 papers and their legacy. After a presentation of Einstein's ep- temological approach to physics, and the genesis of special relativity, a cen- nary perspective is o?ered. The geometry of relativistic spacetime is explained in detail. Single photon experiments are presented, as a spectacular realization of Einstein's light quanta hypothesis. A previously unpublished lecture by Einstein, which presents an illuminating point of view on statistical physics in 1910, at the dawn of quantum mechanics, is reproduced. The volume ends with an essay on the historical, physical and mathematical aspects of Brownian motion. We hopethatthe publicationofthis serieswill servethe community ofphy- cists and mathematicians at the graduate student or professional level.

  • Confinées à Chisasibi, réserve amérindienne dans le Nord du Québec, les bêtes traquent les bêtes et survivent comme elles le peuvent à leurs solitudes. Une dentiste candide, un professeur blasé, un père en dépression, un adolescent malicieux, un poète fantôme. Cinq vies, aussi agitées et fragiles que des flocons avant la tempête.

    Dans les premières pages, ce roman oscille entre le reportage et la comédie de moeurs; bientôt, on a droit à des doses de surréalisme et de mystère; puis, ça bascule vers le thriller dans une toundra hostile quand se déchaîne le blizzard.

    Les Bêtes est un roman sur la naïveté et la condescendance, sur l'amitié et l'espoir aussi. Un roman résolument moderne, original, rafraîchissant. Et juste assez déroutant.

  • Se réinventer ou mourir !En cette période de tensions économiques, les partenaires sociaux ont tendance à s'éloigner, rendant les négociations plus difficiles, tandis que l'État empiète sur leurs prérogatives pour, officiellement, prendre la main sur le dialogue social. Impossible de ne pas voir, derrière ces manoeuvres répétées, un appétit aiguisé pour le trésor des fonds de réserve des retraites complémentaires, de la formation professionnelle ou des aides au logement.
    Si les lacunes du paritarisme sont réelles et les négociations souvent infructueuses, syndicats et patronat doivent continuer de régler ensemble les questions économiques et sociales importantes qui permettront la croissance de demain. L'État ne doit plus se substituer à tous les partenaires.
    Afin de moderniser ce paritarisme vieillissant et le rendre plus efficient, voici douze mesures concrètes pour simplifier, alléger et dynamiser notre système de protection sociale, modifier son financement, regrouper ses organismes, privilégier l'intérêt général et professionnaliser ses acteurs.

empty