• " J'aimais éperdument La comtesse de ... ; j'avais vingt ans, et j'étais ingénu ; elle me trompa, je me fâchai, elle me quitta.J'étais ingénu, je la regrettai ; j'avais vingt ans, elle me pardonna : et comme j'avais vingt ans, que j'étais ingénu, toujours trompé, mais plus quitté, je me croyais L'amant le mieux aimé, partant le plus heureux des hommes." Ainsi en va-t-il de l'amour et de ses machinations qui réjouissent et comblent leur victime, pas même dupe...

    Vivant Denon (1747-1825), graveur et diplomate, cisèle avec brio son récit dans L'esprit libertin propre aux Lumières. Écrit en 1777, Point de lendemain est son unique texte littéraire.

  • -
    J'ai besoin d'être sûr que vous me
    pardonnez.
    - Et, pour cela, il faudrait... ?
    - Que vous m'accordassiez ici ce baiser
    que le hasard...
    - Je le veux bien : vous seriez
    trop fier si je le refusais. Votre amour-propre vous ferait croire que
    je vous
    crains.
    On voulut prévenir les illusions, et
    j'eus le baiser.
    Il en est des baisers comme des
    confidences : ils s'attirent, ils
    s'accélèrent, ils s'échauffent les uns
    par les autres. En effet, le premier ne fut pas plus tôt
    donné, qu'un second le
    suivit, puis un autre ; ils se pressaient, ils entrecoupaient
    la
    conversation, ils la remplaçaient ; à
    peine enfin laissaient-ils aux
    soupirs la liberté de s'échapper. Le silence
    survint, on l'entendit (car on
    entend quelquefois le silence) : il effraya. Nous nous
    levâmes sans mot
    dire, et recommençâmes à marcher.
    - Il faut rentrer, dit-elle, l'air du
    soir ne nous vaut rien.
    - Je le crois moins dangereux pour vous,
    lui répondis-je.
    - Oui, je suis moins susceptible qu'une
    autre. Mais n'importe, rentrons.
    - C'est par égard pour moi, sans
    doute... Vous voulez me défendre contre le danger des
    impressions d'une telle
    promenade... et des suites qu'elle pourrait avoir pour moi seul.

  • Un soir à l'Opéra. Un jeune homme candide - ou feignant l'innocence - est entraîné chez une certaine Mme de T... qui occupe la loge voisine. S'ouvre une nuit où la jouissance des corps ne va pas sans l'accomplissement d'un plan finement orchestré. Car son initiatrice, manipulatrice hors pair, conforte aussi, grâce à ce troisième homme, mari et amant régulier...

    Une pièce majeure - en deux versions - de la littérature libertine.

  • Deux points de vue complémentaires sur la campagne d'Egypte. A noter : exposition "Bonaparte et l'Egypte" à l'Institut du monde arabe d'octobre 2008 à mars 2009.

  • Extrait : "La comtesse de *** me prit sans m'aimer, continua Damon : elle me trompa. Je me fâchai, elle me quitta : cela étoit dans l'ordre. Je l'aimois alors, et, pour me venger mieux, j'eux le caprice de la ravoir, quand à mon tour, je ne l'aimai plus..." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de qualité de grands livres de la littérature classique mais également des livres rares en partenariat avec la BNF. Beaucoup de soins sont apportés à ces versions ebook pour éviter les fautes que l'on trouve trop souvent dans des versions numériques de ces textes.  LIGARAN propose des grands classiques dans les domaines suivants :  o Livres rares o Livres libertins o Livres d'Histoire o Poésies o Première guerre mondiale o Jeunesse o Policier

empty