• Un homme découvre qu'il se retrouve prisonnier d'un scénario de film qu'il connaît par coeur. Arrivera-t-il à en changer l'issue ?

    Milan doit se rendre à l'évidence : tout converge. Les attaques de corbeaux qui frappent Paris, les cours de cinéma qu'il donne sur Hitchcock, la mort de son épouse, Suzanne, dans les mêmes circonstances que celle de l'institutrice des Oiseaux.
    Et cette ressemblance frappante entre Suzanne Pleshette, la comédienne du film, et la femme qu'il aime.
    C'est comme si la fiction avait ouvert une porte sur le monde réel, par laquelle les oiseaux se seraient engouffrés pour semer la terreur.
    Milan doit se rendre à l'évidence, une chance s'offre à lui. Une chance inestimable.
    Son projet est simple, invraisemblable, irrationnel : emprunter ce passage en sens inverse. Entrer dans Les Oiseaux. Puis suivre le scénario pour retrouver Suzanne...
    Après De l'autre côté du lac (Anne Carrière, 2019), Xavier Lapeyroux continue à développer un fantastique littéraire dans la lignée de Bioy Casares et Julio Cortázar.
    Dans les oiseaux est à la fois un roman palpitant et une puissante allégorie de l'homme face au destin.
    Xavier Lapeyroux a 46 ans. Il collabore au Monde diplomatique, rubrique « Littératures du monde ». Dans les oiseaux est son quatrième roman.

  • En temps normal, La Colline est un quartier tranquille. En temps normal, Hermann mène une vie rassurante aux côtés de sa femme et de Sam, leur fille de 16 ans.

    Mais leur villa, surplombant le lac, n'est plus le refuge qu'il était : des coups de feu retentissent, des adolescents disparaissent, des orages menacent. Et même au Pavillon, le foyer pour mineurs où Hermann travaille, la tension a atteint un niveau alarmant.
    C'est un début d'été chargé de mauvaises ondes et d'événements inexplicables, telle l'apparition soudaine de cette maison sur l'autre rive, une maison en tous points identique à la leur.
    Hermann décide de réagir, de protéger sa famille, de chercher un moyen de la mettre en sûreté. Une obsession irrépressible, aveugle et sans limite qui le conduira loin, au-delà de ce qu'il croyait possible.
    Au bord de la raison et du monde réel. De l'autre côté du lac.
    Xavier Lapeyroux a 47 ans. Son premier roman Quand Parkinson est funambule a été publié chez Gallimard, collection l'Arpenteur. Un deuxième roman Marathon est sorti en janvier 2015 aux éditions Fayard. Des nouvelles et des poèmes sont parus dans les revues Brèves, Décapage, TINA, Verso, Borborygmes, Patchwork. Il collabore au Monde Diplomatique, rubrique « Littératures du monde ».

  • Galo a disparu. Aussitôt alerté, son frère cadet, Selbi, part à sa recherche. Mais comment retrouver la trace d'un homme qui, à trente-huit ans, mène plusieurs vies de front, cloisonnées par de vastes zones d'ombre ? Dans un présent instable, où certitudes et corps vacillent, Selbi interroge les amis de Galo, collecte des fragments disparates qui peu à peu éclairent un personnage complexe, multiple et extrême : photographe de mode, doctorant en philosophie, coureur de fond... Qui peut porter tant d'ambitions à de vertigineux sommets sans finir par se mettre en danger ? Malgré son désarroi et les écueils auxquels il se heurte, Selbi est trop inquiet pour renoncer. Même s'il pressent que l'objet de sa quête se transforme. S'agit-il encore seulement de retrouver Galo, ou d'élucider le mystère de ces personnalités qui semblent courir, d'excès en excès, jusqu'à leur fin inéluctable ?Roman construit en forme de triptyque, Marathon franchit à chaque étape un degré de plus dans l'analyse psychologique, celle de Galo bien sûr, mais aussi celle de son frère.Xavier Lapeyroux est l'auteur de Quand Parkinson est funambule (Gallimard, 2003). Marathon est son deuxième roman.

empty