• Cancers du sein, des os, maladies du système nerveux central, infertilité. Les nombreux dangers de l'exposition à l'aluminium sont aujourd'hui reconnus. Ce métal n'a rien à faire dans le corps humain où il peut longuement persister et s'accumuler. Alors que des efforts réglementaires commencent à être faits dans les secteurs de l'alimentation ou de la cosmétique, sous la pression de l'opinion publique, sa présence dans la composition de nombreux vaccins, médicaments et aliments perdure.L'aluminium a disparu des vaccins vétérinaires, mais persiste dans 8 sur les 11 vaccins imposés aux nourrissons, dès l'âge de 2 mois, à des doses excessives. Au point de mettre en péril le fameux bénéfice/risque...Dans cet ouvrage, le professeur Joyeux prend position pour l'interdiction de l'aluminium dans tous les produits de santé. Il revient sur les polémiques existantes et en présente les enjeux. Tout d'abord, il précise les effets toxiques sur l'organisme de la surexposition à l'aluminium. Il souligne l'importance des vaccins pour la santé publique et raconte comment l'aluminium est entré dans leur composition dans les années 1920 et de manière intense dès 1984, ainsi que dans celle des pansements gastriques.Il démontre que l'on peut parfaitement s'en passer, et forcer l'industrie pharmaceutique à changer ses formules et à investir dans la recherche d'adjuvants sans aluminium. En effet, on sait aujourd'hui remplacer l'aluminium par le phosphate de calcium ou des adjuvants végétaux. De 1822 - sa découverte aux Baux-de-Provence - à 1922 - son incorporation dans les produits de santé -, puis à 2022, l'épopée de l'aluminium dans les produits de santé touche à sa fin.

  • Anticorps, comorbidité, réanimation, sérologie, vaccin, virus. Depuis deux ans, tant de mots ont été prononcés, et plutôt que nous éclairer, ils n'étaient qu'arguments, preuves, voire menaces. Or on ne peut pas penser correctement si l'on n'emploie pas les mots justes ; parce que l'on ne peut pas penser cette crise, et en sortir, si l'on ne comprend pas de quoi l'on parle ; parce que l'on ne peut pas construire demain en répétant les mêmes fautes et les mêmes erreurs qu'hier.Les mots de la Covid-19 sont aussi des mots pour notre santé. Pour ouvrir un dialogue autour de chaque mot, au-delà de sa définition, en faire une clef permettant de nous interroger, de réfléchir et d'agir pour notre santé de demain.La Covid-19 constitue une opportunité unique de repenser notre santé et notre rapport à la santé, d'un point de vue individuel, médical, social, environnemental et politique. Loin de n'être qu'une fatalité, la Covid-19 peut et doit être une prise de conscience, nous conduisant à comprendre que notre santé dépend de chacun d'entre nous et que l'on peut agir efficacement et préventivement pour se protéger, vivre mieux et plus longtemps.Des mots de la Covid-19 aux nouveaux réflexes pour notre santé à tous, telle est l'ambition de ce livre résolument actif et optimiste.
    Le Dr Gérald Kierzek est médecin urgentiste à Paris, directeur médical de Doctissimo, Groupe TF1/LCI et chroniqueur médical. Il a déjà publié 101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences (Robert Laffont), Ayez les bons réflexes (Fayard) et Coronavirus, comment se protéger ? (Archipoche).

  • Qu'est-ce que l'addiction ? Pourquoi certaines personnes deviennent dépendantes - à l'alcool, au tabac, aux médicaments, à l'héroïne, aux jeux vidéo, au sexe... - et d'autres ne sont que des consommateurs occasionnels ? Comment l'addiction transforme-t-elle la vie d'une personne et de son entourage ? Comment aider, soulager, accompagner ?
    Jean-Bernard Daeppen nous offre un regard nouveau sur les addictions, une approche audacieuse, pragmatique, empreinte de curiosité et d'empathie. Il nous invite à tendre l'oreille, à comprendre ce qui se joue dans son cabinet de consultations : des moments de détresse et de confessions, des rencontres bouleversantes. Ces récits esquissent l'extraordinaire richesse des chemins qui mènent à l'addiction et ceux, souvent sinueux, qui permettent d'en sortir. L'auteur incite à chercher un sens à cette douleur, à user des voies thérapeutiques récentes tracées par les neurosciences et la psychothérapie, à ne jamais baisser les bras.
    Les portraits de patients sont magnifiques, leurs histoires sont des leçons de vie qui remettent en cause bien des idées reçues et des préjugés. C'est un livre précieux, indispensable pour les personnes souffrant d'addiction et pour celles qui veulent leur venir en aide.
     

  • Le vaccin : notre combat pour créer le vaccin anti-covid et la médecine de demain Nouv.

    Janvier 2020. Un virus respiratoire inconnu, détecté pour la première fois en Chine, menace le monde. Les immunologistes U ur ahin et Özlem Tureci se lancent aussitôt dans la mise au point d'un vaccin contre cette nouvelle maladie qui tue des millions de personnes. En quelques mois, ils parviennent à créer le premier vaccin contre le Covid-19, le désormais célèbre Pfizer-BioNTech. Dans ce livre, les créateurs racontent cette course contre la montre, mais aussi leur long parcours. Car ce vaccin est surtout le fruit d'années de recherches basées sur la technologie de l'ARN messager. C'est une plongée passionnante au coeur de la plus importante découverte scientifique du siècle, une technologie prometteuse, révolutionnaire. Bientôt, grâce à l'ARN messager et aux recherches d'U ur ahin et Özlem Tureci, on pourrait soigner de nombreuses maladies aujourd'hui incurables, comme des cancers, le Sida ou la tuberculose. Une porte grande ouverte sur la médecine de demain.

  • Vos organes, ça vous intéresse?? Dans son nouveau livre, Bernard Sablonnière propose une visite guidée qui vous plonge dans les arcanes du corps. Comment le coeur peut-il être si endurant?: plus de 3 milliards de battements en 85 ans... Comment le sang peut-il couler dans des vaisseaux plus fins qu'un cheveu?? Comment marche la reproduction?? La respiration, qui se répétera 800 millions de fois dans une vie?? Saviez-vous que le foie grossit la nuit et perd du poids dans la journée?? Et que font les os, la peau, les muscles, le système digestif?? Que fait le cerveau?? et les sens, les hormones, les horloges organiques, etc.? ? Tout y passe, le corps entier avec l'extraordinaire complexité de ses fonctions, dévoilé sous vos yeux par la science la plus actuelle. L'organisme ainsi raconté prend la dimension d'un univers?: étonnant. Un tour d'horizon qui remet à jour ce que l'on sait du corps humain. Pour mieux le connaître et peut-être aussi, en comprenant ses mécanismes, pour mieux vivre avec son corps. Bernard Sablonnière est médecin et biologiste,? professeur de biologie moléculaire à la faculté de médecine de l'université de Lille et chercheur à l'Inserm. Il dirige une équipe de neurogénétique au CHU de Lille. Il a publié La Chimie des sentiments, Les Nouveaux Territoires du cerveau, L'Espoir d'une vie longue et bonne et ADN, histoire de nos différences. 

  • La maladie comme métaphore ; le sida et ses métaphores

    Susan Sontag

    • Christian bourgois
    • 28 Octobre 2021

    Dans ces deux essais complémentaires, à partir de métaphores suscitées par la tuberculose, le cancer ou le sida, Susan Sontag propose une réflexion sur la propension qu'a l'homme à s'emparer d'une maladie pour y greffer les métaphores les moins innocentes. Nourrie de culture historique, littéraire, philosophique, cette analyse embrasse sources médicales ou psychiatriques et textes littéraires, de l'Antiquité aux temps modernes. Sontag démystifie les fantasmes idéologiques qui démonisent certaines maladies et souligne à quel point le sida a réactivé le spectre de l'épidémie dont le monde moderne se croyait débarrassé. Certains en font la « peste » de notre temps, le châtiment infligé par Dieu aux groupes « déviants ». En dénonçant ce catastrophisme, Susan Sontag propose une réflexion extraordinaire d'intelligence. En creux, c'est l'Histoire de nos sociétés qui est donnée à lire.

  •  Lorsque l'épidémie de sida frappe, au début des années 1980, il s'agit d'une maladie dont les mécanismes sont méconnus. Un groupe de chercheurs reçoit la mission de fédérer les acteurs de la recherche dans la lutte et le développement des premiers traitements. Seize ans plus tard, la trithérapie montrait son efficacité. Cette aventure, celle de l'Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS), Patrice Debré en témoigne ici, offrant un aperçu de ce qu'est, au jour le jour, la recherche en temps d'épidémie. Cette aventure, c'est aussi celle d'un changement de paradigme : pour la première fois, les malades et les associations militantes ont travaillé main dans la main avec les chercheurs. Grâce à eux, les perspectives de la lutte contre les épidémies ont été radicalement rénovées. C'est aux chercheurs, aux victimes, à tous les citoyens impliqués dans ces luttes, que ce livre rend hommage. Connaître leur combat, c'est se préparer aux fléaux futurs. Patrice Debré est professeur d'immunologie émérite à Sorbonne Université. Ancien directeur d'un service hospitalier à la Pitié-Salpêtrière et d'un institut de recherche, il a été ambassadeur chargé de la lutte contre le sida et les maladies transmissibles. Il est membre titulaire de l'Académie nationale de médecine.

  • Manifeste pour la santé

    André Grimaldi

    • Odile jacob
    • 13 Octobre 2021

    Pénurie de masques, de médicaments, de lits, de personnels soignants, de tout... Comment l'hôpital s'est-il retrouvé à ce point démuni?? Aurions-nous pu éviter le confinement collectif?? Et comment en sommes-nous arrivés là, alors qu'il y a vingt ans la France occupait la première place dans le classement de l'OMS des systèmes de santé?? André Grimaldi, médecin et cofondateur du Collectif inter-hôpitaux, raconte tout de l'intérieur?: l'hôpital frappé de plein fouet, par le Covid-19 et par des décennies de réformes absurdes. Mais la pandémie a aussi mis en lumière nos forces?: des équipes soignantes qui se mobilisent, solidaires, au plus près du public, et la gratuité des soins, dès lors que ceux-ci sont justes et nécessaires. Faisons de cette crise une chance?! C'est l'objectif de ce livre. Il présente un programme en 10 propositions fortes pour sauver notre bien le plus fondamental?: notre santé. André Grimaldi est professeur émérite de diabétologie au CHU Pitié-Salpêtrière à Paris et cofondateur du Collectif inter-hôpitaux. Il est coauteur de Santé?: urgence, de La Vérité sur vos médicaments, des Maladies chroniques. Vers la troisième médecine et du Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire. 

  • La médecin ; une infectiologue au temps du corona

    ,

    • Stock
    • 4 Novembre 2020

    Karine Lacombe nous ouvre les portes de son service d'infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine. Depuis mars, elle et son équipe sont confrontés à un virus qu'ils n'avaient jamais vu sous leur microscope : le Covid-19. Comment se prépare-t-on au combat ? Comment organise-t-on son service ? Quelles sont les péripéties du quotidien ? Y-a-t-il une différence quand on trouve un article défini au féminin devant le nom de sa profession, médecin ?
    Grâce au trait franc et spontané de Fiamma Luzzati, nous suivons caméra à l'épaule Karine Lacombe dans ses réflexions, son quotidien de soignante dans un hôpital sous haute tension. Un reportage dessiné incarné, pédagogique et informatif pour mettre en perspective la crise du coronavirus et celle de l'hôpital public.

  • L'éthique médicale et la bioéthique

    Didier Sicard

    • Que sais-je ?
    • 2 Février 2022

    Le mot « éthique », lorsqu'il est appliqué aux sciences et à la médecine du vivant, semble recouvrir indifféremment l'« éthique médicale » proprement dite, c'est-à-dire l'exigence d'un certain comportement de la médecine au service du malade, et la bioéthique, qui est la mise en forme, à partir d'une recherche pluridisciplinaire, d'un questionnement sur les conflits de valeurs suscités par le développement techno-scientifique dans le domaine du vivant. Ces deux termes ont, du reste, des champs d'application voisins ou croisés lorsqu'il s'agit du don d'organe ou de l'assistance à la procréation. Didier Sicard clarifie les enjeux respectifs et communs de l'éthique médicale et de la bioéthique. Il met ainsi en perspective les notions de consentement, de préservation du secret ou encore de non-discrimination, essentielles à cette éthique appliquée.

  • Votre cerveau n'a pas fini de vous étonner

    Collectif

    • Albin michel
    • 4 Avril 2012

    On savait que le cerveau était l’entité la plus complexe de l’univers connu. Mais les nouvelles découvertes démontrent que ses possibilités sont bien plus étonnantes qu’on ne le croyait. Non seulement il est totalement élastique – même âgé, handicapé, voire amputé, il peut se reconstruire, apprendre, inventer –, mais aussi totalement social – un cerveau n’existe qu’en résonance avec d’autres : nous sommes neuronalement constitués pour entrer en empathie. La combinaison de ces deux facultés permet de supposer que l’homo sapiens peut évoluer en changeant lui-même sa structure. Nous avons le pouvoir d'influer sur l’évolution de notre propre cerveau – encore faut-il savoir comment il fonctionne.Patrice Van Eersel, rédacteur en chef du magazine Clés, aborde ces questions avec cinq spécialistes, tous médecins et chercheurs :le neuropsychiatre et éthologue Boris Cyrulnik, qui démontre que la résilience repose sur la plasticité neuronale ;le neuropharmacologue Pierre Bustany, qui raconte comment les nouvelles techniques d’imagerie cérébrale ont révolutionné notre vision de la psyché ;le psychiatre Jean-Michel Oughourlian, qui établit le lien entre les « neurones miroirs » et le concept de « désir mimétique » ;le psychiatre Christophe André qui met en pratique les découvertes des neuro-cognitivistes sur les moines en méditation ;le psychothérapeute Thierry Janssen, qui s’interroge sur la médecine d’Orient, peut-être mieux outillée que la nôtre pour comprendre le cerveau.

  • L'oeil de l'esprit

    Oliver Sacks

    • Seuil
    • 25 Juillet 2019

    Oliver Sacks évoque ici des personnes qui parviennent à se déplacer dans le monde et à communiquer avec autrui bien qu'elles aient perdu des aptitudes que beaucoup d'entre nous tiennent pour indispensables : la perception tridimensionnelle de l'espace, la capacité de reconnaître les visages, la possibilité de lire, le sens de la vue... Pour tous, le défi à relever consiste à s'adapter à un mode d'être totalement différent.
    Il y a Lilian, pianiste de concert qui devient incapable non seulement de lire la musique, mais même de reconnaître les objets quotidiens ; Sue, neurobiologiste qui n'a jamais vu en trois dimensions avant d'acquérir soudain, à plus de cinquante ans, une vision stéréoscopique ; Howard, romancier prolifique qui parvient à continuer à écrire après l'accident vasculaire cérébral qui lui a ôté la possibilité de lire ; il y a enfin le Dr Sacks lui-même, qui raconte l'histoire de son propre cancer oculaire et décrit les effets déconcertants de sa perte de la vision de l'œil droit.
    L'Œil de l'esprit témoigne de la complexité de la vision et du cerveau tout autant que de la force de la capacité humaine d'adaptation. Il nous montre comment, à partir de la perception, le cerveau organise une vision cohérente et intelligible, comment cette construction peut être perturbée, et comment pourtant, même alors, on peut continuer à vivre, voire explorer des mondes nouveaux.
    Oliver Sacks est médecin ; il est l'auteur de dix livres, notamment L'Éveil, dont l'adaptation cinématographique fut plusieurs fois nominée aux Oscars, L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau et Musicophilia. Il vit à New York, où il enseigne la neurologie et la psychiatrie, notamment à l'université Columbia, dont il est devenu le premier – et le seul – " artiste universitaire ". On peut en savoir plus sur son travail en visitant son site www.oliversacks.com.
    Traduit de l'anglais par Christian Cler.

  • Hippocrate aux enfers ; les médecins des camps de la mort

    Michel Cymes

    • Stock
    • 14 Janvier 2015

    « Ce livre est une pierre posée sur le fragile édifice de la mémoire de la Shoah. »               M. Cymes
    Les médecins ont été parmi les premiers malades atteints de la Peste Brune : à Auschwitz, à Dachau, à Buchenwald ou à Strasbourg, les pires atrocités ont été commises par ceux qui avaient prêté le serment d'Hippocrate. Si le nom de Mengele est encore connu, il ne faut pas oublier les actes et les victimes de Rascher, Clauberg, Heim et Hirt : c'est à cet exercice de mémoire que nous convie Michel Cymes, qui jette son regard de médecin d'aujourd'hui sur une facette moins connue de la barbarie nazie, les expérimentations médicales pratiquées sans consentement sur les détenus.
    S'appuyant sur de nombreux témoignages ainsi que sur une documentation récente voire inédite, révélant des vérités qui ne sont pas toujours bonnes à entendre, Michel Cymes raconte avec franchise et passion comment Hippocrate est descendu aux enfers.

  • Dessine-moi un virus : la BD virale

    Francis Haraux

    • De boeck supérieur
    • 18 Novembre 2021

    Quelle est la meilleure façon de connaître les virus ? Leur demander de se présenter eux-mêmes. Et si possible sous forme d'une bande dessinée. Grâce à cette BD, vous allez suivre les pérégrinations d'un virus au sein d'un organisme humain. Avec un colibacille dans le rôle de Monsieur Loyal, mais qui ne se privera pas de dénigrer les virus, créatures inférieures selon lui. D'une façon fort déloyale, en vérité. Sans qu'il soit fait usage du jargon scientifique, vous allez descendre jusqu'au niveau subcellulaire et être les témoins directs des mécanismes moléculaires qui sous-tendent la réplication des virus. Vous tremblerez avec le virus lorsque se manifesteront les défenses immunitaires. Et vous regarderez avec curiosité les virus qui s'attaquent aux plantes et aux bactéries. Cette bande dessinée vise à instruire autant qu'à distraire, et s'adresse à tous qui s'interrogent sur la nature des virus, et au-delà, sur ce que sont les êtres vivants.

  • Les auteurs de ce livre ont vécu de l'intérieur cette crise sanitaire sans précédent. Frédéric Tangy est directeur du laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur. Son laboratoire a conçu et mis au point, en seulement quelques mois, un vaccin contre le Covid-19. Jean-Nicolas Tournier, en tant que médecin militaire, s'est occupé du dépistage du virus et de la mise en place des mesures de protection au sein des armées ; il a lui-même expérimenté l'infection. Ce livre procède de leurs regards complémentaires. En un an, un virus jusque-là inconnu a surgi et a envahi toute la planète. D'où vient-il ? Pourquoi s'est-il réveillé ? Comprendre les maladies infectieuses, expliquer comment elles ont, au cours de l'évolution, façonné notre héritage génétique et défini notre identité, rappeler le rôle capital et largement méconnu qu'elles ont joué dans le cours de l'histoire humaine - celle des batailles et des empires -, montrer combien elles révèlent notre fragilité, telle est l'ambition de ce livre. Mais ce livre, d'une extraordinaire richesse, raconte aussi le combat haletant de l'humanité contre l'emprise infectieuse, la quête mondiale d'une immunité, et surtout la remarquable aventure de toute une équipe, celle de l'Institut Pasteur, mobilisée pour concevoir et mettre au point un vaccin français. Frédéric Tangy dirige le Laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur Paris. Directeur de recherche au CNRS et professeur à l'Institut Pasteur, il a créé le cours international de vaccinologie de l'Institut Pasteur. Ses travaux scientifiques ont porté notamment sur la mise au point de vaccins contre le chikungunya, le sida, la dengue, Zika, la fièvre de Lassa ou encore le paludisme à partir du vaccin atténué contre la rougeole, et, récemment, la conception d'un vaccin contre le Covid-19. Jean-Nicolas Tournier est chef du département « Microbiologie et maladies infectieuses » à l'Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA). Il est professeur à l'école du Val-de-Grâce et scientifique invité dans le Laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur Paris. Il est par ailleurs expert à la Commission technique des vaccinations auprès de la Haute Autorité de santé. Son activité scientifique a porté sur le développement des nouvelles thérapeutiques contre les maladies infectieuses, notamment la maladie du charbon. Il a participé plus récemment à la gestion de l'épidémie de Covid-19 dans les armées. 

  • La vérité sur la maladie de Lyme

    Christian Perronne

    • Odile jacob
    • 28 Août 2019

    La maladie de Lyme, cette étrange infection déclenchée par une piqûre de tique, peut provoquer dermatoses, arthrites et jusqu'à des atteintes neurologiques. Pourquoi les patients sont-ils souvent abandonnés à leur souffrance ? Pourquoi ne traite-t-on pas plus efficacement cette maladie alors que des solutions thérapeutiques existent ? Le professeur Perronne, médecin et chercheur de renom, le premier à avoir sensibilisé les pouvoirs publics, raconte dans ce livre de manière claire et précise tout ce qu'on sait aujourd'hui de cette maladie et comment la guérir. Il répond également aux multiples interrogations de ceux, de plus en plus nombreux, qui sont concernés par cette affection. Ce livre nous aide aussi à mieux comprendre et à savoir soigner cet ensemble de maladies mal connues dues à des infections cachées, comme la maladie de Lyme. La vérité sur l'histoire de la maladie de Lyme et des infections cachées expliquée par le plus grand médecin spécialiste de ces maladies. Le professeur Christian Perronne est chef de service en infectiologie à l'hôpital universitaire Raymond-Poincaré de Garches, faculté de médecine Paris-Île-de-France-Ouest. Il a été président de plusieurs instances médicales et scientifiques, notamment du Collège des professeurs de maladies infectieuses et tropicales. Il a été vice-président d'un groupe d'experts sur la vaccination à l'Oms. 

  • Tout l'ECN

    , ,

    • Editions ellipses
    • 14 Septembre 2021

    Cet ouvrage a pour but d'offrir aux étudiants une source unique et complète contenant l'intégralité du programme des ECNi.
    Tous les items ont été relus et validés par des médecins spécialistes impliqués dans la formation des étudiants en médecine (PU-PH, MCU-PH, PHU, etc.).
    Le livre est structuré par un code couleur permettant de bien visualiser et retenir les informations essentielles à chaque item.

  • Juste apres dresseuse d'ours

    Jaddo

    • 12-21
    • 13 Octobre 2011

    Petite, je voulais faire dresseuse d'ours.
    Et puis ça m'a passé et j'ai fait docteur. Généraliste remplaçante.
    Mais quand même, depuis douze ans (entre la fac, l'hôpital et le cabinet), j'ai eu le temps de voir un paquet de choses absurdes, terrifiantes, émouvantes, révoltantes, rigolotes. J'ai eu le temps de dire un paquet de conneries, et d'en faire quelques-unes. J'ai eu le temps de mettre de côté un paquet d'histoires à raconter. J'ai eu envie de les écrire, d'abord pour ne pas oublier ce qui me scandalisait à l'époque de l'hôpital, pour ne pas me laisser aller à m'habituer. Puis pour vomir ma frousse de me voir parfois si impuissante. Puis pour partager les rencontres, les fragments de victoires, les bouts de vie savourés. Ces histoires, je les livre brutes, dans le désordre, comme je les ai vécues et comme elles me reviennent.
    Parole des lecteurs du blog :
    " Un hymne à l'exercice de la médecine générale, avec ses hauts et ses bas. "
    " De chaque lecture, on ressort un peu grandi, un peu plus soucieux du monde - pour ne rien gâcher, c'est très drôle. "

  • La guerre des vaccins

    Patrick Zylberman

    • Odile jacob
    • 10 Juin 2020

    Le livre de Patrick Zylberman met en lumière le paradoxe du vaccin : quand il fait défaut, sa nécessité est évidente parce que les gens meurent ; quand on en dispose, certains en ont plus peur que de la maladie dont il protège, et partent en croisade... contre la vaccination. Si la variole a disparu, si on ne meurt plus de varicelle ou de coqueluche, c'est grâce au vaccin, l'atout majeur contre les maladies infectieuses. Qu'on l'oublie, et elles reviennent : la rougeole tue dès qu'on baisse la garde. Or, quand les épidémies sont loin, tout se passe comme si, en s'interposant entre nous et la menace qu'il rend anodine, le vaccin devenait lui-même menaçant et focalisait les craintes. Dangereux et liberticide, le vaccin ? Le Covid-19 nous rappelle surtout à quel point, sans lui, nous sommes désarmés. Cet ouvrage analyse les raisons du vaccino-scepticisme. Il étudie les mouvements anti-vaccin, leur histoire, leurs arguments, leur influence sur l'opinion et les réactions de l'État lors des crises sanitaires - variole, rougeole, SRAS, H1N1, Covid-19. Son diagnostic doit réveiller les consciences : « La gouvernance scientifique des démocraties de participation apparaît de moins en moins capable de dominer les conflits entre [...] la légitimité démocratique et la légitimité scientifique. » Un livre précieux pour comprendre les enjeux du vaccin, confronter la rumeur aux faits, et rappeler à quel point la vaccination est vitale. Parce qu'elle me protège moi et les autres, elle a une dimension éthique - dont le Covid-19 souligne l'acuité. Patrick Zylberman est historien de la santé, professeur émérite à l'École des hautes études en santé publique, ancien membre de la commission des maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique et cofondateur du Séminaire du Val-de-Grâce sur les maladies infectieuses émergentes. 

  • Dans ce livre, le professeur Yves Agid, neurologue, spécialiste des maladies du cerveau, nous montre que vieillir ne dépend pas seulement du temps qui passe : vieillir dépend surtout de notre cerveau. À partir de sa longue expérience clinique et scientifique, il nous expose sans langue de bois, mais toujours avec humour, les progrès réalisés dans la compréhension et le traitement des maladies neuro-dégénératives. Si on veut améliorer le bien-être des personnes âgées, il faut comprendre ce qu'on appelle vieillir : quels sont les fondements biologiques du vieillissement ? Et puisque le cerveau est en première ligne, comment se traduit le vieillissement cérébral ? En fait, vieillir n'est pas une maladie. C'est la vie tout simplement. Peut-être la plus importante partie de l'existence, et qu'on peut vivre intensément ! Yves Agid est professeur émérite de neurologie et de biologie cellulaire à l'université Paris-Sorbonne. Membre de l'Académie des sciences, membre fondateur de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), c'est un spécialiste de la recherche sur les maladies neurodégénératives. Il est notamment l'auteur, avec Pierre Magistretti, de L'Homme glial, qui est un grand succès.

  • La médecine s'attache à guérir la maladie. Mais que veut dire soigner la souffrance ? Derrière les maux du corps, se tiennent les peines de l'esprit. C'est en clinicien et en théologien que Thomas de Gabory dessine une conception globale de la santé. Un livre qui, dans les suites de la pandémie, éclaire notre temps.
    La pandémie de Covid-19 incite à repenser la place de la médecine dans le monde et la mission confiée aux professionnels de santé. La guérison est souvent espérée ou attendue par les personnes malades, mais elle devient parfois une exigence. Le désir de guérir est bien légitime, mais la guérison est-elle un dû ? Que faut-il attendre de la médecine, que peut-on espérer d'elle, et jusqu'à quel point peuvent aller les exigences des malades ? Qui sont ces soignants que le monde applaudit ? Sont-ils faits pour sauver, guérir, ou soigner ? Ils sont certainement ceux qui donnent un surplus d'humanité à une médecine de plus en plus technique.
    Ce livre propose une réflexion sur la médecine dans une perspective chrétienne à la lumière de la Bible, des Évangiles et des Pères de l'Église. Il éclairera toute personne qui sait que le handicap ou la maladie peuvent faire, un jour, partie de sa vie. Il donnera du sens à celles et ceux qui exercent un métier de la santé.

  • La fin des maladies ? une approche révolutionnaire de la médecine

    Laurent Schwartz

    • Éditions les liens qui libèrent
    • 3 Avril 2019

    Le docteur Laurent Schwartz (auteur du best-seller Cancer : un traitement simple et non toxique) a consacré sa vie à l'étude du cancer et au soin des malades, en France et aux États-Unis. Ses recherches l'ont conduit à constituer, au sein de l'École Polytechnique, un laboratoire pluridisciplinaire, rassemblant médecins, biologistes, chimistes, mathématiciens et physiciens. Cet essai est le récit de son parcours et de ses découvertes cruciales qui remettent fondamentalement en cause notre manière de considérer et de soigner les maladies.

  • Idées reçues sur l'endométriose

    , ,

    • Le cavalier bleu
    • 6 Février 2020

    Mal connue, peu médiatisée, l'endométriose touche pourtant près d'une femme sur
    10 en France.
    Souvent banalisée et ramenée à de simples règles douloureuses, cette pathologie est encore difficilement diagnostiquée, ce qui retarde d'autant une prise en charge adaptée et laisse un nombre important de jeunes filles et de femmes dans la souffrance.
    Il est donc essentiel de mieux informer patientes et médecins sur les causes, les symptômes et les traitements de l'endométriose.
    C'est la mission d'Endofrance et celle de ce petit livre.

  • Le Docteur Pascal Mespouille, neurologue, prône une approche multidisciplinaire des maladies neurodégénératives.
    Depuis des siècles, les maladies neurodégénératives existent et impactent de manière particulièrement douloureuse les patients mais aussi leur entourage. Dans cet ouvrage, l'auteur reprend l'historique de ces affections, décrivant pour chacune les symptômes, les zones du cerveau concernées, les recherches cliniques actuelles, les éventuels traitements, les échecs, les succès et les espoirs.
    Face au caractère actuellement inéluctable de ces affections, le Dr Mespouille démontre la nécessité d'une prise en charge multidisciplinaire. Il insiste également sur la valeur d'une relation triangulaire étroite entre soignants, patients et proches, afin de faire face, ensemble, à ces maladies souvent dévastatrices.
    Porteur d'espoir, cet ouvrage insiste sur l'importance de l'accompagnement du patient et de son entourage avec ces valeurs qui nous définissent le mieux : le respect, la pudeur, l'affection, la tendresse, en un mot, notre humanité.
    Une vision à la fois historique, pratique et humaine de ces maladies.
    EXTRAIT
    D'avoir vécu ce temps difficile du diagnostic, d'avoir partagé les problèmes qui en résultent, les questionnements, les moments d'espoir alternant avec les périodes de découragement, d'avoir éprouvé avec les patients et leurs familles les tourments existentiels, les recherches de solutions, mais aussi les quêtes de sens, dans le déséquilibre permanent d'un processus qui ne cesse d'évoluer, il m'a semblé qu'un livre abordant le vaste champ couvert par ces maladies s'avérait fécond. Un ouvrage qui se situerait à mi-distance d'une approche médicale complexe ou ardue et des aspects plus intimes, avec les anecdotes qui en disent long sur la fragilité vécue. Un récit qui tenterait de faire la part entre la richesse des approches possibles, plus appréciables et performantes qu'on ne le soupçonne, et les émotions suscitées par le déclin observé ainsi que les faux espoirs. Un texte reprenant les avancées récentes sans se leurrer sur les difficultés qu'elles soulèvent, soulignant les différences entre les plaintes initiales (mémoire, motricité, faiblesse...) et les diagnostics, avec, pour chacun d'entre eux, les évolutions prévisibles malgré les importantes variantes individuelles constatées sur le terrain. Un livre dans lequel toute personne confrontée à ces affections pourrait trouver des informations et des connaissances avérées portant sur les points précis qui l'interpellent, au moment où cela l'inquiète, en s'appuyant sur des aspects concrets et du vécu, où chacun pourrait dénicher des suggestions pratiques, sans se décourager ou s'épuiser. Un livre qui contiendrait aussi des chapitres qui s'écartent de la composante pratique du quotidien pour embrasser l'histoire de ces maladies, les concepts explicatifs qui se sont succédé, les errances, parfois, et les fulgurances qui ont permis maints progrès.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Le Docteur Pascal Mespouille est neurologue, chef de service et maître de stage en neurologie. Il a participé à plusieurs études sur les démences. Il a été chargé de cours à la Haute-Ecole Robert Schuman et donné des conférences en Belgique, en France et au Luxembourg.

empty