• L'adieu interdit

    Marie de Hennezel

    • Plon
    • 15 Octobre 2020

    " Je remets en cause la folie hygiéniste qui, sous prétexte de protéger les personnes âgées arrivées dans la dernière trajectoire de leur vie, impose des situations proprement inhumaines. "Les seniors sont au coeur de la crise que nous connaissons du Covid-19 : 71% des décès directement issus du virus Covid-19 sont des personnes âgées de 75 ans et plus. Les protéger est un objectif politique majeur. Mais si, voulant les protéger, nous les asphyxiions ?
    Marie de Hennezel, dans une dénonciation forte dans
    Le Monde du 4 mai 2020 :
    " Je remets en cause la folie hygiéniste qui, sous prétexte de protéger les personnes âgées arrivées dans la dernière trajectoire de leur vie, impose des situations proprement inhumaines. "
    L'Adieu interdit développe cette dénonciation de la politique de confinement strict des âgés à l'heure du covid-19, leur interdisant embrassades avec leur enfants ou petits-enfants, mots d'adieu, présence de proches. L'accroissement du déni de mort de notre société, la remise en cause des acquis sur la dignité du mourir, la négation du besoin d'accompagnement du mourant dans ses derniers moments, sont les conséquences de cette politique.
    Dans un texte fort, et doux, elle rappelle la nécessité de méditer sur le sens de l'existence, " Et sur une vie où le devoir d'accompagnement de ceux qui vont mourir impose naturellement la présence et les mots d'adieu ".

  • " La santé est une affaire profondément humaine ! "Il y a plus de 10 000 ans, nous raconte Nicolas Bouzou, soigner était courant. Nos lointains ancêtres avaient inventé le métier de dentiste. Ils pratiquaient la chirurgie, amputaient, distinguaient les plantes qui soulagent de celles qui empoisonnent, connaissaient l'art du massage...
    Dans ce livre plein d'enseignements, Nicolas Bouzou montre que, chez les humains, la santé n'est pas seulement guérison des maux du corps. Depuis la nuit des temps, elle est " capacité de faire " et de gagner en liberté !
    Homo sapiens est un Homo sanitas. Il prend soin de lui et des autres et oeuvre ainsi à la marche du monde...
    Plonger dans cette histoire méconnue, c'est aussi s'interroger sur la meilleure façon de continuer sur la voie de progrès extraordinaires réalisés ces dernières décennies. Et défricher des champs fascinants comme la compréhension du cerveau.
    À l'heure des nouveaux défis pour l'humanité, un récit passionnant qui éclaire l'avenir de notre santé.

  • Le guide indispensable pour comprendre comment fonctionnent les vaccins

    " Et toi, tu vas te faire vacciner contre le Covid ? "

    Jamais nous n'aurons autant parlé des vaccins. Et pourant le sujet suscite les passions depuis fort longtemps déjà. C'est que les vaccins éveillent en nous les plus grands espoirs et les pires craintes. Quels sont ces vaccins anti-Covid conçus et commercialisés à la vitesse de l'éclair ? De manière générale, quels sont les enjeux des différents vacins en France ? De quoi sont-ils constitués et comment fonctionnent-ils ?

    Lise Barnéoud examine ici les vaccins maladie par maladie, de la tuberculose au Covid-19. Enrichi en infographies, ce petit volume est un guide indispensable pour tout citoyen désireux de comprendre comment marchent les vaccins, de saisir le délicat équilibre entre les bénéfices et les risques propres à chacun d'entre eux, et de se forger un avis éclairé et dépassionné.

  • Un brillant historien et un éminent professeur s'associent pour livrer la première grande synthèse historique sur " le " sujet au coeur de l'actualité.Comment comparer la peste de Justinien, qui se répandit comme une traînée de poudre dans tout le bassin méditerranéen dès le VIe siècle, et le sida, ce redoutable fléau que l'on ne découvrit que dans les années 1980 ? Aussi variées que soient leurs manifestations, les pathologies décrites dans cet ouvrage - choléra, syphilis, lèpre, variole... - ont un point commun : toutes sont des pandémies. Transmises par contagion, elles s'étendent en un temps record sur de vastes régions et touchent ainsi une part importante de la population mondiale. Dès lors, comment lutter contre ces ennemis invisibles qui semblent frapper au hasard ? Quelles stratégies adopter pour combattre ces maux, sans laisser la peur et la panique prendre le dessus ? Faut-il s'en remettre aux pouvoirs en place, ou bien chercher des réponses auprès des scientifiques ?
    Dans cette enquête totalement inédite, Patrick Berche et Stanis Perez retracent l'histoire mondiale des grandes maladies en adoptant une démarche à la fois globale et critique. Depuis le Paléolithique, les humains font face à des menaces qui ne cessent de se métamorphoser. Et si la peste a laissé place à la tuberculose pendant l'ère industrielle, tandis que la révolution pastorienne au XIXe siècle a momentanément permis de mieux contenir ces maux, de nouvelles pandémies liées à notre mode de vie ont progressivement fait leur apparition. Ainsi, aujourd'hui, la mondialisation et la société de consommation nous obligent à nous réinventer pour protéger la santé publique, notamment à l'ère de la Covid-19. Cette incontournable synthèse, où se mêlent bonheur d'écriture et rigueur scientifique, nous donne enfin les clés pour comprendre les précédents d'un sujet plus que jamais d'actualité.

  • Covid-19
    Janvier - Novembre 2020
    Pas de dépistage général - Un confinement où les patients " positifs " contaminent leurs proches indemnes et attendent de ne plus pouvoir respirer pour qu'on les emmène en réanimation - Interdiction d'un médicament sans danger prescrit depuis des décennies mais bon marché donc pas rentable au profit d'un produit à la toxicité connue mais très cher et qui a généré des fortunes, et de prestigieux journaux scientifiques qui, dans cette guerre, ont gravement dérapé...
    Voilà qui m'a paru justifier de porter à la connaissance du public le verbatim des communications hebdomadaires à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille - le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses, que je dirige - ainsi que mes interventions au Sénat et à l'Assemblée nationale. Le lecteur ne manquera pas d'en conclure qu'il est urgent de revoir totalement la politique sanitaire française.
    Didier Raoult
    Outre les détails inédits de cette histoire inimaginable, vous trouverez dans ces pages des renseignements précieux sur cette épidémie, le virus et ses mutants, sa mortalité selon les âges, les phases les plus critiques, les meilleurs moyens de protection et... les dangers d'une panique exploitée qui pourrait être encore plus grave que la pandémie pour l'avenir.

  • Le professeur Éric Caumes dénonce une imposture majeure en matière de santé publique autour de la maladie de Lyme.
    Une poignée d'irréductibles surnommés les " Lyme docteurs " en a fait un problème sanitaire de premier ordre, pourtant sans commune mesure avec sa réalité. Éric Caumes démontre comment ce phénomène a cristallisé un véritable " mal de société " alimenté par des croyances souvent véhiculées par les réseaux sociaux et certains médias, en contradiction avec des faits scientifiquement établis.
    Ce livre est le témoignage d'un professeur devenu malgré lui un expert supposé de Lyme, en raison du nombre de patients qui venaient le consulter, se pensant atteints de cette maladie. En fait, près de 90 % d'entre eux avaient une autre pathologie et beaucoup étaient traités abusivement.
    Témoignage aussi et surtout d'un expert auprès des autorités de l'État, qui a assisté, au sein de ses différentes institutions, à une dérive dont il désigne les responsables, jusqu'à évoquer " un degré de compromission inédit ". Il révèle des manoeuvres qu'il qualifie d'intimidation de la part de ces associations de Lyme, leurs pressions s'exerçant aussi sur les élus nationaux.
    Au prix d'une débauche d'examens inutiles et de traitements inappropriés et parfois dangereux, cette histoire est aussi celle de malades et de personnes en souffrance, victimes d'un manque d'écoute, pris en otages entre des associations, des médecins opportunistes et des politiques inefficaces.

  • Hypnose et auto-hypnose Nouv.

    Au coeur d'un voyage pour votre santé.
    L'hypnose est un processus thérapeutique dont les modalités pratiques et l'utilisation médicale ont considérablement évolué depuis ses origines. Encore méconnue aujourd'hui, son efficacité est parfois surestimée - ce n'est pas un pouvoir magique -, ou, le plus souvent, sous-estimée. Médecin psychiatre, le Dr Claude Virot, praticien et formateur en hypnose médicale, nous présente dans cet ouvrage l'hypnose actuelle et la richesse de ses différentes techniques avec clarté et vérité, en les illustrant de cas cliniques. Définie comme un processus relationnel qui consiste à activer et mieux utiliser des compétences naturelles présentes chez chacun d'entre nous, l'hypnose place l'individu au coeur des soins, lui permettant d'avoir accès aux immenses ressources de sa propre conscience.Dans une démarche humaniste et écologique qui prend en compte l'entièreté de l'individu mais aussi son environnement, l'hypnose lui permet d'être partie prenante de sa guérison. Réconciliation entre corps et esprit, entre soignant et patient, l'hypnose et l'autohypnose ne cessent de voir leurs applications s'étendre et leurs bienfaits être reconnus. Préfacé par le psychiatre et aéronaute Bertrand Piccard, ce livre offre un large panorama de ce formidable outil thérapeutique.

  • Plus de 10 000 personnes meurent chaque année en France à cause de médicaments.Plus de 10 000 personnes meurent chaque année en France à cause de médicaments. Car si les médicaments peuvent avoir des effets bénéfiques, ils peuvent aussi se révéler toxiques.
    Dans
    10 000 morts sur ordonnance, le Dr Sauveur Boukris dresse la liste des médicaments responsables de tant de décès, donne des solutions pour mieux contrôler leurs dangers et des conseils pour éviter les risques des effets secondaires.
    Il dénonce également la pénurie de médicaments, les erreurs médicamenteuses et les médicaments falsifiés et détournés.
    Face à ce phénomène dramatique, le Dr Sauveur Boukris préconise la décroissance médicamenteuse, prônant la déprescription, en priorité chez les personnes âgées.
    Cette épidémie silencieuse et méconnue n'est pas une fatalité. Nous sommes tous concernés : patients, familles, médecins, pharmaciens, laboratoires pharmaceutiques et pouvoirs publics. Tous ensemble, nous pouvons relever le défi : réduire la mortalité due aux médicaments.

  • Leurs corps, leurs choix : le plaidoyer pour l'avortement d'un médecin engagé.
    Une femme sur trois aura recours à l'avortement au cours de sa vie. Pourtant, le sujet demeure tabou et l'acte moralement contesté. Les idées reçues, les entraves et les mauvaises pratiques sont monnaie courante.Jeune médecin, Philippe Faucher pratiquait des IVG comme on s'acquitte d'une corvée. Mais au gré de ses rencontres et de ses lectures, il se passionne pour la contraception et l'avortement, des aspects délaissés de sa spécialité. Conscient d'avoir parfois reproduit des comportements maltraitants, il change radicalement sa façon de prendre en charge ses patientes.Presque cinquante ans après la loi Veil, l'auteur pose un regard critique sur l'organisation de notre système de santé. Il dénonce la façon dont une partie des soignants oublie la bienveillance la plus élémentaire lorsqu'il est question du corps des femmes et de leur liberté d'en disposer.

  • Fabien Olicard, le mentaliste français, vous présente sa masterclass ! Tout comme sur sa chaîne Youtube, découvrez des expériences à mener et des astuces pour bluffer les gens mais aussi améliorer votre vie au quotidien : comment aborder un inconnu, redeviner un prénom, reconnaître un menteur, retenir des formules mathématiques, faire passer les migraines...
    50 astuces de mentaliste extraites des ouvrages
    Votre cerveau est extraordinaire et
    Votre cerveau est définitivement extraordinaire.

  • Le meilleur des chroniques de Patrick PellouxL'urgence de vivre, c'est l'histoire de Charles, dont l'artère se bouche et qu'il faut opérer au plus vite. C'est celle de Pénélope, une ancienne danseuse de revue qui se casse le col du fémur et repart sur ses deux jambes au bout de cinq jours.
    C'est celle de Lucien, agressé en pleine rue, de Sandrine, qui a tenté de se suicider après un chagrin d'amour ; ou de ce bébé maltraité, sauvé malgré une fracture du crâne et une hémorragie cérébrale.
    À travers une centaine de textes très courts, Patrick Pelloux nous plonge dans le quotidien des urgences : des scènes dramatiques, à l'issue souvent heureuse, d'autres très drôles, car la vie est ainsi faite que l'on rit malgré tout. Des chroniques en prise avec le réel, profondément humanistes, et qui ne manquent pas de dénoncer l'insuffisance des moyens accordés au système de santé et à l'hôpital.
    En nous ouvrant la porte des urgences, ce livre nous fait entrer de plain-pied dans la réalité sociale de la France.

  • « - Et vous, qu'est-ce que vous faites dans la vie ?

    - Eh bien, je suis psychiatre.

    Très souvent, j'observe que mon interlocuteur a un léger mouvement de recul... »

    Les psychiatres suscitent de la méfiance ; ne sont-ils pas un peu manipulateurs ? Et puis, comment être sûr de choisir le bon ?

    Avec beaucoup de bienveillance et de pédagogie, le docteur Sylvie Wieviorka donne des clefs pour ouvrir les bonnes portes : quelles sont les questions importantes à se poser avant de consulter ; à qui s'adresser (psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste...) ; les avantages et les limites des différentes thérapies.

    Au travers de cas pratiques vécus, elle nous fait entrer dans le huis-clos fascinant entre le psychothérapeute et son patient, et dans sa propre tête, ses questionnements, ses doutes et les solutions trouvées.

    Un livre dont la lecture fait déjà du bien.

  • 1944. À la suite d'une nouvelle crise de maniacodépression, l'éminent Dr Perry Baird, diplômé de Harvard avec les plus hautes distinctions, est interné en hôpital psychiatrique.
    À 40 ans, il perd dans la foulée femme et enfants, ainsi que son droit d'exercer la médecine.
    C'est une chute libre dans les abysses de la maladie, avec, pour seul filin, une obsession : prouver, avant que le mal l'anéantisse tout à fait, que la bipolarité dont il est atteint recèle une cause organique.
    Chaque jour, il noircit les pages de son journal d'observations minutieuses sur les soignants, les malades mais surtout sur lui-même.
    Soumis à des traitements brutaux, cobaye piégé de ses propres recherches, il livre d'une voix lumineuse, révoltée, torturée sa vérité.
    Elle nous parvient aujourd'hui grâce à sa fille, Mimi, qui a enquêté pour comprendre qui était ce père absent, et découvert un homme de science visionnaire.
    En sauvant ses écrits de l'oubli, elle a su lui redonner sa place dans l'histoire de la médecine moderne et lui rendre justice...

  • L'histoire célèbre les victoires que les médecins ont remportées sur les maladies. Mais elle néglige leurs patients dont les troubles, les souffrances ou les plaintes ont inauguré de nouveaux diagnostics, remis en cause certaines théories médicales ou ouvert des perspectives thérapeutiques inédites. Ciselés comme des nouvelles, ces récits de
    patients zéro racontent une autre histoire de la médecine : une histoire " par en bas ", dans laquelle des malades qui parfois s'ignorent et des patients comptés trop souvent pour zéro prennent la place des mandarins et des héros.
    Parmi ces " cas ", certains sont célèbres, comme le petit Joseph Meister, qui permit au vaccin antirabique de Pasteur de franchir le cap de l'expérimentation humaine, ou Phineas Gage, dont le crâne perforé par une barre à mine révéla les fonctions du lobe frontal. La plupart sont oubliés ou méconnus, comme Auguste Deter, qui fit la renommée d'Aloïs Alzheimer, Mary Mallon, la plus saine des porteurs sains, qui ne souffrit jamais de la typhoïde qu'elle dissémina autour d'elle, ou Henrietta Lacks, atteinte d'un cancer foudroyant, dont les cellules dotées d'un pouvoir de prolifération exceptionnel éveillèrent la quête du gène de l'immortalité en voyageant autour du monde. À travers eux, ce livre interroge les errements, les excès et les dérives de la médecine d'hier à aujourd'hui.
    Des origines foraines de l'anesthésie générale aux recherches génétiques ou neurobiologiques les plus actuelles en passant par les premières expériences de réassignation sexuelle, il tente de rendre justice aux miraculés, aux cobayes ou aux martyrs dont la contribution au progrès de la connaissance et du soin a été aussi importante que celle de leurs médecins, illustres ou non.

  • " Mais docteur, vous m'aviez dit que ce n'était qu'un prélèvement de routine ", s'étonnait mon patient.C'est une difficulté dans l'attitude du soignant. Tant qu'on n'a pas le résultat, on s'oblige à un discours très neutre, jugé parfois trop réconfortant.
    Devant Flora Fischer, les patients se mettent nus et se mettent à nu. Dans un cabinet de dermato, c'est tout l'intime qui se joue.En vingt ans d'exercice à l'hôpital et en cabinet libéral, Flora Fischer a vu se succéder nombre de patients et de pathologies : infestations parasitaires, atteintes génitales, cancers, dermatologie esthétique...Elle livre ici, avec une grande sensibilité, les secrets d'une profession méconnue, à la fois exigeante et humaine. Elle interroge également la relation soigné-soignant.Avec ce récit tour à tour drôle, incongru et émouvant, instructif surtout, entrons dans l'intimité du cabinet de Flora Fischer où se révèlent au quotidien questions personnelles et enjeux de société.

  • De la grippe aviaire au Covid-19 - 3e édition mise à jourAnthrax, chikungunya, Ebola, grippes aviaires, H1N1, Zika, SARS-coronavirus, MERS- coronavirus... Pour toutes ces épidémies, on a prédit des millions de morts : il n'en a rien été.
    Qu'en sera-t-il du coronavirus chinois qui provoque une panique mondiale ?
    Cet affolement provient en grande partie des exagérations de la presse, qui sait que la peur " fait vendre ". Mais que nos gestionnaires - les politiques - surfent à leur tour sur le pire peut être lourd de conséquences. Nous avons affaire à des événements que la science elle-même peine à expliquer, telles la transmission accélérée des épidémies à leur début, leur variation saisonnière et... leur disparition spontanée sans raison apparente. Dans ces conditions, brandir chaque jour le nombre de nouveaux cas et de morts comme un épouvantail ne sert qu'à provoquer des réactions disproportionnées par rapport aux risques réels qui, eux, ne peuvent qu'être négligés dans le même temps.

  • Le livre noir de l'autisme.L'autisme est à la mode : films, séries, articles et reportages donnent l'illusion que cette cause avance dans notre pays. Pourtant, 600 000 autistes et leurs familles rencontrent toujours les mêmes difficultés en matière de prise en charge et d'accès aux soins.
    Profitant de l'impasse thérapeutique dans laquelle se trouvent ces familles d'enfants autistes et de l'attrait actuel pour les médecines douces, un business parallèle de pseudo-thérapies - promettant parfois aux familles désespérées la guérison de leur enfant - s'est développé, représentant des millions d'euros.
    Hypnose, auriculothérapie, zoothérapie, neurofeedback, oxygénothérapie hyperbare et autres thérapies aux dérives parfois sectaires attirent toujours plus. Aux côtés de ces marchands d'espoir, des chercheurs et des médecins organisent des essais non-autorisés par les autorités de santé. Des traitements alternatifs à base de régimes restrictifs, antibiothérapies de longue durée ou encore chélations, sont prescrits à de jeunes enfants autistes, sans avoir prouvé leur efficacité. D'autres encore détournent certains médicaments ou fabriquent de nouvelles molécules à base de chlore, de javel. Des témoignages de " guérisons magiques ", fake news et théories complotistes se propagent sur Internet. Les agences de santé n'arrivent plus à contrôler ce phénomène, les réseaux sociaux étant devenus les nouveaux prescripteurs médicaux.

  • Vous saurez tout tout tout sur le cerveau !Le cerveau semble uniforme, mais il possède une organisation hautement sophistiquée. Le cerveau semble calme, mais il bouillonne d'activité, même la nuit. Le cerveau semble immuable, mais il est en constante réorganisation, tout au long de la vie.
    Découvrez le fonctionnement de cet organe mystérieux : son anatomie mais aussi ses évolutions au fil de la vie humaine.

  • Le sens de cet essai est clair : la pandémie à la Covid-19 est une forme inédite de la mondialisation, dont le management consiste à susciter une peur folle, en grande partie coupée de sa dangerosité réelle. Cette peur, caricature jumelle de la « mauvaise précarité » contemporaine, s'oppose à la « bonne précarité », autre nom de la solidarité entre personnes vulnérables, indispensable à la fabrique de la confiance nécessaire pour vivre en société.
    Un exemple simple. Depuis quelques décennies, il est possible de voyager deux heures en TGV, de Paris à Lyon, sans que nos voisins immédiats nous parlent, nous sourient, nous regardent, même si nous tentons d'engager la conversation ou juste d'échanger quelques mots : c'est avoir le masque par une peur contagieuse de l'autre proche, peur que l'on retrouve... dans la pandémie. Et cela pas seulement en France, et avec des variations évidentes selon les régions du monde et les personnes.
    Dans ce contexte, le sujet humain est réduit à l'angoisse constante de perdre sa vie biologique, otage d'un état d'exception permanent, ou urgence sanitaire, qui le rend fou d'incertitude quant à la fiabilité des liens sociaux et à la notion même d'avenir. C'est l'effet pervers du biopouvoir.
    Les antidotes ? Tout ce qui facilite le retour à une bonne précarité et permet de vivre avec les autres, dans le grand temps. Et la compréhension du contexte dans lequel cette pandémie prend place : ni fantasme ni apocalypse, elle révèle et exacerbe le monde où nous habitons.

  • Ce livre résolument militant et nourri par l'expérience de terrain du docteur Didier Ménard, révèle la crise du système de soins libéral plombé par une idéologie conservatrice et une économie à la dérive.

    Au fil des pages, Didier Ménard revient sur son parcours atypique et sa pratique engagée de la médecine sociale au coeur d'un quartier populaire : le Franc-Moisin. Et on découvre comment l'institution politique a cherché, réforme après réforme, à éloigner soignés et soignants. Mais on voit apparaître, grâce à l'engagement d'hommes et de femmes aux valeurs humanistes, la possibilité d'une solution pour une politique de soin cohérente, adaptée au besoin de la population sur un territoire.
    Défendue et développée par l'Association communautaire santé bien-être (ACSBE), la médecine sociale est observée par les politiques de tous bords depuis 40 ans. Alors que le pays a été touché par une crise sanitaire sans précédent, il est temps d'en retracer une partie de son histoire et de reconnaître, enfin, l'efficacité de la santé communautaire.
    Didier Ménard a exercé la médecine générale à la cité du Franc-Moisin (Seine-Saint-Denis) pendant 35 ans. Il a oeuvré toute sa vie pour inscrire la médecine générale dans un pacte social afin de retisser le lien social et pour, au-delà du soin, contribuer à diminuer les inégalités. Il est président du centre de santé communautaire, La Place Santé, membre du bureau de la Fédération française des maisons et pôles de santé. Il a été président - et vice-président - du Syndicat de la Médecine Générale de 2006 à 2014. Il est actuellement président de la Fédération Régionale des MSP d'Île-de-France, membre du Conseil d'Administration de la Fédération Nationale des MSP et formateur au relais national EHESP : école des hautes études en santé publique.

  • Avez-vous la bosse des maths, de la poésie ou de la peinture ? Cet inconnu présente-t-il la bosse du crime ou celle de la ruse ? Au XIXe siècle, certains savants peuvent répondre à ces questions. Et pour le prouver, ils tâtent des têtes de génies (Napoléon...), de criminels (Lacenaire...) et de fous. Leur théorie est vérifiée par l'examen de milliers de moulages et de centaines de crânes récoltés à Paris, à Londres, à Berlin, en Inde et en Océanie. Sûrs de leur bon savoir, les phrénologistes oeuvrent pour un monde meilleur, peuplé de génies, de criminels amendés et de fous guéris.
    Défendue par de nombreux médecins, politiciens et artistes, la phrénologie oscille entre science légitime et technique divinatoire, avant de tomber dans un discrédit total. Reléguée au statut de science occulte puis longtemps oubliée, elle semble actuellement renaître de ses cendres. Des neurobiologistes contemporains lui rendent justice d'avoir établi le principe des localisations cérébrales, et d'éminents scientifiques estiment qu'elle a été la première science de l'homme rationnelle. Qu'en est-il exactement ?
    La première édition de ce livre a reçu le prix du meilleur ouvrage de la Société française d'histoire de la médecine (2000). Cette nouvelle édition a été enrichie d'illustrations, augmentée et mise à jour par l'auteur avec une postface inédite.

  • Une passionnante enquête scientifique et humaineÉpidémiologiste, infectiologue, spécialiste en santé globale et ambassadeur de l'hygiène des mains pour l'OMS, Didier Pittet a participé à la gestion de la crise Covid-19 en Suisse, notamment aux stratégies de confinement et de déconfinement.
    Dans ce journal de bord, il revient sur six mois mémorables dans l'histoire de l'humanité. Le " docteur Mains propres " nous raconte comment il a combattu aussi bien le coronavirus que la désinformation au jour le jour et à la lumière du peu d'éléments dont les spécialistes disposaient, se lançant dans une véritable enquête scientifique à la recherche du moindre indice susceptible de sauver des vies. Il revient sur les mesures prises dans son hôpital de Genève comme ailleurs dans le monde, incluant celles qui ont été imposées en France : confinement strict, port du masque obligatoire...
    En comparant les gestions de crise de plusieurs pays, le professeur Didier Pittet dresse un bilan inédit. Au programme, (in)décisions et contradictions politiques.

  • Depuis les années 1960, l'hôpital est devenu le lieu de l'accouchement. Disparues les terreurs d'antan et les souffrances d'un autre âge : la péridurale y est aujourd'hui reine pour supprimer les douleurs.
    Pourtant, dès que l'on questionne les femmes sur leur expérience, nombreuses sont celles qui font part de vexations, d'intimidations, de coercitions, voire de brutalités et de violences. Ce qui devait être un heureux événement se transforme en cauchemar sous la pression des médecins qui suivent les protocoles hospitaliers.

    "On m'a volé mon accouchement." Le refus d'entendre les femmes et la domination que les soignants exercent sur elles est à l'origine de traumatismes physiques et psychiques considérables. Un grand nombre des dépressions post-partum ou des syndromes de stress post-traumatique trouvent probablement là leur cause. Restée longtemps cachée, cette violence commence à apparaître au grand jour, alors que la parole des femmes se libère enfin.
    L'obstétrique est profondément misogyne. Elle considère les femmes comme faibles, malades, dangereuses, dont le corps serait inadapté pour mettre les enfants au monde. L'accouchement est ainsi resté l'un des derniers bastions de la domination masculine.

    Rendre les femmes maîtresses de leur accouchement exige, ni plus ni moins, une révolution. En analysant les pratiques autour de l'accouchement à travers la littérature scientifique, les recommandations des instances de santé et les travaux d'historiens et d'anthropologues, Marie-Hélène Lahaye signe un document majeur, livre-clé dans la réorientation des politiques à mener autour des droits des femmes.

  • Toxic Bayer

    Martin Boudot

    • Plon
    • 1 Octobre 2020

    Cette multinationale a créé l'aspirine, et l'héroïne. Elle a développé des médicaments qui traitent la sclérose en plaques, et participé à des expérimentations sur des enfants placés en asile
    psychiatrique. Aujourd'hui, ses produits ont envahi notre quotidien : certains soignent quand d'autres, toxiques, polluent notre air, notre eau, nos assiettes.
    Cette multinationale, c'est Bayer, l'un des leaders de l'industrie pharmaceutique et le plus grand vendeur de pesticides au monde : en juin 2018, la fi rme allemande a franchi un nouveau
    cap en faisant l'acquisition de Monsanto, l'entreprise controversée spécialisée dans les OGM qui commercialise le tristement célèbre Roundup. Bayer-Monsanto, c'est l'invention du business model le plus cynique du monde : le groupe vend désormais des traitements contre les cancers, et des produits susceptibles de les provoquer...
    Depuis dix ans, Martin Boudot sillonne la planète pour enquêter sur les problèmes environnementaux les plus brûlants. Il a rencontré des employés de Bayer, des militants et des personnes qui se disent victimes des agissements de l'entreprise. Des origines à nos jours, ce livre fait le portrait terrifiant du laboratoire le plus puissant du monde : voici l'univers selon Bayer.

empty