• Saviez-vous que l'endroit le plus dangereux de votre maison n'est pas la lunette de vos toilettes, mais bien l'éponge de votre évier ? Qu'un baiser transmet des millions de bactéries ?
    GERMES, CHAMPIGNONS, VIRUS... Chaque jour, notre corps et notre environnement cohabitent avec des milliers de micro-organismes différents. Faut-il en avoir peur et les éradiquer par tous les moyens, ou les microbes sont-ils nos amis ?
    Partez en compagnie du docteur Markus Egert, microbiologiste et hygiéniste, à la découverte d'un monde caché et mystérieux et faites connaissance avec les compagnons invisibles qui peuplent notre intérieur, vivent sur notre peau et dans notre corps. Et prenez garde : UNE BACTÉRIE POURRAIT BIEN EN CACHER UNE AUTRE ! Car si certaines sont pathogènes, beaucoup d'autres sont essentielles pour notre santé et notre bien-être et peuvent nous sauver la vie.
    Un livre fascinant et drôle à mettre entre toutes les mains !

  • À la fois politique, sociale et économique, la politique de santé constitue pour chacun un enjeu de premier ordre. Mais s'il est communément reconnu que la santé n'a individuellement pas de prix, elle a un coût pour la collectivité. Un coût qui ne cesse de croître. Bernard Bonnici expose comment une politique sociale ambitieuse doit faire cohabiter harmonieusement la dimension juridique, qui exalte les droits et la protection des malades, avec la dimension économique fondée sur la contribution des groupes constituant le système de santé (la population, les producteurs de santé, l'État et la Sécurité sociale).

  • La découverte par Louis Pasteur des microbes dans les années 1870 fait partie des pages célèbres de l'histoire des sciences, et même de l'histoire de France. Loin des clichés et des mythes, Bruno Latour en propose dans ce livre une lecture originale. En étudiant le travail de Pasteur et des pastoriens entre 1870 et 1914, il montre comment la bactériologie et la société française se sont transformées ensemble. C'est ainsi l'invention proprement politique d'une science, d'un savant et d'une époque qui se trouve mise en évidence. Pasteur apparaît, dans les détails de son travail sur les microbes, comme un remarquable sociologue et un fin politique, puisqu'il parvient à ajouter les microbes au corps social. Entre épistémologie, histoire et sociologie des sciences, ce livre, devenu un classique de l'histoire sociale des sciences, invite à revenir sur la division entre rapports de forces et rapports de raison, entre politique et savoir. C'est l'objet de la seconde partie du livre, qui se présente comme un petit précis de philosophie dans lequel l'auteur se propose de pratiquer, au lieu des réductions qu'impose la division entre science, nature et société, des irréductions. Il s'agit de rendre les sciences et les techniques moins opaques et peut-être moins périlleuses.

  • Histoire de la lèpre

    Jean Vitaux

    Maladie infectieuse chronique, la lèpre est due à une simple bactérie : Mycobacterium leprae. Affectant les nerfs périphériques, la peau et les muqueuses, elle est pourtant à l'origine de lourds handicaps. Si elle n'a pas été l'un des grands tueurs en série de l'humanité, comme la variole ou la peste, elle a néanmoins durablement marqué l'histoire des hommes, tant par l'horreur qu'elle suscite que par ses conséquences sociales, religieuses et eschatologiques. C'est sur cette histoire de souffrance et d'exclusion que revient le docteur Jean Vitaux, qui n'en oublie pas pour autant que la lèpre touche encore 200 000 personnes dans le monde.

  • L'usage des grands nombres dans le domaine de la santé n'est plus un secret pour personne. Les taux de mortalité, les courbes démographiques, les moyennes nationales comme les médianes par genre, profession ou âge ordonnancent nos vies biologiques. Nous sommes pris dès la naissance dans un système de mesure de l'espérance de vie, par lequel s'évaluent continûment nos chances de perdurer. En période de crise sanitaire, lorsque la connaissance scientifique fait défaut, les nombres prennent une place encore plus grande : la statistique médicale devient le principal outil d'aide à la décision des pouvoirs publics.
    Cette épistémè computationnelle a une histoire que Mathieu Corteel nous invite à découvrir. Elle trouve sa source dans l'interprétation des tables de mortalité au XVIIe siècle, et s'est transformée depuis, articulant différemment à chaque époque un état des connaissances mathématiques avec une pratique médicale et une vision politique de la santé publique.
    Mathieu Corteel est philosophe et historien des sciences. Il est membre du comité de rédaction de la revue Multitudes. Le hasard et le pathologique est son premier essai.

    Philosophe des sciences, Mathieu Corteel enseigne à l'Université de Strasbourg. Le hasard et le pathologique est son premier essai.

  • Et si les bons principes de vie prônés par la médecine contemporaine étaient apparus dans l'Antiquité, avaient été enrichis puis transmis au monde entier par les médecins musulmans ?
    C'est ce que démontrent, Michel Canesi et Jamil Rahmani, médecins d'aujourd'hui, qui se sont penchés sur La Médecine du Prophète, un texte de Jalal Eddine as Suyuti, savant cairote du XVème siècle dont les écrits guident encore des millions d'adeptes.
    Au fil de leur narration,  agrémentée de très belles illustrations, Michel Canesi et Jamil Rahmani, nous font découvrir la modernité et la pertinence de conseils vieux de plusieurs siècles. D'une incroyable actualité, lorsqu'on les confronte à la médecine actuelle, ils sont une promesse de santé, de bien-être et d'épanouissement personnel.

  • L'incroyable odyssée de l'art de guérir de l'Antiquité à nos jours
    Avec ce panorama de l'histoire de la médecine, conçu de façon pédagogique et pratique, vous découvrirez l'évolution de la médecine depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours : dates clés, faits marquants, innovations médicales et chirurgicales, thérapeutiques disponibles et pratiques chirurgicales selon les époques, grandes épidémies...
    Du silex chirurgical à la bioéthique contemporaine, du premier traité des médecins datant du XVIIIe siècle avant notre ère aux recherches de pointes sur les grandes maladies du XXIe siècle, laissez-vous emporter dans cette incroyable odyssée de l'art de guérir !

  • François Math a consacré près de cinquante années de sa carrière à des recherches biomédicales. Il relate ici de manière humoristique, les événements marquants et ses rencontres avec des grands noms de la recherche médicale avec qui il a fait des recherches sur les anomalies du développement du cerveau et les découvertes génétiques qui en ont résulté. Cela l'amène à regarder de manière critique le monde de la recherche médicale qui fait aujourd'hui face à une situation de pandémie incontrôlée. Il n'est pas virologue, mais il remarque que les moyens d'approches du très grave problème qui décime beaucoup de monde, sont pour le moins insuffisants, très éloignés des approches biomédicales que les Grands Maîtres qu'il a côtoyés lui avaient inculquées.

  • De profondes évolutions ont traversé le secteur médico-social depuis les années 2000. Cette conduite du changement s'est traduite par le passage d'une obligation de moyens à une nécessité de résultats, de l'oralité à l'écrit, du ressenti à la preuve et d'une réponse à des besoins collectifs à une satisfaction des attentes individuelles. À ce titre, chaque établissement ou service social est tenu de réviser tous les cinq ans un projet qui définit le cadre de son intervention, ses objectifs et les prestations qu'il déploie. Cet ouvrage vous accompagne pas à pas, tout au long de cette démarche, en proposant une méthode de travail éprouvée, minutieuse et collaborative puis un plan exhaustif, ordonné et détaillé doté de références et d'exemples illustratifs.

  • La médecine personnalisée est le nouvel horizon des politiques de santé à l'échelle internationale. Il s'agit d'un grand programme qui doit mobiliser tous les acteurs de la santé - chercheurs, cliniciens, pouvoirs publics, industriels, associations de patients - autour d'un objectif commun : améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades grâce aux nouvelles technologies du séquençage des génomes, de l'analyse des biomolécules et de la modélisation informatique. D'importants crédits lui sont consacrés, notamment dans la recherche en cancérologie et dans l'étude de certaines pathologies chroniques. La médecine personnalisée est ainsi la promesse d'une application massive des connaissances et des technologies biomédicales, au bénéfice des patients. Ses buts semblent indiscutables. Et pourtant...
    En quoi la médecine personnalisée se démarque-t-elle de ce que les médecins font depuis toujours, à savoir adapter leurs diagnostics et leurs prescriptions à chaque patient ? S'agit-il d'un nouveau paradigme médical ? En quoi une médecine fondée sur la capacité technologique à acquérir, à stocker et à traiter des données est-elle « personnalisée » ? Ne s'agit-il pas plutôt d'une intensification de la médecine scientifique qui repose plus que jamais sur de l'impersonnel : des technologies de pointe, des algorithmes statistiques, des modèles informatiques ? Que devient le patient dans cette démarche qui intéresse avant tout les industriels et les autorités de santé ? Les enjeux éthiques sont-ils suffisamment pris en considération ?
    L'ouvrage questionne cette tension entre une médecine ultra-technologique qui confère une signification moléculaire à la personne et une médecine du soin, centrée sur le patient. Entre les deux, le conflit est-il indépassable ?
    C'est ce que l'ouvrage entend discuter.

  • Incendie sur la prairie

    Zachary Comeaux

    • Tita
    • 8 Novembre 2018

    Un recueil de nouvelles qui retracent l'histoire de l'osthéopathie.
    Une série de 23 nouvelles historiques et richement documentées vous permettra de vous asseoir à côté du vieux docteur Still, fondateur de l'ostéopathie. Là, vous vivrez l'évocation de son quotidien, de sa pensée, de son enfance et de ses relations à ses contemporains. Vous partagerez sa vision politique et philosophique, ainsi que son approche de l'enseignement de l'ostéopathie : l'anatomie, la physiologie, Littlejohn et les autres... En? n, vous suivrez les grandes étapes du combat et de l'essor de l'ostéopathie comme nouveau concept de la santé, aux États-Unis puis en Europe.
    23 nouvelles historiques sur la vie du Dr Still, l'American School of Osteopathy et le développement de cette nouvelle thérapie aux USA et en Europe.
    Cette approche romancée est une voie ludique pour aborder l'histoire de Still, personnage haut en couleur, et pour appréhender les grands combats qui ont marqué les débuts de l'ostéopathie.
    EXTRAIT
    Still s'avança sous le porche, enfila son chapeau et s'assit sur la dernière marche pour resserrer les lacets de ses bottes. Puis, rajustant son chapeau, il prit sa canne, se leva et retourna vers le dispensaire.
    Les conversations du matin avaient fait remonter bien des souvenirs et d'autres continuaient d'affluer. Il se rappela l'époque de son adolescence au Missouri, avant le déménagement vers le Kansas en 1953. Accompagnant son père, il essayait d'apprendre quelques bribes de médecine en feuilletant de temps en temps l'exemplaire du New domestic physician, or Home book of Health de Gunn que possédait son frère Edward. L'ouvrage suivait les colons partout, parfois pour une utilisation divertissante, parfois pour des études plus sérieuses. Still se rappelait le mélange de médecine populaire et d'utilisation aveugle de produits chimiques agressifs. Les soirs d'hiver, après diner, lorsque Martha tricotait près du feu, le petit Drew jetait un coup d'oeil furtif aux livres d'Edward, grappillant dans ces pages ce qu'il pouvait.
    Il apprit également qu'une arme à feu pouvait servir à autre chose qu'à se nourrir, comme se défendre contre la pression politique, par exemple. Le jeune homme gardait tout cela en tête pour améliorer son adresse au tir et ses talents de cavalier.

  • Ce deuxième tome aborde les maladies non transmissibles d'un être vivant à un autre être vivant, dont les maladies dites de la civilisation. Entrent ensuite en scène les "chirurgiens navigans", premiers médecins à l'Île Bourbon, puis viennent l'histoire des hôpitaux et des établissements de santé et l'histoire des relations médicales entre La Réunion, Madagascar et Pondichéry. Les auteurs s'interrogent enfin sur l'état de santé actuel des Réunionnais et sur la pérennité des installations médicales de l'île qui les soignent.

  • Les deux premiers siècles du peuplement de La Réunion ont laissé peu de documents traitant de la santé de la population et de l'exercice de la médecine. À compter du XIXe siècle, de solides témoignages ont vu le jour, émanant de médecins installés dans l'île ou de passage. L'accroissement de la population a été accompagné d'épidémies meurtrières. Mais depuis la départementalisation survenue en 1947, la société de plantation a laissé place à la société de consommation, avec des progrès médicaux considérables. Cet ouvrage retrace l'histoire de la médecine et de la santé à l'Île Bourbon - La Réunion, de l'origine à nos jours.

  • Les premiers préceptes chirurgicaux connus remontent à l'Antiquité. Les innovations se sont succédé à travers les siècles pour aboutir à la chirurgie que nous connaissons aujourd'hui. Les portraits de chirurgiens célèbres qui ont contribué au bien-être de l'humanité ont été présentés au cours de séances solennelles de l'Académie nationale de chirurgie par ses secrétaires généraux. Des avancées essentielles de la science chirurgicale sont rappelées à ces occasions en évoquant les enjeux futurs de celle-ci. L'Académie nationale de chirurgie est « la dépositaire de son histoire, le témoin de son évolution et la garante de son éthique ».« Son rôle est de promouvoir l'excellence du savoir et du savoir-faire de la chirurgie française en France et dans le monde... » Hier, aujourd'hui et demain...

  • La krisis des anciens Grecs n'est pas notre concept moderne de crise, profondément modifié avec le temps. Que signifie-t-elle dès lors ? Il faut un retour aux sources de la notion, à savoir aux premiers textes grecs qui lui donnent une place majeure. La polysémie du mot grec, frappante, peut sembler faire obstacle à toute détermination d'une signification. Pourtant, l'enquête philologique proposée, attentive à la pluralité des sens en contexte, ne renonce pas à l'exigence de formuler une conception d'ensemble de la notion. C'est que la krisis des Grecs a bien, dans les textes où elle est analysée, poésie épique archaïque, médecine hippocratique, philosophie de Parménide et de Platon, des traits généraux qui la structurent. Elle peut se concevoir comme une décision génératrice, au sens physique du terme, dotée d'une temporalité de la rupture, savamment pensée et mise en scène.

  • La salle de garde est un lieu "mythique". Malheureusement, avec l'évolution de la société, et le monde médical ne fait pas exception à la règle, les traditions se perdent. Ce petit ouvrage vous fait pénétrer au sein de coutumes et de rites qui remontent à la nuit des temps. Ces derniers sont souvent l'objet d'inexactes interprétations, voire de fantasmes. Cette description, vue "de l'intérieur", permet de faire connaissance avec un milieu où les traditions, les us et coutumes et les symboles, bien qu'ancrés depuis des siècles, sont en train de s'étioler voire de tomber en désuétude.

  • Cinquante années de pratique chirurgicale ont conduit l'auteur à examiner son passé professionnel avec la distance que lui permet le recul du temps. Cet ouvrage revisite d'abord l'itinéraire suivi lors de sa formation, illustrée par quelques anecdotes bien colorées. Ensuite sont passés en revue la réalité de la pratique, les conditions de la prise des décisions, le mécanisme de la démarche médicale, les incertitudes qui les accompagnent, les obligations éthiques et morales supposées y prévaloir. Les effets de la révolution numérique font l'objet d'un long développement et d'une projection pour les années à venir. Enfin l'auteur nous livre ses réflexions sur son identité en tant que modeste acteur de son temps, en tant que citoyen français et en tant que créature éphémère face à la perspective de la mort. Cet ouvrage participe bien de la phénoménologie parce que fondé sur le vécu d'un chirurgien.

  • Découvrez la grande aventure de la médecine par le petit bout de la lorgnette
    De la chirurgie de la préhistoire au diagnostic de la dépression par l'image au XXIe siècle, de l'eau a coulé sous les ponts et des poux sont passés dans les têtes ! Avec son talent inimitable de conteur, Marc Magro vous entraîne dans les errances des médecins d'hier et d'aujourd'hui, à travers de multiples anecdotes insolites de l'Antiquité égyptienne à nos jours.
    Découvrez l'histoire d'Agnodice, cette jeune Athénienne travestie pour exercer la médecine interdite alors aux femmes et aux esclaves, de Fabiola qui consacra sa fortune à édifier le premier hôpital public d'Occident à la fin du IVe siècle de notre ère, de Petrus Hispanus qui fut pape et médecin qui souhaitait que ses ouailles aient une vie sexuelle épanouie et consacra ainsi à l'étude de l'éjaculation de longues heures de recherche, ou encore de Gaspare Tagliacozzi, le premier chirurgien esthétique de l'histoire... Frémissez en apprenant la terrible histoire de la ceinture de chasteté, et riez en apprenant que les médecins de la très sévère Angleterre victorienne ordonnait à leurs patientes de massages vulvaires (et orgasmiques !) pour soigner leur hystérie.
    Laissez-vous happer par les récits toujours enlevés de Marc Magro qui nous dévoilent, en nous divertissant, les errances qu'a connues l'art de guérir à travers les âges et l'ont amené à devenir la médecine telle que nous le connaissons et en bénéficions aujourd'hui.

  • Cet ouvrage propose de nous révéler l'histoire du défibrillateur, l'appareil de secours le plus présent et le plus indispensable en milieu hospitalier comme dans la vie publique. Au fil du récit, Michel Chauvin, cardiologue, nous dévoile à travers des anecdotes et une très riche documentation une des avancées technologique médicale majeure du XXe siècle.

  • Ces courtes chroniques font suite au tome 1 paru simultanément. Destinées initialement aux « professionnels de la profession », elles se proposent de témoigner du passé récent de la vie asilaire. Elles ont pour but de restituer leur charge sensible à ces objets singuliers qui ont contribué plus qu'il n'y parait à modeler les pratiques.

  • Environ 60 millions de personnes sont mortes pendant la Seconde Guerre mondiale. la majorité des corps n'a pas pu être identifiée, laissant des familles dans l'impossibilité de faire le moindre deuil ; Mélanie Decobert s'est attachée à démontrer que les techniques utilisées en odontologie médico-légale pouvaient apporter une aide considérable à cette fin, dans la connaissance de cette période et dans la résolution des problèmes consécutifs à toute disparition. L'auteur est parvenu également à attester du bon usage des analyses ADN dans l'identification de restes humains (civils ou militaires).

  • Écrits sous la forme de rapports, les comptes rendus détaillés des travaux du Docteur Xavier Riaud nous emmènent à la rencontre de l'histoire, celle de rois français (Louis XI et Henri IV) et celle de 68 soldats français morts pendant la guerre de Crimée (1853-1856) et exhumés lors d'une fouille archéologique récente en Ukraine. L'auteur fait ici appel à des notions abouties en odontologie médico-légale mais aussi à une iconographie et une approche historique remarquable qui complètent judicieusement l'étude sur site.

  • La médecine est intimement liée à la philosophie en un dialogue permanent. Ce rapport n'est pas exclusif car bien d'autres composantes des sciences humaines, la sociologie, l'anthropologie, le droit, la psychologie, entre autres, côtoient la médecine. Cependant, médecine et philosophie demeurent autonomes, même si la pratique médicale rend les deux nécessaires. Cet ouvrage revient sur les perspectives du devenir de la condition humaine, qui, transformées par les nouvelles technologies, vont bouleverser l'approche philosophique de la médecine, la rendant plus indispensable que jamais.

  • Cet ouvrage tente une amorce de réponse à la problématique de la santé liée à la pauvreté et des moyens pour parvenir à sortir de cette impasse. Comment peut-on apporter à ce pays des soins médicaux peu coûteux et de qualité dont l'accès est ouvert à tous ? Comment soumettre des recommandations sanitaires dans un environnement dont les préoccupations écologiques sont réelles ? Quels sont les moyens pratiques pour les populations les plus vulnérables, éloignées des centres de santé, d'accéder à des soins médicaux de qualité ? Comment renforcer les prestations sanitaires là où les ressources humaines sont déficientes ?

empty