Policier

  • Sixième jour de l'Armada 2008. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen ! Un meurtre... huit millions de témoins. Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ? Quel étrange pacte semble lier des matelots du monde entier ? De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ? Quel scandale dissimulent les autorités ? Une implacable machination... qui prend en otage huit millions de touristes. Une course effrénée contre la montre avant la parade de la Seine. L'histoire de la navigation en Seine, stupéfiante et pourtant bien réelle, livre la clé de l'énigme. Les quais de Rouen, le cimetière de Villequier, les rues médiévales de Rouen, le marais Vernier... deviennent autant de scènes de cette enquête défiant l'imagination. Un roman captivant vendu à 85000 exemplaires en 2015 ! EXTRAIT Le timide soleil du matin commençait à rougir l'horizon de la baie de Seine. Le jour se levait sur le Marais Vernier. Un mince brouillard s'échappait du fleuve vers les falaises de La Roque. La route ondulait comme un serpent d'argent dans ce paysage lunaire. Le 4 x 4, seul sur la route sinueuse, filait presque sans bruit sur la départementale. Quelques kilomètres avant le pont de Tancarville, il ralentit, puis tourna perpendiculairement, pour s'engager dans un étroit sentier de randonnée. Le chemin défoncé était bordé de chaque côté d'un large talus inondé, que ne parvenaient pas à drainer les rangées d'aulnes et de saules têtards. De part et d'autre du chemin s'étendaient d'étranges parcelles cultivées en lanières, planes et longues, de la route à la Seine. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE « Il n'y a pas que la trilogie Millénium dans le monde du suspense. Mourir sur seine est une sympathique révélation pour les amateurs d'intrigues à rebondissements, qui suivront avec gourmandise les aventures d'une journaliste futée sur les traces d'un serial killer. Le port de Rouen, au moment de la grande Armada, l'histoire des plus fameux pirates du XVIe siècle, les paysages romantiques des méandres de la Seine, contribuent à faire de ce polar un roman très complet. » - Anne Letouzé, L'Union. Journal l'Ardennais, Janvier 2009 A PROPOS DE L'AUTEUR Michel Bussi est l'un des auteurs de romans policiers les plus lus et les plus primés en France (il est notamment l'auteur de Un avion sans elle et Les nymphéas noirs). Ses romans, des page-turner sans surenchère de détails macabres, parviennent à faire la synthèse entre le meilleur de l'atmosphère des romans policiers populaires français et le rythme des romans à suspense américains. Et c'est ce que les lecteurs adorent...

  • Plongez-vous dans cette nouvelle enquête du commissaire Henri Poirier, sur les traces d'un criminel nazi. Rachel, Paul et Jean, issus de familles ouvrières, vivent au Havre une jeunesse riche en amitié et proche de la délinquance. En 1935, non loin de leur quartier, une tentative d'assassinat à l'arme blanche est perpétrée dans l'escalier desservant la cité-jardin. Durant l'Occupation - où les convictions de chacun divergent - deux autres agressions, véritables massacres ritualisés, restent inexpliqués. Quelques années plus tard, en pleine reconstruction de la ville, le commissaire Henri Poirier de la brigade criminelle du Havre et ses deux acolytes, les inspecteurs Roussel et Porto reprennent l'enquête. Après GI's Blues, récompensé par le Prix National de Littérature du Lions Club, Jean-Paul Halnaut et son personnage fétiche, l'atypique commissaire Henri Poirier, nous entraînent dans un récit mêlant amitié, de soldats perdus, d'anges déchus et de trésor de guerre. Un thriller haletant teinté d'humour ! EXTRAIT L'assistante sociale Ernestine Melon conduisit Rachel Bronski chez son père Léon en 1927, l'année de ses neuf ans. À cette époque ses camarades de classe la surnommaient « la grande sauterelle » parce qu'elle dépassait tout le monde d'une bonne tête, parfois « la rouge » ou « face de craie » à cause de sa rousseur et de sa peau blanche. Les ouvriers venaient de terminer les travaux d'enrobage de la rue des Bleuets. Ils étaient occupés à ranger pelles et seaux. Rachel avançait à tout petits pas sur le trottoir, évitant les zones recouvertes de goudron encore fumant, ce qui n'empêchait pas les semelles de ses sandales de coller à la croûte noirâtre. La sueur coulait entre ses omoplates. Elle portait un pull en laine, trop volumineux pour être rangé dans son baluchon. Ernestine Melon la tenait fermement par la main, sans prendre la peine de lui jeter le moindre regard. A PROPOS DE L'AUTEUR Jean-Paul Halnaut, Havrais, est également l'auteur du roman Le Havre 41 ou les déboires d'un Sénégalais, publié en 2009 aux Editions Publibook. Pour son livre GI's Blues, il s'est vu remettre officiellement le Prix normand de littérature 2013 au Neubourg, décerné par le district Normandie du Lions Club international.

  • Le Havre 1944. Parcours d'un truand américain poursuivi par un commissaire avant-gardiste et haut en couleur. Dans une ville qui se remet à grand-peine des bombardements de septembre 1944, le truculent commissaire Henri Poirier, adepte des nouvelles méthodes d'investigations policières, enquête sur une série d'agressions criminelles commises à l'encontre de jeunes femmes. Le parcours chaotique de Tony, un truand américain maigre comme un clou mais non dénué de charme, fruit des amours entre une cauchoise et un ouvrier des abattoirs de Chicago vétéran de la Première Guerre mondiale, passe par les camps "cigarette" installés au pourtour du Havre. Les destins du flic atypique et du voyou devenu soldat d'élite par obligation se croisent au Havre. Un roman piquant qui nous plonge dans une enquête sur une série d'agressions commises à l'encontre de jeunes femmes dans les années d'après-guerre. EXTRAIT Au Havre, si l'on pousse la promenade jusqu'au bout de la digue du sémaphore, on découvre, face à l'entrée du port, une stèle en cuivre, noircie par les embruns, sur laquelle on peut lire. Cette stèle a été érigée pour rappeler que Le Havre fut le principal port de débarquement, puis de rapatriement des armées américaines de libération : entre septembre 1944 et août 1946, 3 675 000 Américains sont passés par ce port. En mars 1945, Henri Poirier, commissaire de police méthodique et pugnace enquêtait sur une série d'agressions perpétrées au Havre à l'encontre de jeunes et jolies femmes. C'est à cette occasion qu'il entendit parler pour la première fois du GI Tony Cascarino, un grand escogriffe sorti des bas-fonds de Chicago pour venir libérer la France. A PROPOS DE L'AUTEUR Jean-Paul Halnaut, Havrais, est également l'auteur du roman Le Havre 41 ou les déboires d'un Sénégalais, publié en 2009 aux Editions Publibook. Pour son livre GI's Blues, il s'est vu remettre officiellement le Prix normand de littérature 2013 au Neubourg, décerné par le district Normandie du Lions Club international.

  • Découvrez un des premiers romans de Michel Bussi ! L'aiguille creuse d'Etretat, les tours blanches de l'abbaye de Jumièges, le vieux phare de Tancarville, le tombeau de Rollon sous les ruines de Thibermesnil, la valleuse déserte de Parfonval, les îles englouties de la Seine, les marées d'équinoxe de la Barre-y-va... Autant de lieux mystérieux dont les énigmes sont percées par Arsène Lupin, dans de fascinantes chasses aux trésors, au coeur du triangle d'or, le fameux triangle cauchois, imaginé par Maurice Leblanc. Imaginé ? Est-ce si sûr ? Et si les aventures d'Arsène Lupin dissimulaient un code ? Un sens secret ? La clé d'un trésor normand, bien réel celui-là ? Le professeur Roland Bergton en est convaincu. Il dispose d'une journée pour percer l'énigme, avec pour seuls indices une pièce d'or trouvée sous les falaises, une nouvelle inachevée de Maurice Leblanc... et l'aide d'une jeune étudiante en histoire, aussi brillante que séduisante. Code Lupin, une invitation au voyage et un jeu de piste à la recherche d'un trésor, dans les pas d'Arsène Lupin... EXTRAIT Gérard Meyer hésita quelques instants avant d'entrer dans l'office de tourisme de Saint-Valery-en-Caux, cette longue bâtisse à colombages, étrange et biscornue. Ce 11 juillet, un soleil de plomb s'était abattu toute la journée sur la petite station balnéaire. C'était comme cela depuis une semaine, et seuls de violents orages chaque soir venaient perturber la canicule. Mais en cette fin d'après-midi, pour l'instant, aucun vent ne soufflait et les drapeaux européen, français, normand, pendaient immobiles, paresseusement, devant la mairie. À quelques mètres, les bateaux multicolores du port de plaisance clapotaient doucement. Ils étaient piégés. C'était la marée basse. Ils devraient attendre plusieurs heures avant de pouvoir sortir en mer. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE o Code Lupin, une sorte de Da Vinci Code à la normande, sur fond de falaises crayeuses, à Etretat. - Anne Letouzé, L'Union o Etretat et son aiguille creuse, Jumièges et son abbaye, Tancarville et son vieux phare, la Barre-y-va et ses marées d'équinoxes, le château de Thibermesnil... Bref, que du plaisir ! - lesloisirsdebernie.over-blog.com o Un régal, j'ai adoré ce livre qui m'a donné envie de me replonger dans les aventures du gentleman cambrioleur. - jonatmeltom, Babelio A PROPOS DE L'AUTEUR Michel Bussi est l'un des auteurs de romans policiers les plus lus et les plus primés en France (il est notamment l'auteur de Un avion sans elle et Nymphéas noirs). Ses romans, des page-turner sans surenchère de détails macabres, parviennent à faire la synthèse entre le meilleur de l'atmosphère des romans policiers populaires français et le rythme des romans à suspense américains. Et c'est ce que les lecteurs adorent... Code Lupin est son premier livre de fiction publié. En 2015, Michel Bussi est le 3ème auteur le plus lu en France, et toujours dans le top 20 polars en début d'année 2016 avec Maman a tort !

empty