Policier

  • « Un loup dans la jungle, voilà ce que je suis. Un inadapté, un solitaire avec la rage au ventre parce qu'on m'a toujours méprisé. Une gueule un peu en biais, c'est vrai, une carcasse d'oiseau de proie qu'a rien croûté depuis six mois, et alors ? Je suis né dans la mort pour résumer. » À Fresnes où il fait un séjour pour vol avec ruse, François partage sa cellule avec Medhi, un cador du grand banditisme. Ce Mehdi, c'est du méga lourd. D'ailleurs, il ignore superbement François qui, de son côté, joue les serviteurs zélés. Au fil des semaines, les intentions de François vont se révéler... Observateur attentif du genre humain, Nan Aurousseau, dans ce nouveau roman, dresse le portrait fascinant d'un meurtrier hors du commun. Humour noir garanti. Nan Aurousseau a passé son enfance dans le XXe à Paris. A 18 ans, il est condamné à 6 ans de prison pour braquage. En 2005, il publie Bleu de chauffe - roman où il raconte sa vie. Des coccinelles dans des noyaux de cerise est son premier roman chez Buchet/Chastel.

  • En 1979, le groupe The Clash sortait l'album London Calling.
    Dix-neuf auteurs de polar français lui rendent hommage à travers autant de nouvelles inédites, chacune inspirée par l'un des titres de ce disque mythique. Des histoires tour à tour sarcastiques, haletantes, burlesques, tragiques, engagées, toujours noires - et toujours rock.
    Mouloud Akkouche - José-Louis Bocquet - Thierry Crifo - Caryl Férey - Thierry Gatinet - Jean-Noël Levavasseur - Michel Leydier - Jean-Luc Manet - Olivier Mau - Pierre Mikaïloff - Max Obione - Jean-Hugues Oppel - Jean-Bernard Pouy - Frédéric Prilleux - Sylvie Rouch - Annelise Roux - Christian Roux - Jan Thirion - Marc Villard
    Bonus : 1 nouvelle de Jean-Philippe Blondel.
    Avec des dessins de Serge Clerc.

  • Carlos, ex-militant de l'extrême gauche argentine, est un homme dont le destin a été bouleversé par la dictature. Cette dernière lui a dérobé à la fois la femme qu'il aimait, Estela, qui a rejoint la légion des tristement célèbres desaparecidos, et ses illusions. Le roman de Caparrós, texte essentiel sur la mémoire collective et la conscience politique, raconte avec force la dérive lente mais certaine d'un homme et d'une génération, et, à travers la soif de vengeance de Carlos, interroge la possibilité de panser les plaies de l'Histoire. Dans un subtil va-et-vient entre l'évocation de l'Argentine des années soixante-dix et le présent, l'auteur tisse le récit d'une obsession, tout en livrant la radiographie terrible d'un pays qui n'a toujours pas réglé ses comptes avec son lourd passé. Romancier, journaliste et essayiste, Martín Caparrós est né à Buenos Aires en 1959. Figure intellectuelle emblématique du monde hispanophone, il a étudié en France et publié une vingtaine de livres. À qui de droit est son troisième roman traduit en français après Valfierno (Fayard, 2008) et Living (Buchet/Chastel, 2014). Il est également l'auteur d'un brillant document sur la question des ressources alimentaires dans le monde, La Faim (Buchet/Chastel, 2015).

  • Ambre de Clercy, étudiante en archéologie, fait, la nuit, des rêves étranges qui la ramènent au Moyen Âge. Avec l'un de ses professeurs, elle entreprend des fouilles dans le fossé du château familial et mène parallèlement des recherches sur l'histoire de sa famille, persuadée que ses rêves ont un rapport avec des événements qui auraient eu lieu huit cents ans plus tôt. Elle découvre alors que l'on a volontairement fait disparaître son aïeule - dont elle porte le même nom - et l'homme que celle-ci aimait, Richard de Loupvaillant. Pourquoi les a-t-on fait disparaître ? Quel crime ont-ils commis ? Ambre, la jeune étudiante, va-t-elle, elle aussi, connaître le même sort que son aïeule ? Suspense, faits étranges et rebondissements jalonnent ce récit captivant.

  • Emmanuel Granger, jeune normalien promis à un bel avenir, est découvert, assassiné, dans la chambre de service située au-dessus de l'appartement cossu de ses parents. Qui a pu commettre un acte aussi odieux et pour quelles raisons ? Emmanuel était-il ce jeune homme « bien sous tous rapports » que dépeint son entourage ? L'enquête, reprise par le commissaire Foulquier, alias Monseigneur, piétine, au grand dam de celui-ci. Fausses pistes, faux témoins empêcheront-ils de trouver l'identité de l'assassin ? Un roman policier qui vous tient en haleine jusqu'à la dernière page. L'auteur, Georges Baudouin, excelle dans ce genre de littérature.

  • Un corps sans vie, nu et sans la plus petite trace de blessure, est retrouvé au Groenland, au beau milieu de la banquise. Qui est-il ? Jack Raven, paléontologue et spécialiste d'anthropologie médico-légale, est chargé de mener l'enquête. Au fil de ses recherches, il découvre d'étranges secrets, mais on décide de clore brutalement le dossier pour tester sur l'inconnu des glaces une technique de décongélation qui pourrait permettre de le ramener à la vie. La nuit même de l'expérience, une tempête de fin du monde éclate, accélère le processus... et l'homme disparaît. Jack Raven est le seul à pouvoir retrouver le fugitif ressuscité des morts et élucider l'énigme historique qui permettra de l'arrêter. Car le revenant est insaisissable et, depuis son réveil, sème froidement la mort sur son passage. Pour son premier roman policier, Giles Milton parvient à conjuguer le souffle historique qu'on lui connaît au suspense des meilleurs thrillers, dans une sorte de compromis entre Frankenstein et Fatherland, le roman uchronique de Robert Harris. Giles Milton est historien. Spécialiste de l'histoire des voyages et des explorations, il a déjà publié cinq ouvrages aux Éditions Noir sur Blanc (La Guerre de la noix de muscade, 2000 ; Les Aventuriers de la reine, 2002 ; Samouraï William, 2003 ; Captifs en barbarie, 2006 et Paradis perdu en 2010). Le Monde selon Arnold s'inscrit dans la veine de son premier roman, Le Nez d'Edward Trencom (Buchet/Chastel, 2007), proche de l'humour d'un P.G. Wodehouse et de l'esprit des Monty Python.

empty