Capricci Editions

  • Romy Schneider : les acteurs se brisent si facilement

    Faustine Saint-Genies

    • Capricci editions
    • 22 Avril 2022

    Trois Sissi en trois ans. De quoi propulser cette adolescente au rang d'icône à tout juste 18 ans. D'un internat religieux très strict aux projecteurs, de l'adoration excessive du public à l'indifférence ou l'acharnement, de films kitchs à l'eau de rose au grand cinéma d'auteur des années 70, la vie et la carrière de Romy Schneider sont une succession de grands écarts. Eternelle insatisfaite, elle remet son titre en jeu dans chacun de ses rôles (prostituée, soeur incestueuse, actrice ratée ou femme brisée), dans lesquels elle se jette à corps perdu, quitte à y laisser un peu d'elle-même. La femme et l'actrice se confondent désormais. A tel point que son statut d'icône dépasse aujourd'hui sa seule carrière et vient auréoler sa vie de femme et son destin tragique.

    Collaboratrice au magazine Sofilm depuis 2016, Faustine Saint-Geniès a également co-écrit Les Soprano by Sofilm (éditions Capricci). Auparavant, elle a travaillé comme journaliste politique et comme correspondante à New York.

  • Actrices-sorcières

    Stelandre Thomas

    • Capricci editions
    • 20 Janvier 2022

    C'est un livre sur les actrices, mais pas n'importe lesquelles. On y parle des «actrices sorcières», les bizarres, les mechantes, les trash, les punks, les cool, les marginales. Reliées par leur puissance de feu, toutes ont en commun de sortir du rang en incarnant la possibilité d'une autre voie : Asia Argento et Béatrice Dalle, Margaret Hamilton du Magicien d'Oz, la Catwoman des sixties Eartha Kitt, Sheryl Lee sacrifiée sur l'autel de Twin Peaks, l'anomalie Jennifer Jason Leigh, Jeanne Moreau période fauchée, Rose McGowan avant #MeToo, Tilda Swinton et ses mille visages ou Sean Young, l'androïde grillé de Blade Runner. Voici leurs histoires, intimes et collectives : des trajectoires de femmes qui, dans les films, dans la vie, auront ete autre chose que des princesses endormies.

    Thomas Stélandre est critique littéraire, pour Libération notamment. Actrices sorcières est son premier livre.

  • Audrey Hepburn, une star pour tous Nouv.

    Audrey Hepburn, une star pour tous

    Pierre Charpilloz

    • Capricci editions
    • 19 Mai 2022

    À Hollywood, elle a révolutionné les codes du glamour. À New York et Paris, ceux du style et de la mode. De Vacances romaines à Diamants sur canapé, en passant par Charade ou My Fair Lady, les chefs-d'oeuvre peuplent la filmographie d'Audrey Hepburn. Pourtant, c'est de son visage et de sa silhouette, d'abord, dont on se souvient. Tous les malheurs du monde et les drames intimes qu'elle a traversés - de son enfance sous la Seconde Guerre mondiale au début des années 90 - semblent s'éclipser derrière ce visage parfait, ce sourire bienveillant, ce regard accueillant, qui semblent dire que rien n'est grave, que tout va bien.

    Pierre Charpilloz est journaliste et critique de cinéma. Il collabore aux magazines « Viva cinéma » sur les chaînes Ciné+ et « Court-circuit » sur Arte, ainsi qu'aux revues Sofilm, Revus & Corrigés et Bande à part. Parallèlement, il enseigne le cinéma à l'université de Strasbourg.

  • Jean Gabin, maintenant, je sais

    Gimenez Sebastien

    • Capricci editions
    • 25 Novembre 2021

    Qui était vraiment Jean Alexis Moncorgé, dit Gabin ?
    Acteur impressionnant de naturel pour les uns, comédien au jeu monolithique pour les autres, l'homme a séduit autant qu'il a pu irriter. En choisissant quinze moments de la vie de l'acteur, de son enfance sous la Première Guerre mondiale à ses dernières cigarettes au milieu des années 1970, en passant par sa brouille avec Marcel Carné et Jacques Prévert, la prise du "Nid d'Aigle" pendant la Seconde Guerre mondiale ou encore ses débuts mouvementés avec Jacques Audiard, ce livre tente de percer l'homme à jour derrière la légende.

    Sébastien Gimenez est auteur de chansons, d'essais, de romans et de scénarios. Passionné de cinéma français et de contre-culture, il est l'auteur de deux ouvrages, Le Rire made in seventies, sur la comédie française des années 1970, et Gonzo, consacré à la représentation de la pornographie à l'écran, depuis ses origines à nos jours.

  • The wire by Sofilm

    Collectif

    • Capricci editions
    • 3 Mars 2022

    Vingt ans après la sortie de son pilote, The Wire reste sans aucun doute la plus grande fresque politique et criminelle de l'Amérique moderne. Avec cet ouvrage à la fois très renseigné et agréable à lire, illustré de dessins percutants qui réinventent l'univers de la série, les journalistes du magazine Sofilm vous emmènent faire un tour à Baltimore, à la recherche d'Omar, de McNulty et tous les autres. Voilà le guide ultime pour se replonger dans les racines de la corruption et du trafic de drogue, aux origines du chef-d'oeuvre de David Simon.

    The Wire est un livre collectif signé par plusieurs membres de la rédaction du magazine Sofilm qui raconte depuis 2012 le monde du cinéma et des séries comme vous ne l'avez jamais lu. C'est-à-dire avec de grandes histoires, un peu d'humour et beaucoup d'humain.

    Il est illustré par le dessinateur indépendant Romain Baraton.

  • L'art du jeu d'acteur

    Stella Adler

    • Capricci editions
    • 20 Janvier 2022

    « La quasi-totalité des productions cinématographiques du monde ont été influencées par les films américains, qui étaient eux-mêmes influencés par les enseignements de Stella Adler. Nous sommes nombreux à l'adorer et nous lui devons beaucoup. »
    Marlon Brando Ce livre nous ouvre les portes de l'école de Stella Adler, l'une des professeures d'art dramatique les plus influentes du XXe siècle. Disciple de Constantin Stanislavski et membre fondatrice du célèbre Group Theatre, elle a formé des géants du cinéma, parmi lesquels Robert De Niro, Harvey Keitel, Nick Nolte, Warren Beatty... En 22 leçons, elle nous livre tous les secrets de sa technique et de son art.
    Loin d'être un ouvrage théorique, L'Art du jeu d'acteur est conçu à partir d'enregistrements de ses cours et de carnets de notes compilés par le critique Howard Kissel. Il place directement le lecteur sur le banc des apprentis comédiens face à une femme au caractère flamboyant.

    Stella Adler (1901-1992) est l'une des professeures d'art dramatique les plus influentes du XXe siècle. Membre fondatrice du célèbre Group Theatre, elle a créé sa propre école de jeu et formé plusieurs générations de très grands acteurs, de Marlon Brando à Mark Ruffalo en passant par Robert de Niro, Nick Nolte ou encore Benicio del Toro.

  • Faire un film

    Sidney Lumet

    • Capricci editions
    • 23 Octobre 2016

    Comment choisit-on un scénario? Qu'est-ce qui détermine le style d'un film? Comment gérer un tournage en extérieur avec une centaine de figurants ? Que faire pour maintenir la concentration d'un acteur au bout de la dixième prise ?Étape par étape, Sidney Lumet aborde tous les aspects de la création cinématographique, de l'écriture à la post-production : le casting, les répétitions, le choix des décors et des costumes, le tournage et le montage, la conception de la bande-son..., jusqu'au moment fatidique de la première projection. Auteur de nombreux classiques (Serpico, Un après-midi de chien, 12 hommes en colère), Lumet offre avec ce livre le point de vue rare d'un cinéaste sur son propre travail et sur son art, nourri d'une longue expérience à Hollywood où il a tourné avec les plus grandes stars (de Katharine Hepburn à Al Pacino). À la fois mémoires professionnelles fourmillant d'anecdotes et guide pour apprenti réalisateur, Faire un film est une plongée saisissante dans les coulisses du cinéma.

  • Gena Rowlands, on aurait dû dormir

    Murielle Joudet

    • Capricci editions
    • 24 Novembre 2020

    Actrice, Gena Rowlands est surtout connue pour ses rôles dans les films de son mari John Cassavetes : il réinventait le cinéma, elle réinventait une façon d'être actrice et femme. Ce livre se fixe pour but de penser Gena Rowlands sous tous les angles possibles : analyse formelle et littéraire, retour sur les pans oubliés de sa carrière, recontextualisation historique. Il s'agit de montrer comment son jeu transfigure par la folie toute une série de destins féminins : la vieille fille, la femme au foyer, l'actrice vieillissante... Comme tout grand artiste, Rowlands a fabriqué un espace à elle et à nous, qui puisse accueillir la nouveauté de ses gestes, la fulgurance de son apparition.

    Murielle Joudet est critique de cinéma. Elle écrit pour Le Monde, Les Inrockuptibles, Chronic'art, participe régulièrement aux émissions La Dispute sur France Culture et Le Cercle sur Canal+, et présente des entretiens sur le cinéma pour le site Hors-Série.Son premier livre, Isabelle Huppert, vivre ne nous regarde pas, est paru aux éditions Capricci en 2018. Elle a également coécrit l'ouvrage Hitchcock, la totale (E/P/A, 2019).

  • Mémoires d'une savonnette indocile

    Luc Moullet

    • Capricci editions
    • 17 Juin 2021

    Je suis le frère d'un génie de la musique aléatoire, le père d'une belle astronome qui choisit sa voie à 5 ans, le cousin au 11e degré d'un mec qui tua le maire, la mairesse et le garde champêtre (lequel avait déplacé sa chèvre de 8 mètres) de son village, le mari d'une femme équilibrée et séduisante qui me supporte depuis 52 ans. Je suis un highbrow et un Lenny (Des souris et des hommes). Grâce à Truffaut, j'ai écrit sur le cinéma pendant 65 ans, et, lancé par Godard, j'ai fait durant 54 ans des films qui font rire sur des sujets sérieux, marxisme et taylorisme, vagin et clitoris. J'ai bossé dans tous les genres filmiques. Ce qui restera de moi, c'est une formule : LA MORALE EST AFFAIRE DE TRA¬VELLINGS. On me situe entre Brecht et Courteline, entre Buñuel et Tati. Je suis un maverick issu de ploucs préalpins, un marathonien capable de monter en vélo à 5390 mètres, mais qui ne sait pas skier, ni danser, ni nager, ni conduire. Puisse ce livre m'aider à me définir. Connais-toi toi-même, disait Socrate.Luc Moullet

    Né en 1937, Luc Moullet débute comme critique aux Cahiers du cinéma. En 1960, Jean-Luc Godard lui propose de réaliser son premier court métrage, Un steak trop cuit, qu'il tourne chez lui dans une économie de contrebande. Il ne cessera ensuite d'alterner une activité de réalisateur, de producteur et de critique. Son oeuvre insolite est composée d'une quarantaine de courts et longs métrages parmi lesquels Anatomie d'un rapport, Genèse d'un repas ou La Comédie du travail.

  • Les Soprano

    Collectif

    • Capricci editions
    • 10 Novembre 2021

    Plus de 20 ans après la diffusion du pilote, Les Soprano est considérée comme la plus grande série de la télé moderne. Avec cet ouvrage dense et fouillé, rythmé par des illustrations pop, les meilleures plumes du magazine Sofilm mêlent portraits, stories, interviews et analyses pour vous proposer le guide ultime en immersion dans les coulisses du chef-d'oeuvre de David Chase.



    Des lieux cultes du New Jersey au casting d'Italo-Américains, en passant par des focus sur la nourriture, les costumes, la psychanalyse ou la musique... Revisitez les figures légendaires, les histoires secrètes et les batailles souterraines d'une oeuvre totale qui n'avait pas encore livré tous ses secrets.

    Les Soprano est un livre collectif signé par plusieurs membres de la rédaction du magazine Sofilm qui raconte depuis 2012 le monde du cinéma et des séries comme vous ne l'avez jamais lu. C'est-à-dire avec de grandes histoires, un peu d'humour et beaucoup d'humain.


    Il est illustré par le dessinateur indépendant Simon Bournel-Bosson, co-auteur de Azur (Kiblind Editions, 2020), qui prépare actuellement sa première bande dessinée de fiction.

  • Marlene Dietrich, celle qui avait la voix

    Camille Larbey

    • Capricci editions
    • 18 Mars 2021

    Comme toutes les autres, elle a modifié son physique pour plaire à Hollywood et joué le jeu des prétendues rivalités entre actrices. Comme toutes les autres, elle avait des jambes magnifiques et un regard de vamp à faire fondre les coeurs. Comme les autres, sa vie sentimentale était aussi incroyable que dissolue.Pourtant, Marlene demeure unique. La parfaite création cinématographique. Un mythe, dira-t-on. Car le secret de Dietrich, ce qui la différencie des autres, c'est sa voix grave inimitable. Suave et cajoleuse. Celle-ci n'est pas la plus belle ni la plus puissante. Mais la star saura l'utiliser mieux que quiconque pour envoûter le public, se construire une carrière à l'épreuve du temps et vivre quelques aventures rocambolesques.

    Journaliste et intervenant cinéma dans les lycées, Camille Larbey est également l'auteur de Berlin mis en scène (éditions Espaces & Signes, 2017).

  • Le cinéma selon Jean-Pierre Melville - entretien avec Rui Nogueira

    Nogueira/Melville

    • Capricci editions
    • 21 Janvier 2021

    De Scorsese à John Woo en passant par Tarantino, Jarmusch ou encore Michael Mann, nombreux sont les cinéastes à se réclamer de Jean-Pierre Melville, tant celui-ci aura renouvelé en profondeur le cinéma de genre. Dans ce livre d'entretien devenu un classique de l'édition de cinéma, le cinéaste revient généreusement sur son parcours et sur la genèse de ses films. Il y aborde notamment ses influences cinématographiques et littéraires, certains points peu connus de sa biographie, les grands thèmes de son oeuvre et son travail de metteur en scène. Peu à peu se profile une personnalité complexe, parfois contradictoire : le portrait d'un homme secret et orgueilleux, réputé pour ses brouilles et ses colères, mais porté par un amour inconditionnel du cinéma.

    Rui Nogueira est un journaliste et critique de cinéma né en 1938 au Portugal. À son arrivée à Paris dans les années 1960, il devient le collaborateur d'Henri Langlois à la Cinémathèque française et écrit pour diverses publications sur le cinéma, françaises ou étrangères, dont la célèbre revue anglaise Sight and Sound.

  • La grande illusion de Céline

    Jean Narboni

    • Capricci editions
    • 2 Septembre 2021

    La grande illusion est ici une croyance erronée, et le titre d'un film de Jean Renoir de 1937.
    Le livre part de l'attaque furieuse du film par Céline dans Bagatelles pour un massacre, et du conflit qui s'ensuivit. Il croise quelques figures du cinéma, Stroheim, Dalio, Gabin, Itkine, mais aussi, plus ténébreuses et très en vue, celles d'un ethnologue « racialiste » et d'un délirant spécialiste en onomastique.
    Ni procès à charge ni énième spéculation sur la distinction écrivain/pamphlétaire antisémite, c'est plutôt une fable, un conte, ou en musique une fantaisie ou un impromptu.
    Les discours de haine pseudo-scientifiques d'alors font penser à ceux des réseaux sociaux actuels. Depuis longtemps en effet les notions de race et d'assignation identitaire n'avaient aussi vénéneusement refleuri.

    Jean Narboni est un ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma. Il y a fondé et dirigé les éditions du même nom, où il a notamment publié des ouvrages de Roland Barthes, Serge Daney, Eric Rohmer ou Jean Louis Schefer. Chez Capricci, il est l'auteur de La nuit sera noire et blanche, ...Pourquoi les coiffeurs ? Notes actuelles sur Le Dictateur, et Samuel Fuller, un homme à fables.

  • Robert Mitchum ; l'homme qui n'était pas là

    Lelo Jimmy Batista

    • Capricci editions
    • 21 Novembre 2019

    Il a publié son premier poème à 8 ans, été condamné aux travaux forcés à 15, a menti pour avoir son premier rôle, a été arrêté pour possession de stupéfiants, a giflé Otto Preminger, est devenu ami avec Marilyn Monroe, a chanté avec Elvis Presley, était plutôt pour la guerre du Vietnam et franchement contre certains journalistes, qu'il aurait volontiers enterrés vivants. Mais il l'a fait sans avoir l'air de vraiment s'y intéresser, à la fois complètement dedans et totalement à côté, l'oeil alangui et un sourire en coin.Éternel vagabond qui se considérait toujours entre deux trains, Robert Mitchum n'attachait que peu d'importance au métier d'acteur. Comme si, malgré le bruit, la gloire et l'agitation, il n'avait jamais été vraiment là.

    Lelo Jimmy Batista est auteur, scénariste, réalisateur et journaliste.

  • Marco Ferreri, le cinéma ne sert à rien

    Gabriela Trujillo

    • Capricci editions
    • 7 Janvier 2021

    Voici enfin le premier livre consacré à l'ensemble de l'oeuvre de Marco Ferreri (1928-1997), le portrait inédit d'un artiste culte, sulfureux et original. Cinéaste de l'absurde, critique de la société de consommation, Ferreri a vu sa réputation taillée par le scandale de La Grande Bouffe ; mais son cinéma radical accueille aussi les rôles les plus controversés des grands acteurs de son époque : Gérard Depardieu, Annie Girardot, Michel Piccoli, Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni, sans oublier Ugo Tognazzi et d'autres figures incontournables de la culture italienne.

    Au-delà du scandale, de Rabelais à Camus, du néoréalisme italien au féminisme, du grotesque au sublime, ce livre permet d'approcher l'un des secrets les mieux gardés de la cinéphilie mondiale.

    Docteure en histoire de l'art, Gabriela Trujillo enseigne depuis près de dix ans le cinéma et la photographie et travaille dans d'importants musées parisiens. Elle publie régulièrement sur le cinéma et la littérature.

  • Bill Murray ; commencez sans moi

    Yal Sadat

    • Capricci editions
    • 24 Novembre 2020

    C'est l'histoire d'un vieux malentendu. Tous les grands comiques en ont souffert, de Jerry Lewis à Robin Williams : plus on vous demande de faire le clown, plus vous vous sentez glisser dans le gouffre du désespoir. Bill Murray, lui, a fait de ce malentendu une profession de foi.
    Après ses débuts avec la bande du Saturday Night Live, les comédies à succès des années 80 ont fait de lui une star mondiale. Il a fui, pour ne revenir que des années après, plus rare, plus évanescent. C'est devenu une légende urbaine à lui tout seul. Un gentil zombie, un spectre souriant, une mascotte du cinéma d'auteur bon teint et affranchi de l'industrie. Mais sans se départir de sa mine de vieux chien las, en promenade trop loin de chez lui.

    Yal Sadat est journaliste et critique de cinéma (Sofilm, Première, Carbone et anciennement Chronic'art).

  • Les stars durent dix ans

    Arthur Cerf

    • Capricci editions
    • 21 Mars 2019

    Dès son premier rôle sur les planches new-yorkaises, Marlon Brando a changé à jamais la manière de jouer au théâtre comme au cinéma. Originaire d'Omaha dans le Nebraska, fils d'un père rêche et d'une mère dépressive, débarqué à Broadway presque par hasard, il est devenu, en une poignée de grands rôles, rien de moins qu'un des plus grands acteurs du monde. Une icône sensuelle, fantasque et imprévisible avec une voix nasale et un marmonnement empêché, reconnaissable entre tous. Puis, plus rien, sinon des résurrections magnifiques dans Le Parrain, Le Dernier tango à Paris, Apocalypse Now et quelques autres. Comme si Brando était arrivé trop tôt, seul au sommet.
    Ce livre tente de cerner différentes facettes du mythe Brando et de saisir quelques instants d'une vie rongée par la mélancolie.

    Arthur Cerf est journaliste pour les magazines Society et Sofilm depuis 2015.

  • Bruce Lee ; gladiateur chinois

    Adrien Gombeaud

    • Capricci editions
    • 24 Octobre 2019

    Au début des années 70, le monde entier observe, fasciné, un jeune chinois jongler avec un nunchaku. Le fléau danse autour de son corps à moitié nu, il souffle et pousse descris féroces, portant au fond du regard une étincelle de folie. The Big Boss (1971), La Fureur de vaincre (1972), La Fureur du dragon (1972), Opération dragon (1973). En quatre films vite moulinés, Bruce Lee bondit aux yeux du monde entier... A 32 ans seulement, il est à la veille de sa mort.

    Du Hongkong de l'après-guerre au San Francisco des sixties, des studios de Hollywood à ceux de Kowloon, ce livre raconte son parcours, ses amitiés-rivalités avec Steve McQueen ou Roman Polanski, sa vie sentimentale complexe mais aussi l'aube de la mondialisation des arts martiaux, et toutes les folles ambitions d'une vie inachevée.

    Adrien Gombeaud est journaliste et critique de cinéma. Diplômé de chinois et docteur en langue et civilisation coréenne, il écrit notamment pour Les Échos, Le Figaro Magazine, Vanity Fair et Positif. Il est l'auteur d'une dizaine de livres, dont : L'Homme de la place Tiananmen (Le Seuil), Une blonde à Manhattan (Le Serpent à plumes), Dans les pas du Petit Timonier (Le Seuil), 30 secondes en Arizona (Espaces & Signes). Il a coordonné un Dictionnaire du cinéma asiatique (Nouveau Monde Editions).

  • Black light ; pour une autre histoire du cinéma

    Fernando Ganzo

    • Capricci editions
    • 28 Mai 2020

    Que signifie l'expression "cinema noir" ? Ce livre explore cette notion en se concentrant principalement sur les cinemas americain et europeen, a travers des films relevant des genres les plus divers, et qui tous contribuent a redefinir la representation des Noirs et a bouleverser les idees preconcues. Les films des grands cineastes noirs (d'Oscar Micheaux a Spike Lee), les "race movies" des annees 20-30, la Blaxploitation des annees 70, mais aussi les oeuvres de cineastes blancs qui ont marque un tournant dans cette histoire (de Jean Rouch a Tarantino) sont abordes, au fil de deux longs essais signe par Michael Gillespie et Adrienne Boutang, ainsi que de notules critiques sur une vingtaine de films importants.

    Livre collectif (contributions de Michael Gillespie, Adrienne Boutang, Nicole Brenez, Claire Diao, Elvan Zabunyan, Greg de Cuir Jr., Ashley Clark, Lili Hinstin, etc.).

  • Josef von Sternberg ; les jungles hallucinées

    Mathieu Macheret

    • Capricci editions
    • 18 Mars 2021

    Josef von Sternberg est à l'origine d'une des carrières les plus accidentées de l'histoire du cinéma américain. Après des années d'assistanat, il tourna l'un des premiers films indépendants, claqua la porte de plusieurs plateaux, partit filmer en Allemagne puis au Japon, dénicha Marlene Dietrich, fut monteur pour d'autres et directeur de la photographie pour lui-même, réalisa un peu partout des morceaux de films, dégringola plusieurs fois les marches de la gloire pour les remonter une à une. Il légua au cinéma un gisement de chefs-d'oeuvre éblouissants, parfois reconnus, parfois oubliés ou demeurés secrets. Cet ouvrage est un exercice d'admiration au sujet d'une oeuvre parmi les plus farouchement insolites et tragiquement sensuelles jamais tournées au sein de l'industrie hollywoodienne.

    Mathieu Macheret est critique de cinéma au journal Le Monde. Il a écrit aux Cahiers du cinéma entre 2011 et 2014 et collabore actuellement aux revues Trafic et Études, ainsi qu'à l'émission Plan Large sur France Culture. Il a également contribué à des ouvrages collectifs sur les cinéastes Otto Preminger, Francis Ford Coppola, Jacques Tourneur, Manoel de Oliveira, Guy Gilles, Samuel Fuller, Jean-Marie Straub et Danièle Huillet.

  • Pourquoi La Chambre claire, dernier livre de Roland Barthes, parut-il sous triple pavillon, Gallimard, Cahiers du cinéma et Seuil ? Pourquoi est-il organisé en deux fois 24 sections, d'« un jour » à « un soir » ? Quelle logique guida le choix des illustrations, et pourquoi fallait-il que la première d'entre elles soit, seule, en couleurs ? Quel rôle déclencheur y tient le Casanova de Fellini, alors même que Barthes décrète d'emblée aimer la photographie contre le cinéma ? Qu'est-ce que l'incident du Saint-Claude ? Quel drame se joue dans ces pages, et quelle confrontation secrète avec la pensée d'André Bazin ?


    Rédacteur en chef des Cahiers du cinéma entre 1963 et 1973, Jean Narboni y a ensuite fondé les Éditions du même nom, où il a notamment publié des ouvrages de Roland Barthes, Jean-Louis Schefer, Serge Daney, Eric Rohmer, Jean Douchet, Pascal Bonitzer. Il est l'auteur de livres sur Mikio Naruse, Ingmar Bergman, Charlie Chaplin ou encore Samuel Fuller.

  • La mécanique du rire ; autobiographie de buster Keaton

    ,

    • Capricci editions
    • 21 Avril 2014

    Compagnon de route de Charlie Chaplin, Mack Sennett, Fatty Arbuckle, Harold Lloyd ou des Marx Brothers, Buster Keaton commence sa carrie

  • Oh brothers ! sur la piste des frères Coen

    ,

    • Capricci editions
    • 31 Octobre 2013

    En seize films, de Sang pour sang (1984) à Inside Llewyn Davis (Grand Prix - Festival de Cannes 2013), Joel et Ethan Coen ont réconcilié la critique la plus exigeante au public le plus vaste. Impertinents et inventifs, les deux frères ont su préserver leur indépendance au sein d'une industrie qui n'a jamais su les brider. Film noir, comédie romantique, thriller, western, polar, remake : ils s'autorisent tous les registres et manipulent les genres établis par l'histoire du cinéma dans un esprit de provocation jouissif. Marc Cerisuelo et Claire Debru analysent les références pop ou savantes, mettent en perspective les Coen avec l'histoire américaine pour comprendre la désopilante et impitoyable critique des temps modernes que constitue leur cinéma.

    Marc Cerisuelo est Professeur à l'université de Paris Est et critique à Positif. Il a consacré plusieurs ouvrages au cinéma américain dont Preston Sturges ou le Génie de l'Amérique (PUF, 2002 ; Prix du meilleur livre de cinéma). Claire Debru est éditrice. Elle a notamment traduit pour les éditions Allia The Other Hollywood de Legs McNeil et, chez Robert Laffont, l'autobiographie de Dave Van Ronk qui a inspiré Inside Llewyn Davis aux frères Coen.

  • Joan Crawford ; Hollywood monster

    Maxime Donzel

    • Capricci editions
    • 20 Juin 2019
empty