Editions L'Harmattan

  • Twin peaks et ses mondes

    Jean Foubert

    • Editions l'harmattan
    • 15 Novembre 2017

    Début 1990, la série télévisée de David Lynch, Twin Peaks, crée l'événement. Le créateur, novateur et sulfureux, d'Eraserhead (1977) et de Blue velvet (1986) révolutionne le concept et l'écriture de feuilleton de télévision. En 2017, Lynch réalise une troisième saison intitulée Le retour . Entre-temps, il y aura eu Twin Peaks : Fire Walk with me (1992), oeuvre de cinéma magistrale, méprisée alors, unanimement réévaluée aujourd'hui. Par l'exploration de ses dimensions culturelles et esthétiques, cet essai cartographie l'univers et le réseau édifiés par D. Lynch.

  • Le cinéma iranien ; un cinéma national sous influences ; de 1900 à 1979

    Javad Zeiny

    • Editions l'harmattan
    • 15 Novembre 2015

    Ce livre se propose d'analyser les influences étrangères qui se sont exercées sur le cinéma iranien, depuis ses débuts tardifs, à la veille du "parlant", jusqu'au déclenchement de la révolution islamiste. Il distingue les influences des cinémas des pays voisins (arabo-turcs et indiens), puis s'attarde sur celle du cinéma américain des années 50 et 60 et de la Nouvelle Vague française. L'auteur montre comment un cinéma "sous influences" a pu servir de terreau à l'éclosion d'un cinéma "national".

  • De la naissance du cinema kabyle - au cinema amazigh

    Devaux Yahi F.

    • Editions l'harmattan
    • 15 Mars 2016

    Cette étude prend appui sur les trois premiers films kabyles, La Colline oubliée, d'Abderrahmane Bougermouh (1996), Machaho, de Belkacem Hadjadj (1996), La Montagne de Baya, d'Azzedine Meddour (1997), et se poursuit avec le premier film chaoui, La Maison jaune d'Amor Hakkar (2008), avant de faire un détour vers le cinéma berbère marocain, aux côtés de Mohamed Mernic. L'auteure s'intéresse tout naturellement au contexte politique et social ayant accompagné la naissance des oeuvres et aux requêtes des Imazighen les ayant précédées.

  • Cinéma Beverley ; le dernier porno de Paris

    ,

    • Editions l'harmattan
    • 14 Février 2019

    Retraçant l'histoire de cette salle de quartier totalement atypique et devenue un lieu de visite touristique, analysant sa programmation et le comportement de son public très loin des clichés convenus, l'ouvrage est largement illustré par des images d'archives du Beverley. Une série de photos originales redonne vie au lieu, dévoile ses coulisses, et de nombreuses affiches de l'époque l'enrichissent en rappelant l'ambiance de celle qui fut la plus ancienne salle porno de France.

  • Star du cinéma français des années 30, Annabella (1907-1996) connut une immense popularité. Charmante jeune première, elle illumina les écrans pendant les années de la Grande Dépression. Certains de ses films ("Napoléon" d'Abel Gance, "Le Million" et "Quatorze juillet" de René Clair, "Gardez le sourire" de Paul Fejos, "Hôtel du Nord" de Marcel Carné) ont marqué l'histoire du cinéma. Cette biographie nous livre le portrait d'une femme généreuse et entière, moderne et libre, ainsi que la description nostalgique d'une époque révolue, du Paris des années folles au monde doré d'Hollywood.

  • Fiancées en folie de Buster Keaton

    Fabrice Revault

    • Editions l'harmattan
    • 25 Mai 2018

    Si le rire procède de désordres, l'art comique relève d'ordonnancements et d'agencements. Buster Keaton en fut le grand maître, avec ses enchaînements de gags réglés comme du papier à musique, tant scénaristiquement que visuellement. Fiancées en folie (Seven chances, 1925) l'atteste de forte et réjouissante façon. L'auteur le fait valoir, en suivant le fil du film, au plus près de ses effets visuels, tout en convoquant au passage plusieurs autres opus keatoniens. Apparaissent ainsi en chemin, peu connus, divers ingrédients et ressorts formels du comique.

  • Histoire du dessin animé francais ; entre 1936 et 1940, une politique curlturelle d'état

    Sébastien Roffat

    • Editions l'harmattan
    • 12 Octobre 2015

    Sur un continent totalement dominé par la production américaine de cartoons et en particulier des films de Walt Disney, des artistes français tentent un pari fou : créer en France des dessins animés. Le temps est-il venu qu'advienne un dessin animé français ? Est-ce enfin, depuis la fin de la Première Guerre mondiale, l'émergence d'une école française du dessin animé après vingt ans d'errements ?

  • Michelangelo antonioni - cineaste de l'evidemment

    José Moure

    • Editions l'harmattan
    • 9 Octobre 2015

    D'où le cinéma de Michelangelo Antonioni tire-t-il son étrange pouvoir de fascina-tion ? Assurément de la qualité si particulière du regard que le cinéaste, film après film, a posé sur la matière filmée : un regard qui s'exerce sur fond de vacuité, à fleur de cette béante inconsistance où les choses qu'on ne peut tenir à l'oeil, ni contenir dans un récit, se rechargent constamment de mystère et s'élèvent à la puissance de l'évidement.

  • Regards sur le cinéma égyptien

    Yves Thoraval

    • Editions l'harmattan
    • 9 Octobre 1997
  • Alain Cavalier, cinéaste et filmeur

    Collectif

    • Editions l'harmattan
    • 12 Octobre 2015

    L'oeuvre prolifique d'Alain Cavalier, témoigne d'une singularité dans le cinéma mondial et apporte un regard nouveau sur la manière de faire des films. Cet ouvrage s'interroge sur ce qu'il y a de commun entre les tournages dits "industriels" avec les grandes stars de l'époque telles que Romy Schneider, Jean-Louis Trintignant, Alain Delon ou encore Catherine Deneuve, et ceux réalisés par exemple il y a cinq ans, seul, sans équipe technique, en face à face avec les "Braves", Raymond Lévy ou Jean Widhoff.

  • La diversité du documentaire de création en Afrique

    ,

    • Editions l'harmattan
    • 15 Août 2015

    Recueil de textes issus du GRECIREA (réseau de chercheurs basé à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal), cet ouvrage élabore un champ théorique dans le contexte de la pratique des cinémas documentaires qui émergent en Afrique depuis les années 2000 et la généralisation des outils numériques. Il s'agit du premier ouvrage associant des réflexions de cinéastes et une approche universitaire à propos d'un objet marqué du sceau d'enjeux esthétiques et politiques qui traversent tout le continent cinéma.

  • Suzy Delair, mémoires

    Jacqueline Willemetz

    • Editions l'harmattan
    • 21 Février 2022

    Égérie d'Henri-Georges Clouzot, Suzy Delair (1917-2020) tourne avec les plus grands, Jean Grémillon, René Clément, Marcel L'Herbier, Luchino Visconti, Marcel Carné, Gérard Oury... Mais ce n'est pas tout ! Comédienne sur nos scènes de théâtre, elle joue les auteurs classiques et contemporains. Chanteuse lyrique d'opérettes, une des plus grandes interprètes d'Offenbach, plusieurs Orphées d'or couronnent sa carrière. Sa voix, sa vitalité étincelante la conduisent dans l'univers du cabaret dont elle est une grande vedette. Elle y rayonne et multiplie les récitals en Europe, en Amérique, au Moyen-Orient, en Afrique, chantant les mélodies de Georges van Parys, Georges Auric, Paul Misraki, et de tant d'autres. Son répertoire de films, d'enregistrements de pièces de théâtre, opérettes et chansons nous parle d'elle.

  • Rire de plomb ; la comédie à l'italienne des années 70

    Rem Fournier Lanzoni

    • Editions l'harmattan
    • 15 Mai 2017

    Témoin de la décennie meurtrière des années 70, la commedia all'italiana fut l'une des empreintes cinématographiques laissées par les traumatismes de la société italienne. Aujourd'hui, avec le recul de l'histoire, le cinéma comique italien apparaît comme un observateur privilégié. Des auteurs de comédies tels que Dino Risi, Mario Monicelli, Ettore Scola, Lina Wertmüller, Luigi Comencini, Luigi Zempa ou encore Marco Ferreri, se penchèrent sur les problèmes de société et de violence, et proposèrent un vrai examen de conscience et une réelle critique identitaire sur une page obscure de l'histoire de l'Italie.

  • éloge de l'attraction ; capter, capturer, captiver

    Patrick Brun

    • Editions l'harmattan
    • 27 Mai 2019

    L'attraction n'est-elle que le côté divertissant du cinéma ? Comment, dès lors, justifier sa présence manifeste dans les oeuvres des très grands cinéastes ? À commencer par trois films puissants de Kubrick : "2001", "Orange mécanique" et "Barry Lyndon" qui viennent respectivement, capter, capturer, captiver le spectateur pour le transporter jusqu'au seuil d'un ailleurs où il vibrera d'émotions. Cet essai veut forger théoriquement ces trois modalités de l'attraction et montrer comment elles nous permettent de mieux appréhender le phénomène de la fiction et la question de l'art au cinéma.

  • Présence du cinéma libanais

    Joseph Korkmaz

    • Editions l'harmattan
    • 18 Octobre 2019

    Le cinéma libanais s'est développé après la Guerre Civile (1975-1990). Sa présence dans les festivals internationaux et les récompenses qu'il a obtenues, l'attestent. Mais sa diffusion reste modeste et discrète. C'est pourquoi l'auteur a voulu le faire mieux connaître et apprécier, à travers l'analyse de quelques films marquants des dix dernières années, complétée par des entretiens avec des réalisateurs et des producteurs. Le cinéma libanais, en dépit des contraintes, peut servir de modèle à beaucoup de cinématographies indépendantes dans le monde.

  • Dix films d'Afrique

    François Fronty

    • Editions l'harmattan
    • 21 Octobre 2019

    Dix textes inédits sur dix films d'Afrique : cette anthologie retrace la rencontre entre des auteurs et des films venus d'Afrique de l'Ouest, du Maghreb et de la diaspora africaine depuis les années 2000. Avec une diversité de styles et d'approches, nous suggérons que ces films et ces textes interrogent certaines questions traversant le cinéma à partir d'un renversement du regard : non plus en venant du cinéma mondial pour aller vers un cinéma présupposé africain, mais en réfléchissant au cinéma contemporain depuis l'Afrique « qui advient ».

  • être actrice noire en France ; (dé)jouer les imaginaires

    Lucie André

    • Editions l'harmattan
    • 2 Décembre 2019

    Dans l'univers résolument blanc du cinéma français, comment se rendre visible en tant que femme noire et actrice ? Quelle place leur est donnée à l'écran ? L'étude des personnages féminins noirs dans le cinéma français contemporain en donne un aperçu : les rôles périphériques, stéréotypés et marginalisés se bousculent. Cet ouvrage enquête sur l'histoire des représentations au travers d'une étude exhaustive des rôles interprétés par ces femmes et d'une analyse détaillée du parcours de trois actrices contemporaines. Il aborde la complexité d'exercice de ces actrices tiraillées entre le besoin de travailler et l'idée de contribuer malgré elles à faire perdurer ces représentations stéréotypées.

  • Le cinema israelien de la modernite

    Ariel Schweitzer

    • Editions l'harmattan
    • 31 Mars 1997

    Cet ouvrage est consacré au cinéma d'auteur israélien, mouvement nommé la Nouvelle Sensibilité et à son évolution dans les années 60 et 70. Il étudie les aspects esthétiques et thématiques de cette cinématographie, l'influence du cinéma d'auteur européen, notamment de la Nouvelle Vague française, ainsi que certains aspects économiques (méthodes de financement et de production). Les films de la Nouvelle Sensibilité sont analysés comme une réaction au cinéma de propagande sioniste d'une part, et au genre de la comédie populaire "orientale" d'autre part.

  • Père pays, mère patrie : cinéma et société au Brésil (1994-2012)

    Jose Carlos Avellar

    • Editions l'harmattan
    • 25 Janvier 2022

    Considérant le cinéma comme un point de vue pour rééchir sur la société, José Carlos Avellar part d'un regard comparatiste pour analyser les tensions actuelles. Si en 1960, le cinéma portait un projet politique nourri d'espoirs où l'individu représentait la collectivité, le cinéma des années 1990 interroge le réel à partir de destins individuels où les relations familiales miment la scène politique et sociale. L'augmentation de personnages élevés sans père renvoie à l'absence d ´État. Et quand le père se manifeste, c'est à l'égal de la violence exercée par l 'État. Reste alors comme figure centrale celle de la mère, qu'elle soit biologique ou d'adoption. Pour nourrir sa réflexion, l'auteur recourt à Kafka, Louise Bourgeois, Sigmund Freud, Octavio Paz, Carlos Fuentes, Sérgio Buarque de Holanda et la mythologie grecque. Il abolit toutes les frontières : documentaire, fiction, image, représentation, réalité, rêve, cadre, hors cadre. Ce jeu constant de mise en perspective du réel à travers l'image pour faire voir quelque chose de ce réel, est ce qui guide la lecture du monde que fait José Carlos Avellar à travers le cinéma.

  • Quelles sont les relations que le film noir américain des années 1940 entretient avec les codes de la tragédie ? Cet essai s'intéresse à une série de films construite autour de la convention narrative et des archétypes suivants : la chute programmée d'un antihéros dont la trajectoire est marquée par une relation adultère avec une femme fatale le menant au crime.

  • Dans les années trente, un jeune entrepreneur autodidacte, Joseph Rytmann, ouvre dans ce XIVe arrondissement de Paris ses deux premiers cinémas : le Théâtre de Montrouge, au carrefour Alésia, et le Miramar, face à la gare de Montparnasse. Rytmann, l'aventure d'un exploitant de cinémas à Montparnasse retrace le destin exceptionnel d'un homme de cinéma qui assura dans ses salles l'exclusivité sur la Rive gauche des grands succès commerciaux durant les Trente Glorieuses. Avec ses documents historiques inédits et son reportage photo au coeur des salles de quartier, les auteurs nous offrent un passionnant voyage vintage et cinématographique dans un Montparnasse en perpétuelle mutation.

  • La lumière transcende son entité qui est de "rendre les objets visibles". Mais quelle est cette expérience artistique et quelle est cette lumière qui peut rendre visible l'invisible, quand selon Karl Theodor Dreyer : "Communiquer ses propres émotions est envisageable par l'abstraction car elle permet de transcender l'objectivité" ? Cet ouvrage analyse l'esthétique de la lumière de quatre films d'Europe du Nord regroupés autour des mêmes thématiques : Stalker, Europa, Trois couleurs bleu et l'Homme sans passé.

  • Cette première biographie de Patricio Guzmán, riche et inédite, explore l'existence du documentariste chilien, actif depuis les années 1960. Son cinéma analyse l'histoire du Chili, ses tremblements et dé¬flagrations tout au long des dernières décennies. L'intensité de l'expérience de l'Unité Populaire (1970 - 1973) a marqué à jamais ses créations. Avant l'exil. Cuba, Espagne, France. Et le Chili, toujours au coeur des projets de Patricio Guzmán. C'est aussi l'histoire du monde, depuis le milieu du XXe siècle, qui se lit dans l'itinéraire de l'artiste.

  • Qu'est-ce qui rend si singulier le cinéma de Bruno Dumont ? Qu'il ait migré de la philosophie au cinéma, créant ainsi un trouble entre les « genres » et à propos de la réelle fonction du cinéma ? Ou bien est-ce le fait que ses films oscillent entre animalité et grâce ? En tout cas, la particularité de ce cinéaste tient à ce qu'il construit une oeuvre, perpétuant la tradition d'un cinéma d'auteur qui est aujourd'hui bien perdue. La conquête de la vérité sur la vie des hommes passe chez lui par une réappropriation de la langue. Les articles qui composent cet ouvrage ont été rédigés par des spécialistes de Bruno Dumont, qui ont en commun de penser que son cinéma nous rend meilleurs en nous donnant à sentir et penser.

empty