Michel Lafon

  • Will

    ,

    • Michel lafon
    • 10 Novembre 2021

    L'une des plus grandes stars de notre époque se révèle pour la première fois dans un livre courageux et inspirant de ses débuts à son incroyable succès qu'il lui a fallu faire rimer avec bonheur et relations humaines. Will raconte l'un des parcours les plus exceptionnels du monde de la musique et du cinéma.Enfant des quartiers de Philadelphie, Will Smith est devenu l'un des plus grands rappeurs de sa génération, puis l'une des plus célèbres personnalités de l'histoire du cinéma.
    Il pensait tout avoir : un succès incomparable et une famille au firmament du monde du divertissement. Mais ses proches étaient loin de partager sa vision des choses : eux se sentaient pris au piège du star-system, un travail à plein temps pour lequel ils n'avaient jamais signé.
    Ce récit est le fruit d'une longue traversée vers la (re)connaissance de soi, une exploration des pouvoirs sans pareil de la volonté : de tout ce qu'elle peut vous apporter et vous aider à vous défaire. Écrit avec l'aide de Mark Manson, auteur du bestseller mondial L'art subtil de s'en foutre, Will nous apprend à maîtriser nos émotions pour nous améliorer, et nous prouve que tout le monde peut y parvenir. S'il est vrai que peu d'entre nous connaîtront la pression d'évoluer sur les plus grandes scènes internationales, cette quête vers l'équilibre et l'épanouissement n'en résonnera pas moins en chacun de nous.
    L'alliance d'une authentique sagesse fondée sur des valeurs universelles et d'une histoire de vie captivante, place Will, le livre, comme son auteur, dans une catégorie tout à fait hors-norme.

  • Raconter une histoire ne s'improvise pas. La narration est un artisanat qui, avant de pouvoir prétendre à l'art, exige le respect de règles que John Truby a rassemblées dans cette Anatomie du scénario.
    Sa méthode unique nous fait entrer dans les secrets de fabrication de ce qui constitue la condition première de la réussite d'un film : une bonne histoire, et nous guide pas à pas dans la construction des personnages, de l'intrigue, de l'univers du récit, des dialogues, en détaillant les vingt-deux étapes incontournables dans l'écriture d'un bon scénario.
    Dans cette nouvelle édition, augmentée de questions/réponses tirées de ses master class avec ses étudiants français, et toujours plus tournée vers la pratique, vous apprendrez comment résoudre les problèmes spécifiques du scénariste, qu'il écrive pour le cinéma ou la télé, à partir d'exemples analysés en profondeur, allant des plus classiques (Casablanca, La Vie est belle, Le Parrain) aux plus récents (Un prophète, L'Arnacoeur, Breaking Bad ou Star Wars).

  • " Certains parlent de hasard, moi je crois au destin. Il devait donc être écrit quelque part que mon chemin croiserait un jour celui du cinéma. Cela ne signifie pas que je ne me suis pas battue avant pour tracer ma propre route et que je ne me bats pas depuis, chaque jour, pour poursuivre mon chemin. "
    Firmine Richard, comédienne plébiscitée du public pour ses rôles dans Romuald et Juliette, Huit femmes ou La Première Étoile, revient sur son parcours atypique et hors norme. Celui d'une jeune Guadeloupéenne, élevée seule par sa mère docker et femme de ménage, qui a réussi à s'imposer comme l'une des valeurs sûres du cinéma. Le courant l'a portée sur des rives surprenantes qu'elle nous dévoile aujourd'hui. Loin du politiquement correct, elle se livre avec authenticité et sincérité sur les coulisses d'un métier, celui de comédien, qui fait tant rêver, et plus largement sur notre société.

  • Patrick Dewaere, l'écorché

    ,

    • Michel lafon
    • 22 Juin 2017

    À l'occasion des 40 ans de la mort de Patrick Dewaere, et avec le soutien de sa fille Lola qui signe la préface, Christophe Carrière revient sur le parcours exceptionnel et la trajectoire tragique de l'acteur de légende.Patrick Dewaere s'est éclipsé le 16 juillet 1982. D'une balle dans la bouche.
    " Allez savoir ce qui se passe dans la tête d'un pianiste ! " s'exclamait-il au début de Beau-père. Dans celle de l'acteur, il y avait le trauma d'une enfance bafouée. Par l'absence d'un père qui ne l'a jamais reconnu. Par un abus sexuel qui est resté impuni. Il a malgré tout tenté de se construire sur ce champ de ruines. Sans jamais tricher. Mais à toujours douter. Il aurait pu jouer les fiers, pourtant.
    Après les années café-théâtre avec Coluche, Miou-Miou et les autres, Les Valseuses le bombarde, avec Gérard Depardieu, tête de file d'une nouvelle génération d'acteurs. Il tient le haut de l'affiche avec Lino Ventura dans Adieu poulet, devient le Juge Fayard dit " le Sheriff ", anoblit tous les losers grâce à Série noire, Un mauvais fils, Beau-père ou encore Coup de tête... Ambitieux, exigeant, insatiable, Patrick Dewaere est aujourd'hui devenu un modèle pour tous les comédiens. Un comble pour celui qui fut systématiquement snobé aux César ou boudé par une presse indélicate. Le malheureux avait de quoi être paranoïaque. Et la drogue n'arrangeait rien.
    N'empêche, quel parcours ! Comme animé par un feu sacré, Dewaere s'est consumé devant et derrière les caméras, jusqu'à devenir un mythe. Sa vie est une saga fulgurante où l'on croise Miou-Miou, Bertrand Blier, Claude Lelouch, Jean-Jacques Annaud... Pour eux comme pour le public, le souvenir de Patrick Dewaere est inaltérable. Et la trace qu'il a laissée, ineffaçable. Captivante à remonter. Passionnante à suivre.

  • Danse avec la vie

    Fabienne Carat

    • Michel lafon
    • 28 Mai 2020

    " Depuis que j'ai débarqué à Paris, en mars 2000, pour vivre ma passion, vingt années se sont déjà écoulées. Mais le temps n'est pas passé pour rien. J'ai pris les rênes de mon destin. Mon parcours est la preuve que la fatalité n'existe pas. On doit toujours garder un rêve en ligne de mire. "
    Comme la route a été longue pour Fabienne Carat, depuis son petit village du Sud-Ouest aux studios marseillais de
    Plus belle la vie ! Ce chemin semé d'embûches, c'est celui d'une petite fille de la campagne qui rêvait en secret qu'un jour elle irait à Paris danser et jouer la comédie. En dépit des brimades, moqueries et harcèlement auxquels la vie l'a confrontée, elle a gardé le cap et réalisé ses ambitions. Des plateaux de tournage à " Danse avec les stars ", en passant par la chanson et un one-woman show, elle revient pour la première fois sur son parcours qui l'a vue devenir une artiste aux multiples talents et à qui tout réussit.

  • Les mots avalés ; parcours d'une vorace

    Catherine Wilkening

    • Michel lafon
    • 27 Avril 2017

    " En me levant ce matin, Lou, j'ai senti que le moment était venu de te dire que j'avais moi-même été boulimique, durant quinze longues années. Quinze années d'enfer, quinze années de tristesse solitaire, quinze années de mensonge. Douze années avant de comprendre que je devais appeler à l'aide, que jamais je ne pourrais m'en sortir seule, car mes troubles de l'alimentation étaient devenus une pure habitude bien plus profondément ancrée en moi que je ne le croyais. À partir de là, j'ai commencé à guérir. Cela m'a pris trois ans.
    Cette addiction m'a contrainte à vivre dans un autre temps. Cachée, dans la honte. Au bout d'un parcours abyssal, la boulimie m'a lâchée.
    Je veux replonger dans mon expérience, éclairer les zones obscures de ma mémoire, et continuer d'apprendre sur ce symptôme trop méconnu... Je ferai tout pour t'aiguiller et te permettre d'ouvrir encore plus grands tes beaux yeux. J'espère être utile à toi, ma petite chérie, et à beaucoup d'autres... J'aimerais dire qu'on a le droit d'être addict à la bouffe, et que c'est important d'oser exprimer à haute voix sa dépendance. "

  • Quand les tontons flingueurs rencontrent les bronzes

    Léo Scheer

    • Michel lafon
    • 30 Octobre 2014

    La folle invention de Canal +
    Il y a trente ans, un ovni débarquait dans le paisible paysage audiovisuel français : Canal +. On connaît ses figures emblématiques et le fameux " esprit Canal " qui avait pour mots d'ordre impertinence et liberté. Mais sait-on qui est à l'origine de ce projet fou ? Quel petit malin parvint à développer et imposer, en pleine ère socialiste, la première chaîne cryptée à péage ? Nombreux sont ceux qui s'en attribuent la paternité, mais de vrai créateur il n'y en a qu'un.
    Léo Scheer, l'éditeur aux mille vies, sort pour la première fois de sa réserve et nous révèle son secret : Canal +, c'est lui ! Revenant sur cette aventure rocambolesque, il nous offre une plongée fascinante dans les coulisses du pouvoir, de la toute-puissante Havas et de son univers impitoyable. Il fallait bien l'audace et la fougue d'un jeune homme de la génération des " Bronzés " pour défier celle des " Tontons flingueurs " de la politique, arrivés enfin aux commandes d'un monde qui déjà ne leur appartenait plus. Un monde connecté qui préparait la révolution numérique.

  • Au fil de l'autre ; voir la vie autrement

    Véronique Jannot

    • Michel lafon
    • 15 Octobre 2015

    " Toujours pressés par ce temps que l'on ne sait plus prendre ni parfois donner, nous subissons également des pollutions multiples, environnementales et psychologiques, qui fragilisent notre santé autant que notre moral. Il est urgent de réagir, et c'est possible ! Tout au long de ces pages, je vais vous emmener Au Fil de l'autre, des rencontres et des découvertes qui m'ont prouvé qu'il y a des moyens de vivre mieux, ensemble et en bonne santé. J'ai vu des forêts resurgir dans des pays désertifiés, des êtres sauver des animaux en voie de disparition, des cultivateurs reprendre avec succès des méthodes ancestrales non polluantes, et des médecins qui s'attachent à éviter les maladies avant d'avoir à les soigner. Car "bien se porter', cela passe par la connexion avec soi-même, une certaine discipline de vie, et aussi des médecines ou pratiques alternatives, dont certaines sont encore peu connues et qui peuvent aider un grand nombre d'entre nous. "
    Ce livre est à mettre au chevet de votre vie. Consultez-le régulièrement : c'est un brevet de mieux-être. À moins que vous ne le lisiez d'une traite, car il se dévore comme un roman.

  • Ainsi parlait Yoda

    Ollivier Pourriol

    • Michel lafon
    • 26 Novembre 2015

    " Yoda a disparu. De lui, il ne reste que son manteau. En le palpant, j'ai découvert, cousus dans la doublure, quantité de documents avec instruction de les lire puis de les détruire. J'en ai lu quelques pages, et les trouve si étonnantes que je ne puis me résoudre à les faire disparaître sans vous avoir consultés auparavant. "
    Luke Skywalker
    ET SI LES PERSONNAGES DE STAR WARS
    ÉTAIENT LES PLUS GRANDS PHILOSOPHES DE L'UNIVERS ?

  • Le dernier des tontons flingueurs

    Venantino Venantini

    • Michel lafon
    • 12 Novembre 2015

    " Je serais tenté de dire "merci pour ces moments',
    mais je crois que c'est déjà pris... "
    Laurent Gerra
    Venantino Venantini. Cela ressemble à un pseudo, mais c'est bien le nom de cette gueule du cinéma des années 1960, du plus français des acteurs italiens, qui fut, entre beaucoup d'autres, Mickey le Bègue dans Le Corniaud et Pascal, le " porte-flingue " de Lino Ventura, dans Les Tontons flingueurs. Ami intime de Georges Lautner, il a donné la réplique à de Funès, Mireille Darc, Belmondo, tourné avec Dino Risi, Roger Vadim, Édouard Molinaro et Ettore Scola.
    À cette carrière d'acteur dont les mille souvenirs tendres ou drolatiques font revivre les plus grands noms du cinéma - de Marlon Brando à George Raft, de Fellini à Gloria Swanson - s'ajoute une existence aventureuse, depuis son enfance dans l'Italie de Mussolini jusqu'à sa carrière de peintre à Paris, Rome et New York, encouragée par son mentor, Georges Braque. À quatre-vingt-cinq ans, Venantino Venantini nous livre le récit d'une vie à son image, débridée et passionnée.

  • L'amour fou

    Mylène Demongeot

    • Michel lafon
    • 16 Mai 2019

    Mylène Demongeot se livre sans filtre dans ce récit autobiographique drôle et émouvant, contant avec passion sa rencontre avec Marc Simenon, l'homme de sa vie, l'homme pour lequel elle va tout plaquer pour un coup de foudre dévastateur, renonçant à tout juste 27 ans, à la gloire, aux paillettes, aux admirateurs.
    Un page turner soupoudré d'anecdotes de tournages agrémenté d'un magnifique scrapbook signé par la dessinatrice Catel

  • Betty Blue

    Jean-Jacques Beineix

    • Michel lafon
    • 19 Mai 2016

    " Tout paraît simple. Pour en arriver là, rien ne l'a été. "
    1985. Jean-Jacques Beineix, échaudé par l'échec de son film La Lune dans le caniveau, peine à retrouver un projet qui le remettrait en selle. Un jour, il reçoit par la poste 37°2 le matin, le livre de Philippe Djian qu'une amie éditrice lui a envoyé. Il tombe sous le charme de cette histoire d'amour moderne où un homme s'éprend d'une femme mythique qui est tout ce qu'il n'est pas : audacieuse, culottée et violente. Cela ne fait aucun doute : il l'adaptera au cinéma. Il trouve un producteur, commence à écrire, et est persuadé de pouvoir tourner très vite. Les difficultés pourtant se multiplient : contrat vicié, producteurs sans parole, casting houleux, projet suspendu, Jean-Jacques Beineix se demande si le couple Betty et Zorg pourra prendre vie devant la caméra. Et, cependant, 37°2 le matin voit enfin le jour : un chef d'oeuvre.
    De l'écriture du scénario au casting, de la préparation au tournage, Jean-Jacques Beineix nous raconte la genèse d'un film devenu culte. Ce livre est le récit d'une formidable aventure. Mais il nous dévoile aussi les détails qui subliment une oeuvre cinématographique, la quête minutieuse des couleurs, la maîtrise du son qui ne doit pas souligner les effets, le génie de certains acteurs qui entrent d'emblée dans un rôle improbable, la recherche obstinée du paysage révélateur : autant d'exigences qu'on a souvent reprochées à Beinex mais qui font que le cinéma est un art.

  • Je ne sais pas dire non !

    Michel Galabru

    • Michel lafon
    • 28 Janvier 2016

    Il a une façon inimitable d'énoncer, d'une voix de stentor, des vérités implacables, et pousse des coups de gueule proportionnels à sa stature, colossale... Il a souvent occupé la tête d'affiche, mais il a aussi joué à l'arrière-plan. L'essentiel, c'était d'en être : de côtoyer Michel Simon, Louis de Funès, Pierre Brasseur, et d'apprendre son métier à leur contact. D'observer Annie Girardot, Romy Schneider, Martine Carol, et de se laisser charmer par elles... Rien ne l'impressionnait, sauf le talent. Sur tous, Galabru a posé un regard plein d'humanité et d'humour. Il se souvient de tout, même de ses trous de mémoire ! Conteur-né, il revient ici sur un demi-siècle de théâtre et de cinéma dont il n'a retenu que le meilleur.

  • J'ai tutoyé les étoiles

    Jean Nainchrik

    • Michel lafon
    • 11 Septembre 2014

    Cette vie-là est un film à épisodes passionnants. " Tout est question de rencontres ", confie Jean Nainchrik. Étudiant en aéronautique, il devient contre toute attente journaliste à France Inter. Mais, en 1968, il est licencié avec bon nombre de ses camarades de l'ORTF pour avoir réclamé une information " indépendante du pouvoir ". Qu'à cela ne tienne, il monte Le Fait public, un magazine polémique qui frappe les esprits par ses articles vigoureux. Fort de ses succès, Jean Nainchrik... change de cap, rattrapé par sa passion de toujours : le cinéma. Parce qu'un ami acteur le lui demande, il devient agent et représente les plus grands. Il est ainsi celui qui fait passer Michel Serrault de La Cage aux folles à Garde à vue, Michel Blanc des Bronzés à la réalisation, sans compter ses magnifiques histoires d'amitié avec Annie Girardot, Brigitte Bardot, Jean Marais, Gérard Depardieu, Bernard Blier ou Marlon Brando... Devenu producteur, innovant et exigeant, il offre le savoir-faire et les talents du cinéma à la télévision. On se souvient du dernier rôle bouleversant de Jean Yanne dans Les Thibault, de Laurent Malet dans Arthur Rimbaud, l'homme aux semelles de vent, deux exemples parmi plus de cent cinquante productions... Le défi ne lui fait pas peur : faisant fi de la frilosité des chaînes de télévision, il adapte les classiques de la littérature et impose d'ambitieuses fictions historiques sur l'Inquisition et la Révolution française. Décidément, rien n'arrête jamais cet homme de coeur et de spectacle qui ne déteste qu'une chose, au sens propre comme au figuré : l'immobilité.

  • Nos chemins sont semés de rencontres

    Olivier Delacroix

    • Michel lafon
    • 28 Mai 2014

    Carrure de rugbyman et dreadlocks de rasta parmi les religieuses : l'image a marqué les téléspectateurs de France 2. Mais cela faisait déjà plusieurs années qu'Olivier Delacroix travaillait sur le terrain, à la rencontre des autres.
    Pourquoi ce besoin d'aller vers ceux dont le profil ne ressemble pas au nôtre, ceux que l'existence a blessés, qui ont fait des choix courageux ou refusent de vivre selon des critères imposés ? Parce que, si loin de nous semblent-ils - tatoués, croyants, homosexuels, parents d'enfants différents, jeunes délinquants -, ces " autres " ont un regard sur la vie qui nous aide à admettre nos propres différences, nos faiblesses parfois, et à surmonter les épreuves pour mieux tracer notre chemin.
    Avec la générosité et l'empathie qui le caractérisent, Olivier Delacroix nous fait partager le fruit de ses rencontres.

  • Se battre jusqu'au bout

    Lisa Niemi-Swayze

    • Michel lafon
    • 28 Mars 2013

    Dans ce témoignage poignant, Lisa Niemi-Swayze nous livre sans détours le quotidien de son combat acharné contre la maladie et la mort. Elle parle avec une sincérité déchirante de la douleur du deuil, de la difficulté de se reconstruire, mais aussi du pouvoir de guérison que l'on découvre jour après jour au plus profond de soi. Un hymne à l'amour et à la force vitale de l'esprit humain.
    ""Jusqu'à ce que la mort nous sépare.' C'est le voeu que nous avons prononcé, Patrick et moi, lorsque nous nous sommes mariés. J'avais dix-huit ans, je savais que la mort existait mais ce n'était pour moi qu'un concept. Quelque chose de très, très lointain, de si lointain que je ne m'en souciais absolument pas. J'ai appris que le prix à payer pour avoir le privilège d'accompagner celui qu'on aime jusqu'à son dernier souffle est exorbitant. Pourtant, je n'aurais échangé ma place pour rien au monde. Je me suis toujours dit que j'aurais tout le temps de pleurer, après. Vingt et un mois, c'est long, quand on se bat pour son amour contre un ennemi aussi terrible que le cancer. C'est épuisant de tenir. Et maintenant, je suis échouée de l'autre côté du combat, seule, et je dois encore trouver la force de continuer. Personne ne m'a dit à quel point ce serait dur de vivre sans mon mari. C'est comme de réapprendre à marcher, mais avec une seule jambe. "
    Dans ce témoignage poignant, Lisa Niemi-Swayze nous livre sans détours le quotidien de son combat acharné contre la maladie et la mort. Elle parle avec une sincérité déchirante de la douleur du deuil, de la difficulté de se reconstruire, mais aussi du pouvoir de guérison que l'on découvre jour après jour au plus profond de soi. Un hymne à l'amour et à la force vitale de l'esprit humain.

  • La belle histoire de Sébastien

    Mehdi

    • Michel lafon
    • 28 Novembre 2013

    Itinéraire d'un enfant de la télé
    1962. Mehdi, six ans, devient l'inoubliable petit héros de Belle et Sébastien, la série créée par sa mère, l'auteure-actrice-réalisatrice Cécile Aubry. Aujourd'hui, l'ex-enfant chérie des Français nous révèle l'histoire de ce rôle, qui a marqué sa vie de façon déterminante.
    En effet, Mehdi garde de ces années d'enfant-star des souvenirs ambigus. Une hérédité prestigieuse : son père est le fils du pacha de Marrakech, mais il est absent. Une mère qui rêve pour lui de gloire... mais Mehdi refuse d'être une vedette ! Il boude la célébrité, parce qu'elle le coupe du monde des " autres " et de la vraie vie, fût-elle plus rude que la sienne.
    Alors, à dix-sept ans, il quitte sa cage dorée pour les terres sans sunlights du Cantal.
    Cette retraite de fin d'adolescence lui permettra de tracer son chemin entre ombre et lumière, dans tous les corps de métier du théâtre et du cinéma : l'important pour lui, c'est la liberté.

  • 22, v'là Julie !

    Véronique Genest

    • Michel lafon
    • 28 Mai 2014

    " Dis Véro, comment on fait pour devenir comédien ? Et comment t'es passée de Nana à Julie ? "
    " Dis Julie, ça prend longtemps pour faire un film ? Et ils étaient comment dans la vie, N'Guma, Kaplan, Motta, Roland, Gilles... ? "
    " Dites inspecteur, elles vont bien vos filles ? "
    D'abord c'est pas " inspecteur " mais commissaire, ensuite oui, elles vont bien mais ce ne sont pas mes vraies filles, ce sont...
    OK, j'ai compris !
    Vous voulez que je vous présente la famille, les amis, mes tournages à six mois de grossesse, mon fils Sam et les autres enfants de la troupe ? Que je vous raconte tous les secrets de fabrication, nos histoires, nos délires ? Je sais que ça vous tente, vous n'avez cessé de me le demander depuis le début de la série.
    Alors venez ! Je vous emmène avec moi sur cette folle journée de tournage qui a duré 22 ans.
    Attachez vos ceintures, ça risque de bouger.
    Allez, en voiture Simone !

  • Princesse Grace

    Jeffrey Robinson

    • Michel lafon
    • 30 Avril 2014

    " Grace de Monaco a relevé un formidable défi : elle a trouvé le juste équilibre entre l'actrice, la mère, l'épouse et la princesse. " Nicole Kidman Le 14 septembre 1982, la princesse Grace de Monaco perdait la vie dans un terrible accident de voiture sur une route qui avait servi de décor à l'un de ses films. Le 6 avril 2005, vingt-trois ans après la tragédie, le prince Rainier s'éteignait à son tour. Que s'est-il passé pour que le mythe Grace de Monaco perdure, tant d'années après la mort de la princesse ? Comment les enfants ont-ils surmonté ce choc et se sont-ils construits sans leur mère ? Quel héritage leur père leur a-t-il laissé ? À travers les témoignages de tous les membres de la famille, Jeffrey Robinson a réuni les secrets les plus intimes de l'histoire des Grimaldi : les espoirs et les peurs d'Albert lors de son accession au trône ; le récit inédit, fait par Stéphanie, des rumeurs qui ont suivi la disparition de sa maman ; et celui de Caroline, dans la peau d'une princesse mal aimée... À cet hommage émouvant et sincère s'ajoute toute une galerie de personnages : Frank Sinatra, Winston Churchill, Cary Grant, Charles de Gaulle, Ava Gardner... un bal ininterrompu de célébrités qui fit de ce rocher le théâtre flamboyant d'une grande histoire d'amour.

  • Sur la vie de mon père

    Gérard Darmon

    • Michel lafon
    • 5 Février 2015

    " Quand mon père est mort, je n'étais pas là. Cette vie-là s'est arrêtée loin de moi, et ma mémoire a été engloutie. Le temps m'a manqué, le temps me manque toujours, je n'ai pas pu poser toutes les questions. Qui était-il, cet homme qui fut si absent, si présent dans ma vie ? Qui est-il, cet étranger si proche qui m'accompagne, nuit après nuit, jour après jour, dans mon voyage intime ? "
    Dans ce texte éblouissant, bouleversant d'émotions contenues, Gérard Darmon recrée, à partir de souvenirs épars, des confidences parcimonieuses de ce père mutique et des archives qu'il a retrouvées, le destin incroyable de celui qu'on appelait " Trompe-la-mort ", et auquel il a voué un amour infini.

  • Robin Williams ; 1951-2014

    Emily Herbert

    • Michel lafon
    • 29 Janvier 2015

    Robin Williams... Qui ne se souvient pas de son légendaire " Ô capitaine, mon capitaine ! " du Cercle des poètes disparus ? De sa prestation aussi touchante que délirante de Madame Doubtfire ? De son interprétation plus vraie que nature de Peter Pan ? Tour à tour ami de la famille, maître à penser ou clown, ce comédien jovial cachait pourtant un homme tourmenté.
    Fils unique et enfant solitaire mal aimé par ses parents, Robin s'invente des vies. Jusqu'au jour où il annonce à son père qu'il veut devenir acteur. " Vas-y, sois heureux ", lui répond celui-ci.
    Dix années durant, Robin investit cabarets, théâtres et plateaux télé, où ses gags, ses personnages inédits et ses sketches stupéfiants le font connaître du public et des professionnels. Une star est née.
    Pourtant, la gloire et la reconnaissance ne lui permettent pas de se délivrer de ses démons intérieurs, et chaque jour de sobriété est une victoire sur son addiction à la drogue et à l'alcool, seuls remparts à sa dépression. Comment un être aussi solaire et altruiste a-t-il pu se laisser ainsi ronger par le mal-être ?
    Dans cette seule biographie consacrée à Robin Williams depuis son suicide, Emily Herbert rend ici hommage à l'un des acteurs les plus aimés de ces dernières décennies.

  • Frangin

    Agnès Soral

    • Michel lafon
    • 26 Mars 2015

    " Tiens, tu fais la couverture d'un magazine avec Dieudonné et Zemmour. En dessous du trio, les mots : "antisémitisme, racisme' et en rouge sang : "voyage dans une France xénophobe'. Tu n'en es pas arrivé là ?! J'ai envie de m'allonger par terre, de pleurer, vomir, ou hurler ; je ne sais plus. Déjà je cours me réfugier à la maison où, sur ma porte à peine refermée, j'alterne les pleurs de rage, de colère, et surtout de chagrin... Ça va trop loin. Ça va s'arrêter où ? "
    Révélée à dix-sept ans dans Tchao Pantin, Agnès Soral n'a jamais quitté les écrans de cinéma et les scènes de théâtre. À travers son parcours, ses souvenirs, ses blessures, l'actrice engagée dresse en filigrane le portrait d'un frère dont elle ne comprend pas comment il en est arrivé " là ", le polémiste Alain Soral. Tour à tour drôle, révoltée ou tendre, elle livre un récit fort et rappelle que si l'on ne choisit pas sa famille, on ne doit pas en devenir la victime.

  • " J'ai appris à nager avant même de savoir marcher. Je ne sais toujours pas marcher, d'ailleurs. "
    Depuis toujours, Adda Abdelli a choisi l'humour. En toute circonstance, pour rire de n'importe quelle situation et, surtout, de son handicap avec lequel il vit depuis l'âge de un an.
    Au fil de tranches de vie, l'auteur nous livre ici un témoignage authentique, drôle et émouvant sur le handicap. Il retrace son parcours sans tabou, bien déterminé à ne pas se prendre au sérieux, la vie s'en charge.

empty