Editions Wombat

  • Cent bonnes raisons pour me suicider tout de suite

    Roland Topor

    • Editions wombat
    • 18 Octobre 2018

    Comment ridiculiser son cancer ou arrêter de fumer pour de bon ? En se suicidant, bien sûr !
    « La vie augmente, la mort reste abordable », constate à juste titre Roland Topor dans ce recueil de cent aphorismes aussi cyniques qu'amusants.
    Ces Cent bonnes raisons pour me suicider tout de suite sont suivies d'un précieux guide détaillant Douze possibilités d'échapper à Noël, à travers des solutions originales et tout aussi radicales, comme « Devenir bouddhiste ou musulman » ou « Perdre la mémoire en se tapant sur la tête ».
    Un pétillant recueil inédit de mauvais esprit et d'humour noir, signé par le grand rire de Topor.


    Roland Topor (1938-1997) : dessinateur, peintre, écrivain, dramaturge, poète, chansonnier, cinéaste, acteur, photographe, etc. Remarqué pour ses étranges dessins au graphisme original (dans Arts, Bizarre et Hara-Kiri), il reçoit le prix de l'Humour noir dès 1961 et cofonde le mouvement Panique. Son premier roman, Le Locataire chimérique (1964), sera adapté au cinéma par Roman Polanski ; il écrira aussi des recueils de nouvelles, des pièces de théâtre et des livres concepts.
    Du long-métrage d'animation La Planète sauvage (avec R. Laloux, prix spécial du Jury à Cannes en 1973) au meilleur film sur Sade, l'étonnant Marquis (avec H. Xhonneux, 1988), en passant par les émissions télévisées Merci Bernard, Palace et Téléchat, il marquera également de son empreinte le cinéma et l'audiovisuel. Certaines de ses images ont fait le tour du monde, toujours relevées d'un humour noir féroce.

  • Mémoires d'un vieux con

    Roland Topor

    • Editions wombat
    • 30 Avril 2016

    Les Mémoires d'un vieux con offrent la parodie définitive et sonnent le glas d'un « genre littéraire » qui est une véritable plaie : les mémoires prétentieuses. Une oeuvre de salubrité publique !

  • La cuisine cannibale

    Roland Topor

    • Editions wombat
    • 20 Octobre 2016

    43 recettes de cuisine cannibaleEn ces temps de haro sur la viande, la gastronomie française se devait de réagir en défendant le mets le plus goûteux pour cet admirable prédateur qu'est l'homme : lui-même. Mais de quelle manière le cuisiner avec art ? Mâle ou femelle, jeune ou vieux, inconnu ou familier, chacun demande un soin particulier, sans parler du choix des morceaux...De la « Tête de patron dans la purée » à la « Maman aux roses blanches », en passant par le « Pâté de campagnard » et la « Soupe aux fous », vous saurez désormais grâce à ce livre de recettes très originales comment mieux accommoder, servir et apprécier votre prochain.Dédiée au précurseur Jonathan Swift, La Cuisine cannibale lève avec humour le dernier grand tabou culinaire, ce qui ne manquera pas de réjouir (outre les zombies) tous les vrais gourmets.

  • Le sexe tout bête

    Gideon Defoe

    • Editions wombat
    • 18 Mars 2021

    Savez-vous que Flipper le dauphin est en réalité un obsédé sexuel qui saute sur tout ce qui bouge, quilles de navires compris ? Que le poisson-clown, héros du Monde de Nemo, change de sexe à volonté pour trouver des partenaires ? Que les cris d'extase trop « humains » des tortues des Galapagos empêchaient Darwin de dormir ? Que le panda géant se reproduit mieux en matant des films pornos ? Et que le macaque est même prêt à payer pour en voir ?

    C'est trop tard : si vous lisez ce texte, vous le savez désormais et ne pourrez plus regarder ces mignonnes petites bestioles du même oeil. Du panda à l'albatros, en passant par le chimpanzé, le rhinocéros ou la girafe, ce texte instructif et hilarant, signé par l'un des meilleurs humoristes anglais, est illustré avec humour par Florence Cestac.

    Né en 1975 à Londres, Gideon Defoe suit des études d'anthropologie et de zoologie, avant de se lancer dans l'écriture avec la série de romans humoristiques Les Pirates ! (5 tomes, Le Dilettante & Wombat) qui connaît un succès international et est adaptée en film d'animation par Peter Lord (Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout). Cet héritier de Will Cuppy et des Monty Python ramène parallèlement sa science en signant Le Sexe tout bête, essai humoristique sur la sexualité des animaux.

  • Fields president !

    W. C. Fields

    • Editions wombat
    • 1 Septembre 2016

    Donald Trump ne vous fait plus rire ? Votez Fields !
    On sait depuis Ronald Reagan que les présidents américains sont parfois de mauvais acteurs. Alors pourquoi ne pas confier cette lourde tâche à un vrai clown, gentleman de surcroît ? Impôts, éducation, santé, beau sexe, affaires, spiritueux, corruption... Si vous votez Fields, en trois coups de cuiller à pot, il réglera tous vos problèmes !
    Parue en 1940, cette parodie de programme électoral populiste, signée par l'un des plus grands auteurs et acteurs comiques de son temps, flingue à tout va avec un humour caustique et décapant tout à fait moderne, qui n'est pas sans évoquer un Coluche en France.
    On n'en attendait pas moins de l'homme qui a déclaré un jour : « Tout le monde a besoin de croire en quelque chose. Moi, je crois que je vais reprendre une bière. »
    Enfin un président qui tiendra ses promesses !

    William Claude Dukenfield, dit W. C. FIELDS (1880-1946), débuta comme jongleur au music-hall avant de révéler ses talents de clown, notamment dans la fameuse troupe des Ziegfeld Follies. Scénariste et dialoguiste de la plupart de ses films, il explose dès 1930 dans le cinéma comique parlant, dont il sera, avec les Marx Brothers, l'une des grandes stars. Citons Une riche affaire, Mines de rien et Passez muscade.
    Saltimbanque excentrique, misanthrope acariâtre, buveur immodéré de « spiritueux médicinaux », on lui attribue plusieurs formules restées célèbres, parmi lesquelles : « Quelqu'un qui déteste les enfants et les chiens ne peut pas être tout à fait mauvais. »

    William Claude Dukenfield, dit W. C. Fields (1880-1946), fit ses débuts comme jongleur et humoriste, intégrant la fameuse troupe des Ziegfeld Follies. Scénariste et acteur de ses propres films, il explose dès 1930 dans le cinéma comique parlant, dont il sera, avec les Marx Brothers, l'une des grandes stars. Saltimbanque excentrique et misanthrope, buveur immodéré, on lui attribue la célèbre formule : "Quelqu'un qui déteste les enfants et les chiens ne peut pas être tout à fait mauvais."

  • Votez "moi d'abord" !

    Roger Price

    • Editions wombat
    • 5 Janvier 2017

    Du premier politicien préhistorique, un certain Blab le Lourdaud, aux campagnes télévisées modernes, le professeur Price révèle la logique absurde du système électoraliste, qu'il pousse à l'extrême en fondant le parti « Moi d'abord ». Son credo : le pur intérêt égoïste.Invitant tous les électeurs avides à le rejoindre, il livre son programme et expose ses techniques de trucage des urnes, l'art de gérer les conférences de presse d'un candidat débile, mais aussi les manières de se défendre face à la menace des petits hommes verts...Déjà inventeur de la désopilante théorie « pro-fainéantise » de l'Évitisme (Le Cerveau à sornettes), l'humoriste loufoque Roger Price signe ici une parodie décapante de manifeste politique, sapant avec un humour absurde et acerbe les fondements de notre système.

  • L'élevage des enfants : destination vacances

    ,

    • Editions wombat
    • 24 Octobre 2019

    Partir en vacances en famille ? Quelle idée absurde ! Quels parents seraient assez irresponsables pour exposer leurs enfants (les êtres qu'ils aiment le plus au monde) aux coups de soleil, aux accidents de ski, à la fatigue, au froid, à la constipation, à la turista, aux arnaques, aux crocodiles et aux fourmis carnivores ? Qu'on aille à la campagne, à la montagne, à la mer, à la capitale ou à l'étranger, mille détails sont à régler, mille pièges à éviter...
    Mais si, malgré tous les dangers, vous voilà sur le départ, ce livre offre une mine de conseils précieux, d'infos véridiques et de témoignages choc pour vous accompagner dans cette aventure.
    Après le succès de L'Élevage des enfants, les inénarrables Prelle & Vincenot signent un nouveau guide hilarant pour parents dépassés.

    Emmanuel Prelle et Emmanuel Vincenot ont été enfants de 1969 à 1987. Depuis, ils ont écrit en collaboration plusieurs livres d'humour, parmi lesquels L'Anticyclopédie universelle (Mille et Une Nuits), parlant de tout et plus encore, L'Anticyclopédie du cinéma puis Nanar Wars (Wombat), explorant le cinéma de A à Z et pire encore, et L'Élevage des enfants (Wombat, 2014), déjà consacré aux bambins et salué par un éclat de rire unanime.

    Florence Cestac est lauréate du Grand Prix d'Angoulême 2000.

  • Je bois, je fume et je vous emmerde

    Professeur Choron

    • Editions wombat
    • 20 Octobre 2016

    « - Professeur Choron, comment recevez-vous l'interdiction de fumer dans les gares?- Nous n'aurons plus que le droit de nous faire mordre le cul par des chiens policiers tenus en laisse par des chefs de gare. Ce sont des chiens féroces qui ne portent même pas de muselière. C'est pourquoi je recommande de fumer afin d'être à tout moment en mesure de se défendre face à l'agresseur canin. Si le chien attaque, on lui écrase un mégot sur son gros museau humide. La bête féroce détale en hurlant, et pour se venger bouffe le chef de gare. La cigarette constitue donc une arme de défense. Un mégot brûlant dans l'oeil du violeur en rut et le viol n'a pas lieu. On oublie trop souvent de mentionner les aspects positifs du tabagisme. »

  • L'élevage des enfants

    ,

    • Editions wombat
    • 21 Octobre 2014

    - Comment faire croire à son conjoint que c'est son tour de changer la couche ?
    - Réussir un goûter d'anniversaire : l'importance du plan de table.
    - Laisser ses enfants à la famille pendant les vacances : doit-on obligatoirement les récupérer ?
    - Préados : leur parler de sexualité sans les dégoûter.
    - Ados : leur parler de sexualité sans leur donner envie.

    Être père ou mère est une joie de chaque instant. C'est aussi une responsabilité écrasante. Il est encore temps d'y renoncer.
    Mais si vous avez déjà franchi le pas, ou que vous vous apprêtez à le faire, L'Élevage des enfants offre une mine de conseils éducatifs, d'informations véridiques et de témoignages de première main qui vous accompagneront dans chacune des étapes de cette prodigieuse et épuisante aventure.
    Un hilarant voyage dans le monde de l'enfance et de l'adolescence, cet univers coloré où se mêlent innocence et odeurs de pieds, pudeur et toxicomanie, acné et Père Noël.

  • Au secours ! un ours est en train de me manger !

    Mykle Hansen

    • Editions wombat
    • 7 Janvier 2014

    « Vous pensez que vous avez des problèmes ? Moi, je suis en train de me faire dévorer par un ours ! Oh, mais désolé, toutes mes excuses, écoutons donc vos problèmes ! Mmm-hmm ? Alors comme ça, votre patron est méchant avec vous ? Et votre voiture vous cause des soucis ? Et vous vous inquiétez pour l'environnement ? Tiens donc ! Votre environnement vient juste de me bouffer un pied ! Je pisse mon sang sur votre environnement. Je peux donc à présent affirmer sans crainte d'être contredit que MES PROBLÈMES SONT PIRES QUE LES VÔTRES. Alors fermez-la avec vos problèmes, OK ? »

    Manager tyrannique, Marv Pushkin embarque son équipe de publicitaires pour un week-end de chasse en Alaska. Alors qu'il est en train de changer une roue de son 4 x 4, un ours l'attaque. Coincé sous la voiture, la jambe broyée par le châssis, Marv se fait grignoter le pied par Monsieur l'Ours.
    Une situation pour le moins inconfortable, qui plongerait plus d'un citadin dans le désespoir. Mais, grâce aux puissants analgésiques dont il ne se sépare jamais, Marv est résolu à tenir le coup en attendant les secours. S'engage alors un délirant monologue où il s'attache à démontrer la supériorité de l'Homo Sapiens sur le Plantigrade, et plus largement de la Civilisation sur la Nature, n'en déplaise aux écolos chevelus et autres thuriféraires de ce ringard de Thoreau.
    Car Marv Pushkin déteste la nature, sa femme geignarde et ses lopettes de subordonnés. En revanche, il adore son Range Rover aux sièges rabattables en cuir d'Oxford, ses vêtements de marque, ses drogues aux propriétés chimiques merveilleuses, sa maîtresse Marcia du service clients, et surtout lui-même.
    L'être supérieur qu'est Marv Pushkin parviendra-t-il à se tirer de ce mauvais pas - et à repartir du bon pied ?
    L'Ours deviendra-t-il l'avenir de l'Homme ?
    Vous le saurez en lisant cette satire hilarante, une trépidante aventure immobile aux multiples rebondissements.

  • Tous les chevaliers sauvages

    Pacôme Thiellement

    • Editions wombat
    • 20 Septembre 2018

    L'essai le plus éclairant et le plus décapant sur la « galaxie Hara-Kiri »

    Il y a deux types de rire : le petit rire né de la soumission aux limites - incarné par le « chroniqueur » actuel, mi-humoriste, mi-valet du pouvoir - et le grand rire né de la confrontation à l'illimité, de la mise en pièces de nos conditionnements. Le Professeur Choron provoquait un grand rire. Il était un samouraï, une figure théâtrale de violence et de distinction. Tous les Chevaliers sauvages est un voyage dans le Japon, la France et les États-Unis de l'après-guerre, en quête des véritables guerriers du comique. Un tombeau de l'humour et de la guerre, où l'on croisera les figures de Mishima, Choron, Cavanna, Fred, Topor, Reiser, Gébé et Andy Kaufman, valeureux héros d'une époque révolue où l'humour fonctionnait comme un substitut à la guerre.
    Cet essai précurseur sur la « galaxie Hara-Kiri » est ici augmenté d'un texte inédit consacré à Georges Wolinski.

    Figure culte de la réflexion artistique contemporaine, écrivain, vidéaste (Stupor Mundi, avec Thomas Bertay), chroniqueur dans « Mauvais Genres » sur France Culture, collaborateur de la revue MLQ à L'Association, Pacôme Thiellement est l'auteur de nombreux ouvrages sur la pop culture.
    De la musique (Poppermost sur les Beatles, Économie eskimo sur Frank Zappa, Cabala sur Led Zeppelin...) aux séries TV (Les Mêmes Yeux que « Lost », Trois Essais sur « Twin Peaks »...), en passant par le cinéma, la BD ou la littérature, ses textes fulgurants et stimulants sont accueillis avidement par une communauté éclectique de plus en plus grande de fans, lecteurs et complices.

  • Les enfants, pour quoi faire ?

    ,

    • Editions wombat
    • 31 Octobre 2013

    Du bébé vagissant à l'adolescent taciturne, Robert Benchley va tenter de percer, au fil de ces quinze textes humoristiques, le mystère de ces étranges créatures : les enfants. Il se propose ainsi de répondre, à sa manière inimitable, à certaines questions essentielles, comme « Comment porter un bébé ? » ou « Quel chien choisir pour votre garçon ? (et inversement) ». Il livrera par ailleurs aux parents anxieux et dépassés quelques conseils frappés au coin du nonsense, dont l'essentiel peut se résumer à ceci : « D'accord, un grand nombre de mères et de pères sont incapables d'élever des enfants au-delà du stade où ils arrêtent de baver, et la plupart des crimes et des problèmes sociaux actuels, selon toute probabilité, sont la faute de parents qui ont acheté des vêtements de taille dix ans à des garçons âgés de quatorze. Mais, même si l'État fonctionnait à la perfection, je ne vois pas où pourrait mener sa tentative d'éduquer les enfants, sinon au chaos. D'ailleurs, je ne vois pas où peut mener toute tentative pour éduquer les enfants, sinon au chaos. »

  • Un Pékin en Afrique

    Sydney Joseph Perelman

    • Editions wombat
    • 17 Avril 2014

    Second tome de l'anthologie des meilleurs écrits humoristiques de S. J. Perelman, Un pékin an Afrique recueille seize textes inédits parus dans le New Yorker entre 1950 et 1960, période où l'auteur est au sommet de son art.
    Soit neuf nouvelles délirantes dans lesquelles Perelman joue les agents secrets mondains, pastiche un polar culinaire à la française et nous livre la surprenante correspondance entre un Pandit indien et son blanchisseur parisien, suivies d'un récit de voyage où il nous embarque dans ses trépidantes pérégrinations africaines, de Nairobi à Zanzibar, tel un Groucho Marx enfilant le costume de safari d'Ernest Hemingway - qu'il rejoindra d'ailleurs pour un finale hilarant.
    On comprendra pourquoi S. J. Perelman était considéré comme le plus grand écrivain humoristique américain par nombre de ses pairs, de Dorothy Parker à Woody Allen en passant par Donald Westlake.

    « Il n'existe pas d'écrivain comique comparable à S. J. Perelman. C'est aussi simple que ça. J'ai commencé à le lire pendant mon adolescence et il ne m'a jamais déçu. Aucun écrivain actuel n'égale son sens du comique, sa folie inventive, son talent narratif et l'originalité éblouissante de ses dialogues. » (Woody Allen)

    « En cette époque où pullulent les humoristes, Perelman plane au-dessus de la mêlée. Il y a Monsieur Perelman... et c'est tout » (Dorothy Parker)

empty