Omnibus

  • L'os à moelle

    Dac/Pessis

    • Omnibus
    • 24 Septembre 2020

    Nouvelle édition de l'anthologie des meilleurs textes parus de 1938 à 1940 dans L'Os à moelle.
    Voici l'anthologie des meilleurs textes parus de 1938 à 1940 dans L'Os à moelle. En 1938, Pierre Dac, dont l'humour loufoque est familier des auditeurs de la radio, fonde L'Os à moelle, l'organe officiel des loufoques, hebdomadaire satirique de 4 pages, qui connaît d'emblée un succès exceptionnel, faisant même de l'ombre au Canard enchaîné : avec 400 000 exemplaires, c'est un des plus forts tirages de la presse d'avant-guerre. Autour du Roi des loufoques, on trouve les signatures des meilleures plumes de l'époque : Fernand Rauzéna et Roger Salardenne, venu du Canard enchaîné, le chansonnier Robert Rocca, les dessinateurs Maurice Henry et Jean Effel, entre autres. S'il commente l'actualité (et l'époque est très animée !), L'Os à moelle propose également : des grands reportages ('Exploration chez les chasseurs de plats de côte', par G.W.K. Van Paraboum, professeur révoqué de Géographie Rythmée...) ; des petites annonces bidon ('Vends papier glacé pour lettres de rupture', "Boucherie chevaline recherche chevaux désespérés. Ne pas écrire, se présenter ") ; des conseils pratiques, jeux et recettes de cuisine (la confiture de nouilles ; leçons pour bégayer convenablement, etc.) ; des concours farfelus ('Grand concours de billets de mille', où le gagnant gagne un billet de cinquante francs...) ; des brèves ('On est sans nouvelles de l'autobus AKbis, parti mercredi de la Porte Maillot. Il a été aperçu pour la dernière fois sur les bords de la Loire. On croit à une fugue') ; un faux courrier des lecteurs... De nombreux dessins illustrent cette édition.

  • Deux cents mots que l'on entend, que l'on comprend, que l'on utilise et qui ne figurent pourtant dans aucun dictionnaire : un régal d'humour dans cette nouvelle édition mise à jour.Aka,
    Beaufitude,
    Dépacser,
    Focusser,
    Pitcher,
    Sans-abrisme,
    Smartisation,
    Tifo...
    Voici quelques-uns des 200 nouveaux mots que l'on entend (presque) tous les jours, que l'on utilise et qui ne figurent pourtant dans aucun dictionnaire. Grâce à des définitions aussi érudites que pleines d'esprit et d'humour, il guidera tel citoyen désemparé face aux modes
    vocabulistiques et corrigera tel autre qui, par exemple, emploie
    Dilemne pour
    Dilemme.
    Cette nouvelle édition 2018 voit disparaître les mots qui ont intégré les dictionnaires depuis l'édition 2016 (
    Bitcoin,
    Covoiturer,
    Matcher...) et surgir d'autres qui ont émergé, formant un des rares dictionnaires que l'on lit de A à Z comme un drolatique miroir des modes et innovations de notre époque.

  • Peu après la Libération, Pierre Dac lance, sur le même modèle que L'Os à Moelle, L'Os libre (11 octobre 1945-15 octobre 1947), dont 102 numéros seront publiés.Cette édition regroupe le meilleur des 102 numéros de
    L'Os libre, l'organe officiel des loufoques dont le mot d'ordre est : "Pour tout ce qui est contre. Contre tout ce qui est pour." L'anthologie est présentée par le journaliste, producteur, écrivain, éditeur et homme de spectacle, Jacques Pessis, "Neveu adoptif" de Pierre Dac et son légataire universel.

  • Un loufoque à radio Londres

    Pierre Dac

    • Omnibus
    • 25 Septembre 2014

    Les textes et chansons - drôles et graves - de Pierre Dac au micro de Radio Londres et dans les pages de la presse de la France Libre entre octobre 1943 et août 1945"Ici Londres, les Français parlent aux Français..." Le 30 octobre 1943, une voix familière fait son apparition sur les ondes de la BBC :
    Pierre Dac, après bien des vicissitudes, venait enfin de rallier l'Angleterre et la France libre. Au micro de Radio Londres et dans les pages de l'hebdomadaire
    France, il allait fustiger, en textes et en chansons, l'occupant nazi et les collaborateurs. Quand la gravité n'empêche pas l'humour.

  • Du côté d'ailleurs et de partout ; romans loufoques

    Pierre Dac

    • Omnibus
    • 12 Novembre 2009

    Après L'Os à Moelle et Drôle de guerre, l'oeuvre romanesque du Roi des Loufoques, dont un inédit.Après L'Os à Moelle et Drôle de guerre, l'oeuvre romanesque du Roi des Loufoques, dont un inédit.Les Pédicures de l'âme (1953) - Du côté d'ailleurs (1954) - Du côté de partout(inédit) Les romans-feuilletons de L'Os à moelle : - La Vie rêvée d'Evariste Malfroquet (Paul Ravebavoux) ; Le Disparu de la hûche à pain (Ponton du Sérail) ; Le Trésor de Lessiveuse Bill (Fenicore Mooper) ; Les Gars de la 14e Escouade (Bourgeron de la Gamelle).Les Pédicures de l'âme se présente comme un roman de terroir et Du côté d'ailleurs comme un roman policier, si l'on veut. L'esprit loufoque éclate à chaque page, les intrigues sont prétexte aux situations farfelues, aux jeux de mots les plus lamentables.Du côté de partout est un texte inédit. Il s'agit de (faux) souvenirs de Pierre Dac, es portraits, des personnalités qu'il a rencontrées et qui l'ont marqué : le professeur Jérémie Ménerlache, bien sûr, mais également Mordicus d'Athènes, philosophe ivrogne fondateur de l'école éthylique, le colonel Hubert de Guerlasse, etc. Enfin, on trouvera également les quatre courts romans qui paraissaient en feuilleton dans L'Os à moelle, pastiches hilarants de romans populaires aux intrigues décousues et abracadabrantes.

  • Les premiers épisodes, inédits, du Boudin sacré, première saison du fameux feuilleton diffusé sur Europe 1 à partir d'octobre 1956L'obelisque de la Concorde a disparu, remplacé par une imitation en staff... Pareil pour le Lion de Belfort, les grilles de la place Stanislas à Nancy... Qui a volé ces monuments que le monde entier nous envie ? Cet ignoble forfait serait-il...
    SIGNÉ FURAX ?
    Les détectives Black and White et leurs amis mènent l'enquête, qui les conduira sur la piste du Goudgouz, le Boudin sacré qu'adore l'étrange secte des Babus...

  • Complètement idiome !

    Maria Grazzini

    • Omnibus
    • 19 Février 2015

    Une promenade pour s'amuser au pays de la traduction et des traducteurs.La moutarde vous monte au nez ? Vous seriez anglais, vous auriez plutôt "des noeuds dans le slip'.
    Quand les Français "travaillent du chapeau', les Anglais ont "des chauves-souris dans le beffroi', les Allemands manquent "de tasses dans l'armoire'.
    Si vous êtes riche, en France, vous avez "du blé' ; en Espagne vous avez "de la laine', en Allemagne "du charbon'.
    Autant de différences dont chacune raconte une histoire venue de loin, aux sources de l'humour populaire. Maria Grazzini et ses amis traducteurs se sont amusés à les réunir, révélant en les comparant l'incroyable richesse de ces expressions imagées. En effet, au-delà du pittoresque, elles racontent la vie quotidienne, les peurs, les fantasmes, les rêves, tout cela revisité par une ironie pleine de bon sens, celle des petites gens.

  • Vous avez dit kafkaien ?

    ,

    • Omnibus
    • 10 Mars 2016

    Quand nos mots de tous les jours sont issus de personnages réels ou fictifs... Une balade érudite et pleine d'humour dans l'histoire de notre langue.Si l'on sait ou l'on se doute que l'adjectif " cartésien " nous vient du philosophe Descartes ou le " sadisme " du marquis de Sade, qui peut deviner que la banale poubelle tient son nom d'un préfet de la Seine qui, pour des raisons d'hygiène, imposa son usage en 1884, que le mot rustine est dû à son inventeur, un certain Louis Rustin, ou encore que Bluetooth était le surnom d'un Viking du Xe siècle ?
    Après
    Le Dico des mots qui n'existent pas (Bibliomnibus, 2014), Olivier Talon et Gilles Vervisch analysent avec un humour qui n'empêche pas l'érudition près de 140 mots usuels issus de personnages réels, célèbres ou un peu moins.

  • Dico des mots savants ; employés à tort et à travers

    Tristan Savin

    • Omnibus
    • 26 Mai 2016

    Redécouvrez le vrai sens des mots, adoptez-les de nouveau et brillez en société !Amphigourique, borborygme, cacochyme, kafkaïen, picaresque, surréaliste... Chacun s'approprie les mots à sa façon. Mais les emploie-t-on à bon escient ? Voici 320 termes éloignés de leur sens originel par l'usage, mal interprétés ou indûment employés. Tristan Savin a retrouvé leur étymologie pour explorer les causes de ces glissements sémantiques, et le lecteur connaîtra enfin le sens réel de mots que leur succès a détourné de leur signification première. Sait-on qu'un
    sbire, aujourd'hui "homme de main", est un mot d'argot attribué à Rabelais qui signifiait "policier" ?
    Sait-on que "glauque" désigne à l'origine la couleur vert pâle ou gris-vert, celle de la mer ou de certains yeux ? Sait-on que "médiocre" signifie exactement la moyenne "entre le grand et le petit, entre le bon et le mauvais" d'après le Littré
    ?

  • Signé Furax ; la lumière qui éteint

    ,

    • Omnibus
    • 24 Novembre 2016

    Deuxième saison du feuilleton radiophonique mythique qu'est Signé Furax.
    Désormais allié des Babus (voir Le Boudin sacré), l'ignoble Furax n'a pas renoncé à son ambition de devenir maître du monde ; il a mis la main sur l'invention du professeur Moshmosh, une lumière bleue qui annihile la volonté de ceux qu'elle touche. Mais il va trouver sur son chemin Black, White, le commissaire Socrate et leurs amis. Jeux de mots navrants, situations absurdes, dialogues délirants... Tous les ingrédients du duo Dac/Blanche sont présents dansce nouveau volet de la mythique saga Furax diffusé sur Europe n°1 entre octobre 1957 et juin 1958, après Malheur aux barbus et Le Boudin sacré. " Je tiens Furax pour une oeuvre géniale, pour la grande Iliade du siècle de l'humour ", a dit en 1959 le sociologue Edgar Morin. Par rapport au script d'origine, Jacques Pessis a éliminé les redites nécessaires au format du feuilleton ainsi que quelques allusions à l'actualité de l'époque, incompréhensibles aujourd'hui.

  • Pourquoi Sherlock s'appelle Sherlock

    Philippe Lombard

    • Omnibus
    • 25 Février 2016

    D'où proviennent les noms des héros de fiction universellement connus ? D'Astérix à Zorro, un dictionnaire fourmillant d'anecdotes insolites et souvent surprenantes.Harry Potter, Mickey, Rambo, Blake et Mortimer, Spock, Eleanor Rigby... Les grands héros de fiction font partie de la mémoire collective. Mais, au fait, d'où vient leurs noms ?
    Sait-on qu'Indiana Jones doit son prénom au chien de George Lucas, qui s'appelait ainsi ? Que Ian Fleming voyait en " James Bond " un nom d'une grande banalité qu'il a emprunté à un ornithologue ? Que Tintin, né en 1929, serait issu d'un personnage de Benjamin Rabier, un gamin déluré prénommé Martin que sa mère appelle Tintin ?
    En 200 noms, ce dictionnaire recense les plus célèbres personnages du cinéma, de la littérature, de la bande dessinée, des séries télévisées, de la chanson et invite à un voyage plein de surprises dans notre univers culturel.

  • Signé Furax ; malheur aux barbus

    ,

    • Omnibus
    • 29 Octobre 2015

    Pour la première fois en version intégrale, les 213 épisodes de Malheur aux barbus, feuilleton légendaire qui fit les grandes heures de la radio au début des années 1950.
    Qui se cache derrière les mystérieux enlèvements des barbus en plein Paris ? Les détectives Black et White se lancent à la poursuite d'un redoutable génie du mal, l'ignoble Furax. Ils sont assistés dans leur enquête par le commissaire Socrate, le journaliste Fred Transport, Carole Christmas, Merry Christmas, titulaire de la chaire de Barbologie à la Sorbonne et bien d'autres, parmi lesquels Jeejeeboy, et la Maharanée Pauline IV. Pour la première fois, voici le texte intégral de ce feuilleton délirant, parodiant les romans feuilletons de type Fantômas. Il a été diffusé du 15 octobre 1951 au 19 juin 1952 sur la chaîne parisienne de la RTF.
    Les 213 épisodes représentent la première époque de Signé Furax, un monument de loufoquerie entré dans la légende, et jamais égalé.

  • Deux cents mots que l'on entend, que l'on comprend, que l'on utilise et qui ne figurent pourtant dans aucun dictionnaire : un régal d'humour et d'érudition dans cette nouvelle édition mise à jour.De
    abracadabrantesque à
    zlataner, cet abécédaire raconte les mots que l'on entend (presque) tous les jours et qui ne figurent pourtant dans aucun dictionnaire. Il éclaire, avec humour et érudition, le citoyen désemparé face aux modes
    vocabulistiques, qui vérifiera en s'amusant que la langue est une matière vivante qui s'invente chaque jour.
    Cette nouvelle édition
    remastérisée voit disparaître des mots qui depuis 2013 ont intégré les dictionnaires officiels quand d'autres surgissent qui n'existent pas (encore) et que l'on entend déjà (presque) tous les jours.
    Ainsi, bien qu'il soit fréquemment employé, le mot "candidater" n'existe pas. Quant à qualifier quelque chose qui mène à la confusion, l'adjectif "confusant" est fréquemment utilisé mais n'existe pas, "confusionnant" est également utilisé mais n'existe pas plus, et "confondant" existe mais est peu utilisé...

  • Dictionnaire des mots savants (employés à tort et à travers)

    Tristan Savin

    • Omnibus
    • 25 Septembre 2014

    Redécouvrez le vrai sens des mots, adoptez-les de nouveau et brillez en société !Amphigourique, borborygme, cacochyme, kafkaïen, picaresque, surréaliste... Chacun s'approprie les mots à sa façon. Mais les emploie-t-on à bon escient ? Voici 320 termes éloignés de leur sens originel par l'usage, mal interprétés ou indûment employés. Tristan Savin a retrouvé leur étymologie pour explorer les causes de ces glissements sémantiques, et le lecteur connaîtra enfin le sens réel de mots que leur succès a détourné de leur signification première. Sait-on qu'un
    sbire, aujourd'hui "homme de main", est un mot d'argot attribué à Rabelais qui signifiait "policier" ?
    Sait-on que "glauque" désigne à l'origine la couleur vert pâle ou gris-vert, celle de la mer ou de certains yeux ? Sait-on que "médiocre" signifie exactement la moyenne "entre le grand et le petit, entre le bon et le mauvais" d'après le Littré
    ?

  • D'Alphonse à Allais ; ses facéties et mystifications

    Jean-Pierre Delaune

    • Omnibus
    • 25 Septembre 2014

    Tout l'esprit irrévérencieux et farceur du génial inventeur de l'humour moderne.Enfant à Honfleur, entre l'école et la pharmacie paternelle, étudiant à Paris, familier du Chat Noir et de la faune de Montmartre, chroniqueur, nouvelliste, inventeur de l'humour moderne, Alphonse Allais a toujours eu le goût de la farce, qu'il a poussée jusqu'au génie.
    Voici une manière de biographie vue sous l'angle de ses facéties et mystifications, racontée par lui-même et ses contemporains, et ordonnée par Jean-Pierre Delaune, secrétaire général de l'Académie Alphonse Allais.

  • Signé Furax ; le boudin sacré

    ,

    • Omnibus
    • 5 Février 2015

    Première saison du feuilleton radiophonique mythique qu'est Signé Furax.Diffusés à partir d'octobre 1956 sur la jeune station Europe n° 1, les 250 épisodes du
    Boudin sacré, première saison (sur quatre) de
    Signé Furax, vont connaître un succès colossal - jusqu'à Guy Mollet, président du Conseil, qui, au cours d'un débat à l'assemblée nationale, lance aux députés : " Continuez sans moi, je vais écouter Furax. "
    On a volé des monuments qui font la gloire de la France, remplacés par des imitations en staff : l'obélisque de la Concorde, le Lion de Belfort, les grilles de la place Stanislas à Nancy, etc. Qui est derrière cet ignoble forfait ? Les détectives Black & White, le professeur Hardy-Petit, le commissaire Socrate et d'autres mènent l'enquête, qui les conduira sur la piste de Furax et de la terrible secte des Babus, adorateurs du Goudgouz, le Boudin Sacré.
    Jeux de mots navrants, situations absurdes, dialogues délirants, tous les ingrédients de l'humour du duo Dac/Blanche sont là.
    Par rapport au script d'origine, Jacques Pessis a éliminé les redites nécessaires au format du feuilleton, ainsi que quelques allusions à l'actualité de l'époque, incompréhensibles aujourd'hui.

  • Anti-manuel d'anglais

    ,

    • Omnibus
    • 19 Février 2015

    Un petit guide à l'usage des anglophobes. Mais comment ne pas l'être ?L'Anti-manuel d'anglais est un monument de mauvaise foi et d'arrogance gauloises. Sous prétexte d'un manuel d'apprentissage de la langue et de la découverte de la civilisation anglaise, Chanteclair règle ses comptes avec la perfide Albion : oui, l'anglais n'est que du français mal prononcé ; oui, les Anglais sont un ramassis de hooligans et de vieux snobs ; oui, l'Angleterre est une insulte au bon goût et à la gastronomie.
    L'ouvrage, pédagogique, est composé en trois parties : la première, "Pour en finir avec l'anglais", est une méthode de langue, la deuxième, "Pour en finir avec l'Angleterre", est un guide de conversation, et la troisième, "Pour en finir avec les Anglais", est un guide de voyage. L'ensemble, tout à fait délirant, est fait de leçons, d'exercices et de tableaux saisissants de l'Angleterre et des Anglais, agrémentés de dessins aussi réjouissants que le texte. A l'instar de toutes les méthodes Assimil du monde, ce livre propose une méthode infaillible et tordante pour parvenir à se faire comprendre outre-Manche. Une dernière partie propose des travaux pratiques : une cinquantaine de sujets-phare traités dans cet anglais... à la portée de tous.
    Voici un vrai guide de l'Angleterre à l'usage des anglophobes.
    => Extrait de la première partie (Méthode d'apprentissage)
    Le grommelot Pour l'étranger, le recours au grommelot est un moyen efficace de se fondre dans l'environnement linguistique anglais, où les sonorités musicales du français détonneraient. Il consiste, en émettant des borborygmes auxquels on mêle les quelques mots que l'on connaît, à imiter les sons de la langue indigène.
    Exemple :
    Well water burp brew Great Britain ! Do you try book by bing like ? How this Waterloo fo one to see ? La présence du
    w, du
    r et du
    b est essentielle pour produire l'effet désiré de bouillie sonore à interprétation variable.

  • Rire à la belle époque

    Daniel Grojnowski

    • Omnibus
    • 19 Février 2015

    D'Alphonse Allais à Willy, en passant par Alfred Jarry ou Jules Renard, 64 textes pour découvrir l'humour moderne, avec ce qu'il a de provocateur, d'inventif et de fantaisiste.Voici le meilleur du foisonnement artistique et culturel qu'on a connu à Paris, entre deux guerres franco-allemandes, de 1870 à 1914. Cabarets et revues animent la vie intellectuelle, et dans leur sillage, des groupes tels que les Fumistes, les Zutistes, les incohérents, les Jemenfoutistes s'essayent à des formules nouvelles que popularise le Chat noir, le café montmartrois cher à Toulouse-Lautrec ou Aristide Bruant.
    C'est la naissance de l'humour moderne, dont le mouvement Dada est l'héritier direct.
    L'ouvrage est suivi d'un dictionnaire des auteurs.

  • On ne badine pas avec l'humour d'Allais

    Jean-Pierre Delaune

    • Omnibus
    • 25 Février 2016

    Allais par lui-même et ceux qui l'ont connu : tout l'esprit irrévérentieux et fantaisiste de l'inventeur de l'humour moderne.Voici l'autobiographie qu'Alphonse Allais n'a pas écrite ; puisant dans ses innombrables contes, chroniques ou poèmes, dans les témoignages de ses contemporains, Jean-Pierre Delaune a reconstitué le parcours de celui qui a révolutionné l'humour à la fin du XIXe, de son enfance à Honfleur à sa mort prématurée en 1905 en passant par ses études de pharmacie avortées à Paris, sa découverte du Quartier latin, de Montmartre et du Chat Noir, le cabaret et la revue, dont il devient l'un des piliers, le journalisme et la vie trépidante de la capitale. Mais qui parle le mieux d'Allais, sinon lui-même et ceux qui l'ont côtoyé ? Le présent ouvrage est constitué d'extraits des textes de l'immortel inventeur de l'humour moderne ainsi que des témoignages de ses proches, de sa soeur et de ses amis, qui se nomment Charles Cros, Jules Renard, Sacha Guitry, Curnonsky, Tristan Bernard ou Rodolphe Salis. Où l'on découvrira qu'Allais était un immense humoriste à l'inventivité géniale, mais aussi et surtout un grand écrivain.
    Une cinquantaine d'illustrations, photos et lettres, la plupart inédites, viennent éclairer le propos.
    Grande admiratrice de l'oeuvre d'Allais, Roselyne Bachelot, ancienne ministre et elle-même pharmacienne, rend dans sa préface un hommage chaleureux à celui sans qui nous ne ririons peut-être pas de la même manière aujourd'hui.

empty