Éditions Sud Ouest

  • En juin 1914, le lieutenant russe Dimitri Malkine est chargé de se rendre à Paris pour une mission diplomatique. La tsarine mère en profite pour lui demander secrètement de remettre à Londres un superbe bijou à sa soeur, la reine Alexandra. Dimitri s'acquitte de sa tâche, mais n'est pas au bout de ses peines... La reine Alexandra souhaite à son tour faire un présent à sa soeur : un oeuf de Fabergé unique, muni d'une serrure et dont le contenu reste énigmatique.

    Avant même que le lieutenant puisse emprunter le chemin du retour à Saint-Pétersbourg, il se trouve entraîné bien malgré lui dans ce qui deviendra l'un des conflits les plus sanglants de l'histoire de l'humanité.

    /> Il faudra alors attendre plus de soixante-dix ans pour que Camille, généalogiste successorale bordelaise, plonge dans cette histoire pour le compte de sa cliente, Madame de Limeuil. Ses recherches la conduisent de Bordeaux au coeur de la Gascogne, des Archives secrètes du Vatican à Cracovie, mais le mystère reste entier. Qu'est-il arrivé à Dimitri Malkine ? Où est passé cet oeuf de Fabergé à la valeur inestimable ? Enfin, pourquoi a-t-elle l'impression qu'on s'en prend à tous les témoins de l'affaire ?

    Monique Dollin du Fresnel a dirigé pendant plusieurs décennies la bibliothèque de Sciences Po Bordeaux où elle était également chargée d'enseignements. Elle donne actuellement des cours de culture générale à l'Université de Bordeaux. Elle est par ailleurs auteur de biographies historiques.

  • Une fois n'est pas coutume, le commissaire Vincent Laffargue vient de passer quelques jours tranquilles au SRPJ et s'apprête à passer une fin de semaine en famille. C'est sans compter sur Andreï Tovaritch, une connaissance du Bassin d'Arcachon... Un seul coup de téléphone suffit pour rendre au commissaire sa réputation de chat noir ! Pas de gaieté de coeur, certes : il semblerait qu'Andreï ait de sérieux ennuis... et que Vincent soit le seul à pouvoir lui venir en aide.
    Le commissaire retrouve l'ancien oligarque dans sa suite au Grand Hôtel de Bordeaux. Rapidement, l'affaire prend un tour inquiétant : elle impliquerait rien moins que les services spéciaux russes, ainsi qu'un nouveau poison aux effets dévastateurs : le novitchok.
    Pourquoi ces agents s'en prennent-ils à Andreï ? Va-t-il pouvoir leur échapper ? Que peut faire un commissaire face à cette menace internationale ? De bouteilles de champagne en assiettes de fruits de mer (être ami avec un oligarque a du bon), de coups de sang en coups de poing, les amis vont tenter de se tirer de cette mauvaise passe.

    Médocain de naissance, François Ferbos passe son enfance à Madagascar avant de revenir en France pour intégrer la Police d'investigation qui le mène de Strasbourg à Bordeaux en passant par la Nouvelle-Calédonie. Passionné de navigation, il parcourt plusieurs mers pendant des années.

  • Fidèle à ses habitudes, André Dubosc - dit Dédé - attire les ennuis. Mais cette fois-ci, les choses se compliquent. Il est accusé de multiples escroqueries et se retrouve... incarcéré à la maison d'arrêt de Gradignan ! Dès qu'il a vent de la nouvelle, persuadé qu'il s'agit d'une simple méprise, le commissaire Vincent Laffargue se fait un devoir de venir au secours de son vieil ami.
    Mais une fois les éléments en mains, Vincent en vient à douter. Plusieurs preuves accusent Dédé, et de manière accablante ! Celui-ci serait un véritable escroc, convaincu de falsification de documents et d'usurpation d'identité. Plus connu sous le surnom de « l'Anguille », il serait parvenu pendant des années à échapper à la police.
    /> Qui est réellement André Dubosc ? Le paisible retraité amateur d'huîtres et d'entre-deux-mers, ou bien le redoutable multirécidiviste que les autorités recherchent depuis des lustres ? Dans cette dernière hypothèse, Vincent parviendra-t-il à faire son devoir de policier ? Ou bien se précipitera-t-il une fois encore au-devant d'une montagnes de difficultés ?

    Médocain de naissance, François Ferbos passe son enfance à Madagascar avant de revenir en France pour intégrer la Police d'investigation qui le mène de Strasbourg à Bordeaux en passant par la Nouvelle-Calédonie. Passionné de navigation, il parcourt plusieurs mers pendant des années.

  • De retour à Bordeaux, le commissaire Vincent Laffargue, également appelé « le chat noir » par ses collègues, assure la permanence hebdomadaire du SRPJ. Celui que tous connaissent pour son franc-parler et ses méthodes peu orthodoxes se montre tout à fait digne de son surnom : à peine arrivé, les problèmes s'accumulent. Au grand dam de son ami et adjoint, Théo Müller...
    La ville devient en effet le théâtre de nombreux attentats qui, s'ils semblent frapper à l'aveugle, ont pour point commun un explosif peu commun, le Semtex. Vincent doit alors garder tout son sang-froid pour s'en tenir aux faits et résister à la pression de sa hiérarchie, qui cherche à satisfaire la curiosité des journalistes à n'importe quel prix. Fort heureusement, Vincent peut compter sur ses amis de pontons, aux bassins à flot, pour décompresser.
    De quelle nature ces attentats peuvent-ils bien être ? Terroriste ? Politique ? Criminelle ? De tartes en bourre-pifs, d'apéros anisés en gardes à vue épiques, Vincent mène l'enquête avec son fidèle Théo, tentant d'éclaircir ce brouillard... détonant.

    Médocain de naissance, François Ferbos passe son enfance à Madagascar avant de revenir en France pour intégrer la Police d'investigation qui le mène de Strasbourg à Bordeaux en passant par la Nouvelle-Calédonie. Passionné de navigation, il parcourt plusieurs mers pendant plusieurs années.

  • Comme tous les jeudis, le marquis et la marquise de Boisvertheuil reçoivent le beau monde de Bordeaux. Les discussions vont bon train et le jeu se déroule comme à l'accoutumée lorsque Suzette, la domestique, accourt affolée dans le salon. La marquise est retrouvée dans sa chambre, gisant dans son sang, un doigt tranché.
    La petite assemblée, prise de panique, se résout à appeler le célèbre enquêteur Timothée Montcléra, connu pour sa discrétion, ses talents d'investigateur mais aussi... ses frasques avec la gent féminine. Celui-ci, aidé de sa tante et de son colosse de filleul, appliquera une méthode rigoureuse afin de dénicher le fin mot de l'histoire.
    Timothée Montcléra viendra-t-il à bout de cette ténébreuse affaire ? Parviendra-t-il à percer le mystère de l'étrange marque qu'il porte dans le dos ?

    Romancière, Camille Laborie de son nom de plume s'est intéressée aux années pré--révolutionnaires à Bordeaux. Les enquêtes policières de Timothée Montcléra plongent des personnages fictifs, mais aussi d'éminentes personnalités bordelaises ayant existé, au coeur des rues de la fin du xviiie siècle.

  • Madame Clairac, veuve de son état, pleure la disparition de son fidèle perroquet Figaro. Pour le retrouver, elle fait appel à Timothée Montcléra, aussi célèbre pour ses talents d'enquêteur que pour sa discrétion. Le volatile s'est-il échappé ? Ou bien est-ce là un acte de malveillance ? Dans les ruelles de la paroisse Saint-André, on gagne son pain grâce aux trafics et jeux d'argent, tandis que les plus nantis se livrent à la spéculation immobilière.
    Bientôt, cette affaire se révélera n'être finalement que la face visible d'intrigues autrement plus sombres et indignes. Timothée aura besoin de tout le concours de son cousin François et de sa tante madame Lannes pour ne pas perdre pied dans ce mystère de plus en plus opaque.
    Timothée va-t-il venir à bout de cette étrange enquête en restant maître de lui et de ses sentiments ? Parviendra-t-il à échapper à celui qui, à de multiples reprises, essaie d'attenter à ses jours ? Et saura-t-il enfin percer l'énigme de l'étrange marque qu'il porte dans le dos ?

    Romancière, Martine Lafon-Baillou s'est intéressée aux années pré--révolutionnaires à Bordeaux. Les enquêtes policières de Timothée Montcléra plongent des personnages fictifs, mais aussi d'éminentes personnalités bordelaises ayant existé, au coeur des rues de la fin du xviiie siècle.

  • En hiver, il faut dire ce qui est, l'île de Ré vit à un rythme plus apaisé. Les touristes sont partis sous d'autres cieux, les maisons se sont vidées... Alors, quand un prisonnier s'échappe de la prison de Saint-Martin-de-Ré en plein mois de novembre, toute la ville est en émoi !
    Chez les Rivaille, on a l'investigation dans le sang... Dès qu'elle a vent de l'évasion, Henriette, la grand-mère, décide de partir à la poursuite du fugitif. Thomas, son petit-fils, mène ses propres recherches après les cours au lycée. Mais dans la famille, il n'y a guère que Julien - le père de Thomas - qui, en sa qualité de gendarme, est réellement chargé de l'enquête. Et il se passerait bien de l'assistance de ces pseudo-détectives...
    Où le fugitif s'est-il caché ? Est-il encore sur l'île ? Il faut régler l'affaire au plus vite : le musée Ernest-Cognacq va inaugurer une exposition... en présence du ministre de la Culture ! De coups de canne en explorations urbaines, d'équations de physique quantique en chasse à l'homme, tous les moyens sont mis en oeuvre pour retrouver l'évadé de Saint-Martin.

    Olivia Dupuy est écrivaine publique et biographe. Elle a travaillé en librairie puis a ouvert son cabinet de conseil en écriture. L'île de Ré est son île d'adoption, son coin de paradis, qu'elle rêve d'habiter à plein temps.

  • La Rochelle, fin de l'année, Camille a disparu. Cette employée de banque sans histoire devait déjeuner avec ses parents, mais n'est jamais arrivée à bon port. Pour quelle raison a-t-elle pris sa voiture alors qu'elle habite à quelques minutes à pied de chez eux ? Au fil des heures, puis des jours, cette absence devient de plus en plus inquiétante. A-t-elle pris la fuite ?
    Frédéric, son compagnon, enseignant et écrivain, va mener l'enquête, épaulé par le commandant de police Colin Tanguy. Tous deux découvriront que Camille cache bien des secrets. De vieux démons l'auraient-ils rattrapée ?
    Des ombres planent sur cette énigme, qui va coûter cher à ceux qui tentent de faire la lumière comme aux dissimulateurs. Et ne manquera pas de bouleverser le destin du petit Alexandre, le fils de Camille.
    Ce roman entraîne le lecteur à la recherche d'un passé pesant, sur la piste d'un acte odieux et de terribles mensonges, de La Rochelle à Châtelaillon.

    Marie-Claude Aristégui était, jusqu'en 2018, grand reporter à la Rochelle pour le journal Sud Ouest. Elle a publié un Guide des faits divers du Sud-Ouest, ainsi que des romans policiers dont Sinon l'Hermione coulera (co-écrit avec Arnaud Develde) et Ossau, la vallée du mensonge.

  • Grâce au succès de sa Danaé et la pluie d'or et de ses tableaux de Marie-Antoinette, Adolf Wertmüller ne chôme pas : toute la bonne société lui commande des portraits. Mais cette notoriété lui vaut parfois quelques déconvenues... Lorsque la femme d'un riche notable bordelais tient à se faire représenter en tenue d'Ève et fait tout son possible pour séduire le Suédois, celui-ci est bien à la peine.
    Fort heureusement pour lui, l'enquêteur Timothée Montcléra va tenter de l'aider à se sortir de ce traquenard. Mais le jeune homme va également découvrir que, sous ses dehors fascinants, le monde de l'art n'est pas à l'abri des escroqueries ni des crimes les plus terribles. Parviendra-t-il à démêler l'écheveau de cette affaire ?
    Pour venir à bout de ces mystères, Timothée va suivre des ramifications qui vont se révéler toujours plus complexes ; celles-ci vont le mener sur une autre voie, inattendue et émouvante : celle de son identité.

    Romancière, Martine Lafon-Baillou s'est intéressée aux années pré­-révolutionnaires à Bordeaux. Les enquêtes policières de Timothée Montcléra plongent des personnages fictifs, mais aussi d'éminentes personnalités bordelaises ayant existé, au coeur des rues de la fin du xviiie siècle.

  • Le criminologue Émilien Labadie et son confrère Léo Manet organisent à Biarritz, plus précisément à la villa Françon, une université d'été. Chercheurs et étudiants du monde entier viennent s'y retrouver, dans une ambiance certes studieuse mais également... très festive. Ainsi, les fins de journée sont souvent l'occasion de parfaire leur connaissance des bars et boîtes de nuit locales.
    Un soir, une étudiante manque à l'appel. Cela paraît d'autant plus curieux que rien dans sa personnalité ne semblait indiquer une propension à la fuite. Au fil des heures, cette disparition devient de plus en plus inquiétante. A-t-elle fait une mauvaise rencontre ? S'est-elle perdue dans les abords de la ville ? Ou pire, a-t-elle glissé sur les rochers abrupts de la côte ?
    Les universitaires se mettent à sa recherche, vaguement soutenus par des forces de police locales accaparées par la découverte d'un étrange cadavre dans le lac Mouriscot. Parviendront-ils à démêler l'écheveau de cette affaire et à retrouver enfin... l'échappée basque ?

    Jacques Faget est directeur de recherche émérite au CNRS, enseignant à Science-Po ainsi que dans diverses universités européennes. Bien que gascon, il est captivé, depuis son enfance, par la beauté du Pays basque et la vitalité de sa culture.

  • Le 7 juillet 2020, pour la première fois de l'histoire de l'épreuve, les coureurs cyclistes du Tour de France passeront de l'île d'Oléron à l'île de Ré ! Un véritable événement pour les Rétais, et plus particulièrement pour les résidents de la maison de retraite La Marienne - dont la bouillonnante Henriette Rivaille...
    Depuis Aigrefeuille, son petit-fils Thomas est également à la fête : cela faisait vingt ans que la Grande Boucle n'était pas passée par la Charente-Maritime ! Mais en s'entraînant pour participer aux Cadets-Juniors du Tour, celui-ci fait une découverte macabre : une femme meurt dans des circonstances étranges. Thomas et Henriette vont dès lors s'allier pour éclaircir l'affaire, et révéler bien plus que ce qu'ils n'auraient cru.
    />
    Qui est à l'origine des crimes qui sévissent depuis peu dans la région ? Quel rôle joue la coopérative agricole responsable de l'interruption d'une étape ? En enfin, tout cela a-t-il un rapport avec Betagreen, la multinationale controversée qui sponsorise une équipe cycliste ?

    Olivia Dupuy est écrivaine publique et biographe. Elle a travaillé en librairie puis a ouvert son cabinet de conseil en écriture. Dans la collection SO Noir, elle est également l'auteure de L'Évadé de Saint-Martin et de Tension mortelle à la Rochelle.

  • Vincent Laffargue, commissaire de police de son état, pensait en avoir fini avec les ennuis lorsqu'il fut relégué au service des Enquêtes Administratives. Et il comptait bien profiter de ses vacances sur le Bassin d'Arcachon pour renouer avec la sérénité, seul à bord de son voilier.
    Mais c'était compter sans son ami Dédé, passé maître dans l'art de la pêche, de l'apéritif et des embrouilles. À l'occasion d'une virée en pinasse, celui-ci découvre un cadavre dérivant entre deux eaux et n'hésite pas une seconde avant de gâcher les vacances de Vincent.
    Les compères vont alors tenter d'en savoir un peu plus sur cet homme, s'attirant au passage l'antipathie des gendarmes territorialement compétents.
    Vincent va-t-il réussir à se tenir éloigné de cette affaire, aux ramifications des plus dangereuses ? Va-t-il pouvoir larguer les amarres de Méa, son voilier ? Et plus important encore : Dédé va-t-il enfin se tenir tranquille ?
    Médocain de naissance, François Ferbos passe son enfance à Madagascar avant de revenir en France pour intégrer la Police d'investigation qui le mène de Strasbourg à Bordeaux en passant par la Nouvelle-Calédonie. Passionné de navigation, il parcourt plusieurs mers pendant plusieurs années.

  • Dans les bois de Lacanau, au milieu des pins et du sable, un homme est retrouvé mort, probablement assassiné. Face à cette situation inhabituelle dans cette contrée paisible, la section de recherche de la gendarmerie de Bordeaux intervient. Ce qui pourrait n'être, pour ces enquêteurs chevronnés, qu'une affaire criminelle classique va bientôt virer au cauchemar : le crime est mis en scène avec soin, dans une esthétique macabre et... démoniaque.
    Un célèbre auteur de romans policiers se retrouve rapidement sur la sellette : son dernier best-seller correspond étrangement aux faits observés lors de l'enquête. Mais celui-ci, victime de la maladie d'Alzheimer, n'est pas en mesure de se défendre devant les éléments à charge qui s'accumulent.
    Qui a bien pu tuer cet homme, et pourquoi ? Y a-t-il un rapport avec cet écrivain et son livre à succès Satan refuse du monde ? Le groupe de gendarmes piloté par Pascal Verlacq parviendra-t-il à déjouer ce qui ressemble de plus en plus à... une machination diabolique ?

    Ancien officier de police judiciaire, Jean-Bernard Durrault s'inspire de sa carrière trépidante pour se consacrer à l'écriture de polars. Retiré dans les forêts de pins de la région médocaine, l'intéressé signe là son quatrième roman.

  • Lorsque le jeune commissaire adjoint Alexis Tellier quitte Paris pour s'installer à La Rochelle, il s'imagine mener une vie paisible et profiter au maximum de la mer. Il déchante vite : un cadavre est bientôt retrouvé dans le port des Minimes. L'homme travaillait pour Heliomar, une entreprise rochelaise de pointe, spécialisée dans la construction d'éoliennes off-shore.
    Hervé Duval, lui, habite La Rochelle depuis de nombreuses années. Banquier de son état, il se montre très scrupuleux et traque les moindres erreurs dans tous les dossiers qu'il traite. Alors, lorsque l'un de ses clients commence à adopter un comportement étrange au sujet d'une somme rondelette à l'origine douteuse, il ne peut s'empêcher de se poser des questions...
    Les destinées d'Alexis Tellier et d'Hervé Duval ne vont dès lors cesser de se croiser, au cours d'une véritable partie d'échecs où chacun tentera d'avoir un coup d'avance dans ses investigations. Qui était ce curieux monsieur Moreau, la victime des Minimes ? À quel drôle de jeu jouait-il ? Avait-il, d'une certaine façon, mérité son sort ?

    Olivia Dupuy est écrivaine publique et biographe. Elle a travaillé en librairie puis a ouvert son cabinet de conseil en écriture. Dans la collection SO Noir, elle est également l'auteure de L'Évadé de Saint-Martin et de Grands crimes et Petite Reine.

  • Sur demande de son père, le capitaine de gendarmerie Dubroc se rend au club de tennis d'Hossegor afin d'aller quérir un timbre rare sur Roland Garros. Il ne se doute pas une seconde que sa mission sur place va être amenée à durer... Dès son arrivée, une jeune fille est retrouvée morte près de l'Étang noir, enveloppée dans un drap, les cheveux coupés à la va-vite.
    Le capitaine va dès lors faire appel à son fidèle compagnon d'enquêtes, le major Leliège. Avec lui, il forme le duo le plus aguerri de la section de recherches de Pau. Même si leurs relations se révèlent parfois... houleuses. Ce renfort sera bienvenu : d'autres corps sont bientôt retrouvés non loin.
    Les deux gendarmes s'installent sur place. Ils peuvent alors observer en toute discrétion une population où tout le monde semble avoir des secrets. Qui a tué ces jeunes filles ? Pourquoi l'assassin ne cherche-t-il pas à mieux cacher ses méfaits ? Et surtout, Leliège parviendra-t-il à placer, lors de l'open de tennis, le fameux banana shot dont Dubroc lui rebat les oreilles ?

    Romancière, Martine Lafon-Baillou a publié de nombreux livres d'enquête, notamment à Bordeaux. Dans la collection SO Mystère, elle est l'auteure de L'Affaire du Chapeau Rouge, La Veuve de la rue des Remparts et Le Mystère du Chai des Farines.

  • Toro de fuego

    Jacques Faget

    Sur un mur des arènes de Vic-Fezensac, à la Pentecôte, les aficionados découvrent un graffiti sonnant comme un avertissement : « Toro de fuego si, toro de sangre no ! » L'inscription est annonciatrice des incidents qui assombriront les grandes ferias gasconnes de la saison.
    Tout commence lors des fêtes de la Madeleine, à Mont-de-Marsan. Le grand torero Manuel de Alba y célèbre la mise à mort de son 6 000e taureau. Vécu comme une provocation par les anti-taurins, l'événement met sa vie en danger. Les ferias de Dax et de Bayonne en seront profondément bouleversées.
    Les polices locales, assistées par le criminologue Émilien Labadie, s'efforcent de démêler l'écheveau des responsabilités, entre aficionados défendant âprement leur culture, leur passion, et animalistes luttant avec acharnement pour le respect de la vie des taureaux. Qui se cache derrière les violences commises ? Et quelles seront les conséquences pour la survie des spectacles taurins ?

    Jacques Faget est directeur de recherche émérite au CNRS, enseignant à Science-Po, ainsi que dans diverses universités européennes. Bien qu'ayant baigné depuis l'enfance dans la culture gasconne, il plonge ici avec distance au coeur des discordes opposant pro et anti-corridas.

empty