Éditions ThoT

  • Mort sur le golf

    Roger Moiroud

    Venu se livrer à son passe temps favori, le golf, Féra va se retrouver face à un golfeur... mort.
    Les circonstances curieuses du décès survenu sur le parcours d'Aix-les-Bains vont inciter Féra à demander une autopsie.
    Les évènements vont alors s'enchaîner.
    L'enquête conduira Féra dans la Réserve nationale de Chasse et Faune Sauvage des Bauges, où de nouveaux rebondissements se produiront.
    Comme pour ses autres romans, Roger Moiroud s'appuie sur une documentation très précise, de nombreux repérages et de multiples entretiens.
    Au-delà de l'intrigue policière, il entend aussi rendre hommage à sa terre natale, la Savoie, à ses habitants, à ses paysages et à sa gastronomie.
    On retrouve dans Mort sur le golf des personnages familiers comme le capitaine Durieux, l'adjoint de Féra, Claudia Bertoli, la journaliste du Dauphiné et, bien sur, Pluche, le caniche, fidèle compagnon du commissaire.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Roger Moiroud a créé en 2006 le personnage du commissaire Féra. À Aix-les-Bains, où il est installé, Philibert Féra mène des enquêtes afin de confondre les auteurs de crimes qui se produisent dans la région. On découvre avec lui les paysages de la Savoie, ses villes, ses villages, sa population, ses recettes culinaires et ses vins, car Féra est un commissaire gastronome...

  • Le revard pour linceul

    Roger Moiroud

    En Savoie, le corps d'une mystérieuse jeune fille est découvert dans la neige.
    Après Crime à Saint-Inn, sélectionné au festival du Premier Roman de Chambéry, Le Revard pour linceul nous plonge dans une nouvelle enquête, menée par le désormais célèbre commissaire Féra secondé par son adjoint, Renaud Durieux.
    Cette fois-ci, nous quittons les rives du lac du Bourget pour le massif du Revard qui, de ses 1500 m, domine fièrement Aix-les-Bains et Chambéry.
    Et c'est dans la brume et le froid que tout va commencer.
    Qui est cette mystérieuse jeune fille ensevelie sous la neige ?
    Qui l'a tuée et pourquoi ?
    C'est le début d'une longue enquête au cours de laquelle des secrets vont peu à peu se dévoiler et éclairer d'une étrange lumière une affaire hors du commun.
    Plongez-vous sans plus attendre dans un polar haletant et suivez le commissaire Féra et son adjoint Durieux en pleine Savoie, sur les traces d'une jeune filles découverte ensevelie sous la neige.
    EXTRAIT
    Pour aller au Revard, il opta pour une tenue classique seulement complétée d'un lourd pardessus à la Maigret et de chaussures à semelle épaisse pour pouvoir marcher dans la neige. D'habitude, c'était cette période de repérage sur les lieux qu'il préférait au cours d'une enquête. C'était à ce moment-là que les choses commençaient à se mettre en place, que lui venaient les premières intuitions, qu'il entrait progressivement dans l'affaire. Il n'était pas, comme Renaud, féru d'informatique. Il lui fallait rencontrer les gens, arpenter les lieux, s'imprégner de l'environnement du crime.
    Mais cette fois se disait-il, en montant au Revard par une route bien dégagée, il avait le sentiment que la clé de l'énigme n'était pas sur les lieux du crime. Il n'était pas un adepte des contes de fées ni des oeuvres de science-fiction mais il avait l'absurde impression que le corps de la jeune femme avait été transporté comme magiquement à cet endroit. Pourquoi pas, tant qu'on y était, par de petits hommes verts à bord d'une soucoupe volante. Il se voyait déjà interrogeant les habitants pour leur demander s'ils avaient noté les heures d'arrivée et de départ de la soucoupe.
    Décidément, pour Féra, les choses ne s'arrangeaient pas. Ce n'était plus la retraite anticipée qui le guettait mais carrément l'asile. Heureusement personne n'était en mesure de décrypter ses pensées farfelues. « Quoique... » comme aurait dit Raymond Devos
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    D'abord professeur de philosophie, puis Directeur de la Qualité dans une compagnie d'assurance à Paris, Roger Moiroud, savoyard d'origine, est revenu s'installer, dès sa retraite, sur sa terre natale. Il s'adonne aujourd'hui à sa passion : l'écriture de romans policiers dont le personnage principal, Philibert Féra, est commissaire de police à Aix-les-Bains.
    Son souci : l'exactitude des lieux décrits, le respect des procédures policières et l'analyse de la psychologie et des motivations de ses personnages ancrés dans la réalité sociale.

  • Pas d'obstacle ?

    Jean-Pierre Ribat

    Un intrigue policière et un héros pas comme les autres ! Dernière intervention de la nuit, premier mort du matin. Dans le hangar des établissements Martinez, froidement éclairé par les néons, l'homme pend à plus de deux mètres de hauteur, en chemise de pyjama et chaussures de ville, le sexe et les jambes nus. - Pas d'obstacle, docteur ? - Non, pas d'obstacle... Il me reste seulement à lui croquer le gros orteil pour être sûr qu'il est bien mort... Médecin généraliste, Marcel côtoie avec une folle énergie la faune urbaine dans toute sa diversité... Presque sans le vouloir, il va se retrouver au milieu d'une enquête étrange, voire sanglante, qui mêle Harpies grecques et rites vaudous africains. Dès le départ, une question l'obsède : quel est le lien entre l'albinos pendu et la disparition de son ami Youssef ? Un excellent polar à l'humour décalé EXTRAIT - Vous savez que la pendaison (avec un p) conduit les hommes à l'éjaculation ? Pour les femmes, je ne sais pas. C'est si compliqué, le plaisir féminin... Je lâche ça d'un ton léger, l'air badin. Pour réchauffer l'atmosphère, quoi ! Et j'attends qu'on me réponde : « Avec un " b " aussi ». C'est servi sur un plateau. Mais pas un mot. Pas même un regard. Richard, l'ambulancier, les yeux plissés, les dents serrées et la moustache frémissante, semble totalement concentré sur la conduite du véhicule du SAMU lancé à vive allure dans les rues de Mantes-la-Jolie. Pas la peine de jouer de la sirène. La circulation est fluide. Peu de gens dehors à sept heures du matin, ce mardi. Pour nous, équipiers du SMUR, c'est l'heure chaude malgré les fraîcheurs de l'aube. L'heure où les vivants quittent le sommeil et découvrent les morts de la nuit. Celle où l'on recense les misères accumulées depuis la veille, comme sur une plage quand la mer se retire après la tempête. C'est l'heure des infirmières libérales qui passent au domicile des petits vieux pour leur faire la toilette et leur injecter l'insuline ou l'anticoagulant. Elles trouvent le papi au sol, près de son lit, le col du fémur fracassé par sa chute dans le noir après avoir dérapé sur la carpette. À deux heures du matin, en se levant pour aller pisser, il n'a pas voulu allumer la lumière afin de ne pas réveiller mamie, qui pourtant dormait profondément, vu que ça fait deux ans qu'elle est morte et se repose au cimetière. Mais le somnifère qu'il prend le soir depuis une semaine, embrouille un peu ses souvenirs, et rend son équilibre instable... A PROPOS DE L'AUTEUR Jean-Pierre Ribat est né le 13 novembre 1961 à Toulouse. D'abord médecin généraliste, il devient médecin urgentiste à l'hôpital de Mantes-la-Jolie, puis consultant au centre de dépistage anonyme des maladies sexuellement transmissibles. Il est par ailleurs médecin capitaine des pompiers et fut ainsi missionné en Haïti après le tremblement de terre. Jean-Pierre Ribat est aussi passionné de rugby, de course à pied et est chef de choeur des Copains d'abord, une chorale de 80 personnes... Poussière d'anges est la deuxième enquête de Marcel Fortesse, après Pas d'obstacle ? paru en 2012 aux éditions ThoT.

  • Crime à Saint-Inn

    Roger Moiroud

    Pas de repos pour le commissaire Féra... Un cadavre qui flotte au bord d'un lac. Macabre découverte pour le commissaire Féra, venu se baigner à la plage du paisible village de Saint-Innocent. C'est le point de départ d'une enquête que le commissaire va conduire avec son fidèle lieutenant, le capitaine Durieux. Au fil des rencontres et des interrogatoires, une sombre affaire va se dessiner, mettant à jour des conflits d'intérêts et des enjeux financiers considérables entre une association de personnes désireuses de sauvegarder l'environnement du lac du Bourget et d'autres groupes soucieux, avant tout, d'assurer le développement économique de la région. Un polar finement construit qui plante son décor dans les magnifiques paysages de Savoie EXTRAIT Il déplia sa serviette, posa ses vêtements sur son sac et, avant de plonger dans le lac, monta sur la jetée pour admirer, une fois de plus, la montagne, verte et déjà un peu sombre, qui se reflétait dans une eau transparente qu'aucun souffle de vent ne ridait. Seuls les cris de deux mouettes se disputant au large une mirandelle venaient ponctuer le silence ambiant. C'est en se tournant sur sa gauche, vers une petite plage masquée au regard des autres baigneurs par la jetée, qu'il l'aperçut, sur le ventre, le visage dans l'eau, à un mètre de la plage. Compte tenu de son aspect ballonné et verdâtre, le corps avait dû séjourner plusieurs jours dans l'eau. Le bouche-à-bouche n'était plus d'actualité. À PROPOS DE L'AUTEUR Roger Moiroud a créé en 2006 le personnage du commissaire Féra. À Aix-les-Bains, où il est installé, Philibert Féra mène des enquêtes afin de confondre les auteurs de crimes qui se produisent dans la région. On découvre avec lui les paysages de la Savoie, ses villes, ses villages, sa population, ses recettes culinaires et ses vins, car Féra est un commissaire gastronome...

  • Que se passe-t-il lorsqu'un pirate, à l'aide de son implant, tente d'atteindre le système informatique central du Vatican ?
    À minuit moins six exactement, le pirate se faufila dans le système informatique central du Vatican. Après quatre jours de bataille, il espérait enfin être venu à bout de la multitude de barrières de sécurité. Pourtant, son implant et ses écrans ne lui renvoyèrent qu'un vide oppressant. Comme un néant abyssal et infranchissable. Soudain, une présence se manifesta. Un signal résonna dans son crâne, se transforma en un grondement grave. Un sentiment de panique, suivi d'une douleur lancinante, se répandit dans son cerveau.
    Tout au fond de lui, une étincelle lui ordonnait de se déconnecter immédiatement. Mais son cerveau était déjà envahi et dominé. Le pirate eut un dernier geste réflexe en direction de son ordinateur portable, mais ne réussit pas à l'atteindre. Son cerveau fut brûlé. Son coeur lâcha instantanément.
    Avec cette nouvelle affaire, le commandant Pierre Schaffner et le lieutenant Miguel Pinarci se retrouvent encore une fois confrontés à des événements à la limite du surnaturel : qui, et surtout comment ont été mises à mort les victimes qui parsèment leur enquête ? Peut-on mourir de peur ?
    Les deux policiers devront se rendre jusqu'aux frontières de la folie pour le comprendre. Marilyn, la nièce de Schaffner, son ami Max, et Thibault, son frère autiste, seront entraînés avec eux dans un univers où se côtoient hypnose, piratage informatique, manuscrits d'alchimie et solides de Platon.
    Hypnose, piratage informatique, manuscrits d'alchimie, ou encore solides de Platon, le commandant Pierre Schaffner et le lieutenant Miguel Pinarci devront à nouveau mettre à jour les mystères qui entourent ces événements à la limite du surnaturel dans ce thriller palpitant.
    EXTRAIT
    Quatre jours qu'il se battait, hacker émérite, craint par le CCC, le très réputé Chaos Computer Club allemand. À chaque fois qu'il avait cru avoir franchi la dernière barrière, une nouvelle s'était présentée à lui. Il s'était heurté à des obstacles intelligents à la rapidité d'action inhumaine. Lui-même avait envoyé des centaines de milliers de requêtes à la seconde, par le biais de serveurs répartis aux quatre coins de la planète. Les réponses étaient du même ordre, mais elles variaient de façon intelligente, comme si le programme cherchait à analyser et à connaître son impétrant.
    Son implant intra-auriculaire lui faisait mal. Défaut de fabrication ou surchauffe ? Il figurait parmi les premiers pirates à détourner l'implant externe, et à se faire greffer la fameuse puce directement sur les nerfs auditifs. Depuis, des centaines, bientôt des milliers de personnes étaient ainsi « connectées ». À minuit moins onze, il espérait être arrivé au bout de quatre jours de bataille. Son implant et ses écrans ne restituèrent qu'un vide au parfum angoissant. Comme un néant immense, mais pourtant limité, infranchissable.
    Soudain, un signal, une présence se manifesta. Cela résonna dans son crâne, comme un grondement grave, de plus en plus fort... Une angoisse indescriptible l'envahit. Une terreur, mêlée à une douleur lancinante, pénétra son cerveau. Il se mit à haleter de façon incontrôlable. Sa conscience se rétrécit, comme celle d'un alpiniste en manque d'oxygène dans la zone de mort. Tout au fond de lui, une étincelle lui ordonna de se déconnecter, mais son cerveau était envahi et dominé. Il fut comme écorché, mis à nu. Il eut un dernier geste réflexe en direction de son portable, mais ne put l'atteindre. Chaque nerf de son corps brûla. Une terreur et une souffrance indescriptibles lui détruisirent le cerveau. Son coeur lâcha...

  • Les passes-muraille se lancent dans de nouvelles aventures, toujours aussi palpitantes ! Marc et Emmanuelle s'adaptent doucement à leurs nouvelles facultés de passe-muraille, en essayant de ne rien laisser deviner à leur entourage. Ils sont très loin de s'attendre aux fascinantes rencontres qu'ils vont faire. La Mâchoire, le terrible tueur en série, défraie encore la chronique suite à un revirement totalement inattendu : sa route a croisé celle de Durieux, un puissant mafieux niçois qui veut mettre la main sur ses facultés. Durieux a touché l'unique corde sensible du tueur : son extrême empathie envers les enfants. L'inspecteur Schaffner et le général Duparc, qui suivent les étranges voyageurs à la trace, sont rapidement dépassés par les événements, écartelés entre des intérêts divergents. Pendant ce temps, Marc et Emmanuelle font une rencontre incroyable. Les gardiens du dharma, la société secrète qui surveille les voyageurs des Portes, les mettent devant un terrible dilemme : renoncer à leur incroyable faculté ou intégrer leur ordre et les aider à reprendre le contrôle de la situation : il ne faut plus laisser filtrer le puissant savoir des passes-muraille. Après Les hommes en habit de lumière, découvrez le deuxième tome de la saga qui mélange les genres ! EXTRAIT Un soir d'août, Emmanuelle entra tout excitée de son travail et me laissa un message sur mon répondeur : « Viens vite, j'ai trouvé du neuf sur notre tapis volant ! » Le tapis volant, c'est ainsi que nous appelions les Portes des portes... Car c'est effectivement ce à quoi elles nous faisaient penser. Il était dix-huit heures trente, lorsque je relevai son message. Je me préparai à accomplir le saut, rangeai mes habits de travail, méditai quelques minutes, et je me rendis dans la chambre d'Emmanuelle à Ajaccio. Elle m'accueillit avec un baiser vigoureux. - Regarde ce livre ! s'exclama-t-elle, tout excitée, en me tendant un fascicule qui ressemblait étrangement au mien. Il parle d'habits des Couloirs, de lieux hors du temps et d'autres mondes... - D'où vient-il ? - Je l'ai trouvé par terre dans la chambre, au niveau de la Porte ! - Quoi ? Quelqu'un est entré par notre Porte et l'a déposé ici ? Emmanuelle était tellement excitée par sa découverte qu'elle ne réalisa qu'à ma remarque qu'on venait de pénétrer dans son appartement à son insu. Son expression se mua en consternation. À PROPOS DE L'AUTEUR Originaire d'un petit village d'Alsace, Denis Grienenberger, informaticien pour le compte d'un grand groupe pharmaceutique suisse, est fasciné par les mondes parallèles. Ce passionné de technologie, de musique et de sports de plein air, continue dans sa lancée avec le deuxième volet des aventures de Marc et Emmanuelle. Plongez avec eux dans un univers où se mêlent enquête policière (pour public averti !), histoire contemporaine, nouvelles technologies, spiritualité et surnaturel.

  • Une jeune fille est découverte assassinée, la peau du visage dévorée.  Le docteur Marcel Fortesse, médecin urgentiste et généraliste, se met en quête du tueur pour disculper son fils accusé à tort. Et comme l'existence est rarement simple, il doit mener de front ses multiples activités professionnelles tout en accompagnant sa chère maman, atteinte d'un cancer, jusqu'à son dernier souffle. Avec l'aide de quelques amis, et seulement armé d'un sens de l'humour salvateur, Marcel Fortesse va devoir s'aventurer dans une valse équivoque avec la mort. Après Pas d'obstacle ?, Jean-Pierre Ribat nous livre ici la deuxième enquête du docteur Fortesse, tout aussi passionnante que la première. EXTRAIT Je fais partie de la grande famille des acrobates de la médecine non programmée, des combattants du désordre des coeurs et des corps, des chapardeurs de cadavres pour les rendre à la vie, des inventeurs de réponses aux questions insolubles. Perpétuellement agités d'une activité frénétique, nous veillons, derrière les portes aux croix lumineuses de l'hôpital public, au service des gueux et des puissants - mais est-on encore puissant lorsqu'on souffre ? Et cette guerre permanente que nous livrons à la détresse humaine nous rapproche, comme dans la fraternité d'un corps d'armée. Alors quand l'un de nous a peur - c'est mon cas aujourd'hui -, tout le groupe se resserre autour de lui. À PROPOS DE L'AUTEUR Jean-Pierre Ribat est né le 13 novembre 1961 à Toulouse. D'abord médecin généraliste, il devient médecin urgentiste à l'hôpital de Mantes-la-Jolie, puis consultant au centre de dépistage anonyme des maladies sexuellement transmissibles. Il est par ailleurs médecin capitaine des pompiers et fut ainsi missionné en Haïti après le tremblement de terre. Jean-Pierre Ribat est aussi passionné de rugby, de course à pied et est chef de choeur des Copains d'abord, une chorale de 80 personnes... Poussière d'anges est la deuxième enquête de Marcel Fortesse, après Pas d'obstacle ? paru en 2012 aux éditions ThoT.

  • Les deux acolytes Marc et Emmanuelle font face à de nouveaux rebondissements pour protéger un savoir très convoité ?Marc et Emmanuelle sont confrontés à une série d'enlèvements qui tournent rapidement à la tragédie. Parallèlement à la traque de Durieux, le redoutable mafieux de la Côte d'Azur, ils doivent se téléporter à Cuba et au fin fond du Mali sur les traces d'un secret jusqu'à présent inviolé, et transmis depuis des millénaires par l'ordre des gardiens du Dharma. Lorsque Suliac, le tueur en série surnommé la Mâchoire, est banni par l'ordre des gardiens à cause des terribles connaissances dont il a abusé, la disparition brutale des voyageurs des Portes s'intensifie : Durieux n'a de cesse d'enlever des personnalités supposées appartenir à cet ordre obscur pour leur soutirer les secrets de la téléportation. Mais ses prisonniers se suicident sous ses yeux d'une bien étrange façon. Il s'en prend finalement au Dalaï-Lama en personne, le maître de l'ordre des gardiens du Dharma, contraignant Marc et Emmanuelle à demander l'aide de Suliac, exilé dans un plan hors du temps. Après un long périple semé de rebondissements et d'embûches, ils parviennent enfin à libérer le maître, agonisant. A-t-il parlé sous la torture ? A-t-il révélé à Durieux le dangereux savoir, caché par cinq moines dans les souterrains de Paris au milieu du XVIIIe siècle ? Et surtout, quelle est la nature de ce secret qui attise toutes les convoitises ? Dévorez sans attendre le troisième volet de la saga Au-delà de l'illusion ! EXTRAIT Les moines comprirent qu'ils n'étaient plus suivis. Ils redoublèrent malgré tout de prudence au moment de mettre leur précieux chargement à l'abri. Plusieurs hommes se postèrent à l'affût le long du sentier qui menait à la cascade. Le père Melchior Soler d'Armendaris, avec son coffret sous le bras, descendit non sans peine de son cheval. À soixante-quinze ans, il était temps pour lui de rembourser la dette qu'il avait envers l'abbaye qui l'avait accueilli plus d'un demi-siècle auparavant. Gamin, il s'était égaré en montagne, avec ses trois moutons qu'il avait amenés paître. Un violent orage avait éclaté, il s'était perdu dans la tempête, la visibilité réduite à néant par les nuages qui balayaient les sommets escarpés. Il avait perdu ses bêtes. Il savait que cela signifiait pour lui un retour dans la honte, et surtout un ravalement au niveau de quasi-esclave. Le berger était au bas de l'échelle sociale et s'il avait le malheur de perdre une bête, il devenait l'esclave du propriétaire. De remboursement, il n'était pas question, la somme nécessaire était totalement hors de sa portée. L'abbaye se présenta à lui comme une solution évidente : il avait frappé à la porte, trempé, sale et ensanglanté d'avoir chuté plusieurs fois dans les torrents de boue qui sillonnaient la montagne. À PROPOS DE L'AUTEUR Originaire d'un petit village d'Alsace, Denis Grienenberger, informaticien pour le compte d'un grand groupe pharmaceutique suisse, est fasciné par les mondes parallèles. Ce passionné de technologie, de musique et de sports de plein air, continue dans sa lancée avec le troisième volet des aventures de Marc et Emmanuelle. Plongez avec eux dans un univers où se mêlent enquête policière (pour public averti !), histoire contemporaine, nouvelles technologies, spiritualité et surnaturel.

  • V.I.T.R.I.O.L

    Jean-Pierre Ribat

    Marcel Fortesse découvre un bien étrange manuscrit, vieux de plusieurs siècles...
    Guidé par le testament d'un obscur moine alchimiste, le désormais célèbre - mais toujours aussi caustique - docteur Marcel Fortesse se lance dans une chasse au trésor improbable. L'objet de toutes les convoitises ? Rien de moins que la fortune de l'armée huguenote qu'Henri IV se fit dérober lors de son séjour à Mantes-la-Jolie.
    Découvrez sans plus attendre cette nouvelle aventure palpitante du docteur Fortesse !
    EXTRAIT
    « Aux éléments minéraux et végétaux susnommés,
    Il faudra adjoindre les éléments de vie suivants :
    Sept gouttes du sang vif d'un supplicié,
    Cinq larmes d'un enfant mâle,
    Trois gouttes d'urine d'une femme impure,
    Une goutte de semence tirée du corps même du préparateur.
    Le mélange final devra être réalisé à l'abri de toute lumière
    Pendant un Pater Noster dit de la fin jusqu'au début. »
    Philopétres soupira en se grattant la tonsure. D'un geste las, il referma le lourd volume qu'il venait de consulter. Sous l'effet dusouffle d'air déplacé, les trois bougies du chandelier s'éteignirent. Il resta dans la pénombre, à contempler la poussière scintillante qui retombait lentement sous la lueur d'un rayon de lune.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean-Pierre Ribat est né en 1961 à Toulouse. D'abord médecin généraliste, il devient médecin urgentiste à l'hôpital de Mantes-la-Jolie, puis consultant au centre de dépistage anonyme des maladies sexuellement transmissibles. Il est par ailleurs médecin-capitaine des pompiers et fut ainsi missionné en Haïti après le tremblement de terre de janvier 2010. Jean-Pierre Ribat est aussi passionné de rugby, de course à pied et il est le chef de choeur des Copains d'abord, une chorale de quatre-vingts personnes... Fragrance Lila est le quatrième opus de Marcel Fortesse. Après les trois enquêtes Pas d'obstacle ?, Poussière d'anges et V.I.T.R.I.O.L, cette fois il part en quête de l'amour.

  • Malgré la séparation, Marc et Emmanuelle doivent poursuivre leur mission... Marc et Emmanuelle sont séparés, contre leur gré, par un Couloir inter-mondes. Quarante années-lumière les éloignent irrémédiablement et, entre eux, un temps qui s'écoule désormais différemment : une vingtaine d'années pour la jeune femme ne représentera, pour Marc, qu'une poignée d'heures... Sur la planète d'Amon, où siège le conseil de Navigateurs, Marc et Ihem ont la mission cruciale de défendre l'usage des Portes des mondes sur Terre. Marc, sous le choc de la perte brutale de la femme qu'il adore, ne sait pas comment faire son deuil. Une étrange cérémonie le plonge dans une régression hypnotique, grâce à laquelle il revit certains épisodes de sa vie passée, ajoutant encore à sa confusion. Mais cette expérience lui révèle d'incroyables réminiscences et facultés. Sur Terre, Durieux poursuit sa traque de toute personne susceptible de détenir le savoir des Portes des mondes. En plaçant sous surveillance l'inspecteur Schaffner, il parvient à localiser puis à enlever Sarah, la nièce d'Emmanuelle. La jeune femme n'est pas de taille à affronter un mafieux multimillionnaire et n'a d'autre choix, pour retrouver sa nièce, que de prendre contact avec Suliac, alias la Mâchoire. Ensemble, ils remontent le fil du temps et assistent, impuissants, à la disparition de la petite Sarah à travers une Porte des mondes. Où la fillette s'est-elle téléportée ? Et comment la retrouver ? À quarante années-lumière de là, Marc, au seuil de la folie, trouvera-t-il les arguments justes pour convaincre le Conseil inter-mondes ? Réussira-t-il, avec l'aide d'Ihem, à les sortir de cette impasse ? Retrouvez l'univers multiple, entre thriller, science-fiction et histoire, d'Au-delà de l'illusion dans ce quatrième opus ! EXTRAIT Les yeux noyés de larmes, Emmanuelle avait observé l'accroissement de la luminosité autour de Marc et d'Ihem. Le déchirement était trop fort pour qu'elle assiste jusqu'au bout au processus de leur disparition. Alors qu'il quittait la pièce souterraine par l'étroit couloir, la puissante lumière dans son dos projetait son ombre, très nettement découpée sur le sol. Mais à mesure qu'elle avançait, la lumière décrut, puis disparut soudainement. Le grondement sonore qui avait débuté par un bruit souterrain, immense, diminua pour ne former plus qu'un bourdonnement. À présent, dans un silence absolu, elle s'était immobilisée, le temps pour ses yeux de se réhabituer à l'obscurité. Heureusement, deux torches placées plus haut, à l'entrée de la vaste salle, qui avaient été accrochées au mur, étaient encore allumées. Elle n'osait se retourner, et espérait en fait, tout au fond d'elle, entendre la voix de Marc, suite à un éventuel échec du processus, ou le voir revenir par le même tour de passe-passe qu'ils avaient tant de fois expérimenté avec leurs plans hors du temps, où le témoin ne pouvait pas déceler de décalage entre le départ et l'arrivée d'une personne. Mais cet espoir était futile : tous avaient clairement mis en avant les limites du voyage hors du système solaire. À PROPOS DE L'AUTEUR Originaire d'un petit village d'Alsace, Denis Grienenberger, informaticien pour le compte d'un grand groupe pharmaceutique suisse, est fasciné par les mondes parallèles. Ce passionné de technologie, de musique et de sports de plein air, continue dans sa lancée avec le quatrième volet des aventures de Marc et Emmanuelle. Plongez avec eux dans un univers où se mêlent enquête policière (pour public averti !), histoire contemporaine, nouvelles technologies, spiritualité et surnaturel.

  • Andréas Eeklo, jeune garçon de dix-huit ans, rêve de s'évader et de voyager. Alors, quoi de mieux que la Marine nationale ?  Sa première affectation, en tant que manoeuvrier sur le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, le conduit en Amérique latine. Mais rapidement, Andréas s'inquiète de son futur « post-armée », et décide d'anticiper en s'intéressant de plus près au lucratif trafic de stupéfiants... Un commerce grandement facilité par son travail et son accès aux bâtiments de la Royale. Hélas, sa première opération est un désastre complet et attire sur lui l'attention de l'agent Herriot, en poste à la DPSD, la Direction de la protection et de la sécurité de la défense. Un jeu du chat et de la souris s'engage alors entre les deux hommes, une course-poursuite autour du globe qui va durer plus de quinze ans. Mais derrière les apparences peuvent se cacher des secrets bien gardés, et dans l'ombre, des intentions malveillantes. En réalité, qui court après qui ? Pour son premier roman, Bertrand Demars nous livre un thriller rythmé, impossible à lâcher. EXTRAIT « Tremblez néophytes, tremblez », brailla une voix puissante dans les haut-parleurs du bateau. Andréas se réveilla en sursaut et se heurta violemment le haut du crâne au plafond de son lit. Il n'eut même pas le temps de se plaindre que ses rideaux furent arrachés par son supérieur, qui lui hurla dessus : - C'est aujourd'hui néo ! Ça commence maintenant ! T'es notre chose, notre propriété pendant cinq jours. Je vais te débouler dans l'arrière-train ma princesse. Tu imagines Léonidas et ses trois cents guerriers te refaire le rectum ? Tu vas rêver de moi et tu vas rêver en couleur, crois-moi ! Son supérieur se pencha sur Andréas. Sa tête ronde et ses joues de gerbille mal rasées angoissaient le mousse. Son patron, les yeux mi-clos, renifla le haut du corps du jeune homme. - Tu sens la sciure fraîche. Habille-toi jeune chienne bleue. Pour que je t'attache et te balade, afin de montrer au monde et à Neptune lui-même, comme tu es belle. Andréas se recula dans son lit. Mais les cinquante centimètres de largeur de son matelas ne pouvaient le laisser partir bien loin. L'haleine fétide de son patron, mélange de tabac, de café froid et d'ail mal digéré, le dégoûta. Un jeune marin encore endormi, dans un lit au-dessous, se réveilla péniblement. Ne comprenant pas la situation, il balbutia quelques mots : - Qu'est-ce qui se passe ? demanda-t-il en se protégeant les yeux du revers de sa main, afin de ne pas être agressé par la lumière vive du poste. Le maître Bard sauta à terre, empoigna le garçon et le jeta manu militari au sol puis remonta sur son perchoir, un sourire narquois aux lèvres. Andréas prit peur de la réaction exagérée du patron. Il essaya d'allumer sa lampe, mais la main calleuse et poilue de son tortionnaire l'en empêcha. À PROPOS DE L'AUTEUR Aventurier et rêveur, Bertrand Demars, tout comme son personnage principal, s'est engagé dans la Marine avec l'idée de voyager et découvrir le monde. Pour son premier roman, il s'est inspiré de ses missions, de ses escales et des différentes rencontres qu'il a pu faire au cours de ses dix années de navigation au service de la Marine nationale française. Il a réussi à créer une intrigue authentique et captivante, sans jamais trahir le secret-défense.

  • Gratte-ciel

    Xavier Romon

    Une course contre la montre s'engage pour éviter le pire... Erwan est un jeune trader plein d'avenir, passionné par les nouvelles technologies, les smart cities et les quartiers connectés. Lorsqu'il est envoyé pour trois ans à Shanghai, c'est pour lui une nouvelle vie qui commence. Mais enfermé dans la tour ultramoderne du World Financial Center à Pudong, où il vit et travaille, il étouffe. Un monde vertical dont il ne sort plus, et dans lequel il dépérit doucement. Jusqu'au soir où il se décide à faire une courte sortie : une visite du temple Houzhai, situé dans un quartier sombre, à quelques stations de métro. Il n'aurait jamais dû se trouver là. Mauvais endroit, mauvais moment. Erwan est alors entraîné, malgré lui, au coeur d'une entreprise terroriste impitoyable. Le Chemin du Renouveau, un groupe extrémiste aux appuis haut placés et redoutablement organisé, planifie la plus grande attaque que le monde moderne n'ait jamais connue. Les jours sont comptés. Erwan pourra-t-il déjouer ce 11 septembre à la chinoise ? Au coeur de l'actualité, ce thriller haletant nous entraîne dans les coulisses d'un attentat terroriste ! EXTRAIT En face se trouvaient les anciens bâtiments du Parti nationaliste, avec leurs grands jardins, transformés depuis quelques décennies en un parc public. Un peu plus loin encore se trouvait le temple Houzhai, un vieux temple bouddhiste dont le bâtiment central datait de plus de deux mille ans. Depuis la rue, on pouvait voir l'entrée du temple, une grande porte aux toits en étages, avec les bords recourbés, typiques de l'architecture chinoise ancienne. Juste derrière se trouvait une pagode octogonale à l'allure majestueuse. - C'est magnifique, lança Erwan. - Oui, Houzhai est un des plus vieux édifices de Shanghai. Le temple a été construit en l'an 250, mais la pagode elle-même en l'an 650 avant J.-C., expliqua Yi. À Shanghai, ville magnifique, multicolore et pleine de diversité, on pouvait côtoyer à la fois les tours les plus modernes, des activités financières et technologiques de pointe, et la spiritualité à l'état brut, dans sa tradition millénaire, avec des bâtiments et des jardins soigneusement entretenus depuis des siècles. Admiratif, Erwan voulait visiter l'endroit. Il demanda à Yi : - On dirait qu'il n'y a personne. On peut rentrer ? - Oui, bien sûr, n'importe qui peut venir prier et se recueillir. Il y a une communauté de moines qui vit ici et entretient le temple. Ils sont de l'ordre de Confucius. Il y a aussi une école, avec des cours donnés aux élèves dont les familles souhaitent une éducation religieuse. L'école existe depuis plus de sept cents ans. Le niveau en est très reconnu en Chine. Il y a aussi des séances de méditation collectives ouvertes au public le soir. Viens, on va voir. À PROPOS DE L'AUTEUR Originaire de la région parisienne, Xavier Romon est un amateur d'histoire, de voyages et des cultures du monde. Déjà auteur de trois ouvrages salués par la critique, il raconte dans son dernier roman, Gratte-ciel, une aventure contemporaine, entre La Défense et Shanghai, dans l'univers futuriste des tours de grande hauteur. Ici surgit un nouveau monde dans lequel la vie s'organise à la verticale et où tout reste encore possible...

  • Rencontre improbable

    Alain Chartier

    Lucas, journaliste, est embarqué dans une histoire d'enlèvement.
    À la suite d'un échange particulièrement violent entre un clan mafieux et les forces de l'ordre, Lucas, journaliste et spécialiste du continent africain, se trouve embarqué dans une histoire de kidnapping et de conflits d'intérêts plutôt gênants. Le ton semble donné mais, dans le cadre de son enquête, Lucas va être confronté à des rites et des possessions voduns qui feront ressurgir certains éléments enfouis de son passé. Ponctué d'anecdotes drôles et authentiques, ce polar sombre, écrit sous forme d'allers-retours entre le Togo et la France est une invitation au voyage et à la découverte du continent africain.
    Plongez-vous sans plus attendre ce polar haletant et découvrez les dessous d'une affaire qui vous emmènera à la découverte du continent africain.
    EXTRAIT
    Cela faisait quelques heures que nous étions en planque et j'avais relâché mon attention.
    Milan se lança tout à coup sur moi et me plaqua au sol. Je ne compris pas ce qui se passait puis j'entendis une salve de balles arriver dans notre direction. Des hommes couraient dans tous les sens, l'arme au poing. Les passants paniquaient, certains eurent le bon réflexe de se jeter à plat ventre. Je n'arrivais plus à compter combien ils étaient en face, sept ou huit, peut-être davantage. La moiteur devint si insupportable que je dégoulinais à grandes eaux.
    Les policiers qui nous accompagnaient nous demandèrent de nous abriter derrière un mur à trois ou quatre mètres de là. Milan et moi acquiesçâmes. Pendant que les forces de l'ordre tentaient de riposter, j'eus l'impression de me retrouver dans un capharnaüm sans nom. À quelques mètres de moi, je vis un flic trébucher et s'étaler, la bouche tordue par la souffrance et une tache rouge au niveau de l'abdomen. Il ferma les yeux. Un collègue qui se trouvait près de lui tenta de le réanimer, en vain. Il reprit son arme et courut droit devant lui. Les balles continuaient de fuser, les types en face commencèrent à s'organiser, ils avaient des mitraillettes, ce qui faisait une énorme différence avec les forces de l'ordre qui ne possédaient que des revolvers
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Alain Chartier est titulaire d'une maîtrise d'histoire ancienne. Enseignant de formation, il a effectué une grande partie de sa carrière de coopérant dans des établissements français au Togo puis au Maroc. À son retour en France, il devient directeur d'école à Montreuil, puis à Rosny-sous-Bois en proche banlieue parisienne. Engagé en parallèle au sein d'une grande mutuelle d'assurance, il milite pour une économie plus humaine et plus juste. Alain Chartier signe ici son premier roman, un polar haletant aux consonances ésotériques, écrit à partir de ses nombreuses expériences sur le continent africain.

  • Fragrance Lila

    Jean-Pierre Ribat

    La suite des aventures de Marcel Fortesse dans un polar décapant !
    Les flics demandent à mon compatriote de traduire ce qu'ils vont me dire, afin d'être certains que j'aurai bien tout compris. Je devine que j'arbore depuis le matin une mine d'abruti qui doit les faire douter de mes capacités mentales. Ils m'informent que Waldemar Veloso a été étranglé à son domicile hier soir vers 23 heures et qu'on a retrouvé un livre dans sa main. Mon livre. Ils me le montrent dans une pochette plastique. Avec la dédicace : « Corne la page au fur et à mesure de ta lecture, que je sache à quel passage la mort t'aura surpris. » Oui, mais non, c'est pas au marchand d'art que j'ai dédicacé ce livre ! C'est à Jadar, le célèbre peintre, que je réponds.
    Découvrez sans plus attendre ce quatrième opus des aventures de Marcel Fortesse et plongez-vous dans un univers suprenant aux côtés de personnages hauts en couleur !
    EXTRAIT
    J'engage le 4×4 de Jadar dans l'allée engazonnée qui conduit à la petite maison. Nous traversons un verger dont les fruits pourrissent au sol. Ça sent la gnôle... Puis une prairie d'herbes folles. Ça sent les fleurs... Nous passons devant trois carcasses de voitures qui tiennent lieu de sculptures d'agrément. Ça sent l'huile de vidange... Comme nous roulons au pas, j'ai le temps de songer à ces « oeuvres d'art » rouillées de nos centres-villes, ressemblant à des bouts de fer oubliés. Et qui ont coûté aux contribuables certainement plus cher qu'une automobile en état de marche...
    Lorsque je sors de ma rêverie, je n'ai que le temps de piler net, car nous sommes cernés par trois chiens, trente-trois chats, une armée de poules, quatre générations de lapins et un porcelet souriant. Ils sont sortis par tous les orifices d'une petite maison grise posée au bout du sentier pour nous accueillir avec les marques de la curiosité la plus vive. Dame, ce ne doit pas être tous les jours qu'on voit des gens de la ville par ici ! Ça sent les plumes et les poils...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean-Pierre Ribat est né en 1961 à Toulouse. D'abord médecin généraliste, il devient médecin urgentiste à l'hôpital de Mantes-la-Jolie, puis consultant au centre de dépistage anonyme des maladies sexuellement transmissibles. Il est par ailleurs médecin-capitaine des pompiers et fut ainsi missionné en Haïti après le tremblement de terre de janvier 2010. Jean-Pierre Ribat est aussi passionné de rugby, de course à pied et il est le chef de choeur des Copains d'abord, une chorale de quatre-vingts personnes... Fragrance Lila est le quatrième opus de Marcel Fortesse. Après les trois enquêtes Pas d'obstacle ?, Poussière d'anges et V.I.T.R.I.O.L, cette fois il part en quête de l'amour.

  • Bientôt dix ans que le guitariste de blues Abel Diaz mène des enquêtes au hasard de ses tournées. Souvent au profit des oubliés du bord de route à qui la société conseille fermement de se résigner. Mais pas que. La grande descente en bleu de cet ancien assistant social n'ayant pas suffi à lui cautériser l'âme, il fallait cela aussi. Pour fuir la Chose.
    Un rien, et son neurone de l'intrigue est en alerte. La photo d'une jeune actrice décédée lors d'un tournage en province. Une inconnue des médias dont l'image lui rappelle un peu trop sa Lola. Du bizarre dans les circonstances, qui l'empêche de laisser cette mort dans la rubrique des prétendus accidents.
    Une enquête entre petits comédiens paumés et stars initiées qui l'amènera à creuser du côté de ceux qu'on ne dérange habituellement pas. De quoi traîner sa Gibson sur les routes d'ailleurs, pour tenter de trouver encore un peu d'humanité, chez les autres comme en lui-même.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Reims en 1968, Sylvain Gillet est comédien, réalisateur, et scénariste. Il a donc joué la comédie, réalisé des films et écrit. Du café-théâtre, des pièces et des scénarii. Ludivine comme Édith est son premier roman. Retrouvez l'auteur sur son site Internet : www.sylvaingillet.fr.

  • La découverte d'un journal intime daté de 1939 entraîne Marcel Fortesse dans la poursuite d'un fantôme et d'une oeuvre d'art perdue...
    À la recherche d'un tableau perdu de Rembrandt, le docteur Marcel Fortesse - qui mène l'enquête entre deux patients - part sur les traces d'une jeune femme juive pendant la Seconde Guerre mondiale. Il y croisera un paralytique maître de l'univers (virtuel), des résistants et des collabos, un hacker obèse (et mort), une sonate de Mozart, un camp d'internement proche de Mantes-la-Jolie, des traîtres et des héros, une assistante sexuelle, un informaticien déjanté (ok, pléonasme) et un essaim d'abeilles consolateur.
    Journal de Kitty,
    11 janvier 1941
    C'est quoi un couple si l'un marche loin derrière l'autre ? Si l'un ne reçoit que des caresses alors que l'autre va chercher les coups ? Si l'on ne partage que les joies et pas les peines ni les peurs ? Vous m'énervez, vous, les bonshommes, à nous priver du droit d'être courageuses, d'être fortes, d'être insoumises. Pourtant j'ai étudié votre histoire de France. Vous avez eu vos combattantes à la lame ou à la plume : Jeanne d'Arc, Charlotte Corday, Olympe de Gouges. Toutes les trois exécutées par la justice des hommes, d'ailleurs ! Alors ça suffit ! Arrêtez de nous prendre pour des portions congrues. Je veux être une femme en lutte et je le serai, que ça te plaise ou non. J'ai une bataille à mener au nom de ma famille, au nom de mes origines juives, au nom de mon pays...
    Avant de conclure, je lui ai adressé mon plus charmant sourire : ... et au nom de mon amour pour toi.
    Marcel Fortesse, dans cette cinquième enquête, risque de se perdre dans les méandres de l'histoire, des souvenirs et de l'espoir. Arrivera-t-il à avancer dans cette enquête et à retrouver la trace de la mystérieuse Kitty ?
    CE QU'EN DIT LA CRITIQUE
    A propos du tome 1 - Pas d'obstacle :
    " Il est de ces livres et de ces auteurs dont l'on n'attend rien et qui, ne pouvant nous décevoir, réussissent, parfois, à nous enthousiasmer. C'est le cas de Jean-Pierre Ribat avec son roman « Pas d'obstacle ? ». Il me suffit parfois d'un rien, un petit trait d'humour, un dialogue léché, un personnage original et me voilà parti dans un voyage littéraire des plus plaisants." - KiriHara sur Babelio
    A propos du tome 2 - Poussière d'anges :
    "Bref, on lit ce roman à 100 à l'heure, sans jamais s'ennuyer, entre l'humour et les scènes très émouvantes j'ai passé un excellent moment avec Jean-Pierre Ribat. Un bon 19,5 / 20 ! " - Mamzellegazelle sur Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean-Pierre Ribat est né en 1961 à Toulouse. D'abord médecin généraliste, il devient médecin urgentiste à l'hôpital de Mantes-la-Jolie, puis consultant au centre de dépistage anonyme des maladies sexuellement transmissibles. Il est par ailleurs médecin-capitaine des pompiers et fut ainsi missionné en Haïti après le tremblement de terre de janvier 2010. Jean-Pierre Ribat est aussi passionné de rugby, de course à pied et il est le chef de choeur des Copains d'abord, une chorale de quatre-vingts personnes... Tout est dans l'âme est le cinquième opus des enquêtes de Marcel Fortesse après Pas d'obstacle ?, Poussière d'anges, V.I.T.R.I.O.L. et Fragrance Lila.

  • Le sang des cerisiers

    T. S. Otli

    Traces sanglantes, enfants perdus... deux héros pour une guerre Tandis que des enfants disparaissent, des taches de sang sont retrouvées çà et là sur l'immense domaine d'un seigneur des temps anciens - et imaginaires - au Japon. Aidé par son maître d'armes, il devra lutter contre des envahisseurs sanguinaires pour sauver ses terres et ses enfants de leur convoitise brutale. Au fil des saisons et des combats, les deux hommes et leur armée déferont les écheveaux des énigmes rencontrées sur leur route. Un polar troublant dans le Japon du XVIIe siècle EXTRAIT On peut appeler un homme par le nom que lui a légué sa famille ou celui choisi par ses parents, mais il arrive que certains trouvent, au cours de leur existence, une appellation née des circonstances. Ce surnom est une étape de leur propre histoire et en cela, il les qualifie véritablement. C'est par un tel titre que les deux bretteurs ont choisi de se désigner. De leur première rencontre, ils ont gardé leur qualificatif improvisé, comme une trace, un souvenir, devenu pour eux une identité et l'expression du lien qui les rapproche. L'un des deux est le personnage le plus important du territoire, régnant en maître sur un immense domaine. Il est, en une seule parole, devenu à jamais « le bailli ». Fils et héritier du daimyo, il a accueilli un jour d'un sourire un mot que d'autres, en son rang, auraient perçu comme une moquerie. Répondant à son tour à l'apprenti maître d'armes que son propre père lui présentait comme étant son nouvel éducateur, il le baptisa « l'hôte », parce qu'il était celui qui est reçu au château. Son père, en effet, impressionné par la maîtrise dont le jeune homme avait fait preuve pour sauver son fils des mains de trois brigands lors d'une cérémonie les mêlant à la foule, avait sur le champ décidé de le confier à son propre maître d'armes. Vieillissant, ce dernier avait achevé sa formation pour en faire son successeur. À PROPOS DE L'AUTEUR Juriste de formation, spécialiste de la question des sectes, T.S. Ötli a passé de nombreuses années à découvrir l'Histoire, la culture et les arts du Japon, y compris les arts martiaux. Dans le désir de faire partager sa passion pour les contes et la poésie japonais, il a tout naturellement situé son premier ouvrage, Le sang des cerisiers, dans le Japon du XVIIe siècle - période qui connaît l'apparition du haïku.

  • Un texto bref et explicite, des meurtres sanglants, un commissaire séduisant... 2vin ki G tué. Un terrifiant message, en langage SMS. En pièce jointe, la photo d'un corps mutilé. La cible de ce harcèlement téléphonique, c'est Camille, une jeune femme déjà fragilisée par un terrible drame familial. L'auteur de ces SMS morbides prend visiblement un grand plaisir à reproduire le traumatisme qu'elle a subi et l'informe de chacun de ses meurtres, comme s'ils lui étaient personnellement dédiés... Camille sera-t-elle sa prochaine victime ? Ou la déchéance psychologique de la jeune femme est-elle le véritable enjeu ? Quand les événements du présent se tissent dans la trame du passé et que le tout s'entremêle de stupéfiants coups de théâtre, le résultat promet d'être terrifiant... Le séduisant commissaire Perrotti saura-t-il se montrer à la hauteur ? Rangez vos portables, et laissez-vous entraîner sous le soleil de Marseille, dans une intrigue aussi inextricable que l'antique cité phocéenne... EXTRAIT Restée seule, Camille s'adossa à nouveau à son fauteuil. Le faible sourire esquissé en présence de Juliette disparut de ses lèvres, et à nouveau ses yeux se remplirent de larmes. Même si elle faisait appel à tout son courage, jamais, non jamais elle ne pourrait oublier cette terrible journée. C'était comme si une partie d'elle-même était morte ce soir-là, en même temps que sa soeur. Sur son ordinateur, l'icône de la messagerie instantanée se mit à clignoter. « a kel heure tu ve demaré la reunion ? » Le message venait de l'un de ses commerciaux. La nouvelle génération et son fichu langage abrégé ! Elle se redressa et tapa sur son clavier avec brusquerie : « pas aujourd'hui ! » Elle se leva et s'approcha à nouveau de la fenêtre. Au-delà de l'étendue grisâtre des immeubles, des toits et des rues, elle aperçut la mer. Même houleuse sous un ciel pluvieux, elle la trouva belle. Elle fut soudain prise du violent désir de se retrouver sur la plage, face aux vagues violentes qui s'écrasent sur le rivage lorsque le vent souffle. À PROPOS DE L'AUTEUR Christelle Goffinet-Maurin est originaire de Marseille et maman de deux jeunes enfants. Depuis son plus jeune âge, elle est une incontestable littéraire. Elle a toujours aimé écrire, que ce soit des nouvelles, des poèmes, des chansons ou des romans. Ayant hérité de son grand-père ce goût de la plume, l'écriture est plus tard devenue un exutoire précieux, une source d'émotions sans cesse renouvelées et l'occasion de recherches approfondies. L'objectif de Christelle Maurin est de prendre ses lecteurs « aux tripes » et de leur donner un plaisir identique à celui qu'elle a éprouvé en écrivant... Son premier roman, l'Ombre du soleil, a reçu le prix du Quai des Orfèvres 2006.

  • Chasse au chrono

    Damien Signoud

    Plusieurs meurtes secouent la région de Chambéry !
    Un homme est retrouvé poignardé dans les rues de Chambéry. L'enquête est au point mort lorsqu'un second cadavre est découvert non loin, selon le même mode opératoire. Il n'en faut pas plus pour semer le trouble et la peur en terre savoyarde.
    Doit-on craindre d'autres victimes ? Et surtout, sont-elles choisies au hasard ?
    Autant de questions délicates à résoudre pour les inspecteurs Bolmon et Garcet, chargés de l'affaire. Rapidement pointés du doigt par les journalistes et leur hiérarchie pour leur manque d'efficacité, la pression monte. Auront-ils les épaules assez larges pour mettre un terme à cette spirale sanglante ?
    Un lien ténu entre les meurtres semble néanmoins se dessiner.
    Compétiteurs ou simples amateurs de grands espaces, vous n'êtes pas à l'abri... Un seul mot d'ordre : COUREZ ! Dans une région si propice à l'évasion et au dépassement de soi, le pire est peut-être encore à venir...
    Plongez-vous sans plus attendre dans une nouvelle enquête des inspecteurs Bolmon et Garcet en pays savoyard et découvrez les différentes affaires, si différentes mais pourtant liées.
    EXTRAIT
    La lueur du petit jour n'avait pas encore pointé le bout de son nez quand les premiers commerçants arrivaient aux volants de leurs estafettes pour mettre en place leurs étals du marché, comme chaque samedi matin. Devant cet improbable ballet à la chorégraphie bien rodée, un homme gisait non loin de là, éclairé de temps à autre par la lumière des phares des véhicules qui manoeuvraient devant lui.
    Personne n'aurait imaginé découvrir un cadavre dans les rues de la ville pour commencer la journée. Ce fut pourtant le cas de Bertrand, maraîcher sur les hauteurs de Saint-Sulpice, petite commune rurale voisine de l'agglomération chambérienne, qui s'étonna de voir un homme assis là, immobile dans ce froid glacial. Chaque jour de marché, il emportait avec lui un grand thermos de café pour le réchauffer pendant la mise en place de ses fruits et légumes. En voyant cet individu à même le sol humide et neigeux, il alla à sa rencontre muni d'un gobelet de café bien chaud. Bertrand était ainsi, il trouvait important d'aider son prochain dans n'importe quelle situation. Un sans-abri dehors à cette époque de l'année, dans un pays soi-disant développé, était une anomalie.
    Arrivé à quelques mètres de la victime, il comprit immédiatement que quelque chose clochait. Son premier réflexe fut de lâcher le liquide noirâtre pour accourir vers l'homme en question. Il eut la désagréable surprise de tomber nez à nez avec un cadavre. Face à cette macabre découverte, il avertit immédiatement les secours.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Quand il ne dort pas, il marche. Quand il ne marche pas, il court. Quand il ne court pas, il écrit... Après nous avoir tenus en haleine avec son premier roman L'Ombre du Granier, Damien Signoud revient avec un second polar plus sombre et plus macabre. Sans jamais se départir de son sens de l'humour incisif ni de son regard lucide sur notre monde contemporain, il nous livre, avec Chasse au chrono, une intrigue à la fois implacable et rythmée.

  • Entre thriller, science-fiction et histoire, l'auteur mélange habilement les genres et nous entraine dans une quête saisissante ! La vie de Marc bascule le jour où il découvre, dans une librairie strasbourgeoise, un livre d'apparence fort anodine. Brusquement, il acquiert l'une des plus incroyables facultés dont un homme puisse rêver. Mais il n'est pas seul... Marc est un homme sans histoires jusqu'à cette découverte incroyable : un petit livre lui procure les facultés d'un passe-muraille. Ce pouvoir va bouleverser le cours de son existence. Malheureusement, nous ne sommes pas dans la nouvelle de Marcel Aymé. D'abord, cette capacité a certaines limites. Mais il y a pire ! Il la partage avec un tueur en série, impitoyable et insaisissable, mieux connu dans la presse sous le nom de la Mâchoire. Leurs chemins vont se croiser et la frontière qui sépare l'illusion du réel se révélera bien plus ténue qu'il ne l'avait imaginé... Très vite, le monde de la pègre et des services secrets se lance à la poursuite des deux passe-murailles pour s'approprier leurs facultés. Accompagné d'Emmanuelle, avec qui il partagera son savoir et ses nombreuses expériences de téléportation, Marc devra affronter une traque implacable. Plongez dans le premier tome de cette saga où se mêlent enquête policière (pour public averti !), histoire contemporaine, nouvelles technologies, spiritualité et surnaturel. EXTRAIT Strasbourg, vendredi 2 décembre 2005 - Oui, ceux que j'ai déjà eu l'occasion de lire sont excellents ! assurait une jolie cliente à qui je donnais vingt-cinq ans, grande, brune, les cheveux très courts, habillée très simplement. Elle me rappelait Cécile de France dans l'Auberge espagnole. Le vendeur de la librairie Poussière de livre - qui était plus moderne que poussiéreuse - discutait avec elle d'Éric-Emmanuel Schmitt, un de mes auteurs favoris. Je me disais que j'aurais pu intervenir et ajouter mon grain de sel... et accessoirement tenter ma chance auprès de la jolie brune. Mais bon, s'immiscer dans une discussion de but en blanc aurait semblé bizarre. Je fantasmai, me disant que je pourrais la rattraper en sortant et lui adresser la parole sur ce thème, mais je savais au fond de moi que ce n'était pas « mon style ». Probablement une façon de trouver un prétexte à ma timidité... Après avoir longuement rêvé et hésité à quitter la librairie pour la suivre, je replongeai dans les rayons avec un soupir résigné. A PROPOS DE L'AUTEUR Originaire d'un petit village d'Alsace, Denis Grienenberger, informaticien pour le compte d'un grand groupe pharmaceutique suisse, est fasciné par les mondes parallèles. Ce passionné de technologie, de musique et de sports de plein air, continue dans sa lancée avec le deuxième volet des aventures de Marc et Emmanuelle.

  • Rien ne s'oublie réellement et quand la vérité est en marche, plus rien ne l'arrête. Dans ce troisième opus du sourire, la science et l'histoire trouvent leur place. L'une avec les trous noirs, l'autre avec la révélation de la vérité sur le naufrage du Koursk, ce sous-marin nucléaire russe qui a sombré avec 118 hommes d'équipage le 12 août 2000. Un polar qui s'inscrit dans le domaine du possible, une intrigue haletante où les femmes auront le dernier mot. Peut-être. Avec, en toile de fond, Natacha. Jacques Vialat nous fait voyager. En Turquie, au Canada, en Sibérie et en Norvège, au rythme de son héros amoureux et des dessins de Lionel Brun, dans un univers inquiétant où l'on pourrait presque rencontrer l'ombre de Corto Maltese... Installez-vous confortablement, servez-vous un café fort et prenez garde, car vous ne pourrez plus vous arrêter avant d'avoir terminé. EXTRAIT Elle en avait marre de réfléchir à comment elle permettrait à son client de reporter encore une fois l'échéance de paiement des charges de sécurité sociale pour éviter - ou plus probablement repousser - le dépôt de bilan. Marre de ne pas trouver une solution juridiquement imparable. Marre de ces clients à la traîne de l'ordre alphabétique qui l'obligeaient à attendre le jugement des autres affaires prévues au rôle de la journée. Marre de patienter dans cette salle des pas perdus, si justement nommée, où il était interdit de fumer. Marre de cette ridicule robe noire, trop longue. L'avocate, stoppant le cheminement de ses pensées pour s'asseoir sur le banc plaqué le long du mur de la pièce, regardait défiler ceux qui, comme elle, perdaient leurs pas résonnants et leur temps à raisonner dans la salle d'attente du tribunal de commerce de Paris, le mercredi matin, tandis que se décidaient redressements et liquidations judiciaires des entreprises exsangues. Elle s'appliquait à faire le vide dans sa tête pour observer les autres. Elle sourit à la vue de ce confrère trépignant d'impatience - un malheur partagé avec un concurrent devient presque un bonheur. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE « Le sourire du souffleur où la science et l'histoire trouvent leur place. Un suspense qui s'appuie sur l'actualité, le scénario tenant compte de faits réels. » Jean ESCALON - Le Dauphine A PROPOS DE L'AUTEUR Jacques Vialat a la passion des livres, et avec elle, celle de l'écriture. Il voyait sa première nouvelle publiée dès l'âge de quinze ans, son premier poème lu à France Inter alors qu'il avait dix-sept ans. De cette passion sont nés cinq romans et une maison d'édition, les éditions ThoT, en hommage au dieu des scribes chez les Égyptiens. Un recueil de nouvelles et un recueil de poèmes ont complété la famille. Ces textes, Jacques Vialat les écrit la nuit, au moment où l'inspiration se mêle à l'obscurité et remplit ses veines d'une encre épaisse.

  • L'ombre du granier

    Damien Signoud

    Le corps sans vie d'Anthony Gavot est retrouvé au pied des vertigineuses falaises du mont Granier, en Savoie...
    En l'absence de preuves contraires, la police privilégie la thèse de l'accident. Pourtant, Marc Vilot, son meilleur ami et compagnon de randonnée, n'arrive tout simplement pas à croire à cette hypothèse. Anthony connaissait trop bien la montagne, et en particulier ce coin-là. Se pourrait-il, alors, qu'il ait mis fin à ses jours ? L'enquête qu'il menait sur la disparition de sa soeur aurait-elle un lien avec cette chute mortelle ?
    Entre détails troublants et simples coïncidences, le doute s'installe peu à peu dans l'esprit de Marc. Mais saura-t-il faire face à ses découvertes ?
    Un thriller haletant dans les montagnes des Alpes !
    EXTRAIT
    Le soleil effaçait doucement mais irrémédiablement toute trace d'ombre des falaises du mont Granier. Ses délicats rayons dorés de printemps baignaient déjà la majeure partie de la
    Savoie et accompagnaient un randonneur et son fils de treize ans dans leur ascension. Cette journée de mai s'annonçait sous les meilleurs auspices. Le temps était idéal pour une promenade en montagne. Guillaume Boisset, un quadragénaire originaire de Belley dans l'Ain, avait convaincu son fils Thomas, jeune adolescent boutonneux, de l'accompagner dans le massif de la Chartreuse - bien connu pour sa liqueur du même nom.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Quand il ne dort pas, il marche.
    Quand il ne marche pas, il court.
    Quand il ne court pas, il écrit...
    Après nous avoir tenus en haleine avec son premier roman L'Ombre du Granier, Damien Signoud revient avec un second polar plus sombre et plus macabre. Sans jamais se départir de son sens de l'humour incisif et de son regard lucide sur notre monde contemporain, il nous livre, avec Chasse au chrono, une intrigue à la fois implacable et rythmée.

empty