Fluo

  • Extrait
    Mon pote regarde sa montre. “Attends un moment. Regarde bien. À gauche…” Je regarde à gauche. Rive Gauche. Je devine la Butte aux Cailles derrière la place d’Italie. La colline Sainte-Geneviève. Mon regard accroche la coupole du Panthéon et bute sur la tour Montparnasse. Je me retourne vers mon pote, l’interrogeant du regard. Il me montre un gros corbeau qui vole lourdement au-dessus de la capitale qui se déplace lentement, en venant du Bourget. De là où nous sommes, c’est difficile de voir où il se trouve par rapport aux monuments. Je pense qu’il va passer devant la tour Montparnasse pour virer à gauche, vers nous. Mais sa silhouette se confond tout à coup avec elle. Il y a un éclair. Un éclat vif sur la façade de verre, puis, un panache blanc s’envole silencieusement de la tour, sinistre fanal d’un paquebot en détresse. “C’est quoi ce bazar ?” je demande ulcéré en me tournant vers mon pote.
    Guy a sorti ses jumelles. Il contemple un moment le paysage à travers elles, puis me les passe, sans rien me dire. Je vois comme à travers de l’eau qui bout dans la longue-vue, une large plaie rouge vermillon qui s’élargir sur le baril noir et bleuté de la tour. Ça ressemble à une coulée de lave qui s’échapperait d’une dizaine d’étages béant sur le vide. “Attends ! je rêve…” “Non ! Tu ne rêves pas. Dans une demi-heure, la tour s’effondrera.” Je sors mon portable de ma poche. Je veux savoir comment ça se passe au bureau. “Ce n’est pas la peine. Il n’y a plus de réseau…”

empty