Julliard

  • En 1988, le commissaire Llob tente d´empêcher la justice algérienne de gracier un dangereux psychopathe. Il ne peut pas deviner qu´il vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage... La libération de ce meurtrier est le premier acte d´une machination terrifiante ourdie par certains maîtres du pouvoir algérien pour éliminer l´un des leurs. Pour que le coup soit imparable, il doit être cautionné par un homme libre, intègre, obstiné, intransigeant. Un fonctionnaire dont personne ne peut soupçonner qu´il puisse se laisser manipuler par quiconque. Le commissaire Llob est parfait pour ce rôle. Mais acceptera-t-il de s´effacer comme il est prévu qu´il le fasse?
    Au fil de son enquête, Llob devra comprendre ce qui s´est passé au cours d´une nuit d´août 1962 quand des familles entières de harkis ont dû affronter la haine des combattants de l´Armée de libération. Quels comptes ont été réglés au cours de ces massacres? Quels secrets ont été enfouis dans les charniers creusés sous les taillis?
    Yasmina Khadra poursuit ici son implacable autopsie de la société algérienne. Sans aucune concession, avec cette force et cette lucidité qui ont fait le succès de ses romans précédents et lui ont permis d´être traduit dans tous les pays d´Europe et aux États-Unis, il continue de brosser le portrait de ce peuple généreux qui avait toutes les raisons de croire à son épanouissement avant que la cupidité boulimique de ses dirigeants et leurs effroyables manipulations le fassent basculer dans sa propre négation.
    Http://www.yasmina-khadra.com

  • En 1856, la comtesse de Castiglione fait une entrée spectaculaire au grand bal des Tuileries, vêtue de la plus audacieuse robe à crinoline qu'on n'ait jamais vue. Devenue la maîtresse de Napoléon III, l'intrigante Florentine va, pendant trois ans, faire et défaire la mode féminine au gré de ses caprices. Quelques années plus tard, le jeune officier de police Dragan Vladeski découvre sur un chantier le corps d'une femme égorgée ressemblant à la Castiglione, puis un autre, portant une robe identique à celle de la comtesse le soir de son triomphe. Une robe, aussi mythique soit-elle, peut-elle être la cause de meurtres en série ?
    Grâce à un admirable travail de reconstitution, Jean-Christophe Duchon-Doris nous offre un roman policier captivant, écrit dans une langue raffinée, doublé d'une somptueuse fresque sur les origines de la haute couture.

  • Devina

    Alain Gordon-Gentil

    Riche héritière d´une famille de sucriers, la belle Rébecca Martin-Régnaud est retrouvée morte dans sa baignoire. Un jeune Indien avoue être l´auteur du crime. Devina, la servante hindoue de Rébecca, n´est pas convaincue par la version officielle du drame. Nul ne connaissait Rébecca aussi bien qu´elle. Modeste, opiniâtre, Devina relève une à une les zones d´ombre de l´enquête et reconstitue peu à peu les faits réels. Des tentatives maladroites pour étouffer l´affaire alertent l´opinion publique. Tout le pays se met en ébullition. Les milieux politiques, le monde des affaires, la presse, les chefs religieux, ne peuvent rien pour endiguer les houles qui se lèvent. Rébecca devient le cri symbolique de toutes les douleurs, de toutes les couleurs. À travers cette intrigue policière et amoureuse, Alain Gordon-Gentil dresse le portrait émouvant de deux femmes que leurs conditions, pourtant opposées, vont réduire au silence.

  • Paru en feuilleton en 1927 dans un obscur quotidien de l'Yonne, $$Fulgur$$ est l'oeuvre collective de neuf élèves du lycée Louis-le-Grand : Roger Vaillant, Robert Brasillach, Thierry Maulnier, Paul Gadenne, Fred Semach, Jean Martin, José Lupin, Pierre Frémy et Antonin Fabre.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Walther et moi

    Frédéric Lasaygues

    • Julliard
    • 30 Septembre 2010

    Quelle tête feriez-vous si vous trouviez dans les affaires de votre vieille et adorable mère un revolver datant de la Deuxième Guerre mondiale, en parfait état de marche ?0300Paul Behant, lui, ne sait que faire de cette troublante découverte. Sa mère, qui lui reproche déjà vertement de l´avoir placée dans une maison de retraite, refuse absolument d´expliquer la présence d'un magnifique Walther PPK dans une de ses vieilles malles. Né dans les années 1950, Paul s´aperçoit qu´il ne sait rien de la vie de cette femme pendant la guerre. Il la croyait jeune épouse et mère d´une première petite fille, tentant, comme tous les Français, de survivre dans cette période difficile. Propriétaire désormais de ce magnifique revolver pour lequel il se prend d´un véritable attachement, Paul veut absolument découvrir la provenance de cette arme. À la mort de sa mère qui, jusqu´à son dernier souffle, refuse de s´expliquer, il décide d´en avoir le coeur net. Sa seule autre piste se trouve dans les cartes postales sibyllines qu´un célèbre alpiniste envoyait à la défunte chaque fois qu´il gravissait un sommet prestigieux. Paul part à la recherche de cet homme. Plus il en apprend sur la jeunesse de sa génitrice, plus il se persuade que cette femme ? si gentille, si tendre, si drôle ? a probablement vécu une terrifiante histoire d´amour qui a fait d´elle une meurtrière. A moins que d´autres pièces du puzzle ne lui manquent encore... Entre humour, tendresse et vertige existentiel, Walther et moi est un bel exemple de comédie à tiroirs qui n´évite pas les sujets graves.0300Walther et moiest une comédie enlevée qui n´évite pas les sujets graves.0600PRESSE Dans ta peau: esiècle... Il nous donne ici un fort beau voyage dans l´humain. Lisez-le, vous m´en direz des nouvelles ! »  Le Figaro littéraire  VSD  Marie-Claire  BIBA  Sacré triptyque: Sacré triptyquedéborde de talent ! » Le Monde  L´Événement du jeudi  Paris Match 

  • Octobre 1700. Dans la région si paisible des Alpes provençales, Guillaume de Lautaret, procureur de son état, se trouve confronté à de bien singuliers événements...
    Qui a tué la jeune fille au capuchon rouge?
    Qui a enfoncé dans la gorge du couple assassiné de mystérieux petits cailloux blancs?
    Qui a cousu dans la peau d'une bête le cadavre du marchand noyé dans la rivière?
    Qui a étouffé la fillette en lui plantant au fond du gosier l'aiguille d'une brodeuse?
    Guillaume se passionne pour une enquête qui met subtilement au jour les fractures politiques et religieuses de l'époque. Il se passionne encore davantage pour les charmes de Delphine d'Orbelet qui se distrait de l'ennui de la vie provinciale en lisant avec passion les Contes de la mère l'Oye, dont l'auteur n'est autre que l'académicien français Charles Perrault.
    Dans le feu d'une enquête que Jean-Christophe Duchon-Doris mène avec allégresse, fougue et érudition, le jeune couple va apprendre à ses dépens que les contes populaires dissimulent toujours, sous le charme des histoires à faire peur, l'irrésistible attrait de la violence, de l'érotisme et de la mort.

empty