Sibylline

  • Codex Gigas

    Stéphanie Del Regno

    Découvrez le premier roman de Stéphanie Del Regno, inspiré d'une légende diabolique méconnue du grand public !
    1229, un monastère en Bohême.
    Un moine fautif.
    Un abbé impuissant.
    Une peine de mort.
    Un pacte avec le diable...
    Ce thriller historique et ésotérique vous emmènera au coeur du Moyen-Âge, dans un monastère où l'innocence et le calme ne règnent plus...
    EXTRAIT
    - Priez pour moi, demande Herman en se prosternant aux pieds de chacun des frères.
    - Herman, en vertu de la loi portée par la Règle, il ne te sera plus permis de quitter le monastère à partir de ce jour ni de secouer le joug de cette Règle. Nous te joilons à présent comme notre frère. Sois le bienvenu.
    Herman embrasse la chevalière de Vittore en signe de soumission et de gratitude.
    Lorsque leurs regards se croisent, Herman réprime un sanglot. Il est sur le point de confesser son crime à cet instant. Ce crime qui le hante depuis des mois. Il a commis l'irréparable et le voilà aujourd'hui béni. Ça n'a pas de sens. La morale de l'Homme est vile.
    Il est pris d'un malaise. La tête lui tourne, il faut qu'il s'asseye.
    Vittore, qui décèle le trouble, l'accompagne vers le banc. Les moines ne voient rien. Cette familiarité ne fait pas partie du rituel, mais tous connaissent le lien presque paternel qui lie l'abbé au jeune frère.
    Vittore libère les moines. La cérémonie est terminée.
    Lorsqu'il se retrouve seul avec Herman, il ne peut s'empêcher de lui demander ce qui se passe. Herman laisse s'échapper ses larmes.
    - Mon petit, qu'as-tu ?
    - Rien, Messire l'Abbé.
    - C'est ta célébration qui te met dans cet état ?
    Herman se montre hésitant.
    S'il dévoile son secret, il signe son arrêt de mort. S'il ment, il mènera une vie confortable.
    Finalement, c'est la lâcheté qui l'emporte.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Le récit est bien mené et la plume agréable. On appréciera de surcroît les digressions « féministes » de l'auteure qui nous donne un petit cours sur la place de la femme dans la Bible. Lilith n'est jamais bien loin de Stephanie del Regno ! - Philippe Marlin, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Stéphanie Del Regno est la fondatrice des éditions La Vallée Heureuse et des éditions Sibylline. Auteure de plusieurs ouvrages documentaires, elle signe ici son premier roman.

  • Coupe amère

    Gisele Gonneau

    Découvrez le second roman très attendu de cet ancien commandant de police !
    Quatre meurtres déguisés en suicides et un cinquième en accident : en 1996, un tueur en série sévit sur toute l'Ariège. Agathe, capitaine de police à la Sûreté départementale de Foix et jeune femme déterminée, hérite de ces affaires criminelles. Avec la coupe amère en fil conducteur, l'enquêtrice devra plus que jamais faire confiance à son intuition, même si elle prend des chemins détournés. Rêves, journal intime de sa trisaïeule et don de médiumnité de sa mère la guideront vers la résolution de ces meurtres, mais aussi vers l'amour.
    Agathe parviendra-t-elle à coincer le tueur en série qui sévit sur toute l'Ariège ? Plongez-vous dans ce polar ésotérique surprenant !
    EXTRAIT
    Allait-il recommencer ?
    « J'ai vraiment affaire à un pervers, un détraqué, pensait-elle en dégustant son deuxième bol de café, humm, il est très bon, fort, sans sucre, un peu amer, comme je l'aime. Finalement, le symbolisme doit être vécu. Bien sûr, nous, maçons, affirmons que la coupe d'amertume est positive mais qui pourrait reconnaître qu'elle peut être agréable ? C'est comme le pavé mosaïque... »
    Agathe cessa brutalement ses réflexions. Le cauchemar de la nuit lui revint en mémoire. C'était une émotion bizarre, désagréable, un mauvais pressentiment, l'impression qu'elle allait devenir elle-même une coupe amère qui se déverserait interminablement sur une multitude de carreaux noirs et blancs alignés à l'infini.
    « Comme d'habitude, mon imagination me joue des tours. Il me faut réagir. Aujourd'hui, il fait beau, je vais prendre une bonne douche et on verra bien », décida-t-elle.
    Mais la vision de cette pauvre dame, reine détrônée, déboulant les escaliers vers son échiquier funeste n'arrêtait pas de s'imposer à son esprit.
    Alors, soudain, Agathe eut une envie irrésistible, celle de monter chez sa mère, à Flanc de Coteau, au Chicot, au-dessus de Biert. L'endroit était magique. Bien à l'aplomb sur la montagne, face au Ker de Massat, devant les chaînes des Pyrénées, entre le pic des Trois Seigneurs et le mont Valier, un refuge sauvage l'attendait. Et elle savait, depuis l'enfance, que, dans sa lumière, rien de mauvais ne pouvait lui arriver.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Gisèle Gonneau a grandi entre l'Hérault et l'Ariège. En 1974, alors en faculté de droit à Montpellier, elle passe le deuxième concours d'inspecteur de police ouvert aux femmes. Engagée dans une carrière ascensionnelle au sein de toutes les brigades de la police, elle deviendra officier de police judiciaire puis commandant de police à Antibes et à Cannes. Au moment de sa retraite en 2002, Gisèle Gonneau ne raccrochera pas pour autant et exercera les fonctions d'assesseur au tribunal pour enfants de Draguignan et de gérante de tutelle. En 2014, elle prend une nouvelle voie : celle de l'écriture avec un premier roman à succès À flanc de coteau en 2017 (éditions Acala, Prix des Provinces françaises 2017 et Prix spécial du jury de Mirepoix 2017), puis sa suite : Coupe amère.

empty