Sudarènes Editions

  • Tout était pourtant si calme dans cette petite ville du sud-est américain...
    Nous sommes en 1977 dans la petite ville de Chester Hill aux États-Unis. Le shérif Joe Burks ne pense qu'à une chose, raccrocher et profiter de sa retraite paisiblement.
    C'était sans compter sur Jeffrey Lester, qui assassine de sang-froid sa petite amie.
    Pourtant quelque chose l'observe et va se greffer à lui jusqu'à le tourmenter au seuil de la folie.
    Plongez dans l'Amérique trouble des années 1970 avec ce polar pur et dur !
    EXTRAIT
    Jeffrey Lester est une pourriture. Le genre de sale gosse qui se cache sous des traits angéliques. Un usurpateur, empoisonneur de vie pour quiconque s'attache à lui. S'il était possible de l'inspecter comme une pomme, on pourrait vite s'apercevoir que ce fruit est pourri, parasité par un ver ou sous l'emprise d'une décomposition le rendant acerbe. Il peut vite devenir le cauchemar des beaux-parents, jetant son emprise sur une fille innocente et niaise qui le défendra corps et âme. Mais Jeffrey n'est pas une pomme. Il envoûte les femmes qui tombent sous son charme grâce à des cheveux gominés, un visage parfaitement symétrique au teint hâlé, un portefeuille bien plein, le tout filant à toute vitesse dans sa Ford Mustang gonflée à bloc.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1989, Romain Pautasso, vit près de Lyon où il exerce le métier de policier. Passionné par le genre fantastique, il commence à écrire plusieurs romans et nouvelles.

  • Cloé, orpheline, note tout ce qu'il lui arrive dans un carnet...
    Je m'appelle Cloé Marc, j'ai seize ans. La psychologue du château m'a conseillé d'écrire toutes les choses marquantes de ma vie. Elle pense que je suis trop renfermée et qu'il faut que je parle. Alors, parlons.
    Tout a basculé à la mort de mes parents.
    Je ne sais pas ce qu'il s'est réellement passé, ni pourquoi ma soeur s'est enfuie.
    Mon frère s'est débarrassé de moi en me conduisant dans cet internat énigmatique.
    Qu'est-ce que j'ai à faire, moi, ici, seule ? Pourquoi le directeur me demande-t-il de faire semblant d'être comme les autres ? Je me fous des autres. Toutes les personnes que j'aime disparaissent et le seul qui m'ait toujours protégée me demande de le fuir.
    Qui suis-je vraiment ?
    Quelle vérité me cache-t-on ?
    Un thriller haletant, un véritable page-turner !
    EXTRAIT
    Ma soeur Émilie passait son temps à brosser mes longs cheveux blonds. Elle disait qu'un jour, je déciderai de les couper. Ce jour-là elle en mourrait. Ce qui l'amusait, me semble-t-il, c'était la façon dont ils formaient des anglaises. Malgré le nombre de fois où elle passait la brosse dessus, ils rebondissaient aussitôt relâchés. Les siens étaient courts et bruns. Elle avait fait une couleur pour désobéir à notre grand frère, Adam.
    - Salut ! lança-t-elle en rentrant du lycée.
    Elle était ravie de mettre notre frère en colère. La veille, ils s'étaient disputés. Adam désapprouvait son nouveau petit ami, Vincent. Celui qui avait troqué leur statut de meilleurs amis.
    - Émie, je rêve ! Qu'as-tu fait à tes cheveux ? Tu fais vraiment vulgaire. Papa aurait détesté !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Dès son enfance, c'est transbahutée entre la maison de sa mère et celle de son père, et entourée de quatre frères et soeurs qu'Andréa Alcaraz développe un monde imaginaire. Attirée par l'art sous toutes ses formes, elle se passionne pour la danse, le chant et la mode. Naturellement, elle se tourne vers l'écriture à vingt ans. C'est après son bac littéraire et son diplôme d'infirmière qu'elle rédige Les trois unités.

  • Enquête au sein du mystérieux marché de l'art...
    L'intrigue débute par l'assassinat, dimanche 18 juillet à 8h30, d'un restaurateur de tableaux mondialement connu pour ses recherches sur les pigments utilisés par Le Caravage. Son corps git, bras en croix, décapité, sur la plage arrière d'un navire appareillant depuis Ajaccio vers Marseille. Cet expert escortait cinq toiles du Musée Fesch, d'une valeur de 6 millions d'Euros, pour consolidation des cadres et divers rafistolages dans ses ateliers phocéens.
    Mon personnage principal surnommé par sa hiérarchie Carl le Mat, colonel du GIGN, est en congé annuel au moment des faits. Il se retrouve seul policier à bord et sans aucun mandat officiel pour enquêter. Qu'à cela ne tienne, il récupère le maximum d'indices avant que le « Napoléon Bonaparte » ne ré-accoste. Un « flic cafteur de truands » ne tarde pas à compliquer la tâche des policiers de la JIRS d'Ajaccio enfin parvenus sur le bateau. La victime n'est pas celle escomptée par les commanditaires du tueur. Deux affaires se superposent. Trois pistes parmi les plus grands collectionneurs mondiaux restent à explorer...
    Un thriller inspiré de faits réels et qui emmène les lecteurs de l'île de Beauté à la cité phocéenne !
    EXTRAIT
    Le colonel Carl le Mat, diminutif de Charles Matthieu, excédé l'instant d'avant par les pétarades de la moto, était venu se détendre dans le salon de réception pour saluer ses anciens copains de lycée promus officiers de marine. Le commandant de bord, alerté par le personnel de faction à l'arrière du navire prévient son ami colonel du drame.
    C'est au pas de course que l'officier du GIGN se dirige vers le pont, bondé, de la paillotte. La carte tricolore qu'il exhibe, de droite et de gauche, pour se frayer un passage dans la foule hypnotisée ne lui est d'aucun secours. En vain, personne ne le calcule. Les gens agglutinés, les uns derrière les autres, font barrage. Un des garçons du bar, prénommé Antoine, se meut péniblement dans son sillage et l'apostrophe par de curieuses onomatopées:
    - C'est à-à-à-à ... rien ... y-y-y-y ...
    - Y-a-t-il eu des détonations ? demande le colonel.
    - Au-au-au-aucune !
    - Comment ça, aucune ? T'en es sûr ?
    - Cer-cer-certain, Mon Colonel. J'astiquais le-le-le zinc du bar, juste derrière, avec Tous-Tous-Toussaint. Le corps est venu s'abattre, à deux mètres. Devant, deux mètres, devant... devant... devant ! répète-t-il à n'en plus finir, en désignant le point de chute d'un index tétanisé.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né de père et de mère corses, Jean-Pierre Simoni a eu la chance d'étudier la médecine à la faculté de Marseille. Après trois décennies d'activité, comme médecin omnipraticien dans les collines de Pagnol, il se consacre à l'écriture en dehors de ses obligations familiales.

  • Enquête en Savoie
    Saint-Genix-sur-Guiers, petit village Savoyard endormi dans la froideur de l'hiver. Pourquoi Josselin a-t-il disparu ? Où est passé ce gosse du village ? Quel effroyable secret cache sa famille ? Voilà qu'un mauvais plaisantin a accroché une boîte aux lettres aux grilles du cimetière. Pour qui ? Pourquoi ?
    Deux insupportables villageoises, rivales et loufoques, tenteront à leur manière d'apporter leur aide au privé. Tom Anquette, ex flic de la PJ de Marseille, bourru et solitaire, en aura bien besoin pour élucider tous ces mystères.
    Un improbable trio est né !
    Le premier volet des investigations du détective privé Tom Anquette, à lire sans hésitation !
    EXTRAIT
    Quel était le plaisantin qui s'était amusé à faire une telle blague ? Le curé ressortit à cet instant de la chapelle. Crépin l'appela et lui demanda de s'approcher.
    - Qu'y a-t-il pour ton service ? questionna-t-il.
    - Regardez, monsieur le curé, c'est incroyable, non ?
    Quatre yeux étaient fixés sur une banale boîte aux lettres en fer qui allait devenir rapidement la vedette locale du moment. Crépin voulut l'ouvrir, le curé l'en dissuada.
    - Allons voir le maire, il saura dire ce que nous devons faire !
    Ils se précipitèrent tous deux jusqu'au bureau du premier magistrat de la ville qui ne sembla pas s'inquiéter outre mesure et demanda à Crépin de vérifier les prochains jours si les farceurs ne poussaient pas la plaisanterie jusqu'à mettre du courrier à l'intérieur.
    - Rien de bien méchant, les rassura-t-il, pas de très bon goût, j'en conviens, mais pas très grave, croyez-moi !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Une écriture agréable, une trame qui tient le lecteur, des anecdotes qui s'entremêlent et dévoilent leur importance au fil du roman, d'autres qui ne sont là que pour faire rire, bref un livre sympathique et un auteur qui se fait une place. - Le Régional.fr
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Originaire du Dauphiné, Pascal Demeure, chef d'entreprise, vit en Provence. L'affaire de la lettre est son cinquième roman et le premier de la série Tom Anquette.

  • Les secrets inavouables sont-ils bien gardés ? « Je ne crois pas que tu sois mort dans cet accident de la route. Tout le monde prétend le contraire mais je sais que ce n'est pas toi qui étais au volant... Où es-tu ? Que fais-tu ? Pourquoi te caches-tu depuis toutes ces années ? Quel secret cache ce monastère enfoui au coeur de la Chartreuse ? Ici, à Saint-Genix, certaines gens savent mais se taisent. Pourquoi tous ces mystères, ces silences ? Papa, tu me manques ! Si tu n'es pas mort, fais-moi signe. » En Chartreuse, les moines tricotent du temps, l'âme sereine. Ce qui doit être caché de tous l'est bien, une fois pour toutes. Pour l'éternité peut-être ! Mais ils ont tort, le secret de l'ordre a des failles. Une nouvelle enquête de votre détective savoyard préféré, à découvrir avec plaisir ! EXTRAIT Assise en face de moi, droite comme la Justice, elle jeta négligemment sur mon bureau cette enveloppe que je tiens encore entre les mains. À l'intérieur, son journal. Le livre de sa jeune vie. Tout ce qu'elle savait sur son enfance et sa famille se trouvait à l'intérieur. Une ronde de souvenirs épars. Des notes, des feuilles griffonnées et des photos jaunies. Je n'avais qu'à lire et à regarder. Là où ça se compliqua, c'est lorsqu'elle me donna la photocopie d'une lettre écrite par son père à son attention. Faisant gaffe aux mots que j'employais, j'abordais ainsi l'accident de son paternel et tombais sur le cul à la réaction de la jeune fille. « Mais il n'est pas vraiment mort, me lança-t-elle, et c'est justement la raison de ma présence ici : j'ai besoin de vous pour le retrouver ». Sans que je le sache, j'étais sur une nouvelle affaire qui n'allait pas ménager ses surprises. L'histoire de la famille Roudret, le mystère de cette maison jaune qui n'avait toujours pas dévoilé ses secrets depuis tant d'années, allaient désormais occuper totalement mon esprit. Si vous avez un moment, je vais vous raconter... À PROPOS DE L'AUTEUR Gérant d'entreprise, Pascal Demeure vit en Provence au milieu des vignes et des oliviers. Il est originaire de Savoie, théâtre de la série Tom Anquette dont le premier épisode, L'Affaire de la lettre, est paru aux Éditions Sudarènes en 2014. Le secret de l'ordre est son sixième roman et le second de la série Tom Anquette.

  • Un flic écorché vif devient la cible d'un tueur en série... Au coeur de Marseille, trône le palais Longchamp et son parc qui abrita jadis un jardin zoologique. Aujourd'hui ce sont des fauves de carton-pâte qui hantent les cages encore en place. C'est là que Randy Massolo, Capitaine de police à la Brigade Criminelle, va successivement découvrir cinq têtes humaines soigneusement placées sur les bêtes. Mais le criminel laisse aussi des indices. Randy est rongé par ses souvenirs d'enfance et la mort prématurée de sa mère, c'est dans des relations sexuelles sans lendemain qu'il va chercher l'oubli et pour ce faire il multiplie les rencontres. Entre un jeune assistant qu'il cantonne à de basses missions et son unique ami, lui-même ancien cador de la Crim vivant aujourd'hui reclus dans la calanque de Sormiou, Randy va mener son enquête en prenant lentement conscience qu'il est au centre des motivations du criminel sanguinaire. Randy refuse de reconnaître ce qui est évident : il faut régler ses propres problèmes pour résoudre cette affaire. Va-t-il avoir la capacité de faire l'introspection nécessaire à la résolution de son enquête ? Va-t-il combattre les démons qui l'empêchent d'être heureux ? Un polar au suspense haletant qui prend pour cadre les bas-fonds de la ville de Marseille ! À PROPOS DE L'AUTEUR Marc La Mola est un ancien flic de Marseille. Il a grandi dans cette ville et a longtemps travaillé dans les quartiers nord. De la Brigade Anti-Criminalité à la Brigade de Sûreté Urbaine où il dirigea un groupe de voie publique il a servi l'état durant plus de vingt ans.

empty