Odile Jacob

  • L'univers dans une coquille de noix

    Stephen William Hawking

    • Odile jacob
    • 1 Octobre 2001

    Après Une brève histoire du temps et Trous noirs et bébés univers, Stephen Hawking fait le point sur les stupéfiantes percées théoriques qui ont eu lieu depuis la publication de son précédent livre. Avec le style à la fois érudit et accessible qui le caractérise, il nous fait découvrir tour à tour la relativité einsteinienne, le principe d'incertitude, la mécanique quantique, les cinq théories des cordes, la théorie M et les mystérieuses p-branes -voie d'accès, peut-être, au Graal de la physique : la " théorie de tout ". Nous faisant partager l'enthousiasme croissant de la communauté scientifique, il nous guide, telle Alice au pays des merveilles, à travers un univers à onze dimensions qui ne correspond peut-être qu'à l'une des innombrables histoires alternatives dans lesquelles les trous noirs s'évaporent, les supercordes s'enroulent sur elles-mêmes et des univers parallèles se contractent jusqu'à disparaître. Stephen Hawking est professeur à l'Université de Cambridge, où il occupe la chaire jadis détenue par Isaac Newton.

  • « Ma carrière de physicien a commencé à 24 ans et a été plus complexe que celle de la plupart des jeunes scientifiques français. J'ai souhaité, ici, dans ce livre, en décrire les facettes multiples, depuis l'arrivée du jeune émigré venu en France à l'âge de 7 ans qui choisit la France comme patrie et survit à la déportation, jusqu'aux activités politiques, humaines qui m'ont amené à devenir aujourd'hui un homme actif dans l'enseignement des sciences donné aux enfants, et angoissé par l'utilisation des applications technologiques de la science sur l'avenir de l'humanité. L'ambition de ce livre est de montrer l'extraordinaire édifice de la physique des particules né en un siècle et d'éclairer la menace imminente qui pèse sur tous les trésors de la civilisation accumulés pendant des millénaires, si nous ne changeons pas totalement la façon dont l'humanité gère ses richesses matérielles, spirituelles, sa créativité et l'éducation qu'elle donne à ses enfants. Je n'ai pas hésité à décrire des tentatives qui ont relevé d'un rêve de courte durée, comme les recherches de sons fossiles dans des objets antiques. » G. C. Georges Charpak est prix Nobel de physique et auteur de nombreux grands succès de librairie.

  • Hasard et chaos

    David Ruelle

    • Odile jacob
    • 1 Septembre 1991

    Comment expliquer le hasard ? Peut-on rendre raison de l'irraisonnable ? Ce livre, où il est question des jeux de dés, des loteries, des billards, des attracteurs étranges, de l'astrologie et des oracles, du temps qu'il fera, du libre arbitre, de la mécanique quantique, de l'écoulement des fluides, du théorème de Gdel et des limites de l'entendement humain, expose les fondements et les conséquences de la théorie du chaos. David Ruelle est membre de l'Académie des sciences et professeur de physique théorique à l'Institut des hautes études scientifiques de Bures-sur-Yvette.

  • Issus de l'eau des océans en des temps lointains, les vertébrés terrestres ne sont pas pour autant affranchis de cet élément vital. Le développement de l'embryon humain dans la poche amniotique maternelle, la présence de près de 95 % d'eau dans sa composition aux premiers jours et de 60 % encore à l'âge adulte, tout rappelle à l'homme ses origines marines. Quant à la composition des liquides extracellulaires, elle n'est pas très éloignée de celle de la mer. Le passage de la vie aquatique à la vie terrestre, la sortie de l'eau, est le résultat d'un long processus évolutif, fait d'adaptations progressives aux conditions d'abord hostiles du nouvel environnement. De grands spécialistes, biologistes, physiologistes, médecins et philosophes, font le point sur cette aventure étonnante... dont rien ne dit qu'elle soit définitivement achevée. Pierre Corvol est professeur titulaire de la chaire de médecine expérimentale au Collège de France, dont il est aussi, depuis 2006, l'administrateur. Il a notamment écrit, en collaboration avec Nicolas Postel-Vinay, Le Retour du Dr Knock et L'Arbre vasculaire. Nouvelles voies de guérison. Jean-Luc Elghozi est médecin, néphrologue à l'hôpital Necker et professeur de pharmacologie à l'université Paris-V. Contributions d'A. Berthoz, A. Fagot-Largeault, C.-Y. Guézennec, J. Ménard, J.-C. Le Mével, G. Planelles, N. Postel-Vinay, J.-P. Richalet, A. de Ricqlès.

  • ?Dès son apparition et au fil du temps, l'homme a été capable de s'adapter, au point de pouvoir régner sans conteste sur la planète grâce à la domination qu'il a exercée sur les autres espèces, puis sur la nature et, pour finir, sur lui-même. Pour comprendre les grandes lignes de son histoire, Luca Cavalli-Sforza présente les principaux acquis de la science quant à l'évolution des espèces, aux gènes, aux chromosomes et à l'ADN. Car le secret de cette domination est à chercher dans l'évolution et le fonctionnement de l'espèce humaine :l'évolution naturelle, qui passe par la mutation, la migration, la sélection et le drift, permet la distinction d'avec les espèces dont sont issus les chimpanzés actuels jusqu'à l'évolution vers Homo sapiens sapiens, espèce forte, mais surtout, espèce intelligente et capable de poursuivre son évolution. Autant qu'un livre de sciences d'une remarquable clarté, un livre d'histoire des sciences, voire d'histoire de l'espèce humaine. Mondialement connu pour ses recherches en génétique des populations, Luca Cavalli-Sforza est professeur émérite à l'Université Stanford, aux États-Unis. Il est l'auteur, notamment, de Gènes, Peuples et Langues, d'Évolution biologique, évolution culturelle, de La Science du bonheur et de Génétique des populations.  

  • La fabrication des enfants

    François Ansermet

    • Odile jacob
    • 20 Mai 2015

    D'où naissent les enfants ? On le sait moins que jamais aujourd'hui. François Ansermet, spécialiste des procréations médicalement assistées, nous ouvre dans ce livre les portes de son cabinet et nous parle des cas très concrets qu'il y rencontre de plus en plus souvent. C'est une réalité désormais : autour de la naissance d'un enfant, il y a beaucoup plus de monde que simplement deux parents. Dans certains cas, outre le père et la mère, il arrive qu'on trouve la femme qui a réalisé la gestation pour autrui, le donneur de sperme, la donneuse d'ovule ou encore la donneuse d'un utérus greffé - sans compter les médecins et les biologistes de la reproduction... Les progrès de la science créent un monde nouveau, un monde totalement fabriqué. Au fur et à mesure de ces avancées, on est confronté à une réalité inédite, difficile à penser, difficile à dire. Jusqu'où peut-on aller ? Jusqu'où allons-nous aller ? François Ansermet est membre du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), professeur de pédopsychiatrie à l'Université de Genève, directeur du département universitaire de psychiatrie, chef du service de psychiatrie d'enfants et d'adolescents aux Hôpitaux universitaires de Genève et psychanalyste. Sa recherche porte sur les procréations médicalement assistées et les avancées de la médecine prédictive. Il a notamment publié, avec Pierre Magistretti, À chacun son cerveau et Les Énigmes du plaisir. 

  • Devenez sorciers devenez savants

    ,

    • Odile jacob
    • 1 Avril 2002

    " Nous ne prétendons nullement dans ce livre renverser le cours des choses. Nous espérons seulement, en proposant quelques expériences de sorcellerie banales, montrer comment un certain nombre de sorciers modernes abusent le pauvre monde ! En apprenant à berner les autres, vous serez mieux préparés à déceler les boniments des marchands d'illusions qui cherchent à vous persuader de leurs connaissances hors du commun, que ce soit dans les domaines touchant à la santé, à la vie sentimentale ou à la politique. Nous ne voulons en aucun cas imposer une pensée unique, nous militons au contraire pour le doute, le scepticisme, la curiosité et la science. Restez savants, devenez sorciers ! " Georges Charpak et Henri BrochGeorges Charpak est prix Nobel de physique 1992 et physicien au CERN. Henri Broch est professeur de physique et directeur du laboratoire de Zététique à l'université de Nice-Sophia Antipolis.

  • La vie des formes et les formes de la vie

    Jean-Pierre Changeux

    • Odile jacob
    • 20 Septembre 2012

    « Toute activité se laisse discerner et définir dans la mesure où elle prend forme, où elle inscrit sa courbe dans l'espace et le temps. La vie agit essentiellement comme créatrice de formes. La vie est forme, et la forme est le mode de la vie » (Henri Focillon). Formes de la géométrie et du cosmos, formes de la vie et de la pensée, formes architecturales, musicales et littéraires, formes fixes ou métamorphoses : le concept de forme est omniprésent dans les sciences et dans les arts. C'est à une exploration de cette notion de forme que le Collège de France a consacré en octobre 2011 son colloque multidisciplinaire de rentrée : sa définition en philosophie chez Platon et Aristote, ses applications en mathématiques et en astrophysique, en chimie et en biologie, ses conséquences en psychologie et en linguistique, en anthropologie, en droit et dans les arts. Ces débats ont été aussi l'occasion de se tourner vers des pensées où elle joue un rôle particulièrement important, comme le structuralisme de Claude Lévi-Strauss ou l'histoire de l'art d'André Chastel. Jean-Pierre Changeux est professeur honoraire au Collège de France, chaire de Communications cellulaires. Il a dirigé la publication de trois colloques précédents du Collège de France : La Vérité dans les sciences (2003), Gènes et culture (2003) et L'Homme artificiel (2007). Contributions de Antoine Compagnon, Claude Debru, Stanislas Dehaene, Mireille Delmas-Marty, Philippe Descola, Anne Fagot-Largeault, Marcel Hénaff, Michel Hochmann, Jean-Jacques Hublin, François-Bernard Mâche, Jean-François Mangin, Jean-Claude Pecker, Jacques Reisse, John Scheid, Jesper Svenbro. 

  • En trente-sept petits chapitres très vivants, voici tout ce qu'il faut savoir sur les divers aspects de la Terre : sa place au sein de l'Univers, sa composition et l'évolution des continents, la nature et le fonctionnement des sols, le développement de la faune et de la flore, le climat, les vents, les eaux, etc. On découvrira par exemple pourquoi la mer est salée, ce qui explique que le Sahara ait jadis été couvert de glace, comment fonctionnent les courants marins ou encore ce que cachent les entrailles de la planète et comment naissent ou disparaissent les montagnes. Le ciel fait rêver, mais avec Roland Trompette et Daniel Nahon, le sol sous nos pieds aussi ! Roland Trompette a été ingénieur géologue au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et directeur de recherche au CNRS. Auteur de L'Épuisement de la Terre, Daniel Nahon est professeur émérite à l'université Paul-Cézanne d'Aix-en-Provence et professeur honoraire de l'Institut universitaire de France. Géochimiste, il est spécialiste des sols des pays chauds. 

  • L'évolution des espèces vivantes repose sur un outil d'une extraordinaire efficacité : la sélection naturelle qui, à partir de diverses possibilités produites au hasard, « choisit » les meilleures et en assure la survie au fil des générations. L'oeil est l'exemple type d'un organe très complexe façonné par le hasard et la sélection. L'absence d'animaux dotés de roues en est un autre, comme le fait que le poisson volant, malgré un essai prometteur, ait finalement décidé de rester poisson plutôt que de devenir oiseau. Les ingénieurs adeptes du « biomimétisme » ne sont pas les derniers à admirer les produits de la sélection naturelle et à en imiter les stratégies. Les chercheurs en évolution humaine, eux, se demandent si l'homme, animal culturel par excellence, subit lui aussi les effets de la sélection. La politique, la morale, voire la religion, auraient-elles des racines biologiques ? Ce livre apporte de surprenants éléments de réponse, qui viennent brouiller la frontière trop commodément tracée entre nature et culture. Michel Raymond, directeur de recherche au CNRS, travaille à l'Institut des sciences de l'évolution de Montpellier. 

  • Mémoires scientifiques

    Christian de Duve

    • Odile jacob
    • 3 Janvier 2013

    Christian de Duve, prix Nobel de médecine, retrace ici les grandes étapes d'une existence exceptionnelle, qui lui a permis d'assister en témoin privilégié aux progrès révolutionnaires de notre compréhension de la vie accomplis depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, d'en connaître les principaux protagonistes et même d'ajouter sa propre pierre à l'édifice. À ces mémoires scientifiques s'ajoutent aussi des souvenirs personnels, des portraits, des anecdotes. Le récit d'une vie hors du commun. Christian de Duve est prix Nobel de médecine (1974). Il est professeur émérite à l'Université catholique de Louvain et à l'Université Rockefeller de New York. Il est notamment l'auteur de À l'écoute du vivant, de Génétique du péché originel, de Singularités, et de De Jésus à Jésus... en passant par Darwin, qui ont tous été de grands succès 

  • La vie des fourmis

    Keller+Gordon

    • Odile jacob
    • 7 Septembre 2006

    Les fourmis sont fascinantes. Elles savent tout faire : se défendre, combattre, cultiver des champignons, élever des insectes, fabriquer des médicaments, protéger leur environnement, communiquer entre elles. Elles sont de toutes les formes. Certaines ont des épines, d'autres un long cou ou un corps tout plat. Leur taille varie, les plus grosses, de 3 cm, contiendraient dans leur tête une colonie entière des plus petites. Elles sont partout, de l'équateur au cercle Arctique, du Sahara à la Sibérie, des tropiques aux régions tempérées. Elles se comptent par millions de milliards. Et si ces insectes étaient les grands vainqueurs de l'évolution ?Laurent Keller, spécialiste de renommée mondiale, et Élisabeth Gordon nous expliquent dans ce livre tout ce que nous savons des fourmis. Laurent Keller est professeur d'écologie évolutionniste à l'Université de Lausanne.Élisabeth Gordon est journaliste scientifique à L'Hebdo.

  • Décidément, les canards abusent. Alors que la plupart des oiseaux ne possèdent pas d'organes sexuels, il en est un, l'érismature ornée, qui dispose d'un phallus de plus de 40 cm. Pourquoi ? Et les rayures du tigre, à quoi servent-elles donc ? Et le nez surdimensionné et tout mou du nasique, ce singe asiatique, quelle fonction remplit-il ?L'évolution s'est développée à travers un érotisme sauvage, depuis les toutes premières bulles libertines jusqu'au parfum des visons et au chant des baleines, ce que Darwin a peut-être un peu trop oublié. Alors, à quoi riment donc toutes ces stratégies amoureuses du vivant ? Bref, à quoi sert le sexe ?Une plongée passionnante dans la vie amoureuse des bêtes, du poisson volant au tatou, en passant par la baleine ou l'oiseau-papillon, pour rendre compte de l'extraordinaire biodiversité du monde animal, où l'amour fait sa loi. Thierry Lodé est biologiste, professeur d'écologie évolutive à l'université d'Angers et directeur de recherches sur la vie sociale des animaux à l'université Rennes-I. Il est actuellement l'un des meilleurs spécialistes de la sexualité animale. Il a notamment publié La Guerre des sexes chez les animaux.

  • Le small bang des nanotechnologies

    Etienne Klein

    • Odile jacob
    • 13 Janvier 2011

    Les nanotechnologies recouvrent désormais un spectre très large d'activités fort différentes qui vont de l'électronique dernier cri aux nouvelles biotechnologies en passant par la conception de matériaux dits « intelligents ». Elles bénéficient depuis plusieurs années de crédits massifs et, comme elles concerneront sans doute tous les secteurs industriels, les plus classiques comme les plus high-tech, on les associe même à une véritable « révolution de civilisation » qui pourrait modifier spectaculairement nos façons de vivre, de travailler, de communiquer, de produire, de consommer, de contrôler, de surveiller. Dès lors, elles s'arriment à la question des valeurs, que celles-ci soient morales ou spirituelles, et interrogent l'idée que l'on se fait de la société, de ce qu'elle devrait être ou ne devrait jamais devenir. Une réflexion sur la science et la technique dans la société au plus près des progrès récents. Physicien, spécialiste notamment de la question du temps, auteur du Facteur temps ne sonne jamais deux fois et de Discours sur l'origine de l'Univers, Étienne Klein dirige le Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière (LARSIM) du CEA, à Saclay.

  • Le célèbre naturaliste Charles Darwin, à l'aube de sa carrière,accomplit le périple qui lui permit de prendre la mesure de l'extraordinaire richesse du monde naturel. Pour lui, pas de vie sans évolution, et pas d'évolution sans diversité ! Un siècle plus tard, celui qui deviendra le très grand anthropologue Claude Lévi-Strauss, parti tout jeune à la découverte des peuples amazoniens, comprit que la diversité culturelle est tout aussi cruciale pour l'évolution de l'homme. Dans ce nouveau livre, Pascal Picq imagine que nos deux savants repartent à l'aventure, à la redécouverte du nouveau monde. Mais ce nouveau monde, Charles Darwin et Claude Lévi-Strauss seraient bien en peine de le reconnaître, tant la diversité naturelle et la diversité culturelle ont été atteintes. À mesure que des espèces disparaissent et que des cultures et des langues meurent, c'est notre avenir et celui de la Terre qui sont compromis. Darwin et Lévi-Strauss nous avaient avertis. Pourquoi ne les a-t-on pas compris ? Ne peut-on enfin les entendre ? Un appel passionné à une prise de conscience urgente et salutaire. Auteur de grands succès comme Au commencement était l'homme, Lucy et l'obscurantisme et L'homme est-il un grand singe politique ?, Pascal Picq est maître de conférences à la chaire de paléoanthropologie et préhistoire du Collège de France. 

  • Du sac de billes au tas de sable

    Guyon+Troadec

    • Odile jacob
    • 1 Septembre 1994

    Quelles sont les mille et une façons d'empiler des oranges ? Comment expliquer les mouvements des billes dans leur sac ou ceux des grains de blé dans un silo ? Pourquoi les dunes de sable ne s'effondrent-elles pas ? Comment s'écoule une avalanche ? Entre l'infiniment petit et l'infiniment grand, tout un domaine s'ouvre aujourd'hui aux sciences les plus avancées, celui d'objets et de phénomènes extrêmement complexes qui peuplent notre quotidien.Étienne Guyon, ancien directeur du Palais de la Découverte, est directeur de l'École normale supérieure et professeur à l'université de Paris-Sud. Jean-Paul Troadec est professeur à l'université de Rennes et chercheur au sein du « Groupe matière condensée et matériaux », associé au CNRS.

  • Comprendre le changement climatique

    Fellous+Gautier

    • Odile jacob
    • 23 Août 2007

    Le changement climatique est en marche, il s'accélère. Il est, sans équivoque, stimulé par les activités humaines. Il est urgent de mieux appréhender sa nature, son ampleur et ses impacts potentiels. Cette conviction est partagée par tous les auteurs, experts français et américains de notoriété mondiale, de ce livre. Acteurs de la science du climat, ils sont aussi citoyens de deux pays dont les choix présents, face à cette situation, sont notoirement différents. Aider le public à mieux comprendre les enjeux du changement climatique, faire la part des certitudes et des incertitudes sur lesquelles certains se fondent pour retarder l'action nécessaire, tel est l'objet de ce livre. Il est un appel à agir, vite et ensemble. La société globale est confrontée au défi d'une réponse collective et efficace à l'altération du climat. Dans le passé, certaines civilisations n'ont pas survécu à la perturbation de leur environnement. Saurons-nous faire mieux ?Jean-Louis Fellous a notamment publié Avis de tempête. Expert du Centre national d'études spatiales auprès de l'Agence spatiale européenne, il est le secrétaire exécutif du Comité mondial des satellites d'observation de la Terre (Ceos) et copréside la Commission mondiale d'océanographie et de météorologie marine. Catherine Gautier est professeur au département de géographie de l'Université de Californie à Santa Barbara depuis 1990, et a dirigé l'Institute for Computational Earth System de 1996 à 2002. Contributions de Jean-Claude André, Roberta Balstad, Olivier Boucher, Guy Brasseur, Moustafa T. Chahine, Marie-Lise Chanin, Philippe Ciais, Robert W. Corell, Jean-Claude Duplessy, Jean-Charles Hourcade, Jean Jouzel, Yoram J. Kaufman, Katia Laval, Hervé Le Treut, Jean-François Minster, Berrien Moore III, Pierre Morel, S. Ichtiaque Rasool, Frédérique Rémy, Raymond C. Smith, Richard C. J. Somerville, Eric F. Wood, Helen Wood et Carl Wunsch.

  • « Les grandes découvertes scientifiques du XXe siècle telles que la relativité générale, la mécanique quantique ou le théorème de Gdel modifient en profondeur notre perception de la réalité. Les physiciens sont arrivés en un siècle à un modèle extraordinairement efficace de la réalité matérielle. Aux échelles microscopiques, la mécanique quantique résiste avec succès aux tentatives les plus ingénieuses pour la prendre en défaut. Aux échelles des galaxies, l'observation des pulsars binaires donne des confirmations éclatantes de la relativité générale d'Einstein. Le but de cet ouvrage est de permettre de franchir le décalage croissant entre les subtilités de ces modifications, appréciées des seuls spécialistes, et l'image souvent incroyablement déformée qu'en reçoit le public. Chacun des trois auteurs est l'un des sommets de ce triangle de pensées au sein duquel le lecteur est invité à trouver sa place. » Alain ConnesAlain Connes, mathématicien est professeur au Collège de France sur la chaire d'Analyse et Géométrie, membre de l'Académie des sciences et de plusieurs académies étrangères dont la National Academy of Science des États-Unis. Il a obtenu la médaille Fields en 1982. André Lichnerowicz, mathématicien, grand géomètre et physicien théoricien, spécialiste de la relativité générale était Professeur au Collège de France, membre de l'Académie des sciences depuis 1963 et Docteur honoris causa de plusieurs académies et universités étrangères. Marcel Paul Schützenberger, membre de l'Académie des sciences, a contribué de manière éclatante à la combinatoire et à la théorie des graphes. Il était un esprit pluridisciplinaire, à la fois médecin, biologiste, psychiatre, linguiste, et algébriste.

  • Gourous, sorciers et savants

    Broch-H

    • Odile jacob
    • 1 Octobre 2006

    Savez-vous découvrir des sources souterraines ? faire bouger des portes en gonflant et dégonflant votre poitrine ? Prendre des charbons ardents entre vos mains ? Conduire la tête encagoulée ? Donner de violents coups de bâton sans faire mal à votre partenaire ? Êtes-vous doués de « pouvoirs » ? Ce livre vous montre comment y parvenir. Ce qui revient à déjouer les charlatans et marchands d'illusion qui cherchent à vous berner pour abuser de votre crédulité. Ainsi fait-on grand bruit autour du saint suaire de Turin ou du sang miraculeux de saint Janvier. Ce livre vous donne une recette, parmi d'autres, pour accomplir vous aussi ces miracles. Soyez miraculeux ! Contre l'autorité sectaire des gourous, il défend la pensée scientifique en vous amusant. Henri Broch est professeur de physique et directeur du laboratoire de zététique à l'université de Nice-Sophia-Antipolis. Il a publié, avec Georges Charpak, Devenez sorciers, devenez savants, qui a été un immense succès.

  • Alterscience

    Alexandre Moatti

    • Odile jacob
    • 17 Janvier 2013

    Remise en cause de la théorie d'Einstein, de celle de Darwin, créationnisme et fondamentalismes, cosmologies païennes, mouvements technofascistes, idéologies radicales anti-science... Pourquoi des personnes formées à la science en viennent-elles à adopter une attitude en opposition virulente à la science de leur époque ? Comment mobilisent-elles leur capacité de raisonnement au service de dogmes et d'idéologies sans rapport avec la science ? Peut-on tirer un fil historique entre ces postures depuis la naissance de la science moderne au XVIe siècle ? De nos jours, quel est l'impact sur les rapports entre science et société de ces attitudes, diffusées et multipliées par le canal de l'Internet ? Rejet de la science contemporaine, de la spécialisation et de l'abstraction mathématique ; appel au bon sens et à une science globale ; vitupération pouvant aller jusqu'à l'invocation de la théorie du complot ; instrumentalisation de la science à des fins idéologiques ou religieuses : voilà les principales caractéristiques des mouvements ou des individus étudiés dans cet ouvrage. Alexandre Moatti, ingénieur en chef des Mines, est chercheur associé en histoire des sciences et des idées à l'université Paris-VII-Denis-Diderot. Il est notamment l'auteur de Einstein, un siècle contre lui (2007). 

  • Entre crise et impératif d'innovation, quelles sont les voies vers une nouvelle croissance pour la France ? La recherche et la formation ont assurément un rôle crucial à jouer à cet égard. Les réformes menées depuis une dizaine d'années commencent à porter leurs fruits. Quelles sont les avancées réalisées ? Quels défis restent à relever ? La première partie de cet ouvrage fait un point d'ensemble sur ces questions, aux niveaux français et européen. Dans sa seconde partie, il s'intéresse de plus près à des acteurs majeurs du système français renouvelé : les universités, les jeunes pousses rachetées par les grands groupes, l'État dans ses interventions en faveur du soutien à l'innovation et à la compétitivité. Le chapitre final propose une réflexion sur la démarcation entre science et société à partir de la notion de risque. L'ensemble se clôt sur une série de fiches repères et une chronologie des principaux événements de l'année écoulée. Cet ouvrage s'adresse à ceux qui souhaitent se repérer dans le paysage mouvant de la recherche et de l'innovation (responsables d'entreprise, chercheurs, étudiants, etc.). Septième opus d'une série annuelle, il est le fruit des travaux menés au sein de FutuRIS, qui rassemble acteurs et experts de la recherche et de l'innovation. Prospectiviste renommé, Jacques Lesourne est professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers. Il est membre de l'Académie des technologies. Denis Randet est délégué général de l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT). 

  • La science, une ambition pour la France

    André Brahic

    • Odile jacob
    • 15 Mai 2012

    « La recherche, l'éducation et la culture doivent être les priorités absolues d'un pays avancé. On ne pourra pas lutter efficacement contre la violence et contre le chômage si on ne mène pas un combat pour la connaissance. Mon appel pour la science est destiné à tous, citoyens, hommes politiques, responsables économiques, décideurs, enseignants et chercheurs. À tous, je dis : aimons la science car elle peut beaucoup pour nous rendre heureux ! Osons la science pour préparer notre avenir ! Renouons le dialogue entre sciences et société, entre la France et ses chercheurs ! » A.?B. Un manifeste pour la recherche. ?André Brahic est astrophysicien.?Il est professeur à l'université Paris-Diderot et au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives. Découvreur des anneaux de Neptune, membre des équipes scientifiques des missions Cassini et Voyager, il est l'un des principaux acteurs mondiaux de l'étude du système solaire. Il est l'auteur d'Enfants du Soleil, de De feu et de glace et, en collaboration avec Isabelle Grenier, de Lumières d'étoiles, qui ont été de très grands succès.

  • La vie, l'évolution et l'histoire

    Michel Morange

    • Odile jacob
    • 27 Janvier 2011

    Les commémorations récentes autour de Darwin et de L'Origine des espèces ont surtout visé à défendre le darwinisme. On a un peu négligé les questions demeurées sans réponses dans les sciences du vivant, ainsi que leur désormais longue désunion. Cet ouvrage met au jour la convergence nouvelle qui semble au contraire apparaître entre les deux grands pans de la biologie, celui qui se concentre sur les mécanismes et celui qui prétend rendre compte de leur existence par des explications évolutionnistes. Il en sort ainsi une vision nouvelle du vivant. Ce grand rapprochement a aussi une autre conséquence : il oblige à repenser les rapports de la biologie au temps. Bref, pour Michel Morange, la vie est histoire(s). Dès lors, sciences biologiques et sciences historiques, sans se confondre, sont appelées à se rejoindre et à se féconder. Où en est la pensée biologique ? Quelle définition du vivant émerge des recherches récentes ? Michel Morange réussit une synthèse rare autour des fondements théoriques des sciences de la vie. Michel Morange est biologiste, professeur à l'université Paris-VI et à l'École normale supérieure. Il dirige le Centre Cavaillès d'histoire et de philosophie des sciences. Il est l'auteur, notamment, de La Part des gènes et de La Vie expliquée ?

  • Einstein, un siècle contre lui

    Moatti-A

    • Odile jacob
    • 26 Octobre 2007

    Einstein est l'homme du XXe siècle. Sa formule de l'équivalence entre la masse et l'énergie E=mc2 condense tous les espoirs et toutes les craintes. Il a percé à jour aussi bien l'infiniment petit des photons lumineux que l'infiniment grand de la gravitation universelle. En même temps, nul n'a enduré autant la haine ou le ressentiment que lui. De la part des nationalistes français parce qu'il était allemand et des nationalistes allemands parce qu'il était juif. De la part des empiristes parce qu'il était théoricien et des théoriciens parce qu'il bouleversait leurs évidences d'autrefois. De la part des fous scientifiques jaloux de son originalité et des alterscientifiques envieux de son influence. Cette histoire des adversaires d'Einstein montre que la science, comme toute activité humaine, est un théâtre de passions. La théorie de la relativité et son concepteur Albert Einstein les ont cristallisées et ont donné lieu à une incompréhension et un rejet d'une rare violence. Alexandre Moatti, ingénieur en chef des Mines, est l'auteur des Indispensables. Mathématiques et physiques pour tous.

empty