• L'esprit du corps

    Etienne Klein

    • Robert laffont
    • 28 Octobre 2021

    " C'est en courant que les idées s'offrent à moi, sans le moindre effort. "
    " Je cours sur les traces des ducs de Savoie - c'est la TDS : 122 kilomètres, trente heures de course qui vous plongent dans la nuit. Les kilomètres et les dénivelés s'accumulant, après une quinzaine d'heures, la fatigue se fait sentir et on voit apparaître la dissociation corps-esprit. On expérimente le dualisme cartésien. Le corps semble ne plus comprendre dans quel projet on l'entraîne. Il faut alors lui parler, lui dire : "Tu ne sais pas où je t'emmène mais fais-moi un peu confiance et suis-moi.' "Étienne Klein court pour être relié au monde, aux paysages qu'il traverse, mais aussi à son corps qui nourrit sa pensée foisonnante. La sensation physique est, selon lui, l'élément fondateur de la conscience de soi ou de l'" esprit du corps ".

  • 1984 d'Orwell parlait d'une dictature violente. Le monde des Big Datas à l'horizon de la moitié de ce siècle sera celui d'une hégémonie à la fois douce et totalitaire. La fin de la pensée grecque est en marche et avec elle une époque de l'humanité est bientôt révolue.
    On les appelle les Big Datas. Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique, qui aspirent à travers Internet, smartphones et objets connectés, des milliards de données sur nos vies. Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l'ampleur, on découvre qu'il existe un pacte secret scellé par les Big Datas avec l'appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Cet accouplement entre les agences américaines et les conglomérats du numérique, est en train d'enfanter une entité d'un genre nouveau. Une puissance mutante, ensemencée par la mondialisation, qui ambitionne ni plus ni moins de reformater l'Humanité. La prise de contrôle de nos existences s'opère au profit d'une nouvelle oligarchie mondiale. Pour les Big data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C'est une nouvelle dictature qui nous menace. Une Big Mother bien plus terrifiante encore que Big Brother. Si nous laissons faire nous serons demain des " hommes nus ", sans mémoire, programmés, sous surveillance. Il est temps d'agir.

  • La symphonie du vivant ; comment l'épigénétique va changer votre vie

    Joël de Rosnay

    • Éditions les liens qui libèrent
    • 7 Mars 2018

    Voici l'ouvrage sur une des révolutions scientifiques les plus importantes de ces cinquante dernières années. Un livre qui va changer votre vie !
    Jusqu'à ces dernières années, la science expliquait que nous étions programmés par notre  patrimoine génétique. Or, à la lumière de recherches récentes, les scientifiques revoient leur théorie. La nouvelle révolution en biologie, appelée épigénétique, montre que votre comportement quotidien - ce que vous mangez, l'exercice que vous pratiquez, votre résistance au stress, le style de vie que vous adoptez... - va inhiber ou activer certains de vos gènes. Vous êtes comme le chef d'orchestre d'une symphonie, co-auteur de votre vie, de votre santé, de votre équilibre. Joël de Rosnay raconte cette révolution et ses répercussions sur le «vivant». Il dispense également de nombreux conseils pour prendre soin de son environnement personnel, et ainsi rester en bonne santé.
    Par ailleurs, il élargit cette notion, fondée sur l'interdépendance entre individu et environnement, à la société tout entière. Il dessine les fondements du monde de demain en imaginant le passage d'une démocratie représentative à une démocratie participative, et enjoint les nouvelles générations à faire le pari de moins de compétition et de plus d'optimisme. Il décrit des citoyens engagés à tous les niveaux de décision (politique, économique, sociétal...) et l'avènement d'une économie plus collaborative et « circulaire ».
    Ce livre fondamental veut inciter le lecteur à réfléchir aux impacts de cette révolution majeure dans la manière de construire sa vie personnelle et de décider des futures évolutions sociétales.

    Par l'auteur de nombreux best-seller, comme Je cherche à comprendre (plus de 15.000 ex).

  • Les nanotechnologies

    Jean-Michel Sallese

    • Que sais-je ?
    • 6 Avril 2022

    Les perspectives d'une manipulation à l'échelle moléculaire et atomique sont immenses : une technologie de l'infiniment petit permettrait d'exploiter les propriétés nouvelles de la matière qui ne se manifestent pas à notre échelle macroscopique. Tel est le défi des nanotechnologies, dont les développements invitent à la créativité et à l'innovation. Depuis un quart de siècle, ces nanotechnologies ont pratiquement conquis tous les domaines des sciences et des techniques. Elles ont transformé en profondeur les technologies de l'information, l'intelligence artificielle, la médecine, l'industrie pharmaceutique ou encore la chimie. Essor d'ailleurs intimement lié à une quatrième révolution industrielle, celle de la microélectronique. Pourtant, les enjeux économiques et stratégiques, mais aussi éthiques et géopolitiques restent assez peu connus du grand public. Jean-Michel Sallese revient sur cette histoire et les découvertes qui la rythment, montrant comment a évolué cette technologie fascinante et quelles sont ses promesses pour les générations futures.

  • Chroniques de l'espace

    Jean-Pierre Luminet

    • Le cherche-midi
    • 29 Août 2019

    Comprendre l'ailleurs pour mieux comprendre l'hommeIl y a cinquante ans, un homme, pour la première fois, a marché sur la Lune. Pour commémorer cette prouesse technologique, Jean-Pierre Luminet retrace la fabuleuse épopée de l'exploration spatiale et nous invite aussi à voyager dans le futur.
    Savez-vous par exemple que notre Lune est née d'une collision entre une planète vagabonde et la jeune Terre il y a plus de quatre milliards d'années ? Que les satellites de Jupiter et de Saturne sont couverts de glace sous laquelle des océans liquides abritent peut-être des formes de vie primitive ? Savez-vous que des trous noirs peuvent entrer en collision et faire vibrer l'espace avec des ondes de gravitation ? Qu'il existe peut-être des raccourcis pour voyager à l'autre bout de l'univers ?
    À travers ces chroniques, Jean-Pierre Luminet nous délivre un important message : le véritable, grand et noble objectif de l'exploration spatiale n'est pas de conquérir, mais de comprendre. Et en comprenant ce qui nous est étranger et si lointain, nous nous comprenons mieux nous-mêmes, en vue de construire un monde meilleur.

  • 2040 : tous dans l'espace ?

    ,

    • Alisio
    • 9 Février 2021

    Vols habités jusqu'à Mars et au-delà, débris orbitaux, astéroïdes tueurs, énergie et matière noire... l'astrophysique et l'astronautique recèlent encore bien des mystères, pour les passionnés autant que pour toute personne ayant un jour levé les yeux vers les étoiles.

    Que pourra-t-on voir dans le ciel en 2040 ?

    À l'heure où la réalité rejoint la fiction, où l'espace est plus que jamais un enjeu géopolitique, économique et climatique majeur, Maxime et Hugo Lisoir nous invitent à voyager dans le temps. Entre rétrospective et prospective, le décryptage des grandes étapes passées de la conquête du cosmos, nous entraine à la découverte de la grande aventure spatiale de demain.
    Biographie des auteurs :
    Les frères Maxime et Hugo Lisoir sont les créateurs de la chaîne YouTube de vulgarisation scientifique Hugo Lisoir suivie par plus de 340 000 abonnés. Leur passion ? Tout ce qui touche à l'espace ! Ils publient toutes les semaines des dossiers complets et des vidéos de questions-réponses sur les avancées de la recherche en astronomie, en astronautique et sur le New Space.

  • 100 fake news face à la science

    Curieux !

    • First
    • 29 Avril 2021

    Curieux !, le média scientifique aux 650 000 abonné·e·s" On ne peut rien faire pour lutter contre le réchauffement climatique. "" On vivra bientôt sur Mars ! "" Nous n'utilisons que 10 % de notre cerveau. "Les
    fake news ont la vie dure ! Au point qu'on peut toutes et tous se laisser piéger. Pour vous aider à y voir plus clair, le média
    Curieux ! a passé au crible de la science 100
    fake news sur des sujets aussi divers que l'alimentation, le cerveau, l'environnement ou la sexualité, dans un livre ludique et richement illustré.
    Déconstruisez les idées reçues les plus coriaces et aiguisez votre esprit critique ! Vous pourrez ainsi afficher autre chose qu'un air perplexe la prochaine fois que vous entendrez " les garçons sont meilleurs que les filles en maths, c'est prouvé ! "

  • Une autre science est possible ! manifeste pour un ralentissement des sciences

    ,

    • La découverte
    • 16 Novembre 2017

    Le compromis qui a longtemps assuré aux chercheurs le minimum d'indépendance vitale est mort. L'économie de la connaissance est dépendante des intérêts privés. Un plaidoyer pour la slow science auquel répond, en miroir, et à un siècle de distance, un brillant pamphlet du philosophe William James. Comme le
    fast food, la
    fast science, c'est vite fait, pas bon et pas très digeste ! Une économie spéculative - avec ses bulles et ses krachs - s'est emparée de la recherche scientifique : les chercheurs doivent intéresser des " partenaires " industriels, participer aux jeux guerriers de l'économie compétitive. Conformisme, compétitivité, opportunisme et flexibilité : c'est la formule de l'excellence. Mais comment poser publiquement la question d'un désastre lorsque l'on ne veut pas que le public perde confiance en " sa " science ? Les mots d'ordre comme " Sauvons la recherche " font consensus, alors qu'ils ne posent surtout pas la bonne question : " Mais de quoi faut-il la sauver ? "
    Ce livre montre que les chercheurs doivent cesser de se prendre pour le " cerveau pensant, rationnel, de l'humanité ", refuser que leur expertise serve à faire taire l'inquiétude de l'opinion, à propager la croyance en un progrès scientifique inéluctable capable de résoudre les grands problèmes de société. Et qu'ils auraient avantage à nouer des liens avec un public potentiellement intelligent et curieux, c'est-à-dire aussi à produire des savoirs dignes de cette ambition.

  • Fables éclairantes et illustrations à l'appui, les auteurs dessinent ici dans un langage clair, drôle et rigoureux, les nouveaux contours de cet étrange monde quantique sans lequel nous n'aurions ni Internet, ni ordinateur, ni téléphones portables, ni... rien de ce qui a permis la société de la communication telle que nous la connaissons aujourd'hui.
    En 1984, Sven Ortoli et Jean-Pierre Pharabod publiaient aux Éditions La Découverte Le Cantique des quantiques, un livre salué à l'époque comme l'un des meilleurs ouvrages de vulgarisation sur le difficile sujet de la mécanique quantique, vendu à 85 000 exemplaires et traduit en six langues. Mais, depuis plus d'une trentaine d'années, le paysage a radicalement changé : la manipulation et l'observation d'éléments quantiques uniques (un électron, un photon, un ion, un atome, une molécule...), engagées dans les années 1960, sont devenues faciles et presque banales. Des idées autrefois invraisemblables sont désormais testables et des expériences jusque-là impossibles ont été réalisées : leurs résultats sont venus confirmer et amplifier les aspects les plus déroutants de la théorie des quanta, ouvrant la porte à des applications techniques révolutionnaires, comme l'ordinateur quantique. Fables éclairantes et schémas à l'appui, les auteurs dessinent ici dans un langage clair, drôle et rigoureux, les nouveaux contours de cet étrange monde quantique sans lequel nous n'aurions ni Internet, ni ordinateurs, ni téléphones portables, ni... rien de ce qui a permis la société de la communication. Un monde hors de l'espace-temps, où les particules savent se téléporter et vraisemblablement remonter le temps... Un monde dont les nouvelles frontières, théoriques et expérimentales, plongeront le lecteur dans un inexorable mais délicieux vertige métaphysique.

  • Faire des sciences avec Star Wars

    Roland Lehoucq

    • Le bélial
    • 26 Octobre 2017

    Percer les secrets de la Force.
    Pénétrer les arcanes de l'étoiles de la mort et de la base Starkiller, et découvrir le mystère caché derrière leur terrible pouvoir destructeur. Construire son propre sabre-laser. Décortiquer le propulseur ionique équipant aussi bien les intercepteurs impériaux TIE que les fameux chasseurs Ailes-A de la rébellion. Visiter Tatooine et son étoile double, les glaces de Hoth, les anneaux de Geonosis, la planète océan Kamino ou l'infernale Mustafar...

    Que nous dit l'état de nos connaissances actuelles sur le monde de Star Wars ? Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA, enseignant à l'école Polytechnique et à Sciences Po, passe ici l'univers de la plus célèbre saga de science-fiction jamais imaginée au tamis d'une science rigoureuse et étayée ; un voyage ébouriffant aux confins d'une galaxie lointaine, très lointaine...

  • Un essai passionnant pour comprendre où nous nous situons dans l'espace-temps et pourquoi les humains ne coloniseront jamais la planète Mars. Aller sur Mars ? Et y habiter ? La réalité ne se laisse pas apprivoiser comme dans les studios des Majors. Quand on sait que près d'une sonde sur deux lancée vers la planète Mars s'écrase à son arrivée, faire amarsir une fusée contenant des êtres humains confinés dans quelques mètres cubes pendant six mois et épuisés par un si long voyage hors gravitation terrestre, relève de l'inconscience la plus totale. Même avec les moyens technologiques actuels les plus avancés, en arrivant sur Mars ces astronautes de l'impossible seraient déminéralisés, ostéoporotiques, tiendront à peine sur leurs jambes et seraient pour moitié d'entre eux cancéreux à divers degrés à cause des rayons cosmiques et de la radiation solaire considérable. Il faudrait de plus des vaisseaux cargo pour ravitailler en eau, en nourriture, en oxygène, etc. des colons d'un genre impossible, sur une planète déserte, balayée par de violentes tempêtes de silice avec une " nature " particulièrement hostile.
    Avec Hollywood, tout est si facile ! Les films de science-fiction sont de plus en plus spectaculaires et réalistes. Le public finit par les considérer comme de la vraie science alors qu'ils ne sont que de la pure fiction, dopée aux effets spéciaux, répondant parfaitement aux critères commerciaux que le box-office leur impose.
    Alors continuez à rêver avec la Mars Society et l'équipage de l'Enterprise et ne lisez pas ce petit livre, ou... venez découvrir les vraies dimensions de l'espace-temps : et pourquoi nous ne vivrons jamais sur Mars. Même s'y rendre serait tout simplement sans retour.

  • Pourquoi le monde existe-il ?

    Jim Holt

    • Novateur.e.s
    • 24 Septembre 2020

    Partant de la question la plus fascinante de tous les temps, " Pourquoi y a-t-il un monde plutôt que rien ? " Jim Holt embarque le lecteur dans une incroyable enquête existentielle.
    De la philosophie à la physique quantique, nombre d'intellectuels et de chercheurs tels que Leibniz, Hawking, Kant, Hegel ou Sartre, ont cherché à expliquer l'origine du monde. Jim Holt revient sur les théories qui ont émergé au cours des siècles et partage les échanges qu'il a eus avec de nombreux scientifiques et penseurs auxquels il a posé la question qui l'obsède ;
    Parmi les personnes interviewées, on trouve John Updike, David Deutsch, Adolf Grünbaum, John Leslie, Derek Parfit, Roger Penrose, Richard Swinburne, Steven Weinberg, Andrei Linde et Martin Amis.
    Avec humour et intelligence, Jim Holt nous invite à une réflexion profonde sur le plus grand mystère de l'univers.
    Critiques :
    " Il aurait pu n'y avoir rien. Cela aurait pu être plus facile. Au lieu de cela, il y a quelque chose. L'univers existe et nous sommes ici pour nous interroger à ce sujet. [...]. Dans
    Pourquoi le monde existe-t-il ?, Jim Holt, écrivain élégant et plein d'esprit, se lance à la recherche de réponses... Holt retrace le raisonnement derrière chacune d'elles avec soin et clarté ; une clarté telle que chaque idée semble parfaitement sensée, même si elle fait tourner la tête d'incrédulité. "
    - Sarah Bakewell,
    New York Times, auteure de
    Comment Vivre ? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponses." Jim Holt nous repose la question que Stephen Hawking a posée il y a longtemps sans pouvoir y répondre : pourquoi l'univers subit-il toute cette peine d'exister ? "
    - Ron Rosenbaum,
    Washington Post" J'ai lu
    Pourquoi le monde existe-t-il ? par Jim Holt et j'ai eu buzz existentiel. " - Bruce Springsteen

  • 50 clés pour comprendre ; les grandes idées de la science

    ,

    • Dunod
    • 15 Février 2017

    Comment la vie est-elle apparue sur Terre? De quoi la matière est-elle constituée? Est-ce que l'intelligence artificielle est possible? Qu'est-ce que la conscience? 
    Sans équation, ce petit cours présente les 50 plus grandes idées de la science. Sur 4 pages, agrémentées d'anecdotes historiques et de petits schémas très clairs, chaque section peut se lire indépendamment des autres et ne nécessite aucun prérequis en mathématiques.

  • Découvrez à travers ce livre de la collection pour les Nuls les enjeux que représente l'intelligence artificielle
    L'intelligence artificielle est un sujet très excitant, dans l'air du temps mais pas toujours simple à comprendre. Elle intervient dans des domaines aussi variés que la protection contre les fraudes, la médecine, les services clients, le cinéma, la télévision ou encore dans le pilotage de votre maison connectée.
    Ce livre vous montrera ce qu'est et aussi ce que n'est pas l'intelligence artificielle, comment elle est utilisée dans différents domaines aujourd'hui et son avenir à court et moyen terme.
    Au programme :L'histoire de l'intelligence artificielleLe rôle joué par les donnéesL'utilisation de l'IA dans les applications informatiques, médicales et dans le machine learningBien comprendre les implications de l'utilisation de l'IAL'IA dans les domaines de la robotique et des drones

  • 100 réponses scientifiques à des questions essentielles et surprenantes...
    - nature, animaux, sciences, géographie... tous les thèmes sont présents
    - des réponses précises et détaillées

    Jean-Luc Nothias adore se poser les bonnes questions et chercher les réponses les plus indiscutables possibles. Journaliste scientifique, il collectionne depuis quelques temps les questions épatantes que nous nous posons sans jamais prendre le temps de chercher la réponse :
    Où va la lumière quand on l'éteint ? Pourquoi le verre est-il transparent ? Pourquoi le coeur est-il à gauche ? Comment se dirigent les pigeons voyageurs ? Combien de couleurs compte (vraiment) un arc en ciel ? Pourquoi les tortues ont-elles une carapace ? Où va l'eau de mer à marée basse ? Comment font les oiseaux pour dormir en volant ? ...
    Avec précision et humour, Jean-Luc Nothias lève donc le voile sur des réponses parfois surprenantes, voire ébouriffantes. Ces 100 questions sont autant d'occasions de flirter avec la science, la logique et l'histoire. Passionnant !

  • Le cri d'Archimède ; la découverte de l'Art et l'art de la Découverte

    Arthur Koestler

    • Les belles lettres éditions
    • 8 Septembre 2017

    "Le Cri d'Archimède exprime l'orgueil joyeux de l'inventeur. Ou du poète. Ou du clown. Ou de l'enfant qui vient de résoudre un rébus. Autant de créations. Mais qu'est-ce que créer? Y a-t-il un lien entre la création littéraire et la découverte scientifique? Entre ces dernières et l'inspiration comique?
    Pour Arthur Koestler, ce lien se trouve dans ce qu'il nomme « l'acte bisociatif », autrement dit le bond novateur qui, en reliant soudain des systèmes de référence jusqu'alors séparés, nous fait vivre ou comprendre le réel sur plusieurs plans à la fois.
    Contribution fondamentale à la psychologie moderne, cette histoire des découvertes scientifiques se double d'un essai remarquable sur la création littéraire et artistique."

  • On dirait de la science-fiction, pourtant il s'agit des innovations les plus modernes en science et en technologie. Dans quel objectif ? Renforcer la nature humaine en hybridant l'homme avec des machines et finir ainsi par créer un individu génétiquement modifié, totalement artificiel et dépossédé de ses liens avec le monde naturel.


    Mais quel est le véritable objectif de cette recherche ?
    Qu'implique cette révolution anthropologique pour l'homme ?

    La technologie est-elle devenue un moyen d'entraîner l'humanité vers un horizon dystopique ?


    Connaître les recherches et les objectifs du posthumanisme peut nous aider à arrêter cette dérive avant que les machines ne se rebellent contre leurs inventeurs.

  • Les robots fascinent et cristallisent les peurs avec l'angoisse d'être un jour dominés, voir supplantés par eux. Leur irruption dans nos vies nécessite une réflexion éthique. Si les robots apprennent seuls comme des enfants, il est souhaitable de les programmer avec des valeurs morales, des règles de vie en société et de contrôler leur apprentissage.En imaginant des solutions pragmatiques combinant avancées technologiques et réflexions philosophiques, Des robots et des hommes a pour but d'expliquer à partir des mythes et fantasmes qui l'entoure, l'intelligence artificielle des robots et de préparer demain en proposant que ces futurs compagnons empathiques suivent des commandements éthiques. Laurence Devillers illustre son propos à l'aide de récits de fiction qui se déroulent dans un avenir proche, montrant l'impact sociétal que ces objets pas comme les autres auront sur nos sociétés.
    Que souhaitons-nous faire de ces machines artificiellement intelligentes et affectives dans notre société ? Comment vont-elles nous transformer ? Les robots nous promettent-ils le meilleur ou le pire des mondes ?

  • Dictionnaire amoureux ; de la science

    Claude Allègre

    • Plon
    • 19 Septembre 2013

    Le scientifique passionné fait partager ses joies et ses émois. Allègre à 100 %.
    Pour mieux comprendre l'importance et l'actualité de la science, il n'est pas inutile de connaître les histoires de son histoire. Histoire des savants, des chercheurs, des idées, des lieux et des mots aussi. Claude Allègre nous raconte et nous conte l'approche scientifique à travers l'aventure humaine, la société en mutation perpétuelle, le monde dans sa complexité et sa richesse, la terre, l'eau, le ciel et l'espace, la matière, l'animal, le végétal, l'industrie et la technologie, la pensée et le temps. Il explique comment les grandes découvertes ont été réalisées, dans quelles circonstances et quelle continuité, et nous permet de comprendre leur contribution à l'évolution de l'humanité, sans omettre leurs zones d'ombre. Amoureux souvent, passionné toujours, courroucé parfois, Claude Allègre entraîne son lecteur dans un tourbillon de connaissances, où l'inattendu bouscule le conventionnel. D'ADN à ozone, de Big bang à supernova, de dinosaures à planètes, de Buffon à Pasteur, ce dictionnaire n'a qu'un but: susciter la curiosité, le goût d'en savoir davantage et de démontrer peut-être que la science est au milieu de nos vies et de nos préoccupations. Ce Dictionnaire amoureux de la science est finalement un dictionnaire amoureux de l'intelligence humaine.

  • Dieu, les mathématiques, la folie

    Fouad Laroui

    • Robert laffont
    • 18 Octobre 2018

    Au-delà du cliché du savant fou, il semble qu'il y ait un vrai problème d'équilibre mental chez les plus grands mathématiciens. Le Russe Perelman, le Français Grothendieck, l'Allemand Cantor et l'Autrichien Gdel en sont des exemples frappants. À l'issue d'une étude minutieuse, Fouad Laroui distingue trois formes de folie chez les mathématiciens, qui toutes trois lient Dieu à leur discipline : il s'agit de se mesurer à lui dans une quête de l'infini, de voir sa Face dans la vérité absolue, ou de le dépasser dans un formalisme débridé et sans limites. Mais le chemin de Dieu passe-t-il par l'intelligence et le calcul ? La vérité du monde est-elle atteignable ? Une telle quête, si exaltante soit-elle, n'est-elle pas une forme de démesure qui appelle la punition ? Phobies, névroses et psychoses, troubles divers s'ensuivent, que la haute voltige intellectuelle crée ou renforce...Dans cette courte mais brillante incursion dans l'histoire et la philosophie des mathématiques, Fouad Laroui met en scène des personnalités étonnantes aux destins fulgurants, parfois tragiques, toujours passionnants.

  • Une brève histoire du temps

    Stephen Hawking

    • Lizzie
    • 9 Avril 2020

    Les grandes théories du cosmos : du Big Bang aux trous noirs.Premier livre de Stephen Hawking écrit à l'intention du non-spécialiste, succès incontournable dès sa parution,
    Une brève histoire du tempsprésente dans un langage simple et accessible les développements contemporains de l'astrophysique.
    Retraçant les grandes théories du cosmos, de Galilée et Newton à Einstein et Poincaré, racontant les avancées prodigieuses de la recherche sur l'espace et le temps, expliquant la nature des trous noirs, il propose de relever le plus grand défi de la science moderne : la quête d'une théorie unitaire combinant la relativité générale et la mécanique quantique.

  • L'honneur de la recherche

    Marie-Paule Pileni

    • Plon
    • 5 Novembre 2020

    Que se passe-t-il dans la tête d'une chercheuse de renommée mondiale ?
    Voici le parcours d'une étudiante en Chimie-Physique qui a découvert la recherche grâce aux qualités pédagogiques d'un de ses enseignants. Ses rencontres avec des personnalités d'exception et d'autres bien moins glorieuses l'ont poussée à aller au-delà d'elle-même et à découvrir ce qu'est le bonheur de chercher et surtout de trouver des phénomènes à partir d'hypothèses qui ont été quelquefois considérées comme stupides, infaisables ou encore fausses mais qui ouvrent la voie à des découvertes encore plus belles que celles imaginées.
    Les premiers bonheurs ont été la fabrication des nanomatériaux de taille contrôlée et leurs assemblages en réseau cristallin comme des atomes dans un cristal. Le tout dernier est d'avoir pu assembler des nanomatériaux dans des cellules cancéreuses.
    Tout ceci est possible grâce à un travail intensif, beaucoup d'humilité, d'échanges, d'obstination et d'observation de la Nature. La compétition scientifique, une lutte sur soi-même, accompagnée d'incivilités peuvent être des moteurs considérables pour la réalisation de magnifiques projets. Elle peut être aussi dévastatrice. La recherche est-elle une source de bonheur ou une chance pour nos sociétés?

  • Aramis ou l'amour des techniques

    Bruno Latour

    • La découverte
    • 14 Mai 2020

    " Aramis est un métro automatique, que l'on a failli construire au Sud de Paris. J'en ai fait le héros d'un dossier de scientifiction. Toutes les aventures de ce héros non humain sont véridiques. Mais elles n'apparaissent jamais vraisemblables, parce que nous ne sommes pas habitués à enquêter en détail sur les amours et les haines des techniques de pointe. Pour la première fois, je crois, l'histoire d'une enquête de sociologie et l'histoire amoureuse d'une machine se déploient de concert. Pour la première fois aussi les ingénieurs parlent directement, et leur voix comme leurs documents ne ressemblent guère au mythe terrifiant de la technique sans âme. Aux humanistes, j'ai voulu offrir l'analyse détaillée d'une technique assez magnifique, assez spirituelle, pour les convaincre que les machines qui les entourent sont des objets culturels dignes de leur attention et de leur respect. Aux techniciens, j'ai voulu montrer qu'ils ne pouvaient pas concevoir un objet technique sans prendre en compte la foule des humains, leurs passions, leurs politiques, leurs pauvres calculs et qu'en devenant de bons sociologues et de bons humanistes, ils en deviendraient de meilleurs ingénieurs et des décideurs plus avisés. Un objet purement technique n'est qu'une utopie. Aux chercheurs en sciences humaines, enfin, j'ai voulu montrer que la sociologie n'est pas cette science des seuls humains, mais qu'elle peut accueillir à bras ouverts les foules de non-humains comme elle le fit au siècle passé pour les masses de pauvres gens. Notre collectif est tissé de sujets parlants, peut-être, mais auxquels s'attachent en tout point les pauvres choses, nos frères inférieurs. En s'ouvrant à eux, le lien social deviendrait sans doute moins mystérieux. Oui, je voudrais que l'on pleure de vraies larmes en lisant la triste histoire d'Aramis et que nous apprenions de cette histoire à aimer les techniques. "
    Prix Roberval 1992

  • La sardine et le diamant

    Catherine Bréchignac

    • Le cherche-midi
    • 1 Octobre 2020

    " Une pincée de désordre dans un ensemble ordonné est souvent créative. "Quel lien existe-t-il entre la sardine et le diamant ? Celui qui les associe à un vol d'oiseaux migrateurs, à une marguerite, au givre sur la fenêtre, au système solaire, à l'ADN... : c'est l'ordre.
    Visible ou caché, revêtant des formes très diverses, l'ordre, omniprésent dans la nature, nous émerveille. Sans ordre la vie n'existerait pas, mais, curieusement, sans désordre non plus ; si l'ordre crée la structure, le désordre permet le mouvement.
    Ce livre raconte la fascination que l'ordre exerce sur l'homme. Une fascination qui s'accompagne de la volonté de le contrôler et de le transformer. La nature est toutefois rebelle et, pour lui imposer de l'ordre, il faut la soumettre à des contraintes. La technologie en donne les moyens. Mais l'homme ne s'arrête pas là : il utilise ces nouveaux outils pour imposer l'ordre à ses semblables, ce qui s'avère une aventure encore plus périlleuse, car l'ordre des uns n'est pas celui des autres.
    Repenser intelligemment l'ordre de nos sociétés devient dès lors une nécessité.

empty