Presses Universitaires de France

  • Pour la première fois dans l'histoire du monde, grâce au téléphone mobile, nous avons l'absolu dans notre poche. Mais avoir le monde en main signifie aussi, automatiquement, être aux mains du monde. Toutes les cinq secondes en moyenne, votre portable se manifeste à vous. Cet ouvrage se penche sur ce phénomène de société et montre comment cette sollicitation permanente se transforme en dispositif de mobilisation.
    Qui dit mobilisation dit militarisation. Ainsi le mobile nous transforme en militaires, abolissant la distinction entre public et privé, entre jour et nuit, entre travail et repos, en nous mobilisant en permanence : nous voilà sommés d'être sans cesse responsables, de ne rien oublier ni pardonner. Le portable aurait-il contribué à l'émergence d'un nouvel état de guerre ?

  • Un chef mafieux se confesse à sa psy, sur fond sanglant de règlements de compte entre gangsters dans le New Jersey... En 1999, HBO diffuse l'épisode pilote des Soprano, coup d'envoi d'une série qui ne tarde pas à fasciner les spectateurs par son mélange des genres intrépide, son propos sarcastique érigeant la mafia en parangon de la middle class et son ambition esthétique inédite, qui en fait immédiatement un classique du genre.
    Saluée en son temps par Norman Mailer comme un « grand roman américain », la série créée par David Chase constitue l'un des tableaux les plus justes et les plus féroces des États-Unis du début du XXIe siècle. Cet ouvrage en dévoile la dimension de « série-monde » et souligne à quel point elle est une oeuvre charnière : en dépeignant une nouvelle étape de l'éternelle désillusion américaine, Les Soprano saisit un moment de bascule et fait le lien entre deux époques, deux siècles, deux idées de l'Amérique et deux approches de la télévision.

  • The Wire débute par une enquête policière sur le trafic de drogue à Baltimore, pour y agréger peu à peu d'autres institutions et espaces (l'activité portuaire, la politique municipale, l'École, la Presse). Au fil des saisons, elle nous dessine un tableau sans concession des effets destructeurs du capitalisme ultralibéral sur cette ancienne ville industrielle devenue emblématique de la dissolution du mythe du « rêve américain ». Si la série se fonde sur une observation minutieuse de la réalité, proche des techniques du journalisme ou de l'enquête sociologique, son impact tient surtout à la manière dont elle parvient à combiner avec brio cette exigence de réalisme et une maîtrise parfaite des rouages de la fiction et du récit audiovisuel. L'humour et la précision des dialogues, les personnages complexes et ambigus, l'esthétique minutieuse et le souffle humaniste de la série permettent à The Wire de séduire les spectateurs tout autant qu'elle les fait réfléchir. En dépit d'un constat apparemment pessimiste sur une situation sociale tragique, la dimension ludique de la série invite ainsi les spectateurs à s'engager activement dans une réflexion sur les enjeux de toute représentation.

  • Loin d'être dépassé le texte est toujours devant nous. Agrémenté d'images ou de musique le texte demeure la dimension essentielle de la culture et de sa transmission. La linguistique a longtemps évité de prendre les textes pour objet tandis que les études littéraires ont toujours préféré l'esprit à la lettre. Pour renouveler ces problématiques et mettre fin à de stériles divisions académiques entre lettres et sciences, ce livre présente, parmi diverses approches de textes, des développements récents et inattendus de la philologie numérique à l'herméneutique matérielle. Qu'est-ce qu'un style, un thème, une figure ? En proposant de nouvelles réponses à ces questions qui intéressent toutes les oeuvres, voire tous les objets culturels, cet ouvrage veut contribuer à une sémiotique des cultures.

  • Cet ouvrage, le premier livre de sémantique depuis Bréal, a été le texte fondateur de l'école française de sémiotique. Il demeure l'ouvrage de référence pour l'étude du "plan de la signification" du langage : on y lira les concepts inauguraux de la méthodologie sémiotique en même temps que l'instauration des études narratives et discursives des textes. Un manuel classique indispensable dans les études de linguistique.

  • Sous les apparences d'une série politique, House of Cards explore l'affirmation subversive de Machiavel : et si le prince était un animal féroce ? Parviendrait-il à maîtriser sa soif de sang ou serait-il fidèle à sa nature profonde ? Dans leur quête du pouvoir, les ambitions implacables de Frank Underwood, de sa femme Claire et de son adjoint Doug Stamper les conduisent à faire voler en éclats la frontière entre le bien et le mal. Dans une logique machiavélienne poussée à l'extrême, la nécessité propre à la situation l'emporte toujours sur la morale commune : ils sont des prédateurs qui entendent bien gagner la lutte pour la survie.
    Emmanuel Taïeb explore la façon dont les créateurs de la série mettent en scène des figures criminelles et monstrueuses, telles qu'on peut les trouver dans l'univers du polar ou des films d'horreur, puis les implantent dans l'univers politique qui, par sa faible résistance à la violence, devient un laboratoire de destruction systématique. Dans cette variation sur le conflit entre brutalisation et civilisation au coeur du pouvoir, la politique devient le lieu même du crime.

  • Le corps n'est pas, pour la sémiotique, un domaine d'analyse parmi d'autres. L'incarnation des processus signifiants leur procure un substrat qui s'impose à toutes les élaborations cognitives et émotives?: des corps qui interagissent conservent dans leur chair ou sur leur enveloppe corporelle les empreintes de ces interactions, et ce sont ces empreintes qui doivent être identifiées, extraites, déchiffrées et interprétées. La sémiotique de l'empreinte éclaire alors d'un nouveau jour l'énonciation, la narrativité, le jeu figuratif, la mémoire et l'anticipation des formes, le sens des textes, des images et des objets.

  • Les six essais qui composent cet ouvrage portent sur des objets de sens bien particuliers et apparemment très différents : ce sont des logos, un « total look », un concept de magasin et un couteau. En fait, si ces objets sont ici soumis à une analyse sémiotique, c'est qu'ils illustrent tous, au-delà de leur commune appartenance à notre culture matérielle contemporaine, un même mode de production du sens : une même façon de concevoir et d'affirmer son identité par un bricolage de signes préexistants.
    Le terme de bricolage n'est pas pris dans un sens vague. Il est pris dans le sens précis que lui a donné Lévi-Strauss dans les fameuses premières pages de La pensée sauvage, où l'anthropologue oppose la démarche du bricoleur à celle de l'ingénieur pour montrer en quoi le bricolage est une démarche qui peut être rapprochée de celle de la pensée mythique.
    Les six identités visuelles qui sont très concrètement analysées au cours de ces pages apparaîtront dès lors comme autant de manifestations, dans notre culture contemporaine, de cette façon si particulière d'articuler le sensible et l'intelligible, dont Lévi-Strauss a pu dire qu'elle était essentielle dans le fonctionnement de l'esprit humain.

  • Longtemps en linguistique, la sémantique a voulu reléguer la pragmatique au rang de discipline marginale. La pragmatique a enfin acquis droit de cité et consistance théorique, elle est un cadre général dans lequel les analyses traditionnelles du langage doivent être interprétées. Ainsi conçue, la pragmatique est un carrefour, point de rencontre des disciplines traitant du langage, approche actionnelle des phénomènes langagiers et communicationnels.

  • Les agences d'information Reuters, Associated Press et AFP sont les plus anciennes agences du monde. Leur essor a bénéficié des innovations technologiques survenues dans le secteur des télécommunications. Ensemble, elles contribuent au marché mondial de l'information.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Quand l'Europe commence à vouloir réglementer son audiovisuel, c'est le moment même ou celui-ci se dérégule, où de nombreuses chaînes privées se créent. Tracer des lignes directrices dans l'audiovisuel européen semble bien illusoire en raison de la diversité des volontés qui se manifestent dans ce domaine.

  • Pour la sémantique moderne, le sens d'un texte n'est plus seulement accessible à l'intuition : il peut se décrire rationnellement.
    L'analyse reconnaît d'abord dans chaque mot des composants élémentaires propres à la langue, que le contexte et la situation de communication convoquent ou virtualisent.
    Paradoxalement, cette microsémantique permet aussi de fonder la sémantique textuelle. Si bien qu'en deçà comme au-delà de la prétendue limite de la phrase se met à l'oeuvre une théorie descriptive unifiée. De manière cohérente, elle permet de rendre compte de questions éparses léguées par les traditions de la logique, de la rhétorique, de l'exégèse ou de la critique littéraire : métaphore, double sens, hypallage, tautologie, contradiction, thème et topos, etc.
    Toutefois le sens du texte n'est pas donné, mais construit par des stratégies de lecture. Aussi cette recherche s'ouvre-t-elle sur une théorie de l'interprétation, qui va de l'assignation du sens lexical à la construction des grandes unités textuelles. Elle ne cherche pas à énoncer le sens, mais à évaluer la plausibilité de divers parcours interprétatifs.
    Ce traité propose aussi des outils descriptifs aux linguistes, spécialistes de la littérature, historiens, psychologues, enseignants, bref à tous ceux qui ont affaire au texte, cette dimension majeure des langues.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage étudie la signification des meubles et s'attache spécialement à la chaise. Pour cela, il explore les catégories d'objets. En quoi la présence d'une chaise diffère-t-elle de celle d'une sculpture ? En quoi la chaise se distingue-t-elle d'un autre siège ? Comment les scènes domestiques s'organisent-elles dans la maison ? Quel supplément de sens le designer confère-t-il à l'objet de design ? En déclinant ces diverses facettes des objets, l'ouvrage dévoile une à une les contraintes du designer en même temps qu'il situe les points d'appui de la créativité. Pour caractériser la chaise, on mobilise ici des notions fondamentales de la sémiotique, telles la présence, la valeur et la factitivité afin de concevoir la relation qu'entretiennent les corps et les objets et de saisir quelques ressorts essentiels de la créativité.
    Sortie de la familiarité qui nous empêchait de la voir, la chaise rendue à la signification offre ainsi quelques précieux prolégomènes à une sémiotique du design.

  • L'ambition de ce livre est d'explorer la créativité culturelle en matière de figures et de régimes temporels, dans une perspective sémiotique, pour souligner les variétés discursives de la temporalité et contribuer ainsi à éclaircir le temporel. La sémiotique du discours trouve ici un nouveau terrain de recherche, de nouvelles perspectives d'analyse au service d'une meilleure compréhension du sens.

  • Ce livre cherche à montrer que l'image ne relève pas seulement du domaine visuel mais concerne le domaine entier de notre expérience sensible et intellectuelle. Celle-ci s'exprime selon des sémiotiques multiples, qui ont chacune leurs règles propres, mais qui toutes ont recours, à des degrés divers, à ce que nous appelons la fonction iconique. Cette notion, issue des travaux de Peirce, est réélaborée ici dans une perspective plus phénoménologique. Elle concerne centralement le problème de la stabilité des formes, problème qui est à la fois grammatical, esthétique et métaphysique.
    Ce livre comprend une partie théorique dans laquelle est discutée la question de l'iconicité. Elle est précédée de huit études portant sur des oeuvres appartenant aussi bien au domaine de l'art (Poussin, Rothko, Dubuffet) qu'à ceux de la littérature (Proust) ou de la philosophie (Descartes, Maine de Biran, Bergson). Cette seconde dimension de l'image est sans doute moins familière. Notre hypothèse est que les raisonnements, et tout particulièrement ceux que l'on rencontre dans les textes philosophiques, ne suivent pas seulement des règles logiques mais sont largement inspirés et conduits par des images en grande partie reconstructibles par analyse.

  • L'objectif de cet ouvrage est double : d'une part, repenser les enjeux, modèles et usages d'écriture, d'édition et de lecture en termes d'innovation sociale ; d'autre part, contribuer aux humanités numériques par la recherche en design et en sciences de l'information et de la communication. À partir des trois usages fondamentaux de la chaîne du livre sont présentées différentes formes d'édition de la recherche (chapitres, restitutions d'ateliers et des débats participatifs, sélection de tweets) permettant de repenser l'écriture, l'édition et la lecture à l'ère du numérique. Quels sont les mécanismes et enjeux du geste technique d'écrire ? Qu'est-ce que « publier » dans une société numérique ? Comment le numérique transforme-t-il l'idée et l'acte d'écrire ? Dans quelle mesure les interfaces numériques refaçonnent-elles les activités d'écriture et de lecture à l'écran ? Différents contenus médiatiques sont proposés au lecteur pour augmenter l'expérience de lecture de l'ouvrage.

  • Comment une série centrée sur le coeur du pouvoir mondial, l'aile ouest de la Maison-Blanche où travaillent jour et nuit le président des États-Unis et ses proches collaborateurs, a-t-elle pu autant fasciner politiques et spectateurs lambda jusqu'à être aujourd'hui encore qualifiée de « culte » ? La description des rouages du pouvoir et de son exercice s'y entremêle avec celle des personnages, et ce qui aurait pu n'être qu'un fastidieux pensum est animé par le talent, la faconde et l'humour du showrunner de la série, Aaron Sorkin. Directement inspirée des screwball comedies des années 1940, la série est électrisée par des dialogues rapides et savoureux dans lesquels le glamour côtoie la gravitas de ceux qui savent porter la lourde charge d'oeuvrer pour le bien commun.
    Dix ans après sa première diffusion, The West Wing figure parmi les meilleures séries politiques, en regard d'autres, souvent bien moins idéalistes. Sans doute sa singularité tient-elle à l'alchimie de données apparemment non miscibles : des convictions humanistes, une pyrotechnie verbale, des personnages attachants et séduisants et, surtout, une haute idée de son spectateur.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Présentation des instruments et services dont on disposera, dans un proche avenir, pour recevoir et émettre de l'information, au travail ou à domicile : télévision haute définition, radio numérique, micro-ordinateur, réalité virtuelle, réseau numérique à intégration de service (RNIS), visiophone, disques compacts, etc.

  • Les médias britanniques sont les plus importants au monde, après ceux des États-Unis et du Japon. Depuis le XVIIe siècle, ils sont des pionniers ; et ils ont été des modèles dans le monde entier, y compris aux États-Unis et au Japon.
    On en trouvera ici une brève histoire, puis une description critique de leur état à la fin du XXe siècle. Après quoi, viennent une étude de l'économie de la presse et de la radiotélévision, et une analyse de leurs rapports, parfois difficiles, avec les pouvoirs politiques, attachés à restreindre leur liberté.

  • Une histoire de la radio tout au long du XXe siècle, tant en Europe qu'en France.

empty