Albin Michel

  • Dans ce portrait choc de Donald Trump et de la famille qui l'a façonné, Mary Trump, psychologue et unique nièce du président américain, apporte un regard éclairant sur le clan Trump afin de comprendre comment son oncle est devenu l'homme qui menace aujourd'hui l'équilibre sanitaire, économique et social du monde entier.
     

  • Conservatisme

    Roger Scruton

    • Albin michel
    • 2 Mai 2018

    Si le conservatisme est une manière particulière d'être, un « tempérament » - qui revendique sa part dans toutes les activités humaines, les arts, la musique, la littérature, la science, la religion et, bien sûr, la politique -, la philosophie politique à laquelle il a donné son nom est issue quant à elle de trois grandes révolutions : la Glorieuse révolution anglaise de 1688, la Révolution américaine achevée en 1783 et la Révolution française de 1789. C'est l'histoire de ce courant de pensée mal aimé et mal connu que le philosophe Roger Scruton, l'un de ses plus éminents représentants, retrace ici avec brio.L'image d'Épinal du conservateur nostalgique, réactionnaire, dont la pensée, comme toujours en deuil, ne semble tournée que vers le passé se trouve fortement remise en question par Roger Scruton, qui révèle l'étendue et la richesse insoupçonnée de cette tradition intellectuelle.

  • Pour être Socialiste

    Leon Blum

    • Albin michel
    • 2 Avril 2012

    Écrit au sortir de la Première Guerre mondiale, ce court texte est un message d'espoir adressé aux jeunes générations qui, grâce aux valeurs de fraternité et de générosité du socialisme, pourront construire une société plus juste dans laquelle les hommes de demain vivront sous le régime de la solidarité et de l'égalité. 
    « Le socialisme est né du contraste, à la fois scandaleux et désolant, entre le faste des uns et le dénuement des autres, entre le labeur accablant et la paresse insolente. »
    Le socialisme est donc une morale, le socialisme est un humanisme, et c'est cette leçon magistrale que nous livre Léon Blum.

  • En encourageant le développement à Gaza de la branche la plus extrémiste des Frères musulmans, Israël a joué avec le feu pendant près de deux décennies. Les gouvernements successifs à Tel-Aviv n'ont-ils pas longtemps cru que le cheikh Yassine, fondateur du Hamas, pouvait être « l'antidote à l'OLP » ? Il est vrai qu'à l'époque, les Etats-Unis eux-mêmes, en finançant et en armant les Moudjahidines afghans, avaient grandement sous-estimé la menace islamiste. Ni la CIA ni les services de renseignement israéliens n'ont pris alors la peine d'analyser - voire de traduire - les textes diffusés par ces organisations. Ils découvriront trop tard qu'ils ont, de fait, participé à la création du Hamas et d'Al-Qaïda.Dans ce nouveau document d'enquête, l'auteur du Rêve brisé (2002) et des Années perdues (2006), correspondant permanent de France 2 à Jérusalem, raconte, à partir de sources exceptionnelles et souvent exclusives, l'incompréhension, l'aveuglement, le double-jeu parfois des services de renseignement et des politiques à Jérusalem, à Tel-Aviv et à Washington. Il décrit aussi comment l'occupation israélienne, le développement de la colonisation dans les territoires palestiniens et la politique américaine au Proche-Orient ont fait le lit de l'Islam radical.Autant de leçons d'histoire à méditer par tous ceux qui prétendent oeuvrer à une paix juste et durable dans la région.« Un livre passionnant sur les relations des Israéliens et des Américains avec l'Islam. » L'Express Jacques Attali« Un excellent livre d'histoire sur le machiavélisme de ceux qui, parfois, la font déraper. » Claude Angeli. Le Canard Enchainé« Incroyable récit que cette montée des intégristes appuyée par leurs pires ennemis. » Martine Gozlan Marianne« Cette chronique livre quelques clés pour comprendre l'incapacité des acteurs du processus de paix à se tolérer. » Laurent Zecchini. Le Monde

  • Dictionnaire de l'anarchie

    Michel Ragon

    • Albin michel
    • 15 Avril 2009

    Se situant en dehors des partis et les récusant tous, l'anarchie se singularise par l'association tumultueuse de tendances parfois contradictoires.Michel Ragon, depuis longtemps témoin engagé de l'épopée libertaire dont il fut le grand romancier (La Mémoire des vaincus), rassemble ici pour la première fois les éléments d'un Dictionnaire de l'anarchie, véritable mise en récit de cette aventure méconnue mais capitale.Dictionnaire des principaux militants de l'anarchie et de ses théoriciens, tels Proudhon, Bakounine, Kropotkine, ce livre est aussi un dictionnaire de tous ceux qui se sont réclamés ou se réclament de la pensée libertaire, comme Breton et Camus, Céline et Dubuffet, Richard Wagner et Oscar Wilde ...Dictionnaire des hommes, mais aussi dictionnaire des idées et de la pensée anarchiste dans le monde contemporain, de son influence, souvent méconnue, voire occultée.

  • Le Tibet est-il chinois ?

    ,

    • Albin michel
    • 1 Juillet 2014

    Pour la première fois, des chercheurs du monde entier se sont réunis pour donner au lecteur une connaissance aussi exacte que possible du Tibet. Symbole en Occident d'une prestigieuse tradition spirituelle « orientale », ce pays est aussi, depuis la « libération pacifique » chinoise dans les années 1950, l'objet de polémiques, de propagande et contre-propagande entre Chinois, Tibétains en exil, Tibétains du Tibet et Occidentaux. Tout en reconnaissant dans son titre, Le Tibet est-il chinois ?, l'enjeu essentiel de ces affrontements, cet ouvrage ne cède à aucun parti pris et recherche seulement l'objectivité.
    En 1988 paraissait un pamphlet chinois intitulé Le Tibet, cent questions et réponses. Ce document de propagande (Editions Beijing Information), extrêmement caricatural, affirmait présenter le résultat des recherches des tibétologues chinois sur les points controversés de l'histoire tibétaine et de la politique chinoise au Tibet. Les éditrices de cette encyclopédie condensée sur le Tibet, Anne-Marie Blondeau et Katia Buffetrille, ont conservé le plan du pamphlet et ont placé en regard des réponses des savants chinois celles des savants occidentaux pour chacun des thèmes traités. L'éventail est vaste, de l'histoire à l'éducation, de la médecine à la démographie en passant par les émeutes, la folklorisation de la culture tibétaine, etc., et les écarts souvent très grands...
    La forme interrogative du titre est une invitation à la réflexion, à partir de connaissances rassemblées sans passion et dont la divulgation s'imposait dans les circonstances présentes. Le lecteur pourra enfin juger sur pièces de ce que fut le Tibet, de ce qu'il est devenu et de ce qu'il pourra devenir.

  • Vaincre le totalitarisme islamique

    François Fillon

    • Albin michel
    • 3 Octobre 2016

    Oublions le politiquement correct et les préjugés sommaires : il est plus que temps d'appeler un chat un chat et un totalitarisme un totalitarisme.
    Oui, l'invasion sanglante de l'islamisme dans notre vie quotidienne pourrait annoncer une troisième guerre mondiale.
    Oui, la vraie question, désormais, est de savoir comment nous pouvons vaincre cette terrible menace qui a pris la France et les Français pour cible.
    Assez de contorsions, assez de démagogie!
    Loin de l'esprit munichois qui transpire jusqu'au sommet de l'état, ce défi nous rappelle la formule de Clemenceau : en politique «il faut savoir ce que l'on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire».
    C'est à cette tâche que je m'attelle, dès aujourd'hui, avec vous.
    F.F.

  • Longtemps absente de la scène internationale, l'Amérique latine s'affirme désormais comme un interlocuteur incontournable. À l'heure où de nombreux pays célèbrent le bicentenaire de leur indépendance, les populations indiennes jouent un rôle décisif : élection d'Evo Morales en Bolivie ou de Rafael Correa en Équateur, mobilisation pour la défense de l'environnement, sommet de Cancùn sur le changement climatique en décembre 2010...Pendant une année, du Pérou au Brésil en passant par l'île de Pâques, le Chili et l'Argentine, Sylvie Brieu, grand reporter au National Geographic, a voyagé à la rencontre des Quechuas, Rapanuis, Mapuches, Xavantes, Suruís et Guaranis. Son récit passionnant nous fait partager le quotidien de ces minorités souvent méprisées, spoliées ou, pire, menacées d'extermination, qui ont su allier sagesse ancestrale et savoir technologique. En quoi leur résilience et leurs initiatives peuvent-elles inspirer nos propres combats ? Au fil de rencontres avec des guerriers, chamans, paysans, mais aussi des cinéastes, artistes et scientifiques, cette odyssée en terre indienne révèle une humanité plurielle qui se bat pour la sauvegarde des cultures et la biodiversité de notre planète.

  • L'Europe a-t-elle une histoire ?

    Schaub-J.F

    • Albin michel
    • 20 Avril 2010

    Depuis les négociations sur le traité constitutionnel, la question de l'identité européenne n'a cessé d'être débattue. L'Europe ? Une mosaïque, si l'on s'attache à la diversité des langues, dont les traits communs sont pourtant immédiatement reconnaissables. Un héritage culturel qui se distingue d'autant mieux qu'il est également présent très loin de ses bases territoriales, de Capetown à Buenos Aires. Un ensemble dont les frontières intérieures et extérieures sont en perpétuel mouvement. Ainsi peut-on inclure dans la maison commune jusqu'au coeur de la Russie et de l'Empire ottoman, ou privilégier la dimension atlantique, qui tire l'Europe vers ses enfants américains. Ces deux tendances ont fait l'Europe telle que nous la connaissons. Si la christianisation de cette région du monde demeure un élément central dans les mémoires, l'émancipation contre cet héritage, depuis les Lumières jusqu'à l'institution politique de la laïcité, n'en définit pas moins plusieurs des traits majeurs de l'Europe contemporaine.
    Ce brillant essai invite le lecteur à une promenade réflexive à travers les siècles, pour stimuler le désir de comprendre de quoi cette Europe, qui est la nôtre, est faite.

  • Un parrain à la Maison Blanche

    Fabrizio Calvi

    • Albin michel
    • 3 Juin 2020

    Tout dans ce livre est incroyable.Et le pire, c'est que tout est vrai
    Donald Trump est président des Etats-Unis. Officiellement, il n'a aucun rapport avec la Mafia.Il reconnait juste avoir été obligé de négocier avec certaines familles qu'il qualifie de « very nice people ».En réalité, la vie cachée de l'ancien promoteur repose sur des décennies de concubinage avec la criminalité organisée, italo-américaine puis russe. Mais pas une seule inculpation !Au fil des années les motifs n'ont pourtant pas manqué, mais à chaque fois, Donald s'en est tiré. Le secret, bien gardé, de cette stupéfiante survie ? Le FBI, que le futur Président a manipulé, alternant dénégations et... dénonciations. Un temps menaçant, celui-ci finit étrangement par le protéger. Cette stratégie périlleuse lui ouvrira les portes de la Maison Blanche. Et de sa réélection ?
    C'est ce que montre cette enquête extraordinaire qui s'appuie sur des témoignages inédits, des archives judiciaires et des rapports officiels.
    Fabrizio Calvi, déjà auteur de nombreuses enquêtes explosives, dont L'oeil de Washington, avec Thierry Pfister, nous entraine dans une fascinante plongée au coeur des coulisses de l'organisation Trump.

  • Nourri dès son plus jeune âge de la foi musulmane et de la pensée française, Mohammed Talbi se situe au croisement de deux traditions : l'islam, tout d'abord, dont il demeure un fidèle à la fois lucide et fervent ; la raison moderne occidentale ensuite, avec tout ce qu'elle implique de rigueur méthodologique et d'ouverture au monde.
    Interrogé par la philosophe Gwendoline Jarczyk, le grand historien tunisien nous fait partager son enthousiasme et son incomparable savoir sur la civilisation de Cordoue et celle de Bagdad, sur les figures d'Averroès et des grands mystiques soufis, sur les possibilités d'un dialogue fécond entre l'islam et le christianisme. Il aborde aussi les discordances théologiques entre les deux religions, et affirme avec conviction les positions musulmanes concernant Jésus, les évangiles et les dogmes chrétiens.
    Engagé, en tant que croyant, dans le dialogue interreligieux, Mohammed Talbi l'est aussi, dans son pays, en tant que penseur et défenseur de la liberté. Il analyse sans complaisance l'échec de la démocratie dans le monde arabe, et dénonce avec énergie l'écrasement de la Tunisie sous la botte du dictateur Ben Ali. Ses paroles cinglantes, portées par le prestige et l'acuité du grand intellectuel qu'il est, nous donnent là une admirable leçon d'humanité et de courage.

  • Le Brexit va réussir ; l'Europe au bord de l'explosion

    Marc Roche

    • Albin michel
    • 12 Septembre 2018

    L'Angleterre est en train de gagner la bataille du Brexit ! À rebours de ses amis du vieux continent, Marc Roche, correspondant du Monde à Londres pendant vingt-cinq ans, aujourd'hui commentateur à la BBC et chroniqueur au Point, en est désormais persuadé.Mettant à rude épreuve les nerfs des négociateurs de Bruxelles, mobilisant toutes les ressources de sa diplomatie qui opère dans les coulisses de la Commission européenne, maniant le bluff comme au temps glorieux de la reine Victoria, les Anglais se révèlent d'un cynisme admirable.Plate-forme off-shore à nos portes, acceptation totale des inégalités, immigration à la carte, le pays est désormais libre de se forger un nouveau destin planétaire, avec le soutien discret de la reine Elizabeth II en personne. Marc Roche révèle une autre vision que celle, catastrophiste, selon laquelle il n'y aurait point de salut hors de l'Union européenne. Il existe au contraire une alternative : le choix d'une nation de rester maître de sa destinée.
    Entre récit personnel et décryptage d'une transition apparemment chaotique, une enquête qui bouscule les idées reçues.

  • L'engrenage : que veut Poutine ? Nouv.

    L'engrenage : que veut Poutine ?

    Sergueï Jirnov

    • Albin michel
    • 1 Juin 2022

    « J'ai croisé la route de Vladimir Poutine à plusieurs reprises dans ma vie. J'étais bien loin de me douter que cet homme sans envergure accéderait un jour au pouvoir suprême. »

    Ancien officier supérieur du KGB, Sergueï Jirnov décrypte les enjeux cachés d'une guerre que personne n'avait vu venir. Il dévoile ce qui avait vocation à rester secret : la mécanique qui nous a menés au bord de la guerre nucléaire.
    À travers ce récit vertigineux apparaît la personnalité impénétrable du tsar du Kremlin.
    Des morts suspectes aux protocoles secrets de la dissuasion, de l'analyse des sanctions économiques au contentieux historique entre la Russie et l'Ukraine, Sergueï Jirnov nous fait pénétrer dans les coulisses du vrai pouvoir.
    On y découvre avec stupéfaction les obsessions et les rancoeurs du despote, ses multiples fautes stratégiques, la politique provocatrice de l'OTAN et l'attitude ambivalente des Européens.
    Est-il encore temps, pour sortir de ce redoutable engrenage, d'éliminer Poutine ?
    Un document exceptionnel à la fois fascinant et inquiétant.

    Sergueï Jirnov est un ancien officier supérieur du service des clandestins, le plus prestigieux du KGB. Il a rencontré Vladimir Poutine au sein de l'institut Andropov qui formait les futurs éléments opérationnels. Expert de la Russie, il connaît bien la France dont il parle la langue. Il est l'auteur de trois livres dont le dernier est L'Éclaireur.

  • L'enfer de Matignon ; ce sont eux qui en parlent le mieux

    Raphaëlle Bacqué

    • Albin michel
    • 14 Janvier 2009

    Un voyage extraordinaire dans les couloirs de Matignon, raconté par ceux qui l'ont vécu. Extraordinaire parce que l'auteur a réussi à obtenir, pour la première fois, le témoignage de tous les Premiers ministres qui s'y sont succédés depuis 30 ans. C'est donc à travers leur regard qu'on pénètre dans les bureaux du pouvoirOn y découvre l'obsession des médias (jusqu'à la servilité), l'absurde centralisation qui fait remonter à Matignon les décisions les plus minuscules (nomination d'un sous-préfet !), les relations foncièrement perverses que le régime a institué entre le président et le Premier ministre, l'incroyable consanguinité qui organise la distribution des hauts postes, la versatilité des conseillers (des projets lancés sans se préoccuper de l'application des lois), les agendas surchargés volontairement par la bureaucratie.Un document passionnant agrémenté d'anecdotes parfois extravagantes.

  • Confidences d'un africain

    ,

    • Fenixx réédition numérique (albin michel)
    • 12 Mai 2017

    Président de la république du Gabon depuis un quart de siècle, Omar Bongo a succédé à Félix Houphouët-Boigny dans le rôle de doyen des chefs d'État africains. À la tête d'un pays dont les institutions sont en voie de démocratisation depuis l'instauration du multipartisme et qui constitue un îlot de richesse relative dans un continent durement frappé par la crise, Omar Bongo a été témoin, voire partie prenante, de tous les événements qui ont secoué l'Afrique, du drame du Biafra au génocide du Rwanda, des coups d'État à répétition à la dévaluation du franc CFA. Nul mieux que lui ne peut juger le rôle joué par la France, de Pompidou à Mitterrand, et les portraits qu'il brosse du personnel politique français témoignent d'un long compagnonnage.

  • Ce qui ne peut plus durer

    Les Gracques

    • Albin michel
    • 1 Septembre 2011

    « La gauche peut gagner : nous le pensons et le souhaitons.
    Mais elle va gagner au pire moment : celui où certains Etats risquent de faire faillite, et nous contraindre tous à une rigueur que nous ne soupçonnons pas.
    Les gouvernants recevront leur mandat d'une société fracturée par la défiance, les inégalités et le corporatisme.
    C'est peut-être la dernière chance de la réforme avant la nuit du populisme.
    Mais c'est aussi une vraie chance !
    Celle de dire, dès maintenant, ce qui ne peut plus durer. De ne promettre que ce que l'on peut tenir. Et de conduire la France vers une société du respect.
    L'effort sera rude pour chacun, mais la survie de notre modèle social est en jeu, et elle le mérite.
    Tellement rude que cette fois-ci, les élites vont devoir donner l'exemple. »
    Les Gracques sont un groupe de « réflexion et de pression » qui veut que la gauche garde une culture de gouvernement. Fondé en 2007 par d'anciens membres des cabinets Mitterrand, Rocard et Jospin, il s'est depuis ouvert à des intellectuels, des chercheurs, des avocats, des chefs d'entreprise, qui partagent les mêmes orientations : pour un rassemblement autour d'une gauche réformiste.

  • Misères et grandeur des maires de France

    Roger Quillot

    • Fenixx réédition numérique (albin michel)
    • 12 Mai 2017

    Homme discret et pondéré, universitaire spécialiste de Camus, Roger Quilliot est entré presque par hasard à la mairie de Clermont-Ferrand il y a un quart de siècle. Depuis, ignoré de Paris qui semble avoir oublié la capitale de l'Auvergne, il dirige sa ville entre le récif Michelin et l'écueil Valéry Giscard d'Estaing. Pour la première fois, alors qu'il est parvenu au soir de sa carrière, il raconte la véritable nature de ses relations avec le manufacturier des pneumatiques et ses désopilantes passes d'armes avec l'ancien président de la République et sa famille. Des années durant, Roger Quilliot a également présidé l'Association des maires des grandes villes. Il est donc particulièrement qualifié pour témoigner de leur vie quotidienne et du sort, pas si enviable, qui leur est réservé en dépit de l'effort de décentralisation. « Nous voici majeurs mais appauvris comme des cadets, écrit-il. La tutelle s'est faite partenariat, le contrôle a priori se fait a posteriori, mais cette liberté gagnée s'accompagne d'une paperasserie galopante, d'une méfiance aiguisée des grandes administrations, d'une technicité tout énarchique qui prétend insinuer partout ses modes de pensée. À en croire nos censeurs, nous étions hier des notables, nous voilà des barons. Nos compatriotes nous tiennent pour comptables de tout, des impôts comme du sida. Nous sommes plus que jamais le diable et le bon Dieu. »

  • Un ménage à trois

    Roche-M

    • Albin michel
    • 6 Mai 2009

    Camilla Parker-Bowles, Diana Spencer et le prince Charles d'Angleterre. Deux ennemies jurées et un arbitre. Sans oublier Andrew, le mari trompé mais complaisant de Camilla, les enfants écartelés, la reine dépassée, l'aristocratie choquée, le monde politique et l'Eglise déchirés. Le ménage à trois qui a fait vaciller l'un des plus anciens trônes du monde et défrayé la chronique internationale est une tragi-comédie où se mêlent le drame et l'innocence, l'arrogance et le doute, le flegme et la violence, les fastes et les frasques, la tradition et la modernité. Au fil d'une incroyable enquête, entre chronique et étude de moeurs, Marc Roche, correspondant du Monde à Londres depuis plus de vingt ans, dévoile les dessous de ce ménage à trois made in England. De la rencontre passionnelle entre Camilla et Charles au mariage de celui-ci avec Diana qu'il trompait encore la veille de la cérémonie, de Buckingham Palace à Highgrove House en passant par le château de Windsor, il nous fait vivre heure par heure cette saga qui a stupéfait l'Angleterre et le monde, obligeant la Reine à bousculer un protocole établi depuis des siècles.Féroce et passionnant, ce document sans concession, où l'on croise aristocrates et roturiers, espions et chambrières, journalistes et hommes politiques, change définitivement notre regard sur la monarchie britannique.

  • Une présidence de crises

    Jouyet-J.P

    • Albin michel
    • 17 Avril 2009

    Entre les susceptibilités d'Angela Merkel, la fronde permanente de beaucoup d'anciens pays de l'Est, les réactions souvent imprévisibles du président Sarkozy, Jean-Pierre Jouyet a du déployer des trésors de diplomatie. Soulignant la complexité des mécanismes européens, le dogmatisme de la Commission à Bruxelles, il dévoile la face cachée de cette Europe qui, en pleine panique boursière, a pourtant su se rassembler et, en sauvant in extremis le système bancaire, éviter un vrai krach suivi d'une interminable crise économique comme en 1929.Sophie Coignard interroge l'ancien ministre avec son style direct, et on comprend enfin ce qui s'est passé pendant cette terrible année 2008 marquée par l'ouverture d'un nouveau conflit international (la guerre en Géorgie), la dislocation d'un certain capitalisme financier et une élection inédite aux États-Unis. Un document passionnant qui explore les coulisses de la présidence française de l'Europe et donne une vision inédite de la politique et des hommes qui la font.

  • Histoire indiscrète des années Balladur : Matignon durant la seconde cohabitation

    Bernard Brigouleix

    • Fenixx réédition numérique (albin michel)
    • 7 Novembre 2017

    Un reportage réalisé à l'intérieur même de la machinerie gouvernementale pour comprendre comment Balladur a perdu l'élection présidentielle de 1995 après avoir été si proche de gagner.

  • Le mort qui parle

    Thierry Pfister

    • Fenixx réédition numérique (albin michel)
    • 12 Mai 2017

    Cet été, sous le pseudonyme de Saint-Simon, Thierry Pfister devait publier Le Mort qui parle, en feuilleton, dans un important quotidien national. À la veille de la parution, le projet fut abandonné, comme si cette publication avait soudain fait peur. Quelle révélation contenait-elle, qui pût à ce point effrayer les puissants du moment ? En pleines vacances estivales, un mystérieux dossier menaçant Jacques Chirac est proposé aux rédactions parisiennes. Les hommes de l'Élysée, le ministre de l'Intérieur, mais aussi Nicolas Sarkozy, Jacques Vergès, Jean Montaldo, Jean-Edern Hallier sans oublier la CIA et quelques autres, se lancent dans une folle équipée pour retrouver le document. Ballet inattendu... Comme il l'avait déjà fait dans Le Cadavre de Bercy, Thierry Pfister dépeint avec irrespect et indiscrétion les coulisses de la vie publique. Si l'intrigue est fictive, les personnages clés sont en revanche tels qu'en eux-mêmes dans l'exercice de leurs fonctions, et leur mise en scène inspirée des meilleures sources. Le lecteur découvre les liens étroits qui existent entre les mondes de la politique et des arts plastiques, sur fond d'intrigues tordues et de complots sordides. Est-ce le visage de la vie parisienne qu'il ne fallait pas montrer ? Au lecteur de juger.

  • Le syndrome du diplodocus : un nouveau souffle pour l'Europe

    Jean-Pierre Soisso

    • Fenixx réédition numérique (albin michel)
    • 12 Mai 2017

    Le XXIe siècle a commencé, et nous l'ignorons. Tout change en effet : alors que le confortable antagonisme Est-Ouest a cessé, laissant ses protagonistes désemparés, l'économie se mondialise, de nouveaux rapports de force se créent, des « empires » émergent, des menaces inattendues se préparent ou se précisent... Et l'Europe dans tout cela ? Où va-t-elle ? Comment fonctionne-t-elle concrètement ? Quels sont ses atouts et ses handicaps à l'heure du troisième millénaire ? Au-delà des conflits de chapelle entre fédéralistes et nationalistes, elle constitue d'ores et déjà, avec sa monnaie unique programmée pour 1999 et des institutions bientôt rénovées, une aventure politique, économique et humaine sans équivalent dans le monde, ni précédent dans l'histoire. Sa construction est donc en bonne voie. Mais gare à l'optimisme immodéré, il est tout aussi plausible d'imaginer un scénario catastrophe. Yves-Thibault de Silguy, tout Commissaire européen soit-il, n'a rien d'un eurocrate traditionnel. L'Europe, il l'a pratiquée sous toutes ses formes, en diplomate, en conseiller politique et en industriel. Avec le franc-parler et l'humour qui ne lui ont pas fait que des amis, il nous livre en guise de passeport pour le XXIe siècle européen une analyse décapante et tonique, truffée d'exemples concrets et d'anecdotes. Et surtout, cette conviction : l'Europe est une affaire trop sérieuse pour être laissée entre les mains des seuls spécialistes.

empty